Патологическая анатомия / Педиатрия / Патологическая физиология / Оториноларингология / Организация системы здравоохранения / Онкология / Неврология и нейрохирургия / Наследственные, генные болезни / Кожные и венерические болезни / История медицины / Инфекционные заболевания / Иммунология и аллергология / Гематология / Валеология / Интенсивная терапия, анестезиология и реанимация, первая помощь / Гигиена и санэпидконтроль / Кардиология / Ветеринария / Вирусология / Внутренние болезни / Акушерство и гинекология Parasitologie médicale / Anatomie pathologique / Pédiatrie / Physiologie pathologique / Oto - rhino - laryngologie / Organisation du système de santé / Oncologie / Neurologie et neurochirurgie / Maladies héréditaires de la peau / maladies sexuellement transmissibles / Histoire de la médecine / Maladies infectieuses / Immunologie et allergologie / Hématologie / Valeologie / Thérapie intensive Anesthésiologie et réanimation, premiers secours / Hygiène et contrôles sanitaires / Cardiologie / Vétérinaire / Virologie / Maladies internes / Obstétrique et gynécologie
Accueil
À propos du projet
Nouvelles de la médecine
Aux auteurs
Livres sous licence de médecine
<< à venir Suivant >>

Installations sportives

Le personnel travaillant dans les installations sportives doit connaître le programme minimal sanitaire.
L'eau potable et les besoins technologiques des piscines doivent répondre aux exigences de «l'eau potable» 2874-82 de GOST. L'eau fournie aux bains peut avoir une couleur ne dépassant pas 5 °, ne contenant pas plus de 1 mg / l de matières en suspension. L’eau est considérée comme transparente si un disque (croix) de 15 cm de diamètre est visible dans la partie la plus profonde de la piscine Il est nécessaire de s’assurer que l’eau n’a pas d’odeur désagréable. L'intensité des odeurs dans l'eau à une température de 20 ° C ne doit pas dépasser 3 points.
Les personnes qui ont subi un examen médical par le personnel médical de la piscine sont autorisées à nager dans la piscine. Immédiatement avant d'aller à la piscine, chaque visiteur est obligé de se laver à l'eau chaude et au savon sous la douche (le lavage en maillot de bain est interdit). Le contrôle du traitement sanitaire et hygiénique des visiteurs est effectué par le personnel médical et les entraîneurs de la piscine. Les personnes utilisant la piscine doivent porter un maillot de bain individuel et un bonnet en caoutchouc. En présence de maillots de bain roulés, il est interdit de les utiliser sans sceau ni tampon sanitaire. Avant d'entrer dans la voie de contournement (débouchant dans la piscine), le visiteur doit traverser le bain de pieds avec de l'eau courante ou une douche à pédale. Les mouvements des athlètes doivent être strictement observés. L'entrée des spectateurs dans les gradins doit être isolée des vestiaires et des douches.
Le contrôle du respect du régime sanitaire du bassin est effectué par le personnel médical du bassin et (de manière sélective et selon les indications) du poste sanitaire et épidémiologique. Chaque piscine doit faire l'objet d'une réglementation interne en accord avec le médecin de la piscine et SES (voir également «Directives pour la désinfection préventive dans les piscines sportives», n ° 28-2 / 6 du 31.03. 80 du ministère de la Santé de l'URSS). L'intervalle entre les séances de natation doit être d'au moins 30 minutes. Recirculation totale de l'eau pendant 6-8 heures (par compteur d'eau). La quantité d'eau douce ajoutée par jour est d'au moins 10-15%. La fréquence de lavage des filtres au moins 1 fois par jour (les enregistrements sont conservés dans un journal spécial).
Avec l’utilisation en masse de la piscine, l’infection par l’eau est inévitable; la désinfection est donc nécessaire quel que soit le système de remplissage de la piscine adopté (chloration ou bromation de l’eau). D'un point de vue hygiénique, le brome crée des conditions plus favorables pour les nageurs, sans irriter les muqueuses. La désinfection est réalisée en préparant dans une pièce spéciale des solutions concentrées ajoutées à l'eau fournie aux filtres. Une concentration constante de chlore résiduel doit être maintenue à un niveau de 0,5-0,6 mg / l et le brome résiduel à 1,2 mg / l.

Dans les piscines où circule un système de filtration ou des changements d’eau périodiques fréquents (au moins une fois par jour), il est recommandé de désinfecter avec des préparations chlorées ou bromoactives (hypochlorite de calcium, sel d’hypochlorite de calcium à deux bases, sel de sodium de l’acide dichloroisocyanurique, dibromantine, etc.).
Avec un système de remplissage en flux continu et un changement périodique d'eau dans la piscine, la désinfection est effectuée au moins 2 fois par mois. Le rejet de l'eau de la piscine avec le système de recirculation doit être effectué en présence d'analyses physicochimiques et bactériologiques favorables, au moins une fois par mois. La désinfection du bain avec le système de recirculation est effectuée à chaque vidage du bain de piscine. En cas de détection de contamination de l'eau, le SES devrait fermer la piscine pour permettre l'évacuation de l'eau et la désinfection du bain, quelle que soit la durée de la désinfection précédente.
Dans les bains pour enfants d'une capacité allant jusqu'à 200 m11, l'eau est évacuée et désinfectée au moins une fois tous les 10 jours (les bains doivent comporter un système de traitement et de désinfection de l'eau séparé).
Pour effectuer la désinfection, le bassin de la piscine doit être nettoyé à fond avec des brosses et lavé avec une solution de savon et de soude, puis rincé à l'eau chaude à l'aide d'un tuyau. Pour la désinfection du bassin, une solution à 5% de chloramine B et HB ou une solution d'eau de Javel clarifiée à 2–2,5% (température 18–22 ° C) est utilisée par double irrigation avec un taux de consommation de 0,6–0,8 l / m2. La solution désinfectante est lavée une heure après son application. La désinfection actuelle est effectuée en même temps que le nettoyage quotidien des locaux, voies de contournement, sols, bancs dans les vestiaires, paillassons, poignées de porte, mains courantes en les essuyant avec un chiffon imbibé d'une solution à 0,5% de chloramine ou à 3% de nirtan. La désinfection périodique c4en (jusqu'à un niveau d'au moins 2 m) et les sols du hall de la piscine et des dépendances sont effectués les jours sanitaires comme dernière étape du nettoyage général.
Un contrôle systématique de l'état sanitaire des pièces principales et des locaux techniques, de la qualité de l'eau de piscine et des mesures de désinfection est effectué conformément au calendrier établi par le SES. L'échantillonnage d'eau doit être effectué SES au moins 1 fois par semaine en 2 points - avant que l'eau n'entre dans le filtre et après que l'eau ait quitté le filtre - pendant la période de charge maximale de la piscine. La production d'échantillons a été calculée en moyenne pendant 30 minutes. L’eau est prise à chaque point dans deux bouteilles de 1 l: l’une sert à l’analyse physico-chimique, l’autre (stérile), à ​​laquelle sont ajoutés 4 ml de solution stérile d’hyposulfite de sodium à 1% - pour l’examen bactériologique (l’analyse bactériologique est effectuée au plus tard 2 heures). à partir du moment de l'échantillonnage).
Le laboratoire de la piscine effectue des analyses bactériologiques et physico-chimiques de l'eau afin de: a) déterminer le titre du coli, le nombre total de colonies dans 1 ml d'eau, l'ammoniac (minéraux et albuminoïde), l'oxydabilité - 1 fois par jour; b) détermination de la turbidité, de la couleur, de l'odeur et du goût, de la température de l'eau, du chlore résiduel (brome) - toutes les heures. Le contrôle de la teneur en chlore résiduel (brome) dans l'eau est effectué par la méthode iodométrique. Les échantillons sont prélevés dans les parties peu profondes et profondes du bain à une profondeur de 25 à 30 cm de la surface de l'eau dans le ballon de 200 ml. Les données obtenues sont enregistrées dans le journal et sont signées quotidiennement par le médecin de la piscine. La préparation des solutions de travail et leur utilisation doivent être effectuées en robe de chambre, coiffe, tablier en caoutchouc et mesures de sécurité: utiliser des gants en caoutchouc, des respirateurs F-46K avec un protecteur de grade A ou RU-60 (ou un masque de gaze à 4 couches) et des lunettes. Après le travail, le visage et les mains sont soigneusement lavés à l’eau chaude et au savon. Quand une solution du médicament entre en contact avec la peau, lavez-la immédiatement avec une solution d’hyposulfite à 1% et beaucoup d’eau courante. Conservez les fournitures de désinfectant dans des endroits sombres et froids.


<< à venir Suivant >>
= Aller au contenu du tutoriel =

Installations sportives

  1. Exigences hygiéniques pour les installations sportives
    Les installations sportives doivent être conformes aux exigences et normes sanitaires et hygiéniques établies. Les exigences hygiéniques des installations sportives sont particulièrement exigeantes, car les effets de l’exercice physique et du sport sur la santé dépendent de leur état sanitaire. Après la mise en service des installations sportives, les travailleurs des services sanitaires et épidémiologiques
  2. Les normes d'hygiène microclimatiques des installations sportives de diverses spécialisations. Éclairage naturel et artificiel des installations sportives, en tenant compte des normes d'hygiène.
    Les installations sportives utilisent un éclairage naturel et artificiel. L'éclairage des installations sportives doit répondre aux exigences d'hygiène de base suivantes, à savoir: niveau suffisant, uniforme, sans brillance; le spectre de la lumière artificielle devrait s'approcher de la lumière du jour; l'éclairage artificiel doit être uniforme, sans scintillement. Unité de lumière
  3. Activités sportives et sportives
    En 1999, dans la région de Samara, il existait 5 écoles de sportivité supérieure, 26 écoles spécialisées