Патологическая анатомия / Педиатрия / Патологическая физиология / Оториноларингология / Организация системы здравоохранения / Онкология / Неврология и нейрохирургия / Наследственные, генные болезни / Кожные и венерические болезни / История медицины / Инфекционные заболевания / Иммунология и аллергология / Гематология / Валеология / Интенсивная терапия, анестезиология и реанимация, первая помощь / Гигиена и санэпидконтроль / Кардиология / Ветеринария / Вирусология / Внутренние болезни / Акушерство и гинекология Parasitologie médicale / Anatomie pathologique / Pédiatrie / Physiologie pathologique / Oto - rhino - laryngologie / Organisation du système de santé / Oncologie / Neurologie et neurochirurgie / Héréditaires, maladies géniques / Maladies de la peau et sexuellement transmissibles / Antécédents médicaux / Maladies infectieuses / Immunologie et allergologie / Immunologie et allergologie / Hématologie / Valéologie / Soins intensifs anesthésiologie et soins intensifs, premiers soins / Hygiène et contrôle sanitaire et épidémiologique / Cardiologie / Médecine vétérinaire / Virologie / Médecine interne / Obstétrique et gynécologie
Accueil
À propos du projet
Nouvelles médicales
Pour les auteurs
Livres sous licence de médecine
<< Précédent

Anémie hémolytique acquise

1. Anémie immunohémolytique

a) auto-immune

b) isoimmune

2. membranopathies acquises

a) hémoglobinurie paroxystique nocturne

b) anémie spirocellulaire

3. Associé à des dommages mécaniques aux globules rouges

une hémoglobinurie en marche

b) Maladie de Moshkovich (thrombocytopénie microangiopathique)

c) résultant de prothèses de valves cardiaques

4. toxique

L'anémie immunohémolytique est caractérisée par la présence dans le sang d'anticorps dirigés contre les auto-antigènes (auto-immuns) ou contre l'haptène adsorbé sur les globules rouges (hétéro-immun). Auto-immune

L’anémie hémolytique peut être due à la présence d’autoanticorps thermiques, des agglutinines froides. L'apparition de la maladie est souvent progressive, mais peut être aiguë, avec une image d'hémolyse violente et de coma anémique.

La peau est pâle, ictérique, parfois on note une acrocyanose.
Dans le sérum, la teneur en bilirubine non liée est augmentée. La rate est agrandie modérément, bien qu'une splénomégalie soit possible. Test de Coombs direct positif.

Lorsque l’anémie hémolytique est causée par des auto-anticorps froids, la clinique de l’anémie hémolytique se produit avec refroidissement. On observe une acrocyanose, souvent des acrogangrènes, le syndrome de Raynaud. Des autoanticorps peuvent apparaître lors de la prise de plusieurs médicaments.

Une anémie hémolytique iso-immune peut se développer chez les nouveau-nés présentant une incompatibilité des systèmes ABO et du facteur Rh du fœtus et de la mère, ainsi qu'une transfusion de sang incompatible. Avec cette anémie, un test de Coombs positif est positif et révèle la présence d'anticorps libres dans le plasma.

Les membranopathies acquises sont la maladie de Markiafava-Miqueli. La maladie est considérée comme une érythrocytopathie acquise avec l'apparition d'une population anormale de globules rouges. L'hémolyse est provoquée par divers facteurs: état de sommeil, menstruation.
<< Précédent
= Passer au contenu du manuel =

Anémie hémolytique acquise

  1. ANÉMIE HÉMOLITIQUE ACQUIS
    L'anémie hémolytique acquise comprend: • une anémie hémolytique immunitaire; • anémie hémolytique liée aux médicaments; • anémie hémolytique traumatique et microangiopathique; • anémie due à l'influence de poisons hémolytiques, de produits chimiques, de toxines bactériennes; • nuit paroxystique
  2. Anémie hémolytique acquise
    Il s'agit d'un groupe hétérogène d'anémie hémolytique qui se produit sous l'influence d'un certain nombre de facteurs qui peuvent endommager les globules rouges et provoquer leur destruction prématurée. Classification de l'anémie hémolytique acquise [Idelsson L. I., 1975] I. Anémie hémolytique associée à une exposition à des anticorps. 1. Anémie hémolytique isoimmune 1) maladie hémolytique du nouveau-né
  3. ANÉMIE HÉMOLYTIQUE AIGUTE CONDITIONNÉE PAR DES FACTEURS HÉMOLYTIQUES EXOGÈNES
    Des processus hémolytiques aigus accompagnés d'une anémie grave et d'une jaunisse surviennent lors d'une intoxication par des poisons hémolytiques d'origine organique et inorganique (venin de serpent, venin de champignon, saponines, hydrogène arsenic, phosphore, phénylhydrazine), avec brûlures graves ou en relation avec des infections septiques, streptococciques ou anaérobies . À l'anémie hémolytique de nature infectieuse
  4. ANÉMIE HÉMOLITIQUE CHRONIQUE AUTO-IMMUNE ACQUISE
    Étiologie et pathogenèse. À la lumière de l'immunohématologie moderne, la majorité des anémies hémolytiques chroniques acquises sont considérées du point de vue de l'auto-immunisation du corps. La cause de la vaccination peut être transmise par des maladies infectieuses, notamment virales (grippe, pneumonie), sous l’influence desquelles se forment des auto-anticorps possédant des propriétés agglutinantes spécifiques.
  5. Anémie hémolytique
    L'anémie hémolytique constitue un groupe étendu de conditions anémiques d'étiologies diverses, dont le signe commun est la destruction pathologiquement accrue des globules rouges. On sait que la durée de vie moyenne des globules rouges ne dépasse pas 100 à 120 jours. L'anémie hémolytique est caractérisée par une durée de vie réduite des globules rouges. L’hémolyse peut survenir au niveau intracellulaire ou
  6. ANÉMIE HÉMOLIQUE
    L'anémie hémolytique comprend un groupe étendu de conditions anémiques qui se produisent lorsque les processus de destruction du sang prévalent sur l'hématopoïèse. Le tableau clinique de l'anémie hémolytique est très variable et dépend à la fois de la nature de l'agent hémolytique et de la durée de ses effets sur l'organisme, ainsi que du degré de compensation du processus hémolytique. Classification.
  7. ANÉMIE HÉMOLITIQUE CHEZ LES ENFANTS
    L'anémie hémolytique - un groupe d'anémie caractérisée par le syndrome d'hémolyse - entraîne une destruction accrue des globules rouges. Les globules rouges vivent environ 120 jours, puis ils sont détruits - ils sont phagocytés par les macrophages, principalement la rate. Avec l'anémie hémolytique, l'espérance de vie des globules rouges est considérablement raccourcie et, lorsqu'elle est réduite à moins de 30 jours, une clinique d'hémolyse apparaît.
  8. ANÉMIE HÉMOLITIQUE HÉRÉDITAIRE
    Les groupes suivants d’anémies hémolytiques héréditaires sont distingués: 1. En raison d’une violation de la structure de la membrane érythrocytaire. 2. Associé à une activité altérée des enzymes des globules rouges. 3. Associé à une violation de la structure ou de la synthèse de l'hémoglobine. Anémie hémolytique héréditaire due à une violation de la membrane des érythrocytes Anémie hémolytique héréditaire associée à
  9. ANÉMIE HÉMOLIQUE
    Un signe courant d'anémie hémolytique est une destruction accrue des globules rouges, entraînant d'une part une anémie et une formation accrue de produits de décomposition, et d'autre part une érythropoïèse réactive. L'augmentation des produits de dégradation des érythrocytes se manifeste cliniquement par un jaunisse de couleur citron, une augmentation du contenu en bilirubine non liée (non conjuguée) dans le sang.
  10. ANÉMIE HYPO-APLASTIQUE ACQUISE
    Contrairement à l'anémie aplastique «véritable» (type Ehrlich), l'anémie hypoplasique acquise, notamment les formes aiguës, est causée par certains facteurs étiologiques. Parmi les antibiotiques, l’anémie hypo-aplastique est le plus souvent causée par la chloramcétine (chloramphénicol, chloramphénicol). Selon les données publiées, la chloramcétine contient un groupe nitro libre ayant un effet toxique. Dans le travail de révision
Portail médical "MedguideBook" © 2014-2019
info@medicine-guidebook.com