Патологическая анатомия / Педиатрия / Патологическая физиология / Оториноларингология / Организация системы здравоохранения / Онкология / Неврология и нейрохирургия / Наследственные, генные болезни / Кожные и венерические болезни / История медицины / Инфекционные заболевания / Иммунология и аллергология / Гематология / Валеология / Интенсивная терапия, анестезиология и реанимация, первая помощь / Гигиена и санэпидконтроль / Кардиология / Ветеринария / Вирусология / Внутренние болезни / Акушерство и гинекология Parasitologie médicale / Anatomie pathologique / Pédiatrie / Physiologie pathologique / Oto - rhino - laryngologie / Organisation du système de santé / Oncologie / Neurologie et neurochirurgie / Héréditaire, Maladies de la peau et maladies sexuellement transmissibles / Histoire de la médecine / Maladies infectieuses / Immunologie et Allergologie / Hématologie / Intuition Anesthésiologie et réanimation, Premiers secours / Hygiène sanitaire et contrôle épidémiologique / Cardiologie / Vétérinaire / Virologie / Maladies internes / Obstétrique et gynécologie
Accueil
À propos du projet
Nouvelles de la médecine
Aux auteurs
Livres sous licence de médecine
<< à venir Suivant >>

Et nous avons nourri toutes les 45 minutes ...


Elizabeth N. Baldwin. J'ai nourri mon premier enfant toutes les 45 minutes - qui l'aurait pensé? N'importe qui sauf moi Je ne m'attendais pas à ce que mon enfant soit si exigeant. Il devait être appliqué toutes les 45 minutes, sinon il pourrait crier jusqu'à la fin des temps. Au moins, cela me semblait n'a pas vérifié. En fin de compte, si vous le nourrissez toutes les 45 minutes, il était au septième ciel, alors pourquoi me plaindre? Hmm ... se plaindre. Mais qu'en est-il de tous ces livres sur la garde des enfants, ornés de magnifiques affiches et graphiques illustrant le moment où les enfants dorment, mangent et restent éveillés? Lorsque je les ai lues, en tant qu’avocate enceinte, j’étais certaine de pouvoir travailler pendant les périodes de «sommeil» prescrites. Le livre ne dit rien sur un enfant qui veut manger toutes les 45 minutes, puis couche avec un bébé dans les bras de sa mère. Était-ce ma faute? Le fait que mon fils ait commencé à dormir toute la nuit n’était-il pas un signe que tout se passe bien? Hah Il a dormi toute la nuit jusqu'à ce que je note ce fait dans mon journal. Après cela, il a commencé à se réveiller toutes les deux heures! Vous savez, je ne suis pas superstitieuse, mais je dois avouer que j'ai immédiatement rayé mon premier disque et écrit qu'il ne dormait pas toute la nuit. N'a pas aidé; il a continué à se lever toutes les deux heures pour manger. Qu'est-ce que c'est, pensai-je, est-ce vraiment à cause de moi qu'il se réveille si souvent? Est-ce que je le tente avec l'équivalent de biscuits chauds aux pépites de chocolat au milieu de la nuit? Peut-être est-il nécessaire de le priver de tétées pour le forcer à s’inscrire dans les limites du cadre approprié? Le torturer un peu, mais le ramener à la normale, comme décrit dans tous les livres? Découvertes Heureusement pour mon fils, j'ai fait confiance à l'instinct même que je pensais ne pas avoir et je l'ai nourri pendant la journée, lui permettant de dormir dans mes bras et le nourrissant la nuit quand je voulais, en le faisant dormir à côté de moi. Les instincts, cependant, n'étaient pas si faciles à distinguer des croyances stockées dans la mémoire depuis l'enfance. Ces croyances étaient si profondément ancrées dans la conscience que cela ressemblait à des instincts, mais en réalité, elles ressemblaient davantage à de vieux disques cassés sonnant encore et encore, critiquant, jugeant, blâmant à chaque occasion. Les instincts m'ont dit de garder ces pensées avec moi. Et j'ai appris à ne pas les écouter, mais à être guidé précisément par les instincts. Les instincts m'ont dit que mon précieux bébé a besoin d'être nourri quand il le veut. À la fin, il a passé neuf mois en moi et ne sait que moi. Quand j'ai vu son visage apaisé de suceuse heureuse, j'ai compris qu'à ce moment-là, il ressentait la même chose que dans l'utérus - le son de mon cœur, le grondement de mon ventre, le son de la respiration, nous étions encore une fois ensemble! Oui, l'instinct m'a dit que si l'enfant est bien dans mes bras, il y a de la place pour lui. Lorsque j’ai eu affaire à mes instincts, j’avais une tâche encore plus difficile: apprendre à leur faire confiance. Comme c’était difficile au milieu de tous les conseils d’amis, de parents, voire de médecins et du personnel hospitalier. "Il ne peut pas être qu'il avait encore faim - vous n'avez probablement pas assez de lait!" - m'a dit. "Peut-être qu'il n'aurait pas le temps d'avoir faim si rapidement si vous aviez augmenté l'intervalle entre les tétées." Presque toutes leurs exhortations allaient à l’encontre de mon instinct et laissaient entendre que je faisais quelque chose de mal. Je me demande pourquoi la société dissuade les mères de faire confiance à leurs instincts? (1) Pourquoi, malgré le fait que les spécialistes du développement soulignent l’importance de répondre en temps voulu aux besoins des bébés (2), les mères sont toujours encouragées à ignorer les instincts mêmes qui permettent de répondre ? Est-ce parce que les êtres humains sont programmés pour répéter avec leurs enfants les mêmes choses qu'ils ont faites avec eux? (3) Les «arguments» m'ont-ils été apportés par des amis, des parents et des spécialistes simplement pour justifier la chaleur et la réactivité qu'ils ne recevaient pas? Guidés par les meilleures intentions du monde, les gens m'ont expliqué que je fais du mal à l'enfant, le nourrissant quand il le souhaite, surtout si souvent. En fait, notre médecin a dit que les tétées fréquentes provoquaient des coliques chez le bébé et que si je pouvais prendre des pauses de trois à quatre heures, et entre les repas, je donnerais de l'eau, il se calmerait et serait très heureux. En attendant, j'ai fait mes découvertes. J'ai appris que le lait maternel est digéré en deux heures plutôt que trois ou quatre (4). J'ai appris que beaucoup de bébés ont besoin de plus de seins que toutes les deux heures (5) et que les bébés nourris souvent en ont souvent beaucoup plus. le lait, parce que les tétées fréquentes stimulent la production de lait (6). Des études montrent que l’augmentation des intervalles entre les tétées réduit non seulement la quantité de lait de la mère, mais également sa teneur en graisse (7) - de ce fait, l’enfant est mal nourri et pleure beaucoup (8). appris que, malheureusement, les enfants nourris après quatre heures ne peuvent pas discuter nécessaire. Une fille, qui a été nourrie 15 ou 6 fois par jour avec chaque sein, a sucé de moins en moins de lait et est mort d'épuisement au bout de quelques jours. Ses parents ont été accusés de meurtre. Heureusement, l'accusation a été abandonnée par la suite, car les parents ne savaient pas qu'ils faisaient quelque chose de mal. (9) Ils ont simplement suivi les conseils d'une société peu renseignée sur les bébés. J'ai décidé que mon enfant lui-même sait ce dont il a besoin, quand et comment. Toute décision autoritaire de ma part - même au sujet d’un changement de poitrine - ne semblait pas aboutir à rien de bon. Comment pourrais-je savoir ce dont son corps a besoin? En effet, j'ai appris plus tard que les bébés eux-mêmes comprennent tout; ils prennent ce dont ils ont besoin, non seulement à chaque repas, mais aussi à chaque sein (10). En outre, de nombreux problèmes d'alimentation - y compris ceux qui se produisent lorsque "trop ​​de lait" ou "pas assez de lait" - sont résolus attachements plus fréquents. (11) J'ai donc continué à suivre les instructions de mon enfant. Et très vite, j'ai découvert que sa «colique» était directement liée à mes allergies alimentaires cachées et à ma consommation excessive de produits laitiers (12). Une amie sympathique m'a assuré que je privais mon enfant d'une bonne nuit de sommeil et que je devais lui apprendre à dormir seul. la nuit Et selon mes calculs, notre sommeil commun le privait du sommeil beaucoup moins que s'il avait été laissé pleurer, jusqu'à ce qu'il réalise que personne ne répondrait à ses cris. Je ne savais pas alors que notre horaire de nuit réduisait le risque de syndrome de mort subite du nourrisson (MSN) (13) et que c’était exactement ce dont son corps avait besoin (14). Je savais seulement que les mères dormaient avec leurs bébés de la création du monde. Comment une chose aussi naturelle pour une mère peut-elle nuire à un bébé? Les parents ont affirmé que j'apprenais à l'enfant à pleurer. «Si vous vous précipitez vers eux à chaque cri, me direz-vous, ils se rendront compte que c'est le seul moyen d'attirer l'attention et de rester assis sur le cou.» Je ne voyais pas l'intérêt de cela dès le début. Je raisonnais comme ceci: si un enfant pleure de me faire venir, alors c'est exactement ce dont il a besoin? De plus, mon fils s'est déjà rendu compte que pour appeler sa mère, il n'est pas nécessaire de pleurer; il lui suffisait de grogner, et j'étais déjà là ou me suis réveillé. Je savais déjà que mon enfant pouvait communiquer avec moi par ses signes ou pleurer quand elle était bouleversée, mais je ne savais toujours pas qu’il exprimerait plus tard ses demandes avec des mots, pas avec un cri. Des semaines plus tard, les accusations ont continué. Mon beau-père ne nous a pas laissé entrer chez lui pendant trois mois, car je sautais trop souvent de la table lors des dîners de famille pour mon bébé. Il a dit que mon fils n'avait pas la moindre idée de la récompense différée, il devenait trop dépendant de moi et apparemment, il deviendrait un «fils de maman», tenant toujours ma jupe. Cependant, mon instinct laissait entendre qu'il était encore trop tôt pour qu'il étudie les encouragements différés, et que si je satisfaisais sa dépendance, son indépendance pourrait alors s'épanouir toute seule. Ce fut un soulagement d'apprendre que les opinions de spécialistes coïncidaient avec mon instinct (15). Je suis parvenue à la conclusion que mon fils dépendait de moi, car il devrait en être ainsi. Seul un environnement prévenant et prévenant peut l’aider à percevoir ce monde plein de chaleur et d’amour. J'ai trouvé que l'idée de pousser les enfants à l'indépendance venait de la croyance ancienne que les enfants naissent mal, et que les parents ont pour tâche de briser leur volonté et de les amener à se comporter convenablement. Et moi, au contraire, je crois que les enfants naissent merveilleux et se comportent ensuite comme ils ont été traités. Certains critiques ont remis en question ma santé. Certains ont fait valoir que notre alimentation constante me rendrait nerveuse et agitée, ce qui aurait une incidence sur la poussée de lait. D'autres croyaient que si je ne transmettais pas l'enfant à quelqu'un d'autre de temps en temps, je commencerais à ressentir du stress et une dépression, ce qui provoquerait la dispersion des hormones. Cependant, je n’étais déprimé que par la désobéissance à mes «hormones»; la nature elle-même semblait crier pour écouter mon enfant. Le stress a grandement diminué dès que j'ai compris qu'il était normal qu'il ait besoin de moi et que je réponde à ses besoins. Si quelque chose m'énervait et me dérangeait, c'était leurs commentaires. Il me semblait absolument correct de répondre aux besoins de l'enfant - la chose la plus correcte que j'ai jamais prise dans la vie. Et bien sûr, j'ai été accusé de martyre, de souffrance pour l'amour d'un enfant. Cela m'a même amusé de regarder des amies non nourrissantes qui stérilisaient des biberons, préparaient le mélange, transportaient une mini-cuisine dans des sacs pour enfants, traitaient la diarrhée, la constipation et d'autres effets secondaires de l'alimentation artificielle. D'autre part, j'ai été accusé de trouver des moyens faciles, car ce qui est si facile pour une mère ne peut pas être utile pour un enfant! Dans la mesure où le fils s'est endormi à la poitrine en 30 secondes, il a été conclu que je me nourrissais par paresse. Beaucoup ont suggéré que j'avais privé mon mari d'un rôle actif dans l'éducation et le soin d'un enfant. Certes, j'étais vraiment irremplaçable pour mon fils et quand il avait faim ou était bouleversé, il lui arrivait même qu'elle ne puisse même pas courir aux toilettes. Cependant, quand tout était en ordre, il aimait beaucoup la société du pape. Je me suis allongé avec plaisir sur la poitrine de mon père, j'ai grimpé dans les armoires, assis dans ses bras, fait des promenades dans le sac à dos et dans la voiture au-delà des piliers des lignes de vitesse, tout en étant certain que dès que j'en aurais besoin, mon père le raccompagnerait à la maison. Avec l'âge, leur relation s'est développée. Les éclats d’enthousiasme suscités par son arrivée au travail ont été soumis à diverses exigences, notamment sa présence au moment de se coucher. (Papa racontait des histoires cosmiques mieux que maman!) Naturellement, l'une des raisons de leur proximité était que ces relations étaient construites sur la base d'un lien fiable entre l'enfant et la mère. Bien sûr, alors je ne savais pas tout cela. Manger toutes les 45 minutes ne laisse que peu l'occasion à la mère d'analyser ses méthodes, et encore plus de se protéger contre les critiques. Ceci est venu plus tard. Compréhension Au bout d'un moment, j'ai réalisé que si je n'avais pas répondu immédiatement au cri de mon enfant, il n'aurait pas continué à pleurer sans fin.
À un moment donné, il aurait abandonné, réalisant que cet appel était inutile. Il sentirait qu'il n'avait ni le droit ni le moindre indice sur ce dont il avait besoin. Il déciderait qu'il ne devrait pas avoir faim lorsque le corps a besoin de nourriture et ressentir ce qu'il ressent, il ne devrait pas - c'est faux. J'ai également compris que dans notre société, ils ne comprennent pas les nouveau-nés et qu'il n'est pas habituel de sympathiser avec leurs besoins et leurs sentiments. À ma connaissance, nourrir à la demande n'est pas différent de prendre soin d'un membre de la famille sans défense. N'aurions-nous pas donné de la nourriture au père invalide, simplement parce que «pas le temps»? Ou laisseraient-ils le conjoint paralysé seul dans la pièce pour «crier» - en vérifiant toutes les 10 minutes pour dire «tout va bien» - n'essaie même pas de comprendre ce qui le dérange et comment l'aider? S'il voulait seulement l'embrasser, refuserions-nous vraiment son être cher pour ne pas le gâter? Comment une personne peut-elle prétendre que le dogme juridique ou religieux exige de priver le bébé de tout réconfort et de la nourriture «pour son propre bien»? Même les médicaments sont insensibles à la souffrance des bébés. Jusqu'à récemment, de nombreux médecins ne jugeaient pas nécessaire d'administrer un anesthésique au nouveau-né pendant les opérations; seuls des médicaments paralysants ont été administrés pour ne pas bouger. On croyait que les bébés ne ressentaient pas la douleur (16). Bien sûr, un jour, notre société a compris que les bébés étaient aussi des personnes - avec des droits, des sentiments et, plus important encore, des besoins. Ensuite, le public protégera ses droits, sachant que les mères qui allaitent à la demande ne dorment pas leurs bébés, ne créent pas de mauvaises habitudes, ne permettent pas aux enfants de s’asseoir sur le cou et ne parlent pas de leurs enfants, mais font exactement ce qui est prévu. par nature Les mères sont créées pour être proches des bébés, ce qui facilite leur transition dans ce vaste monde. Apprenez-leur à aimer et à faire confiance, apprenez à profiter de la vie. Jusque-là, je suis arrivé à la conclusion qu'une mère a le choix entre deux méthodes. Vous pouvez vous fier aux conseils des autres et expliquer clairement à votre enfant: "Merde, mon petit, j'ai des leçons plus importantes que toi et ta faim (soif, envie de contact) - moi, tu sais, j'ai ma propre vie." Ou vous pouvez écouter votre instinct et Pour transmettre une idée complètement différente: «Je suis là pour que vous sachiez que vous êtes entre de bonnes mains et que vous pouvez obtenir tout ce dont vous avez besoin.» Pour ma part, j’ai continué à écouter mes instincts. J'ai laissé de côté la vaisselle non lavée, le travail et la communication amicale, sachant qu'ils n'iront nulle part, contrairement à mon enfant. J'ai passé des nuits avec des quantités variables de sommeil et des jours sans sentiment d'accomplissement. En regardant en arrière, je veux crier de joie que je viens de le faire. Mon glorieux bébé, nourri toutes les 45 minutes, a grandi, grandi - et grandi avec un jeune homme de neuf ans, heureux, confiant et confiant, avec compassion dans le cœur et amour en actes. Notes (1) L'une des raisons pour lesquelles l'aide médicamenteuse est fournie conformément au schéma thérapeutique peut être le processus culturel du modèle d'alimentation en usine. Au cours des premières décennies du XXe siècle, les nouveaux ouvriers d’usine ne se sont guère habitués au régime strict requis pour le travail; Selon la littérature, une scolarisation dès la naissance avec le régime aiderait les enfants à devenir des personnes responsables, des usines et des usines performantes. La grande disponibilité de l'assistance professionnelle dans les affaires familiales, la transition vers les soins obstétricaux et la mise en place de l'alimentation des sages-femmes non professionnelles aux médecins, la méfiance générale à l'égard des signaux du corps féminin (par exemple, un sentiment de marée servant de signal d'alimentation) et la méfiance aux signaux donnés par l'enfant. Voir AV Millard, "La place de l'horloge dans les conseils en pédiatrie: justifications, thèmes culturels et obstacles à l'allaitement", Soc Sci Med 31, no. 2 (1990): 211-221, ce qui suggère que les problèmes d'allaitement aux États-Unis sont spécifiques à la culture locale et résultent de régimes d'alimentation pédiatriques. (2) Les mères qui ne sont pas séparées de leurs enfants - et qui sont plus faciles à vivre plus tard - sont plus susceptibles aux signaux d’alimentation et de pleurs de leurs enfants et peuvent les rassurer avec un grand succès. MDS Ainsworth et SM Bell, «Attachment, Exploration, and Separation: illustré par le comportement d'un an dans une situation étrange», Child Development 41 (1970): 49-67. (3) Alice Miller, tu ne seras pas conscient (New York: Penguin Books, 1986). (4) Le temps de digestion du lait maternel correspond à 60% du temps de digestion du mélange. Voir B. Cavell, Formule gastrique, Formule pour le corps humain, Acta Paedia Scand 70 (1981): 639. (5) William Sears, Le bébé capricieux (Franklin Park, IL: LLLI, 1985). (6 ) Lely League International, L'art d'allaitement féminin (Franklin Park, IL: LLLI, 1991), et SEJ Daly et al., "La synthèse à court terme et le Physiol 78 réglementé par le nourrisson". (1993): 209-220. (7) DA Jackson et al., "Variation circadienne du lait maternel dans la population du nord de la Thaïlande", Jr Nutr 59 (1988): 349-363. (8) Voir la note 1. Millard indique que les régimes alimentaires du 20ème siècle ont conduit à la malnutrition à la suite d'une longue pause entre les tétées.Cette malnutrition a été confondue avec la pénurie de lait - la raison principale pour passer de Allaitement au sein pour l'alimentation artificielle. (9) Commonwealth v. Carol A. Michaud, Normand R. Michaud, 389 Mass. 491, 451 NE 2nd 396 (Mass., 1983). (10) Voir la note 6, Daly. (11) Voir Consultant en lactation, département de LLLI, The Lactation Consultant Series, pub. n ° 288: 1-17. (12) Si la mère présente une légère réaction allergique au lait de vache et aux produits laitiers (même en l'absence de symptômes évidents), une consommation excessive de produits laitiers provoque souvent une réaction chez le nourrisson. Pour une discussion remarquable sur l'intolérance alimentaire chez les nourrissons, voir Maureen Minchin, De la nourriture pour la pensée (North Sydney, NSW, Australie: Alma Publications, 1986). (13) James McKenna, "Une perspective anthropologique du syndrome de mort subite du nourrisson (SMSN)": Le rôle des signaux de respiration parentaux et des adaptations de respiration de la parole, "Med Anthropol 10 (1986): 1; et J. McKenna et al., "Modes de sommeil et d'éveil chez les couples dormant séparément: mères et nourrissons: conséquences pour les PEID", Am J Phys Anthropol 83 (1991): 331-347. (14) James McKenna, «Repenser le sommeil d'un bébé en bonne santé», Résumé sur l'allaitement maternel 12, no. 3 (février 1993): 27-28. (15) FL Ilg et al., Child Behavior (New York: Harper et Row, 1981); et d'autres livres de l'Institut de développement humain Gesell. (16) Jill R. Lawson, «La politique de la douleur du nouveau-né», Mothering, no. 57 (automne 1990): 40-47. L'opinion d'un père sur l'alimentation à la demande de Kenneth A. Friedman: J'ai toujours voulu ce qu'il y a de mieux pour mon enfant. Cependant, alors, comme maintenant, il y avait une question: qui contrôlera qui? Je me fichais de savoir si mon enfant était nourri toutes les 45 minutes ou tous les 45 jours. Je n'avais pas besoin d'être constamment prêt et prêt à tout moment. Le matin, avant de partir au travail, je me suis arrangé pour que ma femme et mon enfant se nourrissent et s'assoupissent dans un fauteuil à bascule. Оставлял в пределах досягаемости телефон, книги, блокнот, стакан сока, чистые подгузники и прочие необходимые предметы. По ночам от меня не было никакой пользы и скоро я научился даже не просыпаться. Однако давление, оказываемое на меня по поводу контроля над моим ребенком, было огромным. Друзья, знакомые, родственники и даже незнакомые люди требовали, чтобы нашего ребенка контролировали. Намекалось, что если мы не будем регулировать его запросы на наше время и энергию, он вырастет донельзя избалованным, а то и вовсе станет вторым Гитлером. Для отцов проблема контроля особенно тяжела. Большинство из нас было приучено ограничивать себя при каждой возможности. В детстве и отрочестве нас учили быть сильными, поскольку мир жесток. Таким образом, став отцами, мы чувствуем, что обязаны позаботиться о том, чтобы жизнь нашего потомства не была слишком легкой, чтобы дети учились самоконтролю, ответственности и решительности. В совокупности, эти факторы могут легко перевесить стремление отца поддержать кормление по требованию – процесс, который контролируется самим новорожденным. В конце концов, не придет же нам в голову позволить младенцу управлять нашими армиями, боевым оружием, дипломатическими инициативами и всей остальной жизнью. Неудивительно, что, когда моя жена кормила нашего первенца по требованию, я чувствовал эти побуждения подогнать наши методы воспитания под некие общепринятые стандарты. Самым тяжелым было отсутствие поддержки в наших усилиях делать так, как мы считали, лучше для ребенка. Даже самые «либеральные» из моих друзей считали необходимым контролировать собственные отношения с детьми, а не позволять ребенку указывать путь. Когда жена кормила по требованию младшего сына, я снова боролся, с переменным успехом, со стремлением контролировать свое потомство. Сколько раз я мечтал, чтобы кто-нибудь сказал мне, что мы поступаем правильно, и мои дети не вырастут «размазней». Когда наши дети выросли из подгузников и перестали кормиться грудью, я постепенно осознал, что проблема контроля распространяется не только на младенчество и грудное вскармливание. Пристально за ними наблюдая, я все больше сомневался в социальной традиции навязывания строгих ограничений, пока не пришел к выводу, что контроль моим детям не полезен. Я своими глазами видел, что они не «избалованы донельзя» и тем более не размазни. Ими не нужно было манипулировать, чтобы сделать из них нормальных людей; они уже были нормальными людьми, каждый со своим неповторимым набором чувств и нужд, которые необходимо уважать. Тем более не было нужды заставлять моих детей страдать «для их же блага», чтобы самому чувствовать себя хорошим родителем.(1) Теперь мои дети еще старше, а мои перспективы еще шире. Трезво глядя на мир, переполненный насилием, ненавистью и страданием, я не могу удержаться от сомнений – а так ли уж правильна общепринятая система воспитания детей, стремящаяся закалить и укрепить их для жизни в жестоком мире? Нет ли в таком образе мышления фундаментальной ошибки? Не в наших ли методах контроля над детьми заключается львиная доля проблемы? Интересно, кормили ли Саддама Хусейна по требованию. . . Или профессиональных преступников, или заключенных в камере смертников... Примечания (1) Идея о том, что заблуждения в вопросах воспитания детей приводят их к депрессиям, страданию и склонности к насилию, отражена в книге Alice Miller For Your Own Good: Hidden Cruelty in Child-Rearing and the Roots of Violence, 2nd ed., trans. by Hildegarde and Hunter Hannum (New York: Farrar, Straus & Giroux, 1984). Кеннет А. Фридман и его жена, Элизабет Н. Болдуин – практикующие адвокаты из Майами. Дети - Дэвид (9) и Билли (5). Перевод Алекскандры Казачок
<< à venir Suivant >>
= Aller au contenu du tutoriel =

И кормились мы каждые 45 минут...

  1. Почему нужно брать обязательство по отношению к другим людям? Не легче ли подождать до последней минуты и принимать решение, руководствуясь побуждением момента? Тогда не приходилось бы освобождаться от обязательства.
    Ни в одном законе не говорится о том, что вы непременно должны брать на себя обязательство. Просто необходимо посмотреть, что вам нравится и что вы хотите пожать в своей жизни. Когда вы обращаетесь к кому-то за помощью, когда приглашаете друга в гости или хотите пойти в кино с другим человеком, а он вам постоянно говорит: «Пока не знаю, я скажу тебе об этом в последнюю минуту», то как вам
  2. Аневризма и расслоение аорты
    Шифр по МКБ-10 I71 Диагностика При установлении диагноза Обязательная Уровень сознания, частота и эффективность дыхания, АД, ЧСС УЗИ, КТ органов брюшной полости Консультация хирурга Дополнительная (по показаниям) Аортография В процессе лечения Мониторинг, согласно п.1.5 Лечение Обеспечение адекватной вентиляции легких, контроль давления и ЧСС Нитропруссид натрия - начальная
  3. CHLAMYDIA UROGENITAL
    Урогенитальный хламидиоз - инфекционное заболевание, передавающееся половым путем. Основные возбудители Вызывается С.trachomatis. УРОГЕНИТАЛЬНЫЙ ХЛАМИДИОЗ У ВЗРОСЛЫХ Выбор антимикробных препаратов Препараты выбора: азитромицин - 1,0 г внутрь однократно; доксициклин - 0,1 г внутрь каждые 12 ч в течение 7 дней. Альтернативные препараты: эритромицин - 0,5 г внутрь каждые 6 ч в
  4. ВЕНЕРИЧЕСКАЯ ЛИМФОГРАНУЛЕМА
    Это заболевание в России встречается эпизодически, за счет так называемых "привозных" случаев. Основные возбудители Вызывается С.trachomatis, серовары L-1, L-2, L-3. Выбор антимикробных препаратов Препараты выбора: доксициклин - 0,1 г внутрь каждые 12 ч в течение 21 дня. Альтернативные препараты: эритромицин - 0,5 г внутрь каждые 6 ч в течение 21 дня.
  5. 4.3. ХРОНИЧЕСКИЙ ПИЕЛОНЕФРИТ
    Антибактериальная терапия - назначается при наличии клинических данных и выявлении возбудителя воспалительного процесса почек с определением чувствительности к антибиотикам средний курс 7 -10 дней. Кишечная палочка - амоксициллин/клавуланат (табл. 0,375 и 0,625 г; фл. 0,6 и 1,2 г) внутрь по 0,625 г или в/в 0,6-1,2 г каждые 8 часов; гентамицин (амп. 4%-1 и 2 мл) в/в по 3-4 мг/кг 1 р/сут.
  6. Левожелудочковая недостаточность (кардиогенный отек легких)
    Шифр по МКБ-10 I50.1 Диагностика При установлении диагноза Обязательная Уровень сознания, частота и эффективность дыхания, ЧСС, пульс, артериальное давление ЭКГ R-графия органов грудной клетки Лабораторные исследования: гемоглобин, газы крови, показатели КОС, электролиты (K, Na, Mg, Ca, Cl), глюкоза крови, лейкоциты, формула крови, ферменты (КФК), мочевина, креатинин Дополнительная
  7. Острый трансмуральный инфаркт передней стенки миокарда
    Шифр по МКБ-10 I21.0 Диагностика При установлении диагноза Обязательная Уровень сознания, частота и эффективность дыхания, ЧСС, пульс, артериальное давление, ЭКГ, анамнез, физикальное обследование Лабораторные исследования: свертываемость (АЧТВ, ПТВ тромбоциты), гемоглобин, газы крови, показатели КОС, электролиты (K, Na, Mg, Ca, Cl), глюкоза крови, лейкоциты, формула крови, ферменты
  8. Пароксизмальные желудочковые тахикардии
    Diagnostic Учащенное сердцебиение свыше 140 уд/минуту. При это!У все сокращения представляют собой желудочковые экстрасистолы. Эпизодическое появление "пушечного" 1 тона при совпадении систол предсердий и желудочков Безуспешность "вагусных проб". На ЭКГ - все сокращения экстрасистолы, комплекс С*К.8 уширен до 0,12 - 0,14с и более, деформирован. При желудочковой тахикардии, осложненной
  9. 2.4. ОСТРЫЙ КОРОНАРНЫЙ СИНДРОМ БЕЗ ПОДЪЕМА СЕГМЕНТА ST (ОКС БП ST)
    Если в ближайшие 48 часов больной перенес длительный (более 15 минут) приступ боли, заставляющий подозревать развитие ОКС показана экстренная госпитализация, предпочтительно в ПИТ Если в ближайшие 48 часов диагностирована впервые возникшая или прогрессирующая стенокардия показана госпитализация в кардиологическое отделение. Тактика ведения больных: • Аспирин (табл.0,5 г) по 0,025-0,5 г
  10. 2.5. НЕОСЛОЖНЕННЫЙ Q-ИНФАРКТ МИОКАРДА
    Аспирин (табл. 0,5) разжевать %-1 таб (250-500 мг) препарата, не покрытого оболочкой. Поддерживающая доза для длительного лечения 75-150 мг, 1 р/сут. При непереносимости аспирина - клопидогрель (табл. 75 мг) - 4 табл. (300 мг) нагрузочная доза, затем в последующие сутки по 1 табл. (75 мг) 1 р/сут. В настоящее время показаны преимущества комбинированного приема Аспирина и Клопидогреля, если не
  11. Анафилактический шок неуточненный
    Шифр по МКБ-10 T78.2 Диагностика При установлении диагноза Обязательная Уровень сознания, частота и эффективность дыхания, ЧСС, пульс, АД, состояние кожных покровов, уровень глюкозы крови Дополнительная (по показаниям) R-графия органов грудной клетки При возможности - уровень триптазы тучных клеток в плазме крови (в течение 1 часа с момента развития реакции) В процессе лечения
  12. Острый легочный отек, вызванный химическими веществами, газами, дымами и парами повышенной проницаемости альвеолокапиллярной мембраны (ингаляция агрессивных жидкостей, анафилаксия)
    Шифр по МКБ-10 J68.1 Диагностика При установлении диагноза Обязательная Уровень сознания, частота и эффективность дыхания, ЧСС, пульс, АД ЭКГ R-графия органов грудной клетки Лабораторные исследования: гемоглобин, газы крови, показатели КОС, электролиты (K, Na, Mg, Ca, Cl), глюкоза крови, лейкоциты, формула крови, ферменты (КФК), мочевина, креатинин Дополнительная (по показаниям) УЗИ
  13. Легочный отек. Тяжелая белково-энергетическая недостаточность неуточненная
    Шифр по МКБ-10 Легочный отекJ81 Тяжелая белково-энергетическая недостаточность неуточненная Е43 Диагностика При установлении диагноза Обязательная Уровень сознания, частота и эффективность дыхания, ЧСС, пульс, АД, ЭКГ, R- графия органов грудной клетки Лабораторные исследования: гемоглобин, газы крови, показатели КОС, электролиты (K, Na, Mg, Ca, Cl), глюкоза крови, лейкоциты, формула
  14. TESTS PHARMACOLOGIQUES
    Проба с адреналином или инсулином Используется для оценки реактивности обоих отделов ВНС. Методика проведения пробы: Утором, не раньше, чем через 1,5 часа после приёма пищи после 15-минутного отдыха произ- водится запись ЭКГ в течение 1 минуты с определением средней ЧСС (ЧССфон). Затем под кожу пле- ча вводят 0,3 мл 0,1% раствора адреналина или инсулин в дозе 0,15 ЕД/кг. Регистрируют
  15. Антибиотики, антимикробные препараты
    I. Педиатрические дозировки антимикробных препаратов Препарат Возраст Клинический Доза Acyclovir < 12 лет Неонатальный HSV, HSV гинги- востоматит HSV энцефалит Ветряная оспа (тяжелая) (менее 10-15 мг/кг в/в через 8 часов (30-45 мг/кг/день) 5 мг/кг в/в через 8 часов (15 мг/кг/ день) Amentadine 1 -9 лет 2,2 мг/кг per os каждые 12 Amikacin 0-7 дней 10 мг/кг, далее по 7,5 мг/кг
  16. Фибрилляция и трепетание предсердий (мерцательная аритмия, экстрасистолия высоких градаций)
    Шифр по МКБ-10 I48 Диагностика При установлении диагноза Обязательная Уровень сознания, частота и эффективность дыхания, ЧСС, пульс, артериальное давление, ЭКГ, анамнез Лабораторные исследования: гемоглобин, газы крови, показатели КОС, электролиты (K, Na, Mg, Ca, Cl), глюкоза крови, лейкоциты, формула крови, ферменты КФК, АлАТ, АсАТ, а-амилаза Дополнительная (по показаниям)
  17. Эпилептический статус grand mal (судорожных припадков). Судороги, неклассифицированные в других рубриках
    Шифр по МКБ-10 Эпилептический статус grand mal (судорожных припадков) G41.0 Судороги, неклассифицированные в других рубриках R56 Диагностика При установлении диагноза Обязательная Уровень сознания, размер зрачков, неврологический статус, менингеальные симптомы, тщательный осмотр для исключения травмы, АД Лабораторные исследования: глюкоза крови, показатели КОС, газы крови, гемоглобин,
Portail médical "MedguideBook" © 2014-2016
info@medicine-guidebook.com