Патологическая анатомия / Педиатрия / Патологическая физиология / Оториноларингология / Организация системы здравоохранения / Онкология / Неврология и нейрохирургия / Наследственные, генные болезни / Кожные и венерические болезни / История медицины / Инфекционные заболевания / Иммунология и аллергология / Гематология / Валеология / Интенсивная терапия, анестезиология и реанимация, первая помощь / Гигиена и санэпидконтроль / Кардиология / Ветеринария / Вирусология / Внутренние болезни / Акушерство и гинекология Parasitologie médicale / Anatomie pathologique / Pédiatrie / Physiologie pathologique / Oto - rhino - laryngologie / Organisation du système de santé / Oncologie / Neurologie et neurochirurgie / Maladies héréditaires de la peau / maladies sexuellement transmissibles / Histoire de la médecine / Maladies infectieuses / Immunologie et allergologie / Hématologie / Valeologie / Thérapie intensive Anesthésiologie et réanimation, premiers secours / Hygiène et contrôles sanitaires / Cardiologie / Vétérinaire / Virologie / Maladies internes / Obstétrique et gynécologie
Accueil
À propos du projet
Nouvelles de la médecine
Aux auteurs
Livres sous licence de médecine
<< à venir Suivant >>

Évaluation complète de la santé des enfants



L'évaluation complète de l'état de santé des enfants comprend:

• évaluation du niveau de santé de l'enfant selon certains critères;

• définition du groupe de santé;

• attribution de recommandations sur le régime, l’éducation, l’alimentation et la correction des écarts identifiés dans le développement de l’enfant.

Les facteurs affectant la santé de l'enfant sont divisés en deux groupes: 1) déterminer (ou déterminer) la santé; 2) caractériser la santé. Le premier groupe comprend des facteurs généalogiques, biologiques et sociaux, le second groupe comprend le développement physique et neuropsychique, le niveau de l'état fonctionnel du corps, la résistance aux infections, la présence ou l'absence de maladies chroniques ou de malformations.

La première composante de la santé - la présence ou l’absence d’anomalies dans l’ontogenèse précoce, comprend une histoire généalogique, biologique, sociale.

Dans l'identification des anomalies ontogénétiques, une place importante est donnée à l'histoire généalogique (compilation de l'arbre généalogique de l'enfant). Il est important d’examiner une femme et un homme dans une institution de génétique médicale.

Antécédents biologiques (ontogenèse périnatale): il est nécessaire de recueillir soigneusement des informations sur les périodes prénatale, intra et postnatale de l'enfant et sur les facteurs qui nuisent à son évolution.

Une histoire sociale (composition de la famille, éducation des parents, budget et conditions de vie, attitudes psychologiques de la famille) est collectée afin de déterminer les conditions affectant particulièrement le développement neuro-psychologique de l'enfant.

La deuxième composante de la santé est le niveau de développement physique: déterminé par le contrôle du développement physique. Le développement physique d'un enfant (en particulier à un âge précoce) est un signe de santé très sensible, qui évolue rapidement sous l'influence de diverses conditions. Les signes du développement physique dépendent à la fois des caractéristiques héritées et de l'ensemble complexe de conditions sociales (voir Développement physique).

La troisième composante de la santé - le niveau de développement neuropsychique - revêt une grande importance, car le développement du système nerveux supérieur en dépend. Le niveau global du développement neuropsychologique de l’enfant est caractérisé par le niveau des fonctions mentales individuelles, qui reflète le degré de maturation du système nerveux central. Pour évaluer le niveau global de développement neuropsychique des enfants de moins de 3 ans, il convient de s’inspirer des indicateurs généralement acceptés des niveaux normaux le long des axes principaux du développement neuropsychique, parmi lesquels figurent des indicateurs significatifs et informatifs de chacun d’entre eux (voir Développement neuropsychique).

Chez les jeunes enfants, les indicateurs de comportement et d'humeur sont également évalués. Les indicateurs de comportement incluent l’humeur (vigoureuse, calme, irritable, déprimée, instable); s'endormir (lent, calme, rapide, agité); sommeil (profond, calme, agité, de durée normale, plus court, plus long); appétit (bon, instable, pauvre, attitude sélective à l'égard de la nourriture); nature de l'état de veille (actif, passif, actif variable); caractéristiques individuelles (contact, timide, sensible, facile à fatiguer, agressif, initiative, etc.).

Lors de l’évaluation de l’humeur, les caractéristiques suivantes sont notées: 1) vigoureux, gai: une attitude positive à l’égard de l’environnement (processus), joue avec intérêt, est amical, a des réactions émotionnellement teintées, souvent des sourires, des éclats de rire (volontiers), 2) calme: positif vis-à-vis de l'environnement, calme, actif, réaction moins colorée émotionnellement, peu de joie ressentie, moins de contact de sa propre initiative avec les autres; 3) irritable, agité: insuffisamment lié à l'environnement. Il peut être inactif ou son activité est instable, il y a des poussées d'excitation, de colère, de pleurs; 4) humeur dépressive: lente, inactive, passive, sans contact, sortie du conflit, repliée sur elle-même, triste, peut pleurer doucement, pendant longtemps; 5) humeur instable: il peut être joyeux, rire et pleurer rapidement, entrer dans des conflits et se retirer, passer rapidement d'une humeur à l'autre.

La quatrième composante de la santé est l’état fonctionnel des organes et de leurs systèmes. Le niveau de l'état fonctionnel du corps est déterminé par la fréquence cardiaque et la respiration, la pression artérielle et les données de laboratoire. Une analyse complète des études cliniques, de laboratoire et instrumentales permet une évaluation objective de la santé de l’enfant.

Le cinquième élément de la santé est le degré de résistance de l’organisme aux effets néfastes, qui se manifeste par une susceptibilité aux maladies. Absence (jamais malade pendant l’année - indice de santé) ou rare (parfois 1 à 3 fois malade au cours de l’année), les maladies aiguës indiquent une bonne résistance, une morbidité fréquente (4 fois ou plus pendant l’année) - aggravée ou mauvais

La sixième composante de la santé est la présence ou l'absence de maladies chroniques. Il est détecté par un pédiatre lors de chaque examen programmé, ainsi que par des médecins spécialistes en cas de besoin et dans les délais fixés par les lignes directrices en vigueur pour l'examen clinique de la population infantile.

Toutes les composantes sont étroitement liées et nous permettent de donner une évaluation qualitative de la santé de l’enfant avec la définition du groupe de santé. Il est accepté d’attribuer 5 groupes de santé (tab. 9).

Le groupe santé comprend les enfants en bonne santé présentant des indices normaux de l'état fonctionnel d'organes et de systèmes, rarement malades, avec un développement physique et neuropsychique normal, sans déviation de l'anamnèse et sans maladies chroniques.

Groupe II santé - enfants en bonne santé, mais présentant déjà certaines anomalies fonctionnelles, changements initiaux dans le développement physique et neuropsychique, antécédents médiocres, souvent malades, mais sans symptômes de maladies chroniques. Les jeunes enfants qui n'ont que des facteurs de risque dans l'ontogenèse sont distingués dans le groupe IIA. Les principales raisons pour lesquelles les jeunes enfants en bonne santé appartiennent au groupe II de la santé sont les suivantes: 1) écarts dans le développement physique (retard du poids corporel par rapport à la taille ou excès compris entre 1,1 et 25); 2) le retard du développement neuropsychique n'est pas supérieur à 1 mois chez les enfants de la première année de vie, 1 quart de la 2ème année et un an et demi de la 3ème année de vie; 3) morbidité fréquente (4 fois par an ou plus); 4) modifications fonctionnelles des systèmes cardiovasculaire (présence de bruit fonctionnel, tachycardie) et du système nerveux (excitabilité accrue, sommeil médiocre, désinhibition motrice, éveil agité, instabilité de l'appétit); 5) le degré initial d'anémisation (diminution du taux d'hémoglobine dans la plage de 1,1 à 25, ce qui correspond à la limite inférieure de la norme); 6) rachitisme au 1er degré (subaiguë); 7) la menace d'hypotrophie ou le degré d'hypotrophie initial (retard du poids corporel de 10-15%); 8) diathèse exsudative avec manifestations non persistantes modérément prononcées, prédisposition allergique; 9) adénoïdes du 1er degré; 10) hypertrophie des amygdales de grade 1–2; 11) anomalies dans les antécédents: gestose de la femme enceinte, affiliation «rhésus négatif» de la mère, maladies de la mère (rhumatismes, cardiopathie congénitale, hypertension, diabète, anémie, alcoolisme chronique, schizophrénie, etc.); 11) grossesse post-terme; 12) complications lors de l'accouchement: accouchement prolongé avec une longue période anhydre, asphyxie, lésion congénitale sans symptômes neurologiques; 13) état et maladies de l'enfant pendant la période néonatale: gros fœtus, maladie du nombril, pneumonie, transférés au cours du premier mois de la vie et autres; 14) prématurité; 15) pylorospasme (sans malnutrition); 16) état de convalescence après des maladies infectieuses gastriques et autres.

Le troisième groupe de santé comprend les enfants atteints de maladies chroniques à long terme, telles que les malformations congénitales, au stade de la compensation:

1) cardiopathie congénitale en phase de compensation;

2) blessure à la naissance avec symptômes neurologiques résiduels;

3) maladie hémolytique;

4) diathèse exsudative avec manifestations cutanées significatives sous forme d'eczéma (exacerbations rares);

5) anémie (réduction du taux d'hémoglobine à 85 g / l);

6) rachitisme du 2-3ème degré;

7) hypotrophie du 2e degré (retard du poids jusqu'à 21-30%);

8) phénylcétonurie;

9) sténose du pylore, pylorospasme avec hypotrophie;

10) hernie ombilicale, nécessitant une intervention chirurgicale (avant la chirurgie);

11) stridor congénital sans phénomène de croupe;

12) les caries dentaires (sous-compensée);

13) amygdalite chronique (forme simple);

14) otite moyenne chronique (exacerbations rares);

15) hépatite chronique, gastrite, duodénite, etc. (rare