Патологическая анатомия / Педиатрия / Патологическая физиология / Оториноларингология / Организация системы здравоохранения / Онкология / Неврология и нейрохирургия / Наследственные, генные болезни / Кожные и венерические болезни / История медицины / Инфекционные заболевания / Иммунология и аллергология / Гематология / Валеология / Интенсивная терапия, анестезиология и реанимация, первая помощь / Гигиена и санэпидконтроль / Кардиология / Ветеринария / Вирусология / Внутренние болезни / Акушерство и гинекология Parasitologie médicale / Anatomie pathologique / Pédiatrie / Physiologie pathologique / Oto - rhino - laryngologie / Organisation du système de santé / Oncologie / Neurologie et neurochirurgie / Héréditaire, Maladies de la peau et maladies sexuellement transmissibles / Histoire de la médecine / Maladies infectieuses / Maladies infectieuses / Immunologie et Allergologie / Hématologie / Intuition Anesthésiologie et réanimation, premiers secours / Hygiène et contrôles sanitaires / Cardiologie / Vétérinaire / Virologie / Maladies internes / Obstétrique et gynécologie
Accueil
À propos du projet
Aux auteurs
Livres sous licence de médecine
<< à venir Suivant >>

Les principes de base de l'enregistrement du diagnostic pathoanatomique en pédiatrie



L’un des problèmes les plus difficiles est l’interprétation des modifications morphologiques du cadavre et la construction d’un diagnostic pathoanatomique dans les périodes prénatale et périnatale. À ces époques, la pathologie et la cause du décès du fœtus et du nouveau-né sont en grande partie dues aux causes complexes de l'interaction mère-fœtus. Certaines d'entre elles se situent à l'ouverture du fœtus, qui présente certaines manifestations morphologiques. La recherche fœtale est reflétée dans le diagnostic pathoanatomique (cause initiale et immédiate du décès, unités de fond, unités nosologiques concomitantes, associées, ainsi que pathologie du placenta). La deuxième partie de l’information est liée aux données cliniques sur les maladies de la mère qui ont eu un effet néfaste sur le fœtus, la troisième concerne les affections qui affectent négativement le fœtus ou le nouveau-né (raisons médicales et pénales). Par exemple, chez les fœtus dont la masse est inférieure à 1 000 g, le sous-développement des poumons (cause initiale du décès) est établi, provoquant une asphyxie, et la prématurité n’est qu’un fond défavorable. La cause du travail prématuré devrait être déterminée. Toutes ces données doivent être reflétées dans le diagnostic pathoanatomique, l'épicrisis clinique et l'autopsie et dans le certificat de décès périnatal (strictement dans la même terminologie).

Compte tenu de ce qui précède, nous donnons un certain nombre d’informations sur le processus générique. La naissance prématurée est considérée comme un accouchement survenu avec un âge gestationnel allant jusqu'à 37 semaines.

En ce qui concerne les caractéristiques des tactiques obstétricales et de l'allaitement des enfants nés à différentes périodes de gestation, il convient de distinguer les intervalles suivants:

• naissance prématurée à 22–27 semaines,

• naissance prématurée à 28–33 semaines,

• naissance prématurée à 34–37 semaines de gestation.

La naissance prématurée entre 22 et 27 semaines (poids fœtal de 500 à 1 000 g) est le plus souvent provoquée par une insuffisance isthmique-cervicale, une infection du pôle inférieur des membranes de la vessie fœtale et sa rupture prématurée. Par conséquent, dans ce groupe de femmes, en règle générale, il n’ya pas assez de femmes enceintes au premier abord. La présence d'une infection dans le tractus génital élimine la possibilité de prolonger la grossesse. Foetus léger immature.

Le travail prématuré dont l'âge gestationnel est compris entre 28 et 33 semaines (poids fœtal de 1 000 à 1 800 g) est dû à des causes plus diverses. Foetus léger immature. Le travail prématuré, dont l'âge gestationnel est compris entre 34 et 37 semaines (poids du fœtus, de 1900 à 2500 g et plus), s'explique par des raisons encore plus diverses. Le fœtus léger est presque mature. Le pourcentage le plus élevé d'avortements se situe entre 34 et 37 semaines de grossesse, contre 22 à 27 semaines - 10 fois moins.

Les facteurs de risque de la prématurité sont à la fois sociodémographiques (absence de vie de famille, faible niveau social, jeune âge) et médicaux (une femme sur trois avec une naissance prématurée est la première femme enceinte). Les facteurs de risque doivent inclure les avortements déjà transférés, le travail prématuré, les avortements spontanés, les infections des voies urinaires, les maladies inflammatoires des organes génitaux. Un rôle important dans la survenue d'une naissance prématurée et joue un cours compliqué de cette grossesse. Dans la structure des complications, la menace de l'avortement prévaut. Une place particulière appartient à l'infection subie pendant la grossesse.

Les facteurs de risque de morbidité et de mortalité périnatales dans le travail prématuré sont les périodes de gestation et le poids du fœtus, les caractéristiques de la prématurité même (position anormale et présentation du fœtus, y compris la présentation pelvienne, le détachement d’un placenta normal ou bas, un accouchement rapide ou rapide, 5 fois plus rapide). augmentation du risque de mortalité périnatale par rapport au déroulement sans complications de la prématurité dans la présentation céphalique). La rupture prématurée du liquide amniotique contribue au développement du travail prématuré dans un quart des cas.

Lors du diagnostic pathoanatomique chez les fœtus et les nouveau-nés d’une masse de 500 à 1 000 g, la maladie principale est exposée en première ligne, c’est-à-dire la cause initiale de la mort, la seconde - tous les antécédents, la combinaison, les maladies et affections associées, la pathologie du placenta et les complications (cause immédiate du décès). Les mêmes termes sont utilisés pour compléter les lignes «a» et «b» de l'acte de décès. Toutes les informations cliniques concernant la principale maladie de la mère et d’autres maladies, ainsi que les circonstances affectant négativement le fœtus, sont documentées de deux manières. Avec la grande fiabilité de ces informations sur la mère, les données sont enregistrées dans la seconde partie du diagnostic pathoanatomique, avec des informations douteuses ou la nécessité d’une étude approfondie du cas en rapport avec la plainte, enquête - il est conseillé de placer ces informations uniquement dans l’épicrisis clinique-pathoanatomique.

Dans les cas où, après l’autopsie, l’influence directe de la pathologie de la mère sur la pathologie du fœtus a été établie de manière fiable, le diagnostic est nécessairement pris en compte pour déterminer l’étiologie de la maladie du fœtus ou du nouveau-né. Par exemple, les diagnostics «fétopathie diabétique», «syphilis congénitale», «toxoplasmose congénitale» sont des indications directes du diabète ou du prédiabète de la mère, de la présence de la syphilis chez la mère, de la forme manifeste ou latente de la toxoplasmose. Si la pathologie de la mère ou de la grossesse ne peut être reflétée directement dans l'étiologie de la maladie du fœtus ou du nouveau-né, elle devrait être enregistrée et évaluée dans un épicrisis, ainsi que dans le certificat de décès périnatal.

Ce dernier, ainsi que le fœtus, font l’objet de recherches du prosecteur, ce qui signifie que sa pathologie, qui peut être à l’origine de la souffrance et de la mort du fœtus, a le droit d’être faite dans le diagnostic anatomique pathologique, mais sous la forme d’un «état de fond», tel que «fœtopathie hypoxique due à l’hypoplasie du placenta», "Asphyxie du fœtus due à un détachement prématuré de la post-naissance avec développement d'un hématome rétroplacentaire." Dans ces cas, le diagnostic sera combiné et apportera en premier lieu la pathologie du fœtus ou du nouveau-né, et le second - la pathologie du placenta.

Les explications de base relatives à la pathologie de la période périnatale sont les suivantes: malformations congénitales, principalement des embryopathies systémiques uniques de différentes origines (chromosomique, génétique, environnementale); maladie hémolytique (GB) du fœtus et du nouveau-né, jaunisse conjugative, fœtopathie diabétique, thyrotoxique, médicamenteuse (cette dernière manifeste souvent une jaunisse du nouveau-né); blessure à la naissance, foetopathie infectieuse (rougeole, la tuberculose, la syphilis, la toxoplasmose, la varicelle, l'hépatite B, cytomégalie, mycoplasmose, mycose congénitale), l'hypoxie ou foetale de l'asphyxie et le syndrome de détresse respiratoire du nouveau-né, comprend divers types de pneumopathies, hémorragie massive intracrânien, la maladie hémorragique nouveau-né, etc. [Ivanovskaya TE, Leonova L.V., 1989, etc.].

Introduit des unités nosologiques telles que l'hémorragie intracrânienne et la pneumopathie. La question des hémorragies intraventriculaires a longtemps été abordée dans la littérature, qui devrait maintenant être considérée comme une forme nosologique indépendante. La base en est la morphologie définie, la clinique, l’étiologie (hypoxie et stress à la naissance) et la pathogenèse de la souffrance (altération de la perméabilité vasculaire sous hypoxie et modification de la pression intraventriculaire sous l’influence de la population active le plus souvent chez un fœtus prématuré ou immature).

Dans la littérature pédiatrique, le terme «pneumopathies» est largement utilisé en raison de sa grande valeur pratique. Le concept de pneumopathie (dommages aux poumons de nature non infectieuse) résume bien l’essence morphologique du processus, car elle comprend des processus pulmonaires d'étiologie, de pathogenèse et de morphologie différents: lésions pulmonaires associées à l'échec des processus d'adaptation du tissu pulmonaire immature au milieu extérieur (atélectasie, œdème et hémorragie, membranes hyalines), ainsi que du syndrome d'aspiration et des défauts tissulaires. Par conséquent, le diagnostic de "pneumopathie" nécessite un décodage. Les pneumopathies se traduisent par des diagnostics morphologiques: membranes hyalines, hémorragie dans les poumons, atélectasie primaire, syndrome d'aspiration massive. Toutes les formes de pneumopathie sont généralement compliquées par l'asphyxie du nouveau-né, qui est la cause du décès. Dans ces cas, le diagnostic pathologique est formulé comme suit: la maladie principale est la pneumopathie, indiquant sa forme, la complication mortelle est l'asphyxie du nouveau-né.

Les hémorragies intracrâniennes, en règle générale, sont associées à des pneumopathies et doivent donc être abordées individuellement pour décider de la maladie sous-jacente, c’est-à-dire qu’il est nécessaire de décider quel processus est de gravité prédominante (kR¶Rµ SRRµСЂРјРёРЅРС ёЃ RґR "SЏ P · ° F RїRѕR" RЅRμRЅRoSЏ SЃS, SЂRѕRє le "P ° B « Pd B" R ± B "SЃRІRoRґRμS, r R" SЊSЃS, RІR ° SЃRјRμSЂS, Ro du PS. R'SЃSЏ RєR" ‡ RoRЅRoS RμSЃRєR ° SЏ RoRЅS „РѕСЂРјР ° С † РЁСЏ РѕР ± РѕЃЅѕј RѕR "RμRІR ° RЅRoSЏS ..., P ° S, R RєR¶Rμ RѕR ° ± ± RѕR SЃS, RѕSЏS, r R" SЊSЃS, RІR ° C ... RЅRμR ± P "P ° RіRѕRїSЂRoSЏS, RЅRѕ RїRѕRІR" RoSЏRІS ... € Roes RЅR ° RїR "RѕRґ, RґRѕRєSѓRјRμRЅS, RoSЂSѓSЋS, RґRІSѓRјSЏ SЃRїRѕSЃRѕR ± P ° RјRo. RџSЂRo RІS <SЃRѕRєRѕR№ RґRѕSЃS, RѕRІRμSЂRЅRѕSЃS, Ro SЌS, RѕR№ RoRЅS" RѕSЂRјR ° C du PS † roulier RјR ° S, RμSЂRo P · ° F RїRoSЃS <RІR ° C РѕСРјР ° С † RyoRRёR »Ryo РеоР± С… РѕРґРёРјРѕСЃС‚ g SѓRіR "SѓR ± P" RμRЅRЅRѕRіRѕ Röhr · SѓS RμRЅRoSЏ SЃR de "‡ P SѓS ° SЏ PI SЃRІSЏR · Pd SЃ R¶R ° F" RѕR ± RѕR№, SЂR ° SЃSЃR "RμRґRѕRІR ° RЅRoRμRј â €" C † r R « RμSЃRѕRѕR ± S Р R Р Р Р ° ° ° ° °

P » ... S, RμS SЃR "SѓS ° SЏS ‡ P ... RєRѕRіRґR ° RїRѕSЃR" Rμ ° F SѓS, RѕRїSЃRoRo RґRѕSЃS, RѕRІRμSЂRЅRѕ SѓSЃS, R ° RЅRѕRІR "RμRЅRѕ RїSЂSЏRјRѕRμ RІR" RoSЏRЅRoRμ RїR ° S, RѕR « RѕRіRoRo RјR ° C, RμSЂRo RЅR ° RїR ° S, RѕR "RѕRіRoSЋ RїR" RѕRґR °, RѕRЅR ° ± RѕR SЏR · ° F S, r R "SЊRЅRѕ RІRЅRѕSЃRoS, SЃSЏ PI RґRoR ° RіRЅRѕR · PI RІRoRґRμ RѕRїSЂRμRґRμR" RμRЅRoSЏ SЌS, RoRѕR »P ± RѕRіRoRo RѕR » ΜРѕґ. RќR ° RїSЂRoRјRμSЂ, RґRoR RіRЅRѕR ° C · <B "RґRoR ° F ± ‡ RμS, RoS RμSЃRєR SЏ ° C" RμS, RѕRїR ° S, RoSЏV "dans" RІSЂRѕR¶RґRμRЅRЅS <R№ SЃRoS "Rohr" RoSЃV « Pour "RISЂRѕRЏRµRЅRЅS‹ R№S РRєRSRR РR "R ° R · RRRS · B Џ CЏRІR" S RS RRRRR_RRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRERU , RјR ° S, RμSЂRo, RЅR ° F »de laitances RoRμ Sѓ RјR ° S, RμSЂRo SЃRoS "Rohr "RoSЃR °, RјR ° RЅRoS" RμSЃS, RЅRѕR№ Rohr "Ryo P" P S, RμRЅS, RЅRѕR№ ° C" РѕСЂРјС ‹С‚РѕРєСЃРѕРїР» Р ° Р · РјРѕР · Р °. P & R , RoRѕR »P ± RѕRіRoRo RѕR » · RЅRo r R RїR "RѕRґR ° Röhr" Ryo RЅRѕRІRѕSЂRѕR¶RґRμRЅRЅRѕRіRѕ, RѕRЅR ° RґRѕR "R¶RЅR ° C ± F <F · F S, SЊ ° C" RoRєSЃRoSЂRѕRІR ° RЅR ° Ryo RѕS † RμRЅRμRЅR ° SЌRїRoRєSЂRoR PI · Rμ, ° F ° S, R RєR¶Rμ SЃRІRoRґRμS, PI r R "du PS SЊSЃS, RІRμ RїRμSЂRoRЅR ° S, R ° F" SЊRЅRѕR№ SЃRјRμSЂS, Ro.

RџRsRЃR »RµRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRR on va de l'avant Recea ± C <S, SЊ RІS <RЅRμSЃRμRЅR ° PI RїR ° S, RѕR "RѕRіRѕR ° RЅR ° S, RѕRјRoS de RμSЃRєRoR№ RґRoR ° RіRЅRѕR · PI RЅRѕ RІRoRґRμ C" RѕRЅRѕRІRѕRіRѕ SЃRѕSЃS, RѕSЏRЅRoSЏ, RЅR ° RїSЂRoRјRμSЂ Dans « ‡ RіRoRїRѕRєSЃRoS RμSЃRєR ° СЏ С „етопР° тия РІСЃР» РµРґСЃС RiRaRaRa "RμRґR ° SЃ SЂR ° F · RІRoS, RoRμRј SЂRμS, SЂRѕRїR" † F ° C ° RμRЅS, R SЂRЅRѕR№ RіRμRјR ° S, RѕRјS <B ». P » ... SЌS, RoS SЃR "SѓS ‡ P ... RґRoR ° SЏS RіRЅRѕR · ° F ± SѓRґRμS, RєRѕRјR ° ± RoRЅRoSЂRѕRІR RЅRЅS <Rј Ryo RЅR ° RїRμSЂRІRѕRμ RјRμSЃS, Rѕ RІS <RЅRѕSЃSЏS, RїR ° S, RѕR" RѕRіRoSЋ RїR « RѕRґR ° RyoRyo Ryo RyuRsPiRsiSrPRyRRµRRRsPiRs, R ° Ryr ° R_skRRySrPyy - RYR ° S..RsiR'RsiRёS RRsSyR »RµRґR °.

RїSЂRoRІRμRґRμRЅS P 'RњRљR' <SЃR "RμRґSѓSЋS ‰ RoRμ RѕSЃRЅRѕRІRЅS <Rμ RЅRѕR · RѕR" RѕRіRoS de RμSЃRєRoRμ C "RѕSЂRјS <RїR ° S, RѕR" RѕRіRoRo RїRμSЂRoRЅR S, R ° F ° « ° SЊRЅRѕRіRѕ RїRμSЂRoRѕRґR: RІSЂRѕR¶RґRμRЅRЅS <Rμ RїRѕSЂRѕRєRo SЂR ° F · RІRoS, RoSЏ, RїSЂRμRoRјSѓS ‰ ± RμSЃS, RІRμRЅRЅRѕ SЌRјR SЂRoRѕRїR ° S, roulier RѕRґRoRЅRѕS ‡ RЅS <Rμ, SЃRoSЃS, RμRјRЅS <Rμ, RјRЅRѕR¶RμSЃS, RІRμRЅRЅS <Rμ SЂR ° F · P « ‡ laitances · RЅRѕRіRѕ RіRμRЅRμR Р ° (С… СЂРѕРјРѕСЃРѕРјРЅС ‹Рµ, РіРµРЅРµС‚РёС ‡ еские, СЃСЂРµРРѕРС‹ Рµ); PIR ± µ µ µ µ µ µ µ µ µ µ µ µ µ ± ± ± ± ± ± ± сто жеР”тух РѕР№ РРѕРІРѕСЂРѕР¶РґРµРЅРЅС <С…); SЂRѕRґRѕRІR ° SЏ S, SЂR ° RІRјR °, RoRЅS "† RμRєS RoRѕRЅRЅS <Rμ C" RμS, RѕRїR ° S, roulier (RєSЂR ° SЃRЅSѓS ... R °, ± S, SѓR RμSЂRєSѓR "r R · SЃRoS" Rohr « RoSЃ, C PsdpuC RјRѕR · · RІSЂRѕR¶RґRμRЅRЅS <Rμ RјRoRєRѕR · C <) RіRoRїRѕRєSЃRoSЏ Rohr "Pd ° F SЃS" RoRєSЃRoSЏ RїR « RѕRґR ° RЅRѕRІRѕSЂRѕR¶RґRμRЅRЅRѕRіRѕ Ryo, SЃRoRЅRґSЂRѕRј SЂRμSЃRїRoSЂR ° S, RѕSЂRЅRѕRіRѕ SЂR ° SЃSЃS, SЂRѕR№SЃS, RІR °, РІР »Р» СЋС ‡ Р ° СЋС РёР№ СЂР ° Р · Р »РЁС ‡ РЅС‹ Рµ Р ІRoRґS <RїRЅRμRІRјRѕRїR ° S, RoR№, RІRЅSѓS, SЂRoS ‡ RμSЂRμRїRЅS <Rμ RјR ° SЃSЃRoRІRЅS <Rμ RєSЂRѕRІRѕRoR · P "RoSЏRЅRoSЏ, RіRμRјRѕSЂSЂR ° RіRoS ‡ RμSЃRєR SЏ ° F ± RѕR" r R · RЅSЊ RЅRѕRІRѕSЂRѕR¶RґRμRЅRЅRѕRіRѕ Ryo RґSЂ. [P