Патологическая анатомия / Педиатрия / Патологическая физиология / Оториноларингология / Организация системы здравоохранения / Онкология / Неврология и нейрохирургия / Наследственные, генные болезни / Кожные и венерические болезни / История медицины / Инфекционные заболевания / Иммунология и аллергология / Гематология / Валеология / Интенсивная терапия, анестезиология и реанимация, первая помощь / Гигиена и санэпидконтроль / Кардиология / Ветеринария / Вирусология / Внутренние болезни / Акушерство и гинекология Parasitologie médicale / Anatomie pathologique / Pédiatrie / Physiologie pathologique / Otolaryngologie / Organisation du système de santé / Oncologie / Neurologie et neurochirurgie / Héréditaire, Maladies de la peau et maladies sexuellement transmissibles / Histoire de la médecine / Maladies infectieuses / Maladies infectieuses / Immunologie et Allergologie / Hématologie / Intuition Anesthésiologie et réanimation, premiers secours / Hygiène et contrôles sanitaires / Cardiologie / Vétérinaire / Virologie / Maladies internes / Obstétrique et gynécologie
Accueil
À propos du projet
Nouvelles de la médecine
Aux auteurs
Livres sous licence de médecine
<< à venir Suivant >>

Branche interventriculaire antérieure de l'artère coronaire gauche

La branche interventriculaire antérieure est une continuation du tronc de l'artère coronaire gauche, s'en éloignant antérieurement et vers le bas et située dans le sillon interventriculaire antérieur. Chez la plupart des patients, cette branche continue jusqu'au sommet et est impliquée dans l'irrigation sanguine de sa section antérieure. Parfois, la branche interventriculaire antérieure de l'artère coronaire gauche est localisée par voie intramyocardique puis, pendant la systole, un contraste intermittent peut être observé en raison de la compression de cette artère par les ponts musculaires. La branche interventriculaire antérieure proximale est mieux définie dans la projection oblique antérieure gauche (LAO) (30 à 60 °) avec une angulation crânienne de 20 à 30 °.
Les parties médiane et distale de la branche interventriculaire antérieure de l'artère coronaire gauche sont mieux visibles dans la projection oblique antérieure gauche ou dans la projection oblique antérieure droite (RAO) (30 à 60 °) sans angulation sagittale. Afin d'éviter le chevauchement des branches diagonales dans la partie médiane de la branche interventriculaire antérieure, il est possible d'utiliser une petite angulation crânienne ou caudale dans la projection oblique antérieure droite.
<< à venir Suivant >>
= Aller au contenu du tutoriel =

Branche interventriculaire antérieure de l'artère coronaire gauche

  1. L'enveloppe de l'artère coronaire gauche
    L'enveloppe de l'artère coronaire gauche part du tronc sous l'oreille de l'oreillette gauche. Continue à gauche et en arrière dans la partie gauche du sulcus coronoïde. Après l'émergence de plusieurs branches du ventricule gauche postérieur descendant vers le bord émoussé du cœur parallèlement aux branches diagonales partant de la branche interventriculaire antérieure, la branche enveloppante de l'artère coronaire gauche "donne" la branche du bord émoussé
  2. Décharge anormale de l'artère coronaire gauche de l'artère pulmonaire
    SYNONYMES Syndrome de Bland-White-Garland (ALCAPA dans la littérature anglaise). DÉFINITION La décharge anormale de l'artère coronaire gauche de l'artère pulmonaire est une maladie cardiaque congénitale dans laquelle le tronc de l'artère coronaire gauche part du système de l'artère pulmonaire. La maladie s'accompagne d'un dysfonctionnement myocardique grave et présente un tableau clinique du DCM. EPIDEMIOLOGIE Fréquence de décharge
  3. Caractéristiques techniques de l'angioplastie coronaire d'une sténose de l'artère coronaire
    Cathéters conducteurs. Le plus souvent, la bouche de l'artère coronaire droite est cathétérisée avec succès à l'aide de cathéters tels que Judkins Right et Amplatz Right ou Hockey Stick - pour l'artère coronaire gauche. Pour la bouche de l'artère coronaire gauche, la branche circonflexe, les branches latérales et les autres artères principales du système de l'artère coronaire gauche, un cathéter de type Judkins est habituellement utilisé.
  4. Blocus de la branche antérieure de la jambe gauche
    Étiologie. Le blocage de la branche antérieure de la jambe gauche (BPVLN), qui ne s'accompagne pas du blocage d'autres branches, peut se développer au cours du processus de vieillissement sans aucun signe de maladie cardiaque spécifique. Une telle anomalie de conduction peut survenir en raison d'un défaut de conduction en PG, d'une ischémie, d'un infarctus de la paroi antérieure du cœur, de la maladie de Chagas, de modifications sclérodégénératives, de cardiomyopathie, de calcification
  5. Artère coronaire gauche
    La bouche de l'artère coronaire gauche s'ouvre dans la paroi de l'aorte ascendante dans la partie supérieure du sinus coronaire gauche, un peu en avant, dans l'espace situé entre le LA et l'appendice auriculaire gauche. Le tronc de l'artère coronaire gauche (le segment de l'artère coronaire gauche de la bouche au lieu de sa division en branche interventriculaire antérieure et en branche circonflexe de l'artère coronaire gauche) peut avoir des longueurs différentes. Peut-être
  6. Atrésie de l'artère pulmonaire avec septum interventriculaire intact
    La fréquence de la pathologie est d'environ 0,06 à 0,07 pour 1000 nouveau-nés, 1 à 3% parmi toutes les cardiopathies coronariennes, 3 à 5% chez les cardiopathies congénitales critiques. Cette variante du défaut est caractérisée par des oreillettes formées normalement et des connexions atrio-ventriculaires concordantes; septum interventriculaire intact. La sortie du ventricule droit est complètement absente: environ 75% des cas sont dus à la fusion complète des valves.
  7. Artère coronaire droite
    Du sinus coronaire droit, il y a 5 à 6 petites artères qui alimentent la surface antérieure des oreillettes droite et gauche. La bouche de l'artère coronaire droite s'ouvre dans la paroi frontale de la partie ascendante de l'arc aortique dans la partie médiane du sinus coronaire droit et se situe légèrement sous la bouche de l'artère coronaire gauche. L'artère coronaire droite continue vers la droite et passe du côté droit du sillon AV.
  8. Blocus de la branche antérieure-supérieure (avant) de la jambe gauche
    Bien que R. Grant (1956) ait commencé les premières études sur le blocage des branches supérieures et supérieures (BPVR), le concept de ces formes de perturbation de la conduction était largement reconnu après M. Rosenbaum et al. introduit en 1968-1969. concept électrocardiographique et le terme "hémibloc". Au cours des 20 prochaines années, intérêt pour le diagnostic électrocardiographique et signification clinique de la RPVR
  9. Lésions d'angioplastie de la bouche des artères coronaires
    L'ACTP de la bouche de l'artère coronaire peut être considérée comme une angioplastie d'une sténose située au site de la formation de l'artère (artère coronaire) ou de sa branche (la bouche de la branche latérale) (Fig. 1.110a, b). Par exemple, la première branche diagonale partant de la branche interventriculaire antérieure de l'artère coronaire gauche et présentant une sténose au lieu de la décharge est une sténose de la bouche de la première branche diagonale. Sténose de la bouche
  10. Lésion de l'artère cérébrale antérieure et moyenne
    Les branches superficielles de l'artère cérébrale antérieure alimentent en sang la surface médiale des lobes frontal et pariétal, le lobe paracentral, en partie la surface orbitale du lobe frontal, la surface externe du premier gyrus frontal, la partie supérieure du gyri pariétal central et supérieur, la plus grande partie du corpus callosum (sauf pour les régions de son poster). Les branches centrales (profondes) (la plus grande des
  11. Anatomie des artères coronaires. ANALYSE COMPLEXE DE CORONAGRAMMES
    Le cœur humain est alimenté en sang par les artères coronaires gauche et droite, qui partent de l'aorte ascendante dans les sinus coronaires gauche et droit (Fig. 1.60-1.62). L'angiographie coronaire est actuellement la méthode la plus fiable d'imagerie intravitale des artères coronaires. L'analyse des lésions athéroscléreuses détectées sur les coronarogrammes détermine la tactique de traitement des patients
  12. Interventions coronaires percutanées en présence de courbures dans les artères coronaires, lésions de la bouche, lésions calcifiées, lésions longues
    Interventions coronaires percutanées en présence de courbures dans le lit des artères coronaires, lésions de la bouche, lésions calcifiées, longues
  13. Pontage coronarien chirurgical
    Le nombre de patients nécessitant un pontage chirurgical des artères coronaires dans la phase aiguë de l'infarctus du myocarde est limité. Cependant, cette intervention peut être montrée après une ACP non réussie, lorsqu'une occlusion de l'artère coronaire s'est soudainement produite pendant le cathétérisme ou dans les cas où une ACP sur la base d'une angiographie ne peut être considérée comme une solution efficace au problème. En plus,
  14. Pathologie de l'artère cérébrale antérieure et postérieure
    L'artère villeuse antérieure participe à l'apport sanguin au 2/3 postérieur du fémur postérieur, et parfois à la partie rétrolentikoulyarnie de la capsule interne, au noyau caudé, aux segments internes de la boule pâle, à la paroi latérale de la corne inférieure, au ventricule latéral. Avec l'occlusion de cette artère, le déficit neurologique est insignifiant, car la zone irriguée par elle possède un réseau richement représenté
  15. ANATOMIE NORMALE ET CORONAROGRAPHIQUE DES ARTÈRES CORONAIRES. PROJECTIONS CORONAGRAPHIQUES
    L'approvisionnement en sang du cœur humain est assuré par trois vaisseaux presque équivalents. Ce sont les branches interventriculaires et circonflexes antérieures de l'artère coronaire gauche formées lors du réétalonnage du tronc de l'artère coronaire gauche, ainsi que de l'artère coronaire droite.
Portail médical "MedguideBook" © 2014-2016
info@medicine-guidebook.com