Патологическая анатомия / Педиатрия / Патологическая физиология / Оториноларингология / Организация системы здравоохранения / Онкология / Неврология и нейрохирургия / Наследственные, генные болезни / Кожные и венерические болезни / История медицины / Инфекционные заболевания / Иммунология и аллергология / Гематология / Валеология / Интенсивная терапия, анестезиология и реанимация, первая помощь / Гигиена и санэпидконтроль / Кардиология / Ветеринария / Вирусология / Внутренние болезни / Акушерство и гинекология Parasitologie médicale / Anatomie pathologique / Pédiatrie / Physiologie pathologique / Oto - rhino - laryngologie / Organisation d'un système de santé / Oncologie / Neurologie et neurochirurgie / Héréditaire, maladies génétiques / Maladies transmises par la peau et les maladies sexuellement transmissibles / Antécédents médicaux / Maladies infectieuses / Immunologie et allergologie / Hématologie / Valeologie / Soins intensifs, anesthésiologie et soins intensifs, premiers soins / Hygiène et contrôle sanitaire et épidémiologique / Cardiologie / Médecine vétérinaire / Virologie / Médecine interne / Obstétrique et gynécologie
Accueil
À propos du projet
Actualités médicales
Pour les auteurs
Livres autorisés sur la médecine
<< Précédente Suivant >>

Dystrophie vasculaire stromale



Les dystrophies stromales-vasculaires sont caractérisées par des troubles métaboliques dans le stroma des organes et des parois des vaisseaux. Des changements morphologiques se développent dans l'unité structurelle et fonctionnelle du tissu conjonctif - histion (une section de la microvascularisation avec son tissu conjonctif environnant et ses fibres nerveuses). Selon le type de métabolisme altéré, les dystrophies mésenchymateuses sont divisées en protéines (dysprotéinoses mésenchymateuses), lipides (lipidoses mésenchymateuses) et glucides. La dystrophie peut être héréditaire et acquise dans la nature. Les dystrophies des protéines vasculaires stromales sont représentées par un gonflement mucoïde et fibrinoïde, une hyalinose et une amylose. Dans un certain nombre de maladies, l'enflure mucoïde, fibrinoïde et l'hyalinose sont des étapes successives du développement du processus de désorganisation du tissu conjonctif. Les lipidoses mésenchymateuses sont basées sur une altération du métabolisme des graisses neutres (une diminution ou une augmentation de leur contenu dans le corps, qui est répandue ou locale); les variantes mixtes de la perturbation du métabolisme lipidique et protéique comprennent le dépôt des artères de cholestérol et de ses esters dans l'intima, qui est l'essence de l'athérosclérose. Les dystrophies mésenchymateuses glucidiques peuvent être associées à une altération du métabolisme des glycoprotéines ou des glycosaminoglycanes.

Micropréparations

1. Sclérose rhumatismale de la valve cardiaque (okr. Picrofuksinom). Désignations: 1) myocarde; 2) foyers de cardiosclérose dans le myocarde; 3) zones de métachromasie (désorganisation du tissu conjonctif) dans la valve.

2. Néphrose amyloïde avec rides (okrug. Congo-bouche). Désignations: 1) accumulation de masse amyloïde dans la mésangie glomérulaire; 2) la présence d'amyloïde dans les parois des vaisseaux sanguins; .3) le dépôt d'amyloïde sous la membrane basale de l'épithélium tubulaire; 4) dépôt d'amyloïde dans le stroma.

3.
Pyélonéphrite chronique (okr. GE).

Désignations: 1) hyalinose glomérulaire; 2) dystrophie protéique de l'épithélium tubulaire; 3) infiltration lymphohistiocytaire du stroma.

4. Atrophie du pancréas (okr. GE).

Désignations: 1) zones fonctionnelles préservées du pancréas; 2) foyers étendus de tissu adipeux (foyers de lipomatose); 3) la sclérose périductale.

Préparations macro

1. Hyalinose des valves cardiaques (cardiopathie rhumatismale).

2. Hyalinose de la capsule de la rate.

3. Obésité du cœur.

4. Athérosclérose de l'aorte.

5. Amylose des reins.

Sujets de questions de test

1. L'essence des dystrophies mésenchymateuses et leurs types.

2. Définition et classification des dystrophies mésenchymateuses.

3. Caractéristiques macroscopiques et microscopiques des dysprotéinoses mésenchymateuses, des lipidoses et des dystrophies glucidiques.

4. Causes et mécanismes de la dystrophie mésenchymateuse.

5. Signification fonctionnelle et résultats des dystrophies mésenchymateuses.

Tâche situationnelle

Le patient souffrait depuis de nombreuses années de bronchectasie. Au cours de la dernière année, des protéines ont été trouvées dans l'urine jusqu'à 10 g par jour, la quantité de protéines dans le plasma sanguin a été réduite, un gonflement a été noté. Au final, une hyperazotémie s'est développée; la mort est due à une insuffisance rénale.

1. Quel processus dans les reins a compliqué le cours de la bronchectasie? Quelle est la caractéristique macro et microscopique des changements rénaux.

<< Précédente Suivant >>
= Passer au contenu du manuel =

Dystrophie vasculaire stromale

  1. Dystrophie vasculaire stromale
    Les dystrophies vasculaires stromales (mésenchymateuses) se développent à la suite de troubles métaboliques dans le tissu conjonctif et sont détectées dans le stroma des organes et des parois des vaisseaux. 1. Dysprotéinoses vasculaires stromales • Parmi les dysprotéinoses vasculaires stromales, on distingue le gonflement mucoïde, le gonflement fibrinoïde, l'hyalinose et l'amylose. • Un gonflement mucoïde, un gonflement fibrinoïde et une hyalinose peuvent être
  2. Dystrophie vasculaire stromale
    Les dystrophies stromales-vasculaires [mésenchymateuses] se développent à la suite de troubles métaboliques dans le tissu conjonctif et sont détectées dans le stroma des organes et des parois des vaisseaux. Selon le type de trouble métabolique, ils sont divisés en protéines [dysprotéinoses), lipides [lipidoses] et glucides. Les dysprotéinoses comprennent un gonflement mucoïde, un gonflement fibrinoïde, une hyalinose et une amylose. Souvent
  3. PARENCHIMATOSE ET DYSTROPHIE STOMAL-VASCULAIRE
    Dystrophie = un processus pathologique, qui est basé sur des violations du métabolisme tissulaire (cellulaire), conduisant à des changements structurels. Par conséquent, la dystrophie est considérée comme l'un des types de dommages (altération). Mécanismes morphogénétiques de la dystrophie: 1. Infiltration = pénétration excessive des produits métaboliques du sang et de la lymphe dans les cellules et la substance intercellulaire. Accumulation de substances
  4. Syndrome d'hyperplasie stromale ovarienne (hypertose, técomatose)
    La maladie se caractérise par une augmentation du stroma ovarien avec des processus de prolifération et de lutéinisation, ainsi qu'une surproduction d'androgènes (testostérone, androsténediol, DEA) avec une manifestation clinique de virilisation chez la femme. Les causes de la técomatose ovarienne n'ont pas été établies. La maladie se développe avec des gonades normalement formées. La source de testostérone sont les cellules épithéliales au centre de la técomatose.
  5. MUTATIONS DES GÈNES C-KIT ET PDGFRA COMME FACTEUR DE PRÉVISION POUR LA TOMOROSE GIT
    Tsyganova I.V. Centre de recherche nommé d'après NN Blokhin RAMS, Moscou Objectif: L'expression du récepteur CD117 (KIT) due à des mutations dans le gène c-Kit est une caractéristique des tumeurs stromales gastro-intestinales (GISO) et une indication pour la nomination d'une thérapie moléculaire ciblée (ciblée) . L'analyse des mutations est nécessaire lors du choix des inhibiteurs de la tyrosine kinase, par exemple des tumeurs
  6. Dystrophies parenchymateuses
    Avec les dystrophies parenchymateuses, des troubles métaboliques des cellules hautement fonctionnelles des organes parenchymateux du cœur, des reins et du foie se produisent. • Le développement des dystrophies parenchymateuses est basé sur des fermentopathies acquises ou héréditaires. • Un grand groupe de maladies d'accumulation, ou thésaurismose, est associé aux fermentopathies héréditaires. 1. Parenchyme
  7. Dystrophies parenchymateuses
    La dystrophie est un processus pathologique, qui est basé sur une violation du métabolisme tissulaire (cellulaire), ce qui entraîne des changements structurels dans les cellules, les organes et les tissus. La dystrophie est un type de dommage (altération). Dans la classification des dystrophies, prendre en compte: 1) la prédominance des changements morphologiques dans les éléments spécialisés du parenchyme ou dans le stroma et les vaisseaux sanguins (parenchyme,
  8. Dystrophies parenchymateuses
    Les dystrophies parenchymateuses sont caractérisées par la localisation du processus pathologique à l'intérieur des cellules du parenchyme organique. Selon un métabolisme principalement altéré, des dystrophies parenchymateuses protéiques, lipidiques et glucidiques sont sécrétées. Dystrophies des protéines parenchymateuses Les dystrophies acquises parenchymateuses des protéines comprennent les gouttelettes hyalines, hydropiques et cornées. Hyaline - goutte dystrophie
  9. DYSTROPHIE MYOCARDIQUE
    En 1936, Georgy Fedorovich Lang a suggéré qu'en plus des lésions ischémiques et inflammatoires du muscle cardiaque, il existe des maladies métaboliques. Il a proposé de les appeler la dystrophie du myocarde. La définition moderne de la dystrophie myocardique est presque entièrement cohérente avec Langovsky. Le terme dystrophie myocardique est compris comme une maladie non coronarogène, non inflammatoire
  10. Dystrophie musculaire
    Ces dystrophies sont un groupe diversifié de maladies héréditaires qui se caractérisent cliniquement par une faiblesse et une déplétion musculaire sévères et se développent pendant l'enfance. Dystrophie musculaire liée à l'X. Les deux formes les plus courantes de dystrophie musculaire sont basées sur des aberrations associées au chromosome X (voir chapitre 8): la dystrophie musculaire de Duchenne (GBA Duchenne) et la dystrophie musculaire Becker
  11. Le concept de normotrophie et de dystrophie
    La normotrophie est un état morphologique fonctionnel normal du corps. Cela implique ce qui suit: un enfant avec une peau propre, rose et veloutée, une turgescence normale, une distribution uniforme de la graisse sous-cutanée, sans signe de violation des organes et des systèmes internes, des indicateurs normaux de développement physique, moteur et mental, rarement malade, tolérant facilement les maladies infectieuses
  12. Dystrophies mésenchymateuses
    1. Marquez la dysprotéinose mésenchymateuse: a) dystrophie granulaire b) dystrophie muqueuse c) dystrophie grasse d) dystrophie cornée e) gonflement mucoïde La bonne réponse: d 2. Quelle est la manifestation du métabolisme des graisses métaboliques des tissus adipeux pendant la cachexie: a) augmentation de la quantité totale b) l'apparition de graisse dans le stroma des organes c) la croissance du tissu adipeux avec atrophie d'un organe ou d'un tissu d) une diminution totale
  13. Dystrophie alimentaire
    L'image du sang dans la dystrophie alimentaire dépend de la forme (phase) de la maladie - œdémateuse ou sèche (cachectique), ainsi que de la gravité de l'état du patient. Avec la forme œdémateuse, en particulier au stade de la diminution de l'œdème, une hydrémie est observée avec une diminution correspondante du nombre de globules rouges et d'hémoglobine. Au contraire, avec une forme sèche, surtout avec diarrhée, due à un épaississement du sang chez les patients, on note souvent
  14. Dystrophie mixte
    Les dystrophies mixtes sont caractérisées par des manifestations de troubles métaboliques dans le parenchyme et le stroma des organes. De plus, les troubles métaboliques concernent des protéines complexes (chromoprotéines, nucléoprotéines, glycoprotéines) et minéraux. Les dystrophies mixtes peuvent être à la fois héréditaires et acquises. Parmi les chromoprotéines, on distingue les hémoglobinogènes (ferritine, hémosidérine, bilirubine, hématoïdine, hématines, porphyrine),
  15. DYSTROPHIE MYOCARDIQUE
    - maladie myocardique non inflammatoire, qui est basée sur un trouble métabolique du muscle cardiaque. Classification clinique 1. Anémique. 2. Endocrinien et dysmétabolique (thyrotoxicose, myxœdème, acromégalie, syndrome d'Itsenko-Cushing, obésité, diabète sucré, phéochromocytome). 3. Toxique (phosphore, phosgène, chloroforme, monoxyde de carbone). 4. Alcoolique. 5. Quand
  16. Troubles alimentaires chroniques (dystrophie)
    Les dystrophies (du grec. Dys - trouble, trophe - nutrition) sont des troubles chroniques de l'alimentation qui se caractérisent par une altération de l'absorption des nutriments par les tissus du corps en raison d'une digestion perturbée et de l'absorption des nutriments dans le tractus gastro-intestinal ou des troubles quantitatifs et qualitatifs dans l'alimentation d'un enfant . Les dystrophies sont de trois types - malnutrition
  17. Dystrophie musculaire progressive
    Pour expliquer les causes de la myodystrophie, plusieurs hypothèses (neurogénique, vasculaire, membranaire) ont été proposées qui examinent les mécanismes de la dystrophie musculaire progressive sous l'angle d'un défaut primaire génétiquement déterminé. Dystrophie musculaire progressive de Duchenne. La maladie a été décrite par Duchenne en 1853. La fréquence de 3,3 pour 100 000 habitants, 14 pour 100 000
  18. DISTROPHIES MIXTES
    Les dystrophies mixtes sont des manifestations morphologiques d'un métabolisme altéré, détectées à la fois dans le parenchyme et dans le stroma des organes et des tissus, résultant de troubles métaboliques de protéines complexes - pigments endogènes (chromoprotéines), nucléoprotéines, lipoprotéines et
  19. Dystrophie musculaire
    Le blocage physique de la dystrophie est une violation de la nutrition d'un organe ou de toute la région anatomique et de tout changement qui lui est associé. La dystrophie conduit souvent à une atrophie (une diminution significative du volume et du poids) ou une hypertrophie (une augmentation significative du volume). Blocage émotionnel Dans cette maladie, une personne perd le contrôle de ses muscles. Au niveau métaphysique, cela signifie que
Portail médical "MedguideBook" © 2014-2019
info@medicine-guidebook.com