Патологическая анатомия / Педиатрия / Патологическая физиология / Оториноларингология / Организация системы здравоохранения / Онкология / Неврология и нейрохирургия / Наследственные, генные болезни / Кожные и венерические болезни / История медицины / Инфекционные заболевания / Иммунология и аллергология / Гематология / Валеология / Интенсивная терапия, анестезиология и реанимация, первая помощь / Гигиена и санэпидконтроль / Кардиология / Ветеринария / Вирусология / Внутренние болезни / Акушерство и гинекология Parasitologie médicale / Anatomie pathologique / Pédiatrie / Physiologie pathologique / Oto - rhino - laryngologie / Organisation du système de santé / Oncologie / Neurologie et neurochirurgie / Héréditaire, Maladies de la peau et maladies sexuellement transmissibles / Histoire de la médecine / Maladies infectieuses / Maladies infectieuses / Immunologie et Allergologie / Hygiène / Maladie Anesthésiologie et réanimation, premiers secours / Hygiène et contrôles sanitaires / Cardiologie / Vétérinaire / Virologie / Maladies internes / Obstétrique et gynécologie
Accueil
À propos du projet
Nouvelles de la médecine
Aux auteurs
Livres sous licence de médecine
<< à venir Suivant >>

Normes établies du personnel médical des départements de pathoanatomie (prosectoriels) médico-prophylactiques



(Annexe 1 de l'ordre du Ministère de la santé de l'URSS du 10.23.81, n ° 1095)

1. Personnel médical

1.1. Les postes de pathologistes sont fixés au taux de 1 poste pour:

- 200 autopsies de morts âgés de 15 ans et plus;

- 160 autopsies d'enfants morts et mort-nés;

- 4000 études de biopsie et de matériel chirurgical.

1.2. La position du chef de département est établie dans les départements, qui reposent sur:

- jusqu'à 5 postes de médecins-pathologistes - au lieu d'un poste de médecin;

- plus de 5 à 10 postes de médecins-pathologistes - au lieu de 0,5-0,75 postes de médecin;

- plus de 10 à 15 postes de médecins-pathologistes - au lieu de 0,250,5 postes de médecin;

- plus de 15 postes de pathologistes - plus de postes de médecins.

2. Personnel infirmier

2.1. Les postes d’assistants de laboratoire sont fixés au taux de 1,5 poste pour chaque poste de pathologiste, conformément au paragraphe
1.1.

2.2. Les postes d’assistants médicaux-assistants de laboratoire peuvent être définis dans les normes de postes d’assistants de laboratoire prévues à la clause 2.1., Concernant les assistants de laboratoire 2: 1.

3. Personnel médical junior

3.1. Les postes d’infirmières sont fixés au taux de 0,7 poste pour chaque poste de pathologiste, mais pas moins d’un poste pour le département (prosectorial).

3.2. Des postes d'infirmières peuvent également être créés pour assurer ce travail le soir et la nuit, les week-ends et les jours fériés, à la discrétion de l'autorité sanitaire des départements de pathologie et d'anatomie.

Chef du service de la planification et des finances V.Z. Golovteyev

<< à venir Suivant >>
= Aller au contenu du tutoriel =

Normes établies du personnel médical des départements de pathoanatomie (prosectoriels) médico-prophylactiques

  1. Normes établies du personnel médical des départements (groupes) d'anesthésiologie et de soins intensifs des établissements de santé
    1. Personnel médical 1.1. Les postes d'anesthésiste et de médecin de soins intensifs sont créés: 1.1.1. Basé sur 1 position pour le nombre de lits suivant: Nom des départements Nombre de lits 1.1.1.1 Chirurgie cardiaque, thoracique, tuberculeuse pulmonaire Chirurgie bgcolor = blanc> 25 1.1.1.2 Brûlure 50 1.1.1.3 Neurochirurgie, neurotraumatologie,
  2. Règlement sur les fonctions officielles du personnel médical du département de pathologie et d'anatomie (département de pathoanatomie centralisé) de l'établissement médical
    (Appendice n ° 2 à l'ordre du ministère de la Santé de l'URSS du 04.04.83, n ° 375) I. Mandat du responsable du département de pathologie (département centralisé de pathologie). Le responsable du département de pathoanatomie (département de pathoanatomique centralisé): 1. organise et assure le travail du département, établit le plan de travail du département (
  3. Réglementation du département de pathoanatomique (département de pathoanatomique centralisé) d'un établissement médical
    (Annexe n ° 1 à l'ordre du ministère de la Santé de l'URSS du 04.04.83 n ° Z75) 1. Le département de pathoanatomie (département de pathoanatomie centralisé) est une subdivision structurelle d'un établissement médical. 2. Le département de pathologie anatomique (prosectorial) est organisé dans le cadre d’hôpitaux polyvalents (y compris pour enfants), de maladies infectieuses, d’hôpitaux psychiatriques et oncologiques et de centres hospitaliers.
  4. Normes établies du personnel médical de l'unité de soins intensifs dans les établissements d'obstétrique (maternités, centres périnatals) et les hôpitaux pour enfants
    1. Personnel médical 1.1 Les postes de médecin en anesthésiologie et en soins intensifs sont fixés à un tarif de 1 poste de 24 heures pour 6 lits. 1.2 Les postes de médecins de diagnostic clinique de laboratoire (médecins de laboratoire) sont établis au taux de 1 poste sur 24 heures pour 12 lits. 1.3 La position du chef de département est établie en fonction du nombre de médecins anesthésiologistes et de soins intensifs dans
  5. Règlement sur le département (groupe) d'anesthésiologie et de réanimation d'un établissement médical
    2.3. dans les hôpitaux régionaux centraux de 200 lits ou plus s'il y a au moins 60 lits à l'hôpital avec un profil chirurgical. Parallèlement, au moins 30% des lits sont alloués à la fourniture de soins de réanimation aux enfants; 2.4. dans les hôpitaux urbains pour enfants de 300 lits ou plus s'il y a au moins 50 lits chirurgicaux à l'hôpital; 2.5. dans l’un des hôpitaux pour enfants de la ville de moindre capacité avec
  6. Institutions médicales
    Selon le SNiP P-69-78 "Institutions médicales" (voir également "Instructions pour la mise en œuvre de la surveillance sanitaire publique des institutions médicales", №4560-88), les établissements de santé sont situés dans des zones résidentielles, vertes et suburbaines, plus favorable pour les conditions sanitaires, loin des rues et des routes principales (taille
  7. Exigences officielles pour le personnel médical du département de pathoanatomie
    Les exigences du poste pour le personnel médical du département de pathoanatomique changent périodiquement en fonction des nouvelles tâches de l’organisation du service de pathoanatomique. Actuellement, le pathologiste remplit les fonctions suivantes. Le pathologiste, conformément aux exigences professionnelles, procède à une autopsie et à un examen histologique du matériel en coupe;
  8. Caractéristiques de la planification, de l'amélioration et de l'équipement des institutions médicales
    L'expression "institutions de traitement et de prophylaxie" désigne un grand groupe d'établissements médicaux où ils fournissent une assistance médicale qualifiée et spécialisée à la population. Dans cette section, nous considérons l’hôpital comme une institution de traitement des patients hospitalisés. Selon l'emplacement et la zone de service, il existe des hôpitaux de district, de district, de ville et régionaux;
  9. Lignes directrices pour l'organisation de la stérilisation centralisée dans les établissements de santé
    (Approuvé par le principal département d'épidémiologie du ministère de la Santé de l'URSS du 12/21/90 n ° 15-618) Introduction Les recommandations méthodologiques s'adressent aux employés des institutions de traitement et de prophylaxie qui organisent et maintiennent la stérilisation centralisée (CS), ainsi que du personnel des centres de traitement sanitaire et d'épidémiologie et de désinfection effectuant le suivi méthodologique. et contrôle
  10. Hospitalisation avec pathologie urologique dans un établissement médical
    avec des symptômes d'hématurie et de pyurie; • lithiase urinaire compliquée de coliques rénales; • tumeurs et tuberculose des reins et des voies urinaires; • urétrite aiguë, cystite, épididymite, prostatite; • pyélone et glomérulonéphrite, • ainsi que d'autres maladies inflammatoires des organes génitaux externes et de l'énurésie. Les patients avec fermé et
  11. Règlement sur la procédure d'organisation et de conduite de conférences cliniques et papologoanatomiques dans des établissements médicaux
    (Annexe n ° 7 de l'ordre du Ministère de la santé de l'URSS du 04.04.83, n ° 375) 1. Les principales tâches des conférences cliniques et pathoanatomiques sont les suivantes: a) améliorer les qualifications des médecins des institutions de traitement et de prophylaxie et améliorer la qualité du diagnostic clinique et du traitement des patients par le biais d'une discussion et d'une analyse communes données de section; b) identifier les causes et les sources d’erreurs dans le diagnostic et le traitement de tous les
  12. Règles de collecte, de stockage et d'élimination des installations de traitement des déchets
    (Approuvé par résolution du médecin hygiéniste en chef de la Fédération de Russie du 22 janvier 1999 n ° 2). REGLES SANITAIRES ET NORMES DE SANPIN 2.1.7.728—99 Champ d'application Ces règles et règlements sanitaires sont élaborés sur la base de la loi de la RSFSR sur le bien-être sanitaire et épidémiologique de la population, conformément au règlement. À propos de la réglementation sanitaire et épidémiologique de l’Etat ", approuvé
  13. Examen clinique en tant que méthode d’activité des établissements médicaux
    BUT DE L’ÉCOLE: étudier les bases organisationnelles de l’examen clinique de la population. Être capable de formuler les tâches de l'examen clinique, le contenu du travail de tous les départements de l'institution médicale sur l'organisation de l'examen clinique de la population adulte, des enfants, des femmes enceintes et des patients gynécologiques. Maîtriser la méthode de calcul et d'analyse des indicateurs d'examen clinique, la capacité de tirer des conclusions et d'élaborer des recommandations
  14. Exigences sanitaires pour la restauration dans les établissements de santé et les sanatoriums
    Les établissements d’alimentation et de traitement et les sanatoriums doivent disposer d’installations pour la préparation d’aliments thérapeutiques livrables au patient ou aux autres sans réduire la valeur nutritionnelle et biologique. Le travail des cuisines ne devrait pas avoir d’effet néfaste sur le régime de l’hôpital ou du sanatorium (propagation des odeurs, pénétration du bruit, etc.). Des blocs de nourriture peuvent être placés dans des bâtiments séparés,
  15. Lignes directrices pour la stérilisation du matériel de suture par ligature dans les établissements médicaux
    (Approuvé par la principale direction épidémiologique du ministère de la Santé de l'URSS du 19 juillet 1990, n ° 15-6 / 34) Dispositions générales Les recommandations méthodologiques ont été établies conformément au document OST 42-21-2-85 «Stérilisation et désinfection des produits médicaux. Méthodes, moyens et modes. Les recommandations méthodiques s’adressent au personnel des institutions médicales engagées dans la préparation des ligatures.
Portail médical "MedguideBook" © 2014-2016
info@medicine-guidebook.com