Патологическая анатомия / Педиатрия / Патологическая физиология / Оториноларингология / Организация системы здравоохранения / Онкология / Неврология и нейрохирургия / Наследственные, генные болезни / Кожные и венерические болезни / История медицины / Инфекционные заболевания / Иммунология и аллергология / Гематология / Валеология / Интенсивная терапия, анестезиология и реанимация, первая помощь / Гигиена и санэпидконтроль / Кардиология / Ветеринария / Вирусология / Внутренние болезни / Акушерство и гинекология Parasitologie médicale / Anatomie pathologique / Pédiatrie / Physiologie pathologique / Oto - rhino - laryngologie / Organisation du système de santé / Oncologie / Neurologie et neurochirurgie / Héréditaire, Maladies de la peau et maladies sexuellement transmissibles / Histoire de la médecine / Maladies infectieuses / Maladies infectieuses / Immunologie et Allergologie / Hygiène / Maladie Anesthésiologie et réanimation, premiers secours / Hygiène et contrôles sanitaires / Cardiologie / Vétérinaire / Virologie / Maladies internes / Obstétrique et gynécologie
Accueil
À propos du projet
Nouvelles de la médecine
Aux auteurs
Livres sous licence de médecine
<< à venir Suivant >>

Combien devrions-nous manger

La question de savoir combien de pain vous devez manger a attiré l’attention de nombreux hommes et femmes qui pensent. Mais la réponse n'a jamais été donnée. Les soi-disant scientifiques ont calculé nos besoins en calories.

Comme je l'ai déjà montré, c'est un canular. Les gens sont invités à manger quelque chose pour lequel l'appétit appelle. Mais l'appétit est créé par habitude et peut être réglé de manière à nécessiter peu ou pas assez de nourriture. Un appétit excessif commence à se former à un âge précoce, lorsque les enfants sont nourris avec de la nourriture jour et nuit. Le Dr Page a prouvé qu'il était possible d'enseigner à l'enfant de manger à toute heure ou de se contenter de deux ou quatre doses par jour.

Le Dr Clendening explique comment les scientifiques ont identifié le besoin de nourriture. Mais leurs découvertes n'ont pas changé la quantité de nourriture d'un individu à un âge, une constitution ou une activité digestive particuliers. Il écrit: «La quantité de nourriture est très précisément régulée par l'appétit de l'individu et par le curieux mécanisme de l'instinct interne, dont nous savons très peu de choses."

S'il en savait beaucoup sur ce processus, il comprendrait que sa déclaration est fausse. L'appétit est principalement créé par l'habitude, et les habitudes alimentaires de différentes personnes diffèrent beaucoup plus que la forme de leur nez. Suralimente beaucoup plus de personnes que ne le pense le Dr Clendening. Il fait lui-même remarquer: «Peu de critiques de la surconsommation indiquent les effets néfastes de la malnutrition. Et elles sont bien réelles. "Apparemment, ses notions d'appétit et le" mécanisme curieux de l'instinct interne "ne fonctionnent pas.



Deux repas par jour



Le Dr Austin écrit: "En fait, les goûts et les goûts courants chez les gens sont plus ancrés dans les habitudes sociales que dans les besoins physiologiques."

L'habitude de manger trois fois par jour est acceptée partout aujourd'hui. Mais comme l’histoire le montre, aucun pays n’avait une telle habitude dans le passé. Pendant l'ascension de la Grèce et de Rome, les Grecs et les Romains mangeaient une fois par jour. Le Dr. Oswald écrit: «Pendant plus de mille ans, l'alimentation unique était la règle dans ces deux pays, ce qui pouvait mobiliser des armées d'hommes, chacune correspondant à l'athlète moderne, des hommes qui ont marché pendant des jours avec une charge de munitions en fer (sans compter En outre, les Romains ont été restaurés après le jeûne d'un morceau de pain et de 1-2 morceaux de figues et ont pris leur nourriture principale au frais du soir. "

Parmi les facteurs cités pour expliquer leur déclin physique, mental et moral, il y avait l'obsession sensuelle de la nourriture, qui apparaissait avec le pouvoir et la richesse. Quels que soient les autres facteurs ayant contribué à leur chute (et ils l’ont bien sûr été), il ne fait aucun doute que l’obsession de la nourriture y a également contribué. Herodot témoigne que les hordes persanes de Xerxes (plus de 5 millions de personnes) sont forcées

ont été nourris le long de la route dans les villes conquises. Heureusement, les Perses, y compris le roi et sa cour, devaient manger une fois par jour. Les Juifs, de Moïse à Jésus, mangeaient également une fois par jour. Parfois, ils ajoutaient des fruits.

Les mots suivants tirés de la Sainte Écriture peuvent être rappelés (je cite de mémoire): «Un désastre s'abat sur les gens dont les maîtres mangent le matin». Cela devrait signifier que les Juifs ne sont pas des partisans de ce que le Dr Dewey a appelé «une habitude vulgaire de déjeuner». . Et maintenant, dans les pays de l'Est, pratiqué, par rapport aux normes américaines, une modération exceptionnelle en matière de nutrition.

Selon le Dr Oswald, «à l’époque du zénith de la civilisation grecque et romaine, la monogamie était une règle tout aussi stricte: en règle générale, contentez-vous d’un repas par jour et ne mangez jamais tant qu’une personne n'a pas droit à la nourriture, c.-à-d. jusqu’à ce qu’ils aient accompli toute leur journée de travail. "Pendant plus de mille ans, les repas uniques étaient la règle des nations civilisées qui habitaient la côte méditerranéenne. Les dîners - on peut les appeler le déjeuner ou le dîner - étaient une sorte de vacances à la maison, une récompense pour le travail de jour, le plaisir, et les riches et les pauvres ne voulaient pas gâcher leur appétit avec une satisfaction prématurée. " Le proverbe du XVIe siècle dit: "Se lever à six heures, dîner à dix heures, dîner à six heures, se coucher à dix heures, c'est prolonger de dix à dix fois la vie."

Selon Catherine Anthony, sous le règne d'Elizabeth, la famille anglaise moyenne avait l'habitude de manger trois fois par jour. Et Andrew Bord, un médecin qui vivait sous Henri VIII, écrivait: «Deux fois, on peut manger suffisamment pour un oisif, un employé peut en manger trois." Le livre de Saltzman "La vie dans l'Angleterre médiévale" dit: "On parle rarement du petit-déjeuner en tant que repas normal bien que la plupart des hommes aient probablement commencé la journée avec une gorgée de bière et une petite quantité de pain. "" Il y a deux siècles, écrit le Dr Austin, le premier repas en Angleterre a eu lieu vers midi. Le petit-déjeuner n'était pas reconnu et, pour la première fois, il dames prenant du chocolat au lit. "

Les Grecs de l'Antiquité - les plus parfaits physiquement et mentalement de toutes les personnes qui aient jamais vécu - ne mangeaient que deux fois par jour. On peut en dire autant des anciens peuples des Hébrides et des peuples les plus militants de l'Inde moderne. La comtesse Landsfield écrivait en 1858 sur les habitudes alimentaires de la classe supérieure d'Angleterre: «Après un repas, un long jeûne suit - de neuf heures du matin à cinq à six heures du soir, lorsque le déjeuner est servi. La transition vers trois repas par jour en Angleterre a eu lieu alors que le bien-être augmentait.En général, on peut dire que la quantité de nourriture consommée dans n'importe quel pays dépendait plus de la situation économique que des besoins nutritionnels.Dans la Rome antique, ces facteurs ont Les gens prenaient le vomi immédiatement après avoir mangé, ce qui leur procurait un plaisir physiologique, se rendaient dans des salles spéciales pour l'administration des vomissements, puis étaient à nouveau nourris. Apparemment, c'était ce que voulait dire Plutarque lorsqu'il écrivait: «Vomissements et purification, qui sont un relâchement amer de la gourmandise, ne peuvent s’appliquer sans grand besoin. Beaucoup de gens ont l’habitude de se remplir le ventre quand ils ont faim, puis, quand ils ont assez mangé, de vider l’estomac. Et ceci est contraire à la nature, car ils souffrent, après avoir mangé, pas moins que lorsqu'ils ont faim. Ils se soucient de la plénitude, mais c'est un obstacle à l'appétit. En libérant l’estomac, ils le préparent à la nouvelle jouissance de la nourriture. "

L'un de mes patients, qui a passé deux ans parmi les Indiens d'Amérique du Sud, m'a dit qu'ils mangeaient pour la première fois après le retour des chasseurs. Ceux-ci partent à la chasse vers 9 heures et rentrent après avoir obtenu assez de nourriture pour la tribu. Si la chasse échoue, ce qui arrive parfois, les Indiens ne mangent pas du tout le matin. Selon Moffat, les guttengos meurent de faim depuis cinq jours et coûtent quatre repas par semaine. Selon le Dr Austin, "l'expérience a montré que, dans le passé, deux repas par jour répondaient aux besoins de tous les adultes - hommes et femmes, même les femmes enceintes".



Repas principal



Je ne suis pas d'accord avec ceux qui insistent sur le fait que la nourriture du matin devrait être la principale. Pour que la digestion se déroule normalement, presque toute l’attention du corps doit être portée sur ce travail. Le sang afflue en grande quantité vers les organes digestifs. Les vaisseaux sanguins sont dilatés dans les organes pour augmenter le débit sanguin. En revanche, dans les autres organes, un rétrécissement des vaisseaux sanguins devrait se produire afin d'alimenter les organes digestifs en sang et de compenser le manque de leur propre sang.

Mais si le cerveau et les muscles sont forcés de travailler à ce moment-là, ils ont également besoin d'une plus grande quantité de sang. Par conséquent, il y a une expansion des vaisseaux sanguins dans le cerveau ou les muscles et une contraction des vaisseaux dans les organes internes. Il est impossible de fournir du sang supplémentaire à tous les organes du corps en même temps. Si l'un obtient plus, l'autre devrait en obtenir moins. La même chose avec l'énergie nerveuse. Dans l'activité physique ou mentale, l'énergie nerveuse quitte les organes digestifs et, par conséquent, la digestion en souffre.

L'animal se repose dans des conditions naturelles et dort même après avoir mangé. Bien que ce soit bien connu, beaucoup d’autres se posent en experts et conseillent de préparer le repas le plus difficile le matin. Les arguments invoqués sont les suivants: a) le corps après une nuit de sommeil digère mieux la nourriture que le soir, après une journée de travail; b) les aliments consommés le matin fourniront de l'énergie pour la journée. En effet, après une nuit de repos, nous avons plus d'énergie qu'après une journée de travail. Cependant, il est faux que les organes digestifs se reposent la nuit. De plus, la vraie faim ne provient pas du repos nocturne, mais manger de la nourriture lourde en l'absence de faim signifie aller à l'encontre de la première loi de la nutrition adéquate. En outre, l'absorption des aliments consommés le matin devrait dépendre du travail des autres organes. Nous pouvons faire fonctionner notre esprit et nos muscles et ainsi détourner le sang de l'estomac, mais l'estomac ne peut pas forcer les autres organes à arrêter son activité et à envoyer du sang et de l'énergie nerveuse à l'estomac. Les aliments ne peuvent fournir de l'énergie qu'après avoir été absorbés et absorbés. Dans des conditions normales, la digestion complète des aliments dans l’estomac et dans les intestins nécessite de 10 à 16 heures, mais il faut beaucoup plus de temps pendant le travail, physique ou mental. Par conséquent, les aliments pris le matin ne peuvent fournir au corps l’énergie nécessaire au travail de jour. Au contraire, la partie de l'énergie nécessaire à la digestion des aliments est prélevée sur le travail de jour. Quiconque veut en faire l'expérience par lui-même peut rapidement être convaincu de la justesse de cette situation. Il suffit de sauter la réception du matin pendant quelques semaines et d'observer les résultats.

Le repas du matin est le meilleur à manquer du tout. Dans les cas extrêmes, il devrait consister en un pamplemousse orange ou non sucré. La réception de l'après-midi devrait être très légère et la réception du soir devrait être la plus grande et avoir lieu après un court repos après le travail.

Pendant le sommeil, le sang et l'énergie nerveuse sont détournés du cerveau et des muscles. Les organes internes reçoivent du sang et une partie importante de l'énergie nerveuse, et leur absorption a lieu sans délai. Cela contribue également à l'absence dans le rêve de peurs, d'inquiétudes et d'anxiété. Si vous préparez un repas complet le matin et l'après-midi, un inconfort apparaîtra à la même réception le soir. Trois déjeuners en une journée, c'est trop. Mais c’est une pratique courante, en particulier chez les travailleurs. En conséquence, ils vieillissent et s'usent tôt.



Restauration rapide



Si quelqu'un vient au restaurant d'une grande ville tôt le matin et regarde les employés de bureau et les employés prendre leur petit-déjeuner, il comprend immédiatement l'une des raisons pour lesquelles la faiblesse, la léthargie et la maladie sont si courantes chez cette catégorie de personnes. Ils mangent beaucoup de œufs, de brioches et de gâteaux au café et au café.
Ils n'ont pas le temps de mastiquer correctement les aliments. Elle est avalée avec du café pendant que ceux qui prennent leur petit déjeuner feuilletent nerveusement le journal du matin. Après un tel petit-déjeuner, ils courent au travail et y passent la matinée. C'est parmi ces employés que nos patients sont les plus nombreux.

Les aliments doivent être pris quand il y a suffisamment de temps pour les absorber. Toute autre approche est non naturelle et contraire aux lois de la physiologie.



Gourmandise



"Personne n'a jamais mangé trop peu", déclare le Dr O. Holmes. En effet, trop manger a fait plus de victimes que la malnutrition. Pour une personne souffrant de malnutrition, 99 personnes souffrent de gourmandise. Les marchés du monde entier regorgent de toutes sortes Des produits jamais vus dans l’histoire de l’humanité: abondance, variété séduisante et faible coût comparé, nombreux menus utilisés pour concocter un appétit surchargé et rassasié afin de rafraîchir le «plaisir» avec des boissons séduisantes mais affaiblissantes, surgelées Avec ces fruits, la crème glacée, la menace silencieuse grandissante sous forme de gâteaux, de puddings et de gâteaux - tout cela dicte le besoin énorme pour les personnes d’apprendre ce qu’il ne faut pas manger.

Beaucoup de gens ressemblent au mollusque comme s’ils se composaient entièrement de foie et d’estomac, ou de vers, dans lesquels l’organisme tout entier est un intestin continu. Le Dr E. Keeler écrit dans «C’est ainsi que se passe la santé": "Le ventre de certaines personnes ressemble à un sac avec une capacité d’étirement illimitée, qui peut contenir tout ce dont vous pouvez profiter, et en toute quantité. Notre destin est déterminé par notre appétit mais nous ne pouvons considérer aucun appétit ni aucune combinaison d'aliments comme normal. "

"Apprenez votre appétit à vous soumettre volontairement à votre esprit", a déclaré Plutarque. Les anciens philosophes étaient fiers de leur habitude de modération, qu'ils ont placée en deuxième place après avoir voué un culte à une divinité. Spartan Lycurg avait plus peur des quantités excessives que de la qualité excessive dans la nourriture de ses compatriotes.

Dans notre pays, l'alimentation excessive est l'une des maladies les plus courantes. Presque chacun d’entre nous est coupable de cela, pas parfois, mais constamment et presque partout, de la naissance à la mort. Même les malades sont obligés de manger, souvent à satiété, malgré les avertissements sonores et les manifestations les plus vives de la nature.

Les habitudes alimentaires sont généralement apprises dans l'enfance et cultivées, encouragées et développées plus tard. Ils ne sont pas corrigés spontanément. Ils nous suivent comme de puissants maîtres, exigeant leur satisfaction le plus fort possible. Un estomac malade qui mange trois à six fois par jour cherche toujours de la nourriture. Même après avoir mangé, il souffre littéralement de «faim». Pour de nombreux médecins et personnes souffrant de maux de ventre, ce serait une révélation surprenante dans de tels cas d'entendre le conseil d'organiser la famine tout en s'assurant de la rapidité avec laquelle disparaît l'appétit anormal et améliore le processus d'assimilation.

Dès le jour de la naissance, par demandes, persuasion, menaces, etc., nous enseignons à nos enfants à trop manger. Les enfants sans défense se nourrissent de nourriture, jusqu'à ce que la nature leur fasse perdre le surplus de salive, la salive, les vomissements, la diarrhée, une miction excessive et, enfin, de la fièvre et des éruptions cutanées. Nous les trompons pour qu'ils mangent plus et cultivons intentionnellement la gourmandise en eux. À l'école, entre les repas, ils reçoivent du lait et des bonbons. En conséquence, nous sommes les plus grands mangeurs du monde et notre idole est VJ Briand (le symbole de la gourmandise aux États-Unis est le traducteur).

La passion pour les mélanges alimentaires imprudents a causé plus de maladies et de souffrances que les boissons fortes. Les résultats immédiats de la gourmandise peuvent être masqués par une bonne digestion, mais ils sont finalement fatals à la santé et à la force du corps et conduisent à une mort prématurée.

La gourmandise, en particulier l'enthousiasme généralisé pour les mélanges alimentaires incompatibles, conduit à une fermentation dans le tube digestif et finalement à un empoisonnement. Et cela, à son tour, provoque l'épuisement des réserves corporelles, conçues pour maintenir la santé et la force jusqu'à la vieillesse naturelle.

Les personnes qui consomment modérément ont une bonne digestion et ne réalisent jamais qu’elles ont un ventre. Les mangeurs sont toujours faibles, assoiffés, pleins, ils souffrent d’acidité, d’éruptions cutanées, de diarrhée, de constipation et d’autres maladies du tube digestif. La cupidité donne lieu à toutes sortes de maux que nous essayons de guérir par divers "miracles", et nous continuons néanmoins cette façon de manger comme un cochon.

Selon le Dr F. Flood, «une personne se transforme en un colon qui marche, porte constamment sur elle-même un masque de viande en décomposition et d'amidon en fermentation, et lorsqu'il saisit la fièvre blanche, on parle d'état mental. Conneries C'est affreux d'écouter ces discours. Malheureusement, les gens font tout pour renoncer aux mauvaises habitudes, en particulier la nutrition destructrice d'un mélange vicieux viande, pommes de terre, pain, beurre, café, tartes, bonbons. "

Je suis convaincu que l'habitude de manger des aliments non naturels est la principale cause de trop manger. Ces produits ne nourrissent pas complètement le corps et ne répondent donc pas aux besoins tant qu'ils ne sont pas consommés en grande quantité. Une grande variété de surexcite le sens du goût et conduit à trop manger. Les mêmes font les épices et les assaisonnements. Il est difficile de ne pas trop manger en prenant des aliments transformés.

Pour ceux qui sont habitués à la gourmandise dégénérative, l'état mental commence à correspondre à l'état physiologique et ressemble à l'état d'un cochon couché. Quiconque est esclave de son appétit, qu'il soit végétarien, frutarien ou mangeur de viande, qui mange davantage pour satisfaire son appétit et son plaisir sensuel, est un glouton par nature, égoïste dans son motif et semblable à un cochon.

Bien que la gourmandise puisse donner une apparence extérieure saine à cause des formes arrondies du corps, elle ne donnera jamais la force et l'énergie constante comme celle d'une personne qui subordonne son corps à une excellente et renforcée discipline de maîtrise de soi. Il est temps que nous comprenions que nous ne serons jamais en accord avec "l'infini" tant que nous enfreignons les lois de la vie. La nature ne permet aucune immodération.

La santé et la capacité de travailler exigent que le corps dispose de tout ce qui est nécessaire, mais pas plus. Чрезмерность, превышающая разумные резервы на чрезвычайный случай, вредна и становится помехой для физиологической деятельности. Умеренность - благо и гармония. Раскин говорил, что „честь и красота возрастают по мере сдержанности в их проявлении". То же относится к еде. Чрезмерность в питании, как и во многих других хороших вещах, - чаще проклятие, чем благо. Переедание же концентрированных продуктов особенно истощает жизненную энергию. В результате сверхстимулирование, перегрузка пищеварительных органов, сердца, эндокринной системы и выделительных органов дают отравление токсинами, которые эти продукты производят.

Сильная степень отравления инфузорий была обнаружена в результате их интенсивного питания. Но достаточно было им дать лишь короткое голодание, чтобы вернуть молодое состояние. То же и с более высокоорганизованными животными: краткое голодание имеет благоприятный эффект. Пчелы легко впадают в возбужденное состояние из-за переедания и делаются подверженными болезням. Сокращение рациона необходимо для наибольшего проявления жизненной силы. Тот факт, что организм не может существовать без очищения, должен убедить нас во вредности переедания с конечным результатом — отравлением. Излишество губительно для нормального функционирования.

Перекармливание больных, с целью дать им здоровье и силу, все еще распространено. И как часто мы видим неудачу этих усилий. Улучшение здоровья и прибавка в весе происходят после сокращения рациона. Многие больные прямо погибают из-за переедания, в то время как они выздоровели бы, если бы им давали пищу, достаточную лишь для поддержания наиболее важных видов деятельности и в состоянии отдыха. Я неоднократно наблюдал, как больные, влачившие ранее жалкое существование, постепенно укрепляли здоровье и, в конце концов, поправлялись, будучи переведены на полуголодную диету. На счету переедания много лиш них смертей ежегодно. Работники физического труда считают, что они должны есть в избытке, чтоб „подпирало", с тем чтобы восстановить и поддерживать силы и выносливость. Так же считает и большинство спортсменов.

Ложность этих взглядов подтверждалась неоднократно. Переедание у спортсменов и работников физического труда является одной из главных причин их преждевременного старения.

Вероятно, наиболее наглядным в наше время примером способности организма достичь и поддерживать геркулесову силу и большую выносливость при небольшом питании был д-р Дж. Лоу, который установил феноменальный рекорд в поднятии тяжести общим весом 1 млн. 6 тыс. фунтов в течение 35 мин после тренировки в приеме одноразового питания и даже меньше в день. До этого он два месяца тренировался в таком приеме, который довел бы среднего человека до голодной смерти. В течение первых пяти недель он делал один прием в день почти полностью из сырых продуктов, при этом съел мясо всего два раза. Его диета состояла из яиц, хлеба из цельной пшеницы, злаков, фруктов, орехов, молока и дистиллированной воды. В последние три недели он делал только по четыре приема пищи в неделю, при этом последний прием был за одиннадцать часов до рекорда. Всего за 56 дней он сделал 47 приемов пищи. Лоу потерял 5,7 фунта веса за 35 мин рекорда. Интересно отметить, что до этого рекорда он пытался поднять ту же тяжесть, находясь на двухразовом ежедневном рационе, и был вынужден отказаться от этой попытки, не достигнув и половины намеченного веса тяжести из-за головокружения и переокисления организма.

Во время голодания при активном образе жизни люди теряют в среднем около фунта веса за день. Поскольку они потребляют необходимое (или большее) количество воды, которую требует организм, потеря указанного фунта может быть приравненной к истинной потере веса организма. Это говорит о том, что 16 унций (500 г) чистого питательного вещества (без отходов) составляют фактическую потребность организма.

Количество азота или протеина на фунт веса, ежедневно теряемое, очень невелико и подтверждает уже высказанную мысль о нашей очень небольшой потребности в белке. Благодаря способности организма к сохранению минеральных веществ во время голодания, ежедневная потеря минералов у голодающего не отражает истинную потерю в них. Активность во время голодания редко такая же, как в обычное время, и ежедневная потребность в углеводах едва превышает то количество, которое показывает потеря веса при голодании. Излишек питательных веществ, особенно протеина, направляется в органы воспроизводства и проявляется или в излишней сексуальной активности, или в других видах ненужной деятельности.
<< à venir Suivant >>
= Aller au contenu du tutoriel =

Сколько мы должны есть

  1. То, что работает - должно есть
    Резервные запасы, предназначенные для использования при голодании, усваиваются с большей легкостью и меньшей нагрузкой на организм по сравнению с потреблением пищи, проходящей трудный процесс ассимиляции. Доктор Дженнингс разъяснял: „Особого внимания и напоминания заслуживает момент, касающийся сосудов лимфатической системы. При некоторых нарушениях здоровья, когда пищеварительный аппарат выведен
  2. В какой момент мы должны помогать и кому мы должны помогать?
    Мы можем помогать в любое время при условии, что человек принимает нашу помощь. Мы должны помогать по мере возможностей всем тем, кто просит нас о помощи; это то, что мы называем человеческим милосердием. Когда человек просит нас о помощи, мы знаем, что это — всегда подходящий момент, чтобы оказать ему помощь. Когда человек нас ни о чем не просил, а мы искренне считаем, что настал идеальный
  3. Partie 2: "combien"
    En attendant, il se passe quelque chose de complètement différent avec la deuxième partie. Si la partie 1 montre ce qu'est un objet, la partie "combien" mesure la quantité: combien et combien? Cela semble être un peu, mais c'est beaucoup plus. ↑ Dans le segment "combien" est déterminé par le nombre d'objets que nous voyons: quatre un, trois autres et beaucoup d'autres
  4. Photo 2: "combien" - le calendrier
    Des problèmes tels que "combien" sont directement liés aux nombres. Combien d'unités de produits avons-nous vendus? Avons-nous assez d'argent pour atteindre la fin du trimestre? Que se passe-t-il sur le marché boursier? Такие виды вопросов, загружающие наш путь видения «сколько», заставляют постоянно подсчитывать (или по крайней мере пытаться подсчитать) окружающие нас предметы. Exemples de problèmes «combien»: je suis analyste financier,
  5. Шаг 2: ответ на вопрос «сколько»
    После того как мы выявили игроков и поняли, что они делают, вновь вернулись к документам, чтобы найти количественные данные о каждом — нечто, позволяющее изменить «сколько». Изучив массы данных, мы решили, что первый вопрос «сколько», который мы намерены изучать, будет связан с размером каждой компании с точки зрения величины годового дохода. Вот какие результаты показали семь компаний с
  6. Калории: кому сколько?
    Однажды я посмотрела один научный фильм о здоровом питании, производства, кажется, BBC. Журналист задавал прохожим один и тот же вопрос: «Что такое калория?», и никто не мог ответить. Все говорили: это что-то такое, что есть в продуктах. В шоколаде их много, но никто не знал точно, что же это на самом деле. Признаюсь, я тоже узнала научное определение, только когда начала всерьез интересоваться
  7. Сколько может прожить человек
    Отчего одни люди живут дольше других? Существуют ли «секреты» долгожительства и можем ли мы с вами ими воспользоваться? Эти вопросы часто задают не только молодые люди, но и люди преклонного возраста. Систематическое изучение продолжительности человеческой жизни началось в конце XVII века, и начало этому положил английский астроном Эдмунд Галлей, тот самый, что открыл комету Галлея, пытаясь
  8. Ну сколько раз твердили миру
    Басня! Какое русское ухо не встрепенется при звуке этого слова! Иван Андреевич Крылов, в сонме мартышек, медведей и ослов! Казалось бы, настолько он исчерпал эту золотую жилу, что после него серьезно басен никто и не писал. Ну, кроме, пожалуй, Сергея Михалкова, но кто те басни знает? А вот Крылова знают все. Но давайте, все-таки, по порядку. Как и следовало ожидать, изобретатель или
  9. Сколько у организма человека источников энергии и вещества?
    Il est trop tôt pour parler de la création de conditions préalables à l’élaboration d’une théorie complète de la nutrition humaine, car il n’a pas été trouvé de pivot qui permettrait de combiner les innombrables données précieuses accumulées par les biochimistes, biophysiciens, physiologistes et psychologues dans un système cohérent. À mon avis, toute théorie de la nutrition peut être considérée comme telle si elle répond à la question principale découlant du
  10. Что мы не должны лечить
    Для Бога, Творца этой бесконечной Вселенной — царство свободы, счастья и справедливости, — нет неизлечимых болезней. Несмотря на это, есть некоторые больные, которых нельзя вылечить и которых нельзя научить, как излечиться самим. Это высокомерные люди, не желающие знать прежде всего строения Бесконечной Вселенной и ее всеобъемлющую основу (Царство Неба и его справедливость). Они не понимают,
  11. СКОЛЬКО РАЗНЫХ ЯДОВ НЕОБХОДИМО ДЛЯ ИЗЛЕЧЕНИЯ РАКА?
    Известно, что у некоторых раковых клеток может наблюдаться нечувствительность к отдельным цитостатикам или же в ходе лечения у них может развиться резистентность (сопротивляемость, устойчивость) к ним. Устойчивость может развиться по нескольким причинам: изменение структуры ферментов клетки или путей обмена веществ в ней, модификация усвоения и выведения яда и др. Особенно опасен такой тип
  12. Сколько молока давать ребенку через трубочку или из чашечки
    Первый день жизни ребенка Ребенку следует давать по 60 мл молока на килограмм веса. Все количество молока следует разделить на восемь кормлений и кормить ребенка через каждые три часа. Второй день Ребенку следует давать по 80 мл на килограмм веса. Третий день Ребенку следует давать по 100 мл на килограмм веса. С четвертого по седьмой день Каждый день увеличивайте дневное количество молока на 20
Portail médical "MedguideBook" © 2014-2016
info@medicine-guidebook.com