Патологическая анатомия / Педиатрия / Патологическая физиология / Оториноларингология / Организация системы здравоохранения / Онкология / Неврология и нейрохирургия / Наследственные, генные болезни / Кожные и венерические болезни / История медицины / Инфекционные заболевания / Иммунология и аллергология / Гематология / Валеология / Интенсивная терапия, анестезиология и реанимация, первая помощь / Гигиена и санэпидконтроль / Кардиология / Ветеринария / Вирусология / Внутренние болезни / Акушерство и гинекология Parasitologie médicale / Anatomie pathologique / Pédiatrie / Physiologie pathologique / Otolaryngologie / Organisation du système de santé / Oncologie / Neurologie et neurochirurgie / Héréditaire, Maladies de la peau et maladies sexuellement transmissibles / Histoire de la médecine / Maladies infectieuses / Maladies infectieuses / Immunologie et Allergologie / Hématologie / Intuition Anesthésiologie et réanimation, premiers secours / Hygiène et contrôles sanitaires / Cardiologie / Vétérinaire / Virologie / Maladies internes / Obstétrique et gynécologie
Accueil
À propos du projet
Nouvelles de la médecine
Aux auteurs
Livres sous licence de médecine
<< à venir Suivant >>

Diathèse exsudative-catarrhale

La diathèse exsudative-catarrhale est la capacité des propriétés héréditaires congénitales et acquises du corps à réagir par une réponse accrue de la peau et des muqueuses aux stimuli externes individuels. La diathèse exsudative-catarrhale est causée par des facteurs génétiques (charge génétique chez 70 à 80% des enfants), des caractéristiques du système enzymatique du tube digestif liées à l'âge, et une protection immunologique, ainsi qu'une exposition environnementale. Les facteurs de risque sont les conditions défavorables du développement intra-utérin, l'hypoxie fœtale, les lésions périnatales du système nerveux central, les maladies infectieuses, le traitement médicamenteux massif, le mode d'alimentation. Les facteurs de risque de diathèse catarrhale exsudative chez l’enfant comprennent la dysbactériose et les maladies du tractus gastro-intestinal de la mère pendant la grossesse, la gestose, la pharmacothérapie pendant la grossesse, les habitudes alimentaires de la femme enceinte ainsi que le transfert précoce de l’enfant à une alimentation artificielle. Souvent, les parents (ou l’un d’eux) avaient aussi des manifestations de diathèse exsudative-catarrhale dans l’enfance. Les facteurs contribuant à la manifestation clinique de la diathèse sont généralement les protéines alimentaires du lait de vache, ainsi que les œufs, les agrumes, les fraises, les fraises, la semoule et d'autres céréales. Les œufs, les fraises, les fraises, les citrons, les bananes, le chocolat et le poisson contiennent des libérateurs d'histamine endogènes. Chez les bébés nourris au sein, une diathèse exsudative-catarrhale peut survenir lorsque les mères utilisent ces produits.

Clinique Dès le premier mois de vie de ces enfants, l'érythème fessier persistant, la sécheresse et la pâleur de la peau, le gneiss sur le cuir chevelu sont typiques - formation accrue d'écailles séborrhéiques, desquamation; tartre du lait - rougeur, desquamation sur la peau des joues, augmentant dans la rue par temps froid, strophulus - nodules démangeaisons au contenu séreux; augmentation excessive du poids corporel. Pour les enfants présentant une diathèse exsudative-catarrhale, une conjonctivite prolongée, une blépharite, une rhinite, un catarrhe des voies respiratoires présentant un syndrome obstructif, une anémie et des selles instables sont caractéristiques. La vulnérabilité accrue des membranes muqueuses se traduit par une desquamation accrue et inégale de l'épithélium de la langue ("langage géographique"), une modification de la muqueuse buccale (stomatite). L'hyperplasie lymphoïde est également une manifestation clinique de la diathèse exsudative-catarrhale. Les adénoïdes et les amygdales augmentent, les ganglions lymphatiques, moins souvent - le foie et la rate. Le cours de la diathèse catarrhale exsudative est vallonné, les exacerbations sont généralement associées à des erreurs diététiques (y compris la mère si l'enfant est allaité), mais peuvent être dues à des facteurs météorologiques associés à des maladies concomitantes. À la fin de la deuxième année de vie, les manifestations de la diathèse catarrhale exsudative disparaissent généralement, mais 15 à 25% des enfants peuvent développer un eczéma, une neurodermatite, un asthme bronchique et d'autres maladies allergiques. Chez les enfants présentant une diathèse exsudative-catarrhale, présentant simultanément des infections récurrentes, des anomalies immunitaires héréditaires sont possibles. chez les personnes atteintes de troubles intestinaux non infectieux graves - entéropathie exsudative, déficit en disaccharidase intestinale.

Traitement. Le traitement commence par l'établissement d'un régime alimentaire équilibré. Pour les bébés de la première année de vie, l'allaitement est optimal. Les enfants en surpoids doivent limiter leur apport calorique en raison des glucides facilement digestibles (céréales, gelée, sucre), car une quantité excessive de glucides dans le régime alimentaire augmente les changements de peau catarrhale exsudatifs. Pendant la période d'exacerbation de la maladie, il est souhaitable de remplacer le sucre par du xylitol ou du sorbitol.
Une partie de la matière grasse de la nourriture (environ 30%) chez les enfants de plus d'un an devrait être introduite en raison des graisses végétales riches en acides gras insaturés. Chez les enfants présentant une diathèse exsudative-catarrhale, une administration supplémentaire de sels de potassium est recommandée, ce qui limite le sel et le liquide. Les allergènes alimentaires ne sont pas inclus dans le régime d’allaitement maternel de la mère: œufs, fraises, fraises, agrumes, chocolat, thé fort, café; des extraits - assaisonnements épicés, cacao, épices, ainsi que des produits contenant des conservateurs, des colorants, des additifs alimentaires. En cas de diathèse persistante, en particulier en cas d'allergie prouvée au lait de vache, les enfants mélangés et nourris au biberon sont transférés vers l'alimentation avec des mélanges à base de soja ou à base de protéines hautement hydrolysées. La bouillie et la purée de légumes doivent être préparées non pas avec du lait, mais avec un bouillon de légumes. Au lieu de lait, il est préférable de donner du kéfir, du biolact, du bifidok et d'autres produits laitiers. Les premiers suppléments sous forme de purée de légumes destinés à des enfants présentant une diathèse exsudative-catarrhale et bénéficiant d'une alimentation artificielle doivent être administrés plus tôt, dans un délai de 4,5 à 5 mois. Il est préférable d’attribuer de la purée de légumes, dominée par des valences alcalines, et non de la bouillie. Il est recommandé d’administrer une alimentation complémentaire aux enfants présentant des manifestations de diathèse exsudative-catarrhale, allaités, plus tard que ceux qui sont en bonne santé. Les Kashi donnent de 6 à 6 mois et demi, la préférence étant donnée au sarrasin, au millet, à l’orge perlée, aux céréales de riz; les flocons d'avoine et la semoule sont exclus. Chez de nombreux enfants, les manifestations cutanées de la diathèse diminuent avec le remplacement du sucre ajouté aux aliments par du fructose dans un rapport de 1,0: 0,3, le fructose étant plus sucré. L'identification et la correction de la dysbiose constituent une étape importante dans le traitement des enfants présentant une diathèse exsudative-catarrhale. Les cours de dix jours de lactobactérine et de bifidumbactérine ont un effet positif. Le traitement de la diathèse catarrhale exsudative implique l’utilisation de vitamines (B6, A, B5, B15, E), d’adaptogènes (Dibazol, pentoxyl). Les hypervitaminoses C, B4, B12 contribuent au maintien des lésions cutanées exsudatives. Appliquez également des traitements antihistaminiques (suprastine, tavegil, péritol, etc.) en alternance.

Les vaccinations prophylactiques chez les enfants présentant une diathèse exsudative-catarrhale sont effectuées dans les termes usuels, mais dans le contexte de la préparation préliminaire (antihistaminiques 5 jours avant et 5 jours après la vaccination, vitamines B pendant 1-2 semaines avant et 3-4 semaines après vaccination). La prévention doit être complexe et débuter avant la naissance - les allergènes obligatoires, médicaments qui provoquent souvent des réactions allergiques, sont exclus du régime alimentaire des femmes enceintes de la "famille des allergiques". En l’absence de prophylaxie alimentaire prénatale, d’allaitement au sein et d’alimentation rationnelle, de restrictions du régime au cours des premiers mois de la vie, il est plus probable que l’enfant développe des allergies et, surtout, de l’eczéma et de la neurodermatite, de l’asthme bronchique. A la maison, vous devez créer un environnement hypoallergénique: nettoyage humide au moins 2 fois par jour, animaux indésirables, poissons dans un aquarium, fleurs; les tapis, les livres dans des étagères non verrouillées, les placards, les oreillers en plumes, les matelas et les couvertures sont inacceptables; le lavage des vêtements avec des détergents synthétiques peut avoir un effet allergique. Pour toute maladie, un ensemble minimal de médicaments doit être utilisé, excluant les allergènes obligatoires du médicament (pénicilline, produits biologiques). La détection précoce et la réhabilitation active des foyers d'infection chronique, le traitement rapide de la dyskinésie biliaire, du rachitisme, de l'anémie, des helminthiases et de la dysbactériose sont également présentés.

<< à venir Suivant >>
= Aller au contenu du tutoriel =

Diathèse exsudative-catarrhale

  1. Diathèse exsudative-catarrhale
    La diathèse exsudative-catarrhale (EKD) est une caractéristique constitutionnelle de l'enfant, caractérisée par une tendance aux lésions récurrentes infiltrantes-desquamatotiques de la peau et des muqueuses, au développement de réactions allergiques, à des processus inflammatoires prolongés, à une hyperplasie lymphoïde et à la labilité du métabolisme sel-eau. E p et d e m et environ l à propos de g et I. Selon les auteurs nationaux,
  2. Diathèse exsudative-catarrhale
    La diathèse exsudative-catarrhale est un état particulier de réactivité chez les jeunes enfants, caractérisée par une tendance à des lésions récurrentes infiltrantes-desquamato de la peau et des muqueuses, développe des réactions pseudo-allergiques et des processus inflammatoires prolongés, une hyperplasie lymphoïde et une prothèse du lystérosme. L'étiologie et la pathogenèse ne sont pas définitivement
  3. Diathèse exsudative-catarrhale - EKD
    La diathèse n'est essentiellement pas une maladie, c'est une prédisposition, une tendance particulière de la peau et des muqueuses aux processus inflammatoires. Cette condition conduit à des violations de l'AN et des organes internes. Les EKD sont le plus souvent détectés entre 3 et 6 mois et leurs symptômes prononcés peuvent être observés au cours des 2 premières années de la vie. Étiologie. Dans le cas de cette anomalie de la constitution a
  4. Diathèse exsudative-catarrhale
    -sm lésions cutanées: gneiss, séborrhée, croûte laiteuse, érythème fessier, eczéma sec et suintant, neurodermatite, prurit - lésions muqueuses sm: "langue géographique", conjonctivite, blépharite, rhinite, pharyngite, laryngite, laryngite, bronchite, vulvaginite , dysfonction intestinale - modifications fonctionnelles du système nerveux - sm hyperplasique: augmentation des ganglions lymphatiques périphériques - critères
  5. Inflammation. Définition, essence, médiateurs de l'inflammation. Manifestations locales et générales de l'inflammation exsudative, manifestations morphologiques de l'inflammation exsudative. La réponse est la phase aiguë. Réactions ulcéreuses-nécrotiques avec inflammation.
    1. Les principaux processus qui se développent dans le corps en réponse à une lésion tissulaire sont les suivants: 1. amylose 2. inflammation 3. régénération 4. formation de granulomes 5. hyperplasie des ultrastructures cellulaires 2. L'inflammation est 1. hyperplasie des ultrastructures cellulaires 2. restauration des structures perdues 3 Croissance incontrôlée des éléments cellulaires 4. réponse exsudative et proliférante aux dommages 5. cellule
  6. Inflammation exsudative
    L'inflammation exsudative est un type d'inflammation dans lequel prédomine la phase exsudative de l'inflammation. Selon la nature de l'exsudat, il est différent. 1. SEROUS - le liquide séreux prédomine dans l'exsudat, il coule facilement mais finit par résorption de l'exsudat, moins souvent par la sclérose. Le plus souvent localisée dans les membranes séreuses ou cérébrales, ainsi que dans les organes du parenchyme. 2. Purulent -
  7. Péricardite vypotny (exsudative)
    En cas d'épanchement péricardique, du liquide s'accumule entre le cœur et sa chemise péricardique, ce qui rend difficile la transmission d'une impulsion électrique du myocarde aux électrodes d'enregistrement. L'impulsion électrique leur parvient nettement affaiblie. Par conséquent, ECG est un signe de péricardite exsudative est une réduction significative de la tension de toutes les dents du complexe auriculo-ventriculaire dans tous les
  8. Inflammation altérative et exsudative
    1. Qu'est-ce que l'altération? A) réaction au lit microcirculatoire b) lésion des tissus et des cellules c) prolifération cellulaire d) augmentation de la perméabilité vasculaire e) formation d'exsudat La réponse correcte: b 2. Nommez le type d'inflammation exsudative: a) gonflement mucoïde b) inflammation interstitielle ) inflammation des muqueuses d) inflammation catarrhale e) gonflement nuageux La bonne réponse: g 3.
  9. Pleurésie exsudative
    La raison pleurésie exsudative - inflammation aiguë de la plèvre, accompagnée par l'accumulation dans la cavité pleurale de l'exsudat inflammatoire (séreux, hémorragique, purulente ou chyleuse) peut être la pneumonie, la tuberculose, le cancer du poumon et de la plèvre, le collagène (le rhumatisme, l'arthrite rhumatoïde, le lupus érythémateux systémique), inflammatoire processus de la cavité abdominale (intrahépatique,
  10. Types de diathèse
    La Constitution est un ensemble de propriétés morphologiques et fonctionnelles relativement stables d'une personne, dues à l'hérédité, à l'âge et à des influences environnementales intenses à long terme, qui déterminent les capacités fonctionnelles et la réactivité de l'organisme. La diathèse est une caractéristique génétiquement déterminée de l'organisme qui détermine la particularité de ses réactions adaptatives et
  11. Inflammation exsudative
    Elle se caractérise par la prédominance de l'exsudation et la formation d'exsudat dans les tissus et les cavités corporelles. • La nature de l'exsudat dépend de l'état de la perméabilité vasculaire et de la profondeur de l'atteinte, qui est déterminée par le type et l'intensité du facteur d'endommagement. • Selon la nature de l'exsudat, il existe: une inflammation séreuse, fibrineuse, purulente, putride, hémorragique et mixte; sur
  12. Anomalies de la constitution (diathèse)
    Le concept d '«anomalies de la constitution» (diathèse) a été introduit en pédiatrie clinique à la fin du XIXe siècle et au début du XXe siècle et correspond au concept de «prédisposition héréditaire», dû à une information insuffisante sur l'hérédité, les mécanismes génétiques et moléculaires du développement de la maladie. Le développement de la génétique et de la biologie moléculaire a permis de déchiffrer de nombreux aspects de l'hérédité et
  13. Otite moyenne allergique exsudative
    Cette maladie est une inflammation exsudative de la membrane muqueuse de l'oreille moyenne, généralement de nature allergique, sans l'apparition de signes classiques d'inflammation aiguë. La microflore ne joue pas un rôle important dans la pathogenèse de la maladie. Au cours des dernières années, l’otite moyenne allergique (otite moyenne allergique), caractérisée par une
Portail médical "MedguideBook" © 2014-2016
info@medicine-guidebook.com