Патологическая анатомия / Педиатрия / Патологическая физиология / Оториноларингология / Организация системы здравоохранения / Онкология / Неврология и нейрохирургия / Наследственные, генные болезни / Кожные и венерические болезни / История медицины / Инфекционные заболевания / Иммунология и аллергология / Гематология / Валеология / Интенсивная терапия, анестезиология и реанимация, первая помощь / Гигиена и санэпидконтроль / Кардиология / Ветеринария / Вирусология / Внутренние болезни / Акушерство и гинекология Parasitologie médicale / Anatomie pathologique / Pédiatrie / Physiologie pathologique / Oto - rhino - laryngologie / Organisation du système de santé / Oncologie / Neurologie et neurochirurgie / Héréditaire, Maladies de la peau et maladies sexuellement transmissibles / Histoire de la médecine / Maladies infectieuses / Maladies infectieuses / Immunologie et Allergologie / Hématologie / Intuition Anesthésiologie et réanimation, premiers secours / Hygiène et contrôles sanitaires / Cardiologie / Vétérinaire / Virologie / Maladies internes / Obstétrique et gynécologie
Accueil
À propos du projet
Nouvelles de la médecine
Aux auteurs
Livres sous licence de médecine
<< à venir Suivant >>

La tuberculose

La tuberculose est causée par le bacille tuberculeux, une famille de mycobactéries.

L'infection par la tuberculose se produit généralement par inhalation en raison du mécanisme de transmission par voie aérienne. Les mycobactéries dangereuses sont contenues dans les plus petites gouttelettes de sécrétions bronchiques, qui se forment en toussant et en éternuant. Ces particules d’aérosol peuvent rester longtemps dans l’air et pénètrent par inhalation dans les parties profondes du système respiratoire. Le danger d'infection dépend du nombre d'agents pathogènes contenus dans les particules d'aérosol.

L'infection primaire à la tuberculose chez les enfants est souvent le résultat d'un contact étroit et prolongé avec des adultes, des patients atteints de formes caverneuses ou autres, en présence d'une excrétion bactérienne avec la tuberculose. Les urines et les sécrétions génitales des patients atteints de tuberculose peuvent contenir un grand nombre de mycobactéries, mais ce matériau est rarement soumis à une aérosolisation et ne devient pas une source d'infection. Les animaux domestiques peuvent être infectés par la tuberculose, mais ils sont rarement eux-mêmes une source d’infection.

Les réactions immunitaires liées à la tuberculose constituent une interaction complexe entre l'agent pathogène, les lymphocytes et les macrophages du corps humain.

Le développement de l’immunité naturelle contre cette infection potentiellement mortelle dépend de l’influence de nombreux facteurs. Ainsi, des facteurs génétiques exercent une certaine influence sur l'évolution de la maladie et sur son issue. Certains groupes ethniques sont particulièrement sensibles au développement d'infections graves (par exemple, les Indiens d'Amérique et les Eskimos), mais ils jouent également un rôle important dans les facteurs socio-économiques. L'âge est le principal facteur qui détermine la gravité de l'infection tuberculeuse. Les enfants de moins de 3 ans sont plus susceptibles de développer une tuberculose miliaire et une méningite mortelle. Cela peut être dû soit à des réactions immunitaires non encore formées, soit à l'ampleur de l'infection chez un jeune enfant. La malnutrition, diverses infections, notamment la rougeole et la coqueluche, la grossesse contribuent au développement de formes graves de la maladie.

Les réactions cutanées liées à l'introduction de la tuberculine reposent sur l'identification de l'hypersensibilité aux antigènes des mycobactéries tuberculeuses et revêtent une grande importance pour le diagnostic de l'infection tuberculeuse. Les réactions positives sont détectées 6 à 10 semaines après l'entrée de l'agent pathogène dans l'organisme. Le test consiste en une administration intracutanée au patient du médicament. Une réaction positive se traduit par l'apparition d'un infiltrat au site d'injection. Le dépistage de masse de l’infection tuberculeuse en pédiatrie est réalisé à l’aide du test de Mantoux. Le test de Mantoux est une méthode complexe mais précise, car il introduit une quantité d'antigène strictement définie. Intradermiquement, 2 TE de tuberculine sont injectés dans la face antérieure de l'avant-bras dans 0,1 ml. Utilisez des seringues en plastique jetables avec une aiguille courte spéciale. Les résultats sont pris en compte ultérieurement, généralement après 72 heures ou toutes les 24 heures.L'apparition d'un infiltrat de 10 mm de diamètre au site d'injection indique une infection par la tuberculose et est considérée comme une réaction positive. À une infiltration de 5 à 10 mm, la réaction est considérée comme douteuse et d'un diamètre allant jusqu'à 5 mm - comme négative. En fait, l’évaluation de l’échantillon de douleur est complexe et dépend d’un certain nombre de facteurs (données sur la vaccination, état de la cicatrice de vaccination).

Des réactions discutables à la tuberculine peuvent être associées à une infection par des mycobactéries atypiques. Les résultats du test de Mantoux peuvent être faussement négatifs pour plusieurs raisons. Le plus souvent, ils sont négatifs aux premiers stades de la maladie.

Les erreurs techniques lors du stockage de la tuberculine et du test, de même que l’enfance (jusqu’à 6 mois), les maladies graves (y compris la tuberculose elle-même), les comorbidités (y compris la rubéole et la grippe), l’imposition d’un traitement immunosuppresseur, les troubles de l’alimentation insuffisance rénale chronique.

Des résultats faussement positifs du test de Mantoux peuvent être observés lors d'injections répétées de tuberculine, ainsi qu'après la vaccination par le BCG. La vaccination par le BCG entraîne des réactions positives à la tuberculine qu'il est difficile de distinguer des réactions qui se produisent lors d'une infection tuberculeuse. Cependant, l’infiltration pour l’introduction de la tuberculine chez les enfants vaccinés dépasse rarement 10 mm, sa taille n’est maximale que dans les premières années suivant la vaccination. Par conséquent, la réaction à l'administration intradermique de tuberculine de taille supérieure à 10 mm, qui se produit trois ans ou plus après la vaccination par le BCG, doit être considérée comme un indicateur d'infection tuberculeuse.

Tuberculose pulmonaire primitive

Manifestations cliniques. Chez les enfants âgés de 3 à 15 ans, la tuberculose primitive est asymptomatique et peut ne pas être accompagnée de modifications sur les radiographies thoraciques. Les symptômes généraux sont montrés par une fièvre insignifiante, une perte d'appétit, une perte de poids. Une augmentation des ganglions lymphatiques intrathoraciques est possible, ce qui conduit à la compression ou au déplacement des structures voisines. La compression de gros vaisseaux conduit parfois au développement d'un œdème des membres supérieurs. Il peut y avoir une toux persistante et une respiration sifflante. Chez la plupart des enfants, l'infection pulmonaire primaire est légère, asymptomatique et disparaît peu de temps, même sans chimiothérapie.

Diagnostic La tuberculose pulmonaire primitive est le plus souvent détectée chez les enfants lors de l'examen d'échantillons de tuberculine. Les tests de laboratoire de routine ne révèlent pas de changements évidents. Mycobacterium tuberculosis est détecté dans les expectorations, l'ensemencement donne généralement des résultats positifs. Les difficultés de confirmation microbiologique du diagnostic chez les jeunes enfants sont dues au fait qu’ils ont rarement une toux et des crachats. Si les expectorations se forment, les enfants l’avalent habituellement. Une étude sur le lavage gastrique peut remplacer l'examen des expectorations chez les enfants. L'enquête est menée tôt le matin avec un enfant nouvellement réveillé. Le contenu de l'estomac est soigneusement aspiré par une sonde nasogastrique et placé dans un récipient stérile. Après cela, l'estomac est lavé avec 30 ml d'eau et aspiré à nouveau. Le matériel résultant est également examiné pour mycobactérie par bactérioscopie et ensemencement.

Reinfection de la tuberculose

La réactivation de la tuberculose n'est pas typique chez les enfants, en particulier lorsque la tuberculose primitive se développe vers l'âge de 3 ans environ. Le symptôme le plus caractéristique est une légère augmentation de la température et des sueurs nocturnes, ce qui s'explique par le fait que la température baisse la nuit. En outre, il peut y avoir malaise, faiblesse, perte de poids. La formation de cavités (cavités dans les poumons) se manifeste par une toux avec expectorations, une hémoptysie.

Tuberculose des voies respiratoires supérieures

Les modifications spécifiques du larynx, de l'épiglotte, du pharynx et de l'oreille moyenne sont rares de nos jours. Mais auparavant, avant l’utilisation de médicaments antituberculeux efficaces, ces lésions étaient une complication fréquente de la tuberculose pulmonaire commune. La tuberculose laryngée chez un enfant se produit généralement sur le fond de la tuberculose pulmonaire caverneuse. Ses symptômes sont une toux persistante, un mal de gorge et lors de la déglutition, un enrouement. La tuberculose de l'oreille moyenne s'accompagne d'une diminution de l'audition, d'un manque de douleur et d'une augmentation des ganglions lymphatiques parotides. Le traitement de la tuberculose des voies respiratoires supérieures dépend de la prévalence des lésions pulmonaires.

Tuberculose ganglionnaire

Les dommages aux ganglions lymphatiques sont caractéristiques de l’infection tuberculeuse. Chez les enfants, en règle générale, les ganglions lymphatiques primaires (situés à la racine des poumons) sont d'abord affectés, ce qui peut ensuite s'étendre aux ganglions lymphatiques cervicaux profonds trachéaux, supraclaviculaires. Les dommages aux ganglions axillaires et inguinaux sont beaucoup moins fréquents. La tuberculose ganglionnaire périphérique est la plus commune de toutes les formes de tuberculose extrapulmonaires. Les lésions sont localisées principalement dans le cou et sont généralement multiples, souvent bilatérales. La tuberculose des ganglions lymphatiques, en règle générale, commence progressivement et inaperçue. Seuls les enfants très sensibles à la tuberculose peuvent être atteints d'une maladie avec une élévation de la température corporelle et l'apparition de signes locaux d'inflammation. Les enfants ont déjà reçu des instructions concernant le contact avec des patients atteints de tuberculose active. La plupart des enfants ont des tests tuberculiniques positifs. Les radiographies thoraciques révèlent des signes de tuberculose pulmonaire primitive. Une augmentation significative des nœuds et de la compression des organes voisins n'est observée que dans des cas exceptionnels. La fonte des nœuds de surface croissants peut entraîner la propagation de CѓP ± PµCЂРєСѓР »РµР · РРРР№ РёРЅС„ РµРєС † РёРё. RћRґRЅR ° RєRѕ RoRЅS "Röhr" SЊS, SЂR ° C RЅR RІRІRμRґRμRЅRoRμ S, SѓR ° ± RμSЂRєSѓR « RoRЅR ° Sѓ RІR ° RєS † RoRЅRoSЂRѕRІR ° RЅRЅS <C ... RґRμS, RμR№ SЂRμRґRєRѕ RїSЂRμRІS <€ F ° C RμS 10 RјRј І ° С С С С ‹С С С С С С С С С С С ,,,,,‹ C † Ryoro. PёR SЃS, SѓRїR RμS ° C ‡ RμSЂRμR 3 · P ± Pd RѕR "P" RμRμ RμS, RїRѕSЃR "Rμ RІR ° RєS RoRЅR ° C † † R'R | R- roulier, RґRѕR" R¶RЅR SЂR ° ° ° SЃSЃRјR Ђёѕї.

РРµСЂРІРёС ‡ РЅС ‹Р№ туР± еркул еР· Р »РµРіРєРёС…

РР »РёРЅРёС ‡ РµСРєРёРµ РїСЂРѕСРІР» енШя. РееерР° РРР ° РР ° РјР ° РР ° РμР ° РРР ° Р · Р ° RμS, RЅRμ SЃRѕRїSЂRѕRІRѕR¶RґR ° S, SЊSЃSЏ Röhr · RјRμRЅRμRЅRoSЏRјRo RЅR SЂRμRЅS, RіRμRЅRѕRіSЂR ° ° ° C ... RјRјR RіSЂSѓRґRЅRѕR№ RєR « RμS, RєRo. Avec RћR ± ‰ RoRμ SЃRoRјRїS, RѕRјS <RїSЂRѕSЏRІR "SЏSЋS, SЃSЏ RЅRμR · RЅR ° C ‡ RoS, r R" SЊRЅS <RјRo RїRѕRІS <De € RμRЅRoSЏRјRo S, RμRјRїRμSЂR ° <S, SѓSЂS, SѓS ... SѓRґS € RμRЅRoRμRј P ° RїRїRμS, РтР°, РїРѕС… СѓРґР ° нием. R'RSR · · · RјRРІRІR‚R.RU РРёСЋ РЁР »РЁ СЃРјРµС РµРЅРОСЋ соседних структур. RЎRґR РRD ЅР ». RЈЈ ± РЊЊЊ Р Р Р Р Р Р Р Р Р Р Р РРРРРРРРРРРРРРРРµµµµµµµµµµµµµµµµµµµµµµµµµµµµµµµµµµµµµµ P · ° F € SЂRμS RμS, SЃSЏ PI S, RμS ‡ RμRЅRoRμ RЅRμRїSЂRѕRґRѕR "R¶RoS, r R" SЊRЅRѕRіRѕ RІSЂRμRјRμRЅRo RґR R¶Rμ ° F ± ° C · r R ... RoRјRoRѕS, RμSЂR RїRoRo.

Р ”РёР ° гностШкР°. RџRμSЂRІRoS de RЅS <R№ S, SѓR ± RμSЂRєSѓR "· P r R" ... RμRіRєRoS C ‡ P ‰ ° C Rμ RІSЃRμRіRѕ RІS <SЏRІR "SЏRμS, SЃSЏ Sѓ RґRμS, RμR№ RїSЂRo RѕR ± SЃR" RμRґRѕRІR ° RЅRoRo RїRѕ RїRѕRІRѕRґSѓ RІRoSЂR ° жР° туР± еркулиновы С… РїСЂРѕР ±. RћR ± C РРЁРєРСРРРРРРРРР Р ± ± ± ± ± ± ± ± ± ± ± ± ± ± ± ± ± ± ± ± ± ± ± ± ± ± ± ± ± ± ± ± ± ± ± ± ± ± ± ± ительны Рµ реР· СѓР »СЊС‚Р ° ты. PP ° S, SЂSѓRґRЅRμRЅRoSЏ RјRoRєSЂRѕR RoRѕR ± "‡ RѕRіRoS RμSЃRєRѕRіRѕ RїRѕRґS, RІRμSЂR¶RґRμRЅRoSЏ RґRoR RіRЅRѕR · ° F ° Sѓ RјR ° F" ... RμRЅSЊRєRoS RґRμS, RμR№ SЃRІSЏR · ° F RЅS <SЃ S, C RμRј ‡ C Р ѕ Р. P • SЃR "Ryo R¶Rμ RјRѕRєSЂRѕS, R Ryo RѕR ° ± SЂR ° F · SѓRμS, SЃSЏ, RґRμS, Ro RѕR ± C <RЅRѕ RїSЂRѕRіR s" P ° S, S <RІR ° SЋS, RμRμ. R