Патологическая анатомия / Педиатрия / Патологическая физиология / Оториноларингология / Организация системы здравоохранения / Онкология / Неврология и нейрохирургия / Наследственные, генные болезни / Кожные и венерические болезни / История медицины / Инфекционные заболевания / Иммунология и аллергология / Гематология / Валеология / Интенсивная терапия, анестезиология и реанимация, первая помощь / Гигиена и санэпидконтроль / Кардиология / Ветеринария / Вирусология / Внутренние болезни / Акушерство и гинекология Parasitologie médicale / Anatomie pathologique / Pédiatrie / Physiologie pathologique / Oto - rhino - laryngologie / Organisation d'un système de santé / Oncologie / Neurologie et neurochirurgie / Héréditaire, maladies génétiques / Maladies transmises par la peau et les maladies sexuellement transmissibles / Antécédents médicaux / Maladies infectieuses / Immunologie et allergologie / Hématologie / Valeologie / Soins intensifs, anesthésiologie et soins intensifs, premiers soins / Hygiène et contrôle sanitaire et épidémiologique / Cardiologie / Médecine vétérinaire / Virologie / Médecine interne / Obstétrique et gynécologie
Accueil
À propos du projet
Actualités médicales
Pour les auteurs
Livres autorisés sur la médecine
<< Précédente Suivant >>

Tumeurs mésenchymateuses. Tumeurs des tissus formant de la mélanine



Les tumeurs mésenchymateuses sont des tumeurs qui se développent à partir de dérivés du mésenchyme - conjonctif, vasculaire, musculaire, graisseux, osseux, cartilagineux, membranes synoviales, fascia, tendons, aponévrose.

Parmi les tumeurs mésenchymateuses bénignes, il y a: 1) les tumeurs des tissus fibreux - fibrome et dermatofibrome (histiocytome); 2) tumeurs du tissu adipeux - lipome, lipome intramusculaire (infiltrant) et hibernation; 3) tumeurs du tissu musculaire - léiomyome, rhabdomyome et cellule granulaire (tumeur d'Abrikosov); 4) tumeurs des vaisseaux sanguins - hémangiome, hémangiopéricytome bénin et tumeur glomique (glomusangiome); 5) une tumeur des vaisseaux lymphatiques (lymphangiome); 6) une tumeur du tissu synovial - un synoviome bénin; 7) une tumeur du tissu mésothélial - mésothéliome bénin; 8) tumeurs du tissu osseux - ostéome et ostéoblastome bénin; 9) tumeurs du cartilage, chondrome et chondroblastome bénin.

Les tumeurs mésenchymateuses malignes sont appelées sarcome. Le tissu du sarcome dans la section est blanc, ressemble à de la viande de poisson. Croissance infiltrante, avec destruction importante des tissus environnants; donne principalement des métastases hématogènes.

En fonction de l'histogenèse, les sarcomes suivants sont distingués.

Fibrosarcome - cellule ronde, cellule polymorphe, cellule fusiforme, fibrosarcome différencié.

Liposarcome - haut et bas grade, embryonnaire, squameux.

Léiomyosarcome - un léiomyosarcome atypique avec un polymorphisme cellulaire sévère ou un léiomyome malin typique différencié.

Le rhabdomyosarcome est une tumeur maligne composée de

cellules polymorphes selon le type d'éléments musculaires embryonnaires et de myoblastes.

Angiosarcome - hémangioendothéliome malin ou hémangiopéricytome.

L'ostéosarcome, selon la prévalence de la formation ou de la destruction osseuse, peut être ostéoblastique et ostéolytique.

Le chondrosarcome se distingue par un polymorphisme des cellules avec des mitoses atypiques, un type de substance interstitielle chondroïde avec des foyers d'ostéogenèse, avec du mucus et de la nécrose.

Le naevus pigmenté et le mélanome sont des tumeurs du tissu mélanogène. Le naevus pigmenté est considéré comme une malformation de la peau, dont la source est considérée comme des cellules formant de la mélanine d'origine neurogène. Il se produit plus souvent sur le visage et le corps sous forme de formations saillantes de couleur sombre.

Le mélanome est l'une des tumeurs les plus malignes.
A la propriété de métastases. Plus souvent localisé dans la peau, les yeux pigmentés, moins souvent - dans les glandes surrénales, le cerveau et les muqueuses. Il se caractérise par un polymorphisme prononcé des cellules tumorales qui contiennent de la mélanine. Il existe également des mélanomes sans pigment. Ils diffèrent dans les métastases hématogènes et lymphogènes précoces.

Micropréparations

1. Fibromyome utérin (okr. GE).

Désignations: 1) faisceaux situés au hasard de cellules musculaires lisses et de fibres de tissu conjonctif; 2) atypisme tissulaire de la tumeur (localisation inégale et épaisseur différente des fibres musculaires lisses).

2. Hémangiome caverneux du foie (okr. GE).

Désignations: 1) cavités vasculaires remplies de sang, 2) capsule de tissu conjonctif; 3) tissu hépatique.

3. Mélanome de la peau (okr. GE).

Désignations: 1) polymorphisme des cellules tumorales; 2) la présence du pigment mélanique dans le cytoplasme des cellules tumorales; 3) croissance invasive du mélanome; 4) foyers de nécrose et d'hémorragie dans le tissu tumoral.

4. Métastase du mélanome dans le foie (okr. GE).

Désignations: 1) lésion métastatique (cellules tumorales polymorphes contenant de la mélanine); 2) tissu hépatique normal.

Préparations macro

1. Fibromyome utérin.

2. Métastases de mélanome dans le foie, la rate.

3. Ostéosarcome.

Sujets de questions de test

1. Classification des tumeurs mésenchymateuses.

2. Tumeurs mésenchymateuses bénignes. Leurs caractéristiques macro et microscopiques, caractéristiques de croissance.

3. Tumeurs mésenchymateuses malignes. Leurs caractéristiques morphologiques, notamment la croissance et les métastases.

4. Naevus pigmenté. Sa morphologie et son espèce.

5. Mélanome. Caractéristiques de la structure, de la croissance, des métastases.

Tâche situationnelle

Après une blessure au genou, le garçon a eu une formation de tumeur dans la région de la glande pinéale du fémur. Après un examen stationnaire, il a été décidé d'amputer le membre. Lors de l'examen d'un membre éloigné dans la région de la glande pinéale inférieure, une tumeur destructrice des os a été trouvée, sans limites claires, de couleur gris-rose, dans le contexte du type «viande de poisson».

1. Quel est le diagnostic?

2. Où peut-on s'attendre à des métastases tumorales.

<< Précédente Suivant >>
= Passer au contenu du manuel =

Tumeurs mésenchymateuses. Tumeurs des tissus formant de la mélanine

  1. TUMEURS MÉSENCHYMALES. TUMEURS DE TISSU I FORMANT DE LA MÉLANINE. TUMEURS DU SYSTÈME NERVEUX CENTRAL, CELLULES CÉRÉBRALES ET NERFS PÉRIPHÉRIQUES
    TUMEURS MÉSENCHYMALES. TUMEURS DE TISSU I FORMANT DE LA MÉLANINE. TUMEURS DU SYSTÈME NERVEUX CENTRAL, CELLULES CÉRÉBRALES ET PÉRIPHÉRIQUES
  2. Tumeurs du tissu mésenchymateux Tumeurs du tissu adipeux
    Lipome. Tumeur bénigne. Le nœud est la couleur d'une peau inchangée ou une teinte jaunâtre, douce, souvent lobée, indolore. Souvent, plusieurs tumeurs. Fibrolipome. Le tissu fibreux se développe, en relation avec lequel la tumeur a une consistance dense. Liposarcome Nœuds multiples ou infiltration diffuse dans le tissu sous-cutané sans contour clair. Le cours est malin. Métastases dans
  3. CROISSANCE TUMORALE. PROGRESSION TUMORALE. MORPHOGENÈSE TUMORALE. INVASION ET MÉTASTASE DES TUMEURS MALIGNES. MARQUEURS DE TUMEURS BIOMOLÉCULAIRES. IMMUNITÉ ANTITUMORALE. SYNDROMES PARANÉOPLASTIQUES. PRINCIPES DE BASE DE CLASSIFICATION DES TUMEURS. CARACTERISTIQUES MORPHOLOGIQUES DES TUMEURS DE L'EPITELIUM ET DES TUMEURS DES TISSUS - MESENCHIMES DERIVES
    CROISSANCE TUMORALE. PROGRESSION TUMORALE. MORPHOGENÈSE TUMORALE. INVASION ET MÉTASTASE DES TUMEURS MALIGNES. MARQUEURS DE TUMEURS BIOMOLÉCULAIRES. IMMUNITÉ ANTITUMORALE. SYNDROMES PARANÉOPLASTIQUES. PRINCIPES DE BASE DE CLASSIFICATION DES TUMEURS. CARACTERISTIQUES MORPHOLOGIQUES DES TUMEURS DE L'EPITELIUM ET DES TUMEURS DES TISSUS - DERIVES
  4. Tumeurs mésenchymateuses
    Les tumeurs mésenchymateuses proviennent des tissus des dérivés du mésenchyme: conjonctif (fibreux), adipeux, musculaire, vasculaire, osseux, cartilagineux, ainsi que les membranes synoviales et séreuses. La source des tumeurs mésenchymateuses est une cellule mésenchymateuse polypotente. Le niveau de transformation tumorale de la cellule, la direction et le bloc de différenciation déterminent le type spécifique de tumeur: elle peut
  5. Tumeurs mésenchymateuses
    1. La nature de la croissance qui prévaut dans les tumeurs malignes: a) infiltrante b) expansive c) récurrente d) lente e) mixte La bonne réponse: a 2. La formation à partir de laquelle le mélanome se développe: a) naevus b) fibrome c) polype g) desmoïde e) sarcome Réponse correcte: a 3. Quel est le type histologique de fibrosarcome: a) léiomyosarcome b) cellule fibreuse c) fibreuse g)
  6. Tumeurs des tissus formant de la mélanine
    Les tumeurs des tissus formateurs de mélanine proviennent des mélanocytes et des mélanoblastes, cellules qui synthétisent la mélanine sous l'influence de la tyrosinase, un pigment appartenant au groupe des formateurs de mélanine. Le naevus appartient aux tumeurs bénignes, il est localisé sur la peau et est structuré en: a) limite; b) intradermique; c) complexe; d) épithélioïde [juvénile); e) bleu. Malin
  7. Tumeurs dérivées du mésenchyme, du neuroectoderme et du tissu formant de la mélanine
    1. Supplément: Une tumeur maligne dérivée de tissus mésenchymateux est appelée ___________________. 2. Tumeur bénigne du tissu conjonctif 1. myome 4. adénome 2. sarcome 5. mélanome 3. fibrome 6. papillome 3. Variantes de fibrome selon le rapport du parenchyme et du stroma 1. doux 4. fibromyome 2. dense 5. encapsulé 3. desmoïde 4. Caractérisation de desmoïde 1.
  8. Tumeurs des tissus formant de la mélanine
    • La source de tumeurs dans ce groupe est constituée de mélanocytes = cellules d'origine neuroectodermique, situées dans la couche basale de l'épiderme, les follicules pileux, la plupart des muqueuses recouvertes d'épithélium pavimenteux stratifié, de pia mater, de rétine et d'iris. • Les mélanocytes contiennent de la mélanine colorée en brun foncé (noir). Il peut
  9. Tumeurs hématopoïétiques
    Toutes les tumeurs, dont la source est le tissu hématopoïétique, sont réunies sous le nom général - hémoblastose. Ils sont divisés en 2 grands groupes: systémique (formes aiguës et chroniques de leucémie) et régional (malin
  10. Tumeurs: définition, nomenclature, classification. Croissance tumorale et fondements moléculaires de la cancérogenèse. Tumeurs de l'épithélium.
    1. Les principales théories de la croissance tumorale 1. inflammatoire 2. dysontogénétique 3. génétique virale 4. cancérogènes chimiques 5. cancérogènes physiques 2. Mécanismes d'activation des oncogènes cellulaires 1. altération 2. régénération 3. prolifération 4. amplification 5. mutation ponctuelle 3. étapes carcinogenèse chimique 1. promotion 2. initiation 3. altération 4. prolifération 5. progression tumorale 4.
  11. Tumeurs malignes
    SARCOM est une tumeur maligne du tissu mésenchymateux. Contrairement au cancer du sarcome, les premières métastases sont hématogènes. Les sarcomes d'histogenèse sont divisés en un certain nombre de variétés. Du tissu fibreux. 1. Fibrosarcome. 2. Dermatofibrome gonflant (histiocytome malin) - contrairement aux autres sarcomes, il se caractérise par une croissance lente et ne donne pas de métastases pendant longtemps, bien qu'il se développe
  12. TUMEURS
    Il existe des tumeurs bénignes et malignes. Les tumeurs bénignes ont une croissance dite expansive. Elle se caractérise par le fait que les tissus normaux entourant la tumeur sont serrés et écartés (ou écartés). Pour cette raison, il existe des frontières claires entre la tumeur et les tissus environnants et une capsule se forme, à l'intérieur de laquelle la tumeur se développe.
  13. Caractéristiques générales des tumeurs
    Une tumeur est une croissance pathologique et unique de tissu qui ne fait pas partie du plan général de construction d'un organe, caractérisée par une croissance rampante autonome, ainsi que par la présence d'un atypisme biologique, biochimique, histochimique, antigénique et morphologique. L'atypisme biologique se caractérise par l'autonomie de la vie tumorale. L'atypisme biochimique reflète un métabolisme inhabituel dans la tumeur. Dans
  14. Tumeurs du foie.
    Parmi toutes les tumeurs primitives du foie, les tumeurs bénignes représentent 5%, les 95% restants sont des tumeurs malignes d'origine épithéliale et mésenchymateuse. Parmi les néoplasmes bénins (tableau 28.7), l'hémangiome caverneux est le plus fréquent. Macroscopiquement, il est représenté par des nœuds mous rouges cyanotiques individuels, ne dépassant généralement pas 2 cm de diamètre,
  15. Tumeurs de la vessie.
    Les tumeurs de la vessie sont divisées en bénignes et malignes, épithéliales et mésenchymateuses. Tumeurs épithéliales de la vessie. Les tumeurs épithéliales de la vessie sont les plus courantes, divisées en bénignes (papillomes de transition) et malignes (cancer de transition). Les tumeurs épithéliales représentent plus de 98% de toutes les tumeurs de la vessie, la grande majorité
  16. Tumeurs cérébrales
    Une tumeur est une croissance de tissu devenue incontrôlable. Les tumeurs sont différentes. Toutes les tumeurs sont connues pour être divisées en bénignes et malignes. Les tumeurs bénignes se caractérisent par le fait qu'elles ne se développent pas dans les organes et les tissus voisins, ne se propagent pas à travers les systèmes circulatoire et lymphatique (c'est-à-dire qu'elles ne métastasent pas). Ils se caractérisent par un flux lent et l'absence de pourriture
  17. Tumeurs du cœur.
    Les tumeurs cardiaques primaires sont rares. Environ 75% des tumeurs sont bénignes, 25% sont malignes et sont presque toujours représentées par des sarcomes. Parmi les néoplasmes bénins, les myxomes, les lipomes, les fibroélastomes papillaires, les rhabdomyomes, les fibromes sont trouvés avec la fréquence la plus élevée; parmi les néoplasmes malins, les angiosarcomes et autres sarcomes sont trouvés. Myxome - le plus commun
  18. Tumeurs de l'épithélium
    Les tumeurs de l'épithélium sont les plus courantes parmi les tumeurs. La classification des tumeurs épithéliales est basée sur les caractéristiques d'histogenèse (type d'épithélium), le degré de différenciation et la spécificité d'organe. 1. En fonction de l'histogenèse, les tumeurs se distinguent de l'épithélium tégumentaire (squameux stratifié et transitionnel) et glandulaire. 2. Le débit, qui est principalement déterminé par le degré
  19. Types de croissance tumorale
    Selon le nombre de foyers d'occurrence, la croissance est unicentrique et multicentrique. Selon le degré de maturité de la tumeur et par rapport au tissu environnant, on distingue 3 types de croissance: 1. Appositionnelle - croissance due à la transformation tumorale des cellules environnantes. 2. Expansive - la croissance de la tumeur "d'elle-même", quand elle pousse le tissu environnant, n'y pénètre pas, mais se comprime,
  20. Tumeur osseuse
    Causes Une tumeur bénigne dans l'os ou le cartilage, le cancer des os (chez les enfants), l'ostéosarcome (dans le genou) - une tumeur osseuse maligne, la tuberculose des os et des articulations, les tumeurs filles du cancer du poumon, de la glande thyroïde, de la prostate, du sein, du rein. Symptômes Gonflement et douleur osseuse. Premiers soins Consulter un spécialiste. Les tumeurs sont supprimées rapidement. Dans les cas graves (avec
Portail médical "MedguideBook" © 2014-2019
info@medicine-guidebook.com