Патологическая анатомия / Педиатрия / Патологическая физиология / Оториноларингология / Организация системы здравоохранения / Онкология / Неврология и нейрохирургия / Наследственные, генные болезни / Кожные и венерические болезни / История медицины / Инфекционные заболевания / Иммунология и аллергология / Гематология / Валеология / Интенсивная терапия, анестезиология и реанимация, первая помощь / Гигиена и санэпидконтроль / Кардиология / Ветеринария / Вирусология / Внутренние болезни / Акушерство и гинекология Parasitologie médicale / Anatomie pathologique / Pédiatrie / Physiologie pathologique / Oto - rhino - laryngologie / Organisation d'un système de santé / Oncologie / Neurologie et neurochirurgie / Héréditaire, maladies génétiques / Maladies transmises par la peau et les maladies sexuellement transmissibles / Antécédents médicaux / Maladies infectieuses / Immunologie et allergologie / Hématologie / Valeologie / Soins intensifs, anesthésiologie et soins intensifs, premiers soins / Hygiène et contrôle sanitaire et épidémiologique / Cardiologie / Médecine vétérinaire / Virologie / Médecine interne / Obstétrique et gynécologie
Accueil
À propos du projet
Actualités médicales
Pour les auteurs
Livres autorisés sur la médecine
<< Précédente Suivant >>

Encéphalite

L'encéphalite est une inflammation du cerveau. Sous ce nom, un groupe de maladies causées par divers agents pathogènes est combiné. Dans le développement de ces maladies, un changement important de la réactivité immunologique du corps joue un rôle important.

L'encéphalite est divisée en primaire et secondaire.

L'encéphalite primaire est causée par des virus neurotropes, qui pénètrent directement dans les cellules du système nerveux et les détruisent. Ces encéphalites comprennent l'épidémie, les tiques, les moustiques et, en outre, l'encéphalite causée par les virus de la polio, le virus de l'herpès simplex. Cependant, il n'est pas toujours possible d'identifier le virus à l'origine de l'encéphalite. Ces formes de pathologie sont les plus courantes chez les jeunes enfants.

L'encéphalite secondaire, en règle générale, est une complication de maladies infectieuses telles que la rougeole, la varicelle et la toxoplasmose. Moins fréquemment, une encéphalite secondaire se développe après les vaccinations prophylactiques.

Avec toutes les formes d'encéphalite dans la période aiguë, des changements inflammatoires dans le cerveau se produisent. Ces changements se traduisent par un œdème, une augmentation des vaisseaux sanguins, un crochet à petits points, la destruction des cellules nerveuses et de leurs processus. Par la suite, des perturbations persistantes sous forme de prolifération d'éléments du tissu conjonctif, la formation de cavités, de cicatrices, de kystes (un kyste est une cavité inflammatoire limitée par la membrane et remplie de liquide), des adhérences peuvent se former dans le tissu cérébral modifié. En fonction des dommages prédominants aux cellules ou aux conducteurs du cerveau, l'encéphalite est divisée en polyencéphalite («entièrement» - grise, c'est-à-dire dommages aux cellules cérébrales), leucoencéphalite («leuko» - blanche, c'est-à-dire dommages à la matière blanche). Des exemples de polioencéphalite sont l'encéphalite épidémique aiguë (léthargique) et la forme d'encéphalite de la poliomyélite. La plupart des formes d'encéphalite se produisent avec des dommages simultanés aux cellules et aux voies du cerveau, elles sont donc appelées panencéphalite. La panencéphalite virale primaire comprend les tiques, les moustiques et d'autres formes.

L'encéphalite est une maladie grave qui, avec la méningite, constitue le principal groupe de maladies infectieuses du système nerveux. Les personnes d'âges différents souffrent d'encéphalite.

La maladie est particulièrement grave chez les enfants. Habituellement, cela commence de façon aiguë. En pleine santé ou dans le contexte de la maladie sous-jacente (grippe, rougeole, varicelle, etc.), l'état du patient s'aggrave fortement, la température corporelle augmente et des symptômes cérébraux et focaux de lésions cérébrales se développent.

Les symptômes cérébraux comprennent des maux de tête, des étourdissements, des vomissements, des convulsions, une altération de la conscience - de sa légère atténuation au coma profond (coma - dépression profonde de la conscience). Le coma se caractérise par un trouble sévère des fonctions cérébrales: le patient est inconscient, ne répond pas à l'environnement, la régulation des fonctions vitales (respiration, circulation sanguine) est altérée, les pupilles réagissent à une lumière lente ou absente, les réflexes tendineux sont supprimés. Dans certains cas, une agitation psychomotrice, un délire, des hallucinations sont observées. Des symptômes focaux de lésions cérébrales peuvent être détectés au stade aigu de l'encéphalite. Ils dépendent largement de la forme de la maladie et de la prévalence des changements inflammatoires et dégénératifs.

L'encéphalite épidémique affecte principalement les formations situées à proximité des ventricules cérébraux (formation réticulaire, noyaux des nerfs oculomoteurs, centres autonomes). Cliniquement, cela se traduit par une somnolence ou une insomnie accrue, un strabisme convergent ou divergent, une double vision, une différence entre les pupilles (taille et forme). Les troubles autonomes se caractérisent par des troubles de la fréquence et du rythme respiratoire, des palpitations, des fluctuations de la pression artérielle, une augmentation persistante de la température corporelle, une augmentation du gras du visage, un diabète insipide, la soif et d'autres symptômes.

Les symptômes focaux avec l'encéphalite à tiques se produisent en raison de dommages sélectifs aux cellules nerveuses du pont varolien, de la moelle oblongue et du mésencéphale, ainsi qu'aux cellules motrices des cornes antérieures de la moelle épinière. Cliniquement, cela se manifeste par des têtes tombantes, une paralysie flasque des mains et de la ceinture scapulaire supérieure. En cas de lésion de la moelle oblongue, le complexe symptomatique de la paralysie bulbaire est observé: déglutition, étouffement, tonus nasal de la voix ou son absence totale de paralysie des muscles de la langue, détresse respiratoire et activité cardiaque. Ces changements sont les principales causes de décès sous forme de tiges d'encéphalite à tiques.

Dans l'encéphalite, qui se développe comme une complication de la varicelle (post-leucémique), des troubles cérébelleux et vestibulaires caractéristiques se produisent, qui sont relativement rares dans d'autres encéphalites. En raison d'un manque de coordination, les enfants ne peuvent pas manger, s'habiller, marcher et s'asseoir seuls.

Cependant, avec la plupart des encéphalites, il n'y a pas de sélectivité prononcée pour les dommages aux structures cérébrales individuelles. Il y a parésie et parmichi, troubles de la coordination, altération de la sensibilité, hyperkinésie, troubles autonomes, troubles de la parole et autres fonctions corticales supérieures, etc.

En fonction de la prévalence de l'un ou l'autre des symptômes focaux de lésions cérébrales dans le tableau clinique, les formes d'encéphalite suivantes sont distinguées: corticale, sous-corticale, mésodiencephalique, tige, tige vertébrale, etc.Les dommages causés à la substance cérébrale peuvent s'accompagner de changements inflammatoires dans les membranes. Dans ces cas, la maladie est considérée comme une méningo-encéphalite.

Le diagnostic d'encéphalite est posé en cas de développement aigu de la maladie, ainsi que sur la base des données d'un examen neurologique, dans lequel des symptômes cérébraux et focaux sont détectés.
Les informations sur la situation épidémique (présence de cas d'encéphalite dans la région, rougeole, varicelle) sont importantes pour le diagnostic. La présence d'infections à entérovirus dans l'équipe des enfants et le fait que le patient se trouve dans une zone endémique, c'est-à-dire, par exemple, dans une zone où il y a des tiques ixodides et des rongeurs, sont pris en compte. Le diagnostic est confirmé si des modifications inflammatoires sont constatées dans le sang et le liquide céphalorachidien. À l'aide d'études virologiques et immunologiques spécifiques, le virus à l'origine de l'encéphadite peut être isolé et déterminé.

Pendant l'encéphalite, il existe plusieurs étapes: récupération aiguë et résiduelle, c'est-à-dire la période de conséquences persistantes, la durée des étapes aiguës et de récupération, la gravité de l'encéphalite dépend largement des propriétés pathogènes du pathogène, des défenses de l'organisme et de l'âge du patient. La durée de la période aiguë est très variable: de 10-15 jours à plusieurs mois. Avec une encéphadite, une période chronique de la maladie est observée. Son développement est dû à une modification des processus immunoréactifs dans les tissus cérébraux, à la suite de laquelle les cellules mortes deviennent étrangères - un processus auto-immun («auto» - lui-même, son propre) se développe. Les symptômes cliniques du stade chronique de l'encéphalite apparaissent soit à la fin de la période aiguë, soit après des mois ou des années. Avec l'encéphalite à tiques, les symptômes de la période chronique sont appelés épilepsie de Kozhevnikovsky. Il se caractérise par des contractions involontaires constantes des muscles du visage, du cou et de la ceinture scapulaire. Périodiquement, ces contractions se propagent à d'autres muscles, entraînant le développement d'une crise convulsive importante avec perte de conscience. Dans l'encéphalite épidémique, la période chronique est caractérisée par le développement progressif du syndrome de Parkinson. Le mouvement devient lent. Les patients marchent par petits pas, très contraints. L'expression faciale devient pauvre, le visage devient un masque. La parole est lente, la voix est monotone, mal modulée. Les mots semblent difficilement passer entre les dents serrées. Souvent, mains et tête tremblantes. Mémoire et pensée perturbées. L'écriture est difficile, lente et modifiée. Les conséquences de l'encéphadite sont largement dues à l'âge du patient. Si la maladie est transférée dans la petite enfance, le développement du système nerveux central peut être altéré. Les troubles de la croissance et de la différenciation des cellules du cortex cérébral conduisent à la formation d'une microcéphalie secondaire. La mort des cellules nerveuses peut entraîner de graves retards dans le développement mental et moteur. Chez les enfants, il diminue, et souvent il n'y a aucun intérêt pour l'environnement. Ils sont sans émotion, passifs. Leurs jeux sont primitifs. La formation de la parole est retardée. Le développement d'autres fonctions corticales supérieures - mémoire, attention, réflexion, est également perturbé. Si le système nerveux était déjà formé au moment de la maladie, les conséquences de l'encéphalite transférée dépendent largement des structures cérébrales et de la profondeur de la période aiguë de la maladie. Les conséquences les plus courantes sont la parésie et la paralysie des extrémités, ainsi que les symptômes focaux d'atteinte du tronc cérébral sous la forme d'une altération de la fonction du nerf crânien (strabisme convergent ou divergent, nystagmus, vertiges, parésie des muscles du visage, du palais mou, du larynx, des cordes vocales et de la langue).

Les troubles endocriniens métaboliques peuvent s'exprimer comme un retard de croissance, l'obésité, l'épuisement, le diabète sucré, la destruction des ongles trophiques, des cheveux, etc.

L'une des conséquences courantes de l'encéphalite est le syndrome convulsif. Les crampes répétitives ont tendance à conduire à une altération de l'intelligence. Les patients ont une mémoire, une attention et une capacité d'apprentissage réduites. Ils deviennent irritables, mesquins, agressifs, visqueux. Cela rend souvent difficile pour le patient de contacter d'autres personnes.

Après l'encéphalite, une perte de vision et d'audition isolée est relativement rare. Les violations des fonctions corticales supérieures sont associées non seulement à des lésions focales du cerveau, mais également à un trouble de l'activité holistique analytique et synthétique du cortex, conduisant à des troubles de la parole, de l'écriture, de la lecture, du comptage, de graves troubles émotionnels et émotionnels. Ces derniers se manifestent par une tendance aux explosions affectives, à l'humeur instable. Les patients sont inhibés, inadéquats, agressifs, ce qui est souvent à l'origine de situations conflictuelles au sein de la famille et de l'école. Une diminution de l'intelligence peut varier de doux à sévère. Un déclin désharmonieux et inégal de l'intelligence est décrit lorsque les capacités impaires restent intactes, tandis que d'autres souffrent de manière sélective.

Dans la période aiguë, des mesures urgentes doivent être prises pour lutter contre l'œdème cérébral, stabiliser la respiration, l'activité cardiaque et normaliser le métabolisme. Dans la phase finale, des mesures thérapeutiques sont effectuées afin de compenser les fonctions altérées et l'adaptation sociale des patients. À ce stade, avec les mesures médicales thérapeutiques, un rôle important appartient aux influences médicales et pédagogiques. En contact avec un neurologue, un défectologue développe un programme individuel d'activités éducatives. Dans le même temps, la nature de la lésion, la possibilité de compensation par l'utilisation de fonctions préservées et la connexion de systèmes fonctionnels relativement sains sont pris en compte.
<< Précédente Suivant >>
= Passer au contenu du manuel =

Encéphalite

  1. Encéphalite
    L'encéphalite est une inflammation du cerveau. Le processus inflammatoire est caractérisé par une modification des neurones et des fibres. L'encéphalite comprend les lésions cérébrales dues aux effets toxiques sur les vaisseaux sanguins du cerveau de facteurs infectieux, allergiques et toxiques. L'encéphalite est primaire, en tant que maladie indépendante, et secondaire, en tant que complications d'autres maladies infectieuses
  2. Encéphalite
    L'encéphalite est une inflammation du cerveau. À l'heure actuelle, l'encéphalite est appelée maladie inflammatoire du cerveau de nature infectieuse, allergique infectieuse, allergique et toxique. Classification. Il existe plusieurs classifications de l'encéphalite basées sur divers principes. La principale est la classification reflétant le facteur étiologique dont ils dépendent
  3. Encéphalite
    L'encéphalite est une inflammation du cerveau. Sous ce nom, un groupe de maladies causées par divers agents pathogènes est combiné. Un rôle important dans le développement de ces maladies est joué par un changement dans la réactivité immunologique de l'organisme. L'encéphalite est divisée en primaire et secondaire. L'encéphalite primaire est causée par des virus neurotropes qui pénètrent directement dans les cellules du système nerveux et
  4. Encéphalite et méningoencéphalite
    L'encéphalite est une maladie infectieuse, principalement d'étiologie virale, caractérisée par des dommages à la substance du cerveau et / ou de la moelle épinière (myélite) et s'accompagne d'un syndrome d'intoxication générale, d'une augmentation de la pression intracrânienne, du syndrome d'encéphalite et, en règle générale, de la présence de changements inflammatoires dans le liquide céphalo-rachidien. ÉTIOLOGIE ET ​​PATHOGÉNÈSE L'encéphalite (méningo-encéphalite) peut être causée
  5. Traitement de l'encéphalite
    Dans le traitement de l'encéphalite primaire et secondaire, notamment de nature bactérienne, des progrès importants ont été réalisés récemment. Les tactiques de l'encéphalite virale sont plus difficiles et le traitement symptomatique des infections lentes ne contribue qu'à un léger allongement de la vie des patients. Le traitement de l'encéphalite comprend une thérapie pathogénique et étiotrope, des agents symptomatiques et
  6. Encéphalite virale
    L'encéphalite à tiques au printemps et en été est une maladie focale naturelle, accompagnée de signes d'intoxication et de lésions du système nerveux central. Les tiques ixodides sont des sources de virus. Il s'agit d'une maladie grave qui s'accompagne de dommages au système nerveux central. Le virus de l'encéphalite à tiques présente un degré de résistance différent aux facteurs environnementaux: lorsqu'il est chauffé à 60 ° C, il
  7. Encéphalite, méningoencéphalite, encéphalomyélite, chorée
    Le groupe des encéphalites comprend les processus inflammatoires qui affectent le cerveau, quelle que soit la localisation, qui peuvent être différents. L'évolution de l'encéphalite s'accompagne à la fois de symptômes cérébraux et focaux (nidification). Les troubles cérébraux comprennent: la perte de conscience due à une atténuation légère jusqu'à ce qu'elle soit complètement éteinte, des maux de tête, des étourdissements, des vomissements, un changement de la fréquence cardiaque et de la respiration. Focal
  8. Encéphalite, méningoencéphalite, encéphalomyélite, chorée
    Le groupe des encéphalites comprend les processus inflammatoires qui affectent le cerveau, quelle que soit la localisation, qui peuvent être différents. L'évolution de l'encéphalite s'accompagne à la fois de symptômes cérébraux et focaux (nidification). Les troubles cérébraux comprennent: la perte de conscience due à une atténuation légère jusqu'à ce qu'elle soit complètement éteinte, des maux de tête, des étourdissements, des vomissements, un changement de la fréquence cardiaque et de la respiration. Focal
  9. Encéphalite
    L'encéphalite est une inflammation du cerveau. S'il s'agit d'une maladie indépendante, elle est dite primaire (épidémique, transmise par les tiques, moustique, entérovirus, herpétique, etc.). L'encéphalite qui survient dans le contexte d'une maladie (grippe, rougeole, abcès pulmonaire, ostéomyélite, talk-soplasmose, etc.) et qui en est une complication, est appelée secondaire. Selon l'étiopathogenèse, infectieuse,
  10. Encéphalite post-vaccination
    L'encéphalite secondaire survient avec des infections courantes. Peut se développer après la vaccination anti-artérielle, l'introduction des vaccins KDS et AKLS. avec des vaccins contre la rage. La base de l'encéphalite post-vaccinale est une réaction auto-immune croisée aux antigènes vaccinaux et aux antigènes cérébraux, morphologiquement exprimée dans les lésions inflammatoires des vaisseaux cérébraux et de la substance cérébrale environnante avec la formation de
  11. Encéphalite polysaisonnelle primaire
    Ce groupe comprend l'encéphalite de diverses étiologies, y compris celles causées par les entérovirus de Koksaki (A9, B3, B6) et ECHO (ECHO 2, 11, 24) et de nombreux virus inconnus. Pathomorphologie. L'examen microscopique révèle un œdème périvasculaire et péricellulaire prononcé dans le cortex cérébral, le cervelet, les noyaux basaux, la destruction focale de la substance blanche, les changements dans les parois
  12. Principes de la thérapie contre l'encéphalite
    (Internet) Traitement de l'encéphalite: thérapie étiotropique (médicaments antiviraux - acyclovir, nucléases) Thérapie pathogénique: élimination des problèmes respiratoires, cardiovasculaire, élimination de l'œdème cérébral. Le traitement des patients atteints d'encéphalite à tiques est effectué selon les principes généraux, indépendamment des vaccinations préventives précédentes ou de l'utilisation prophylactique spécifique
  13. Encéphalite: étiologie, pathogenèse, formes cliniques, principes de thérapie et de prévention
    Encéphalite - maladies inflammatoires des OGM d'étiologies diverses, qui sont basées sur des processus allergiques, allergiques aux infections. Encéphalite: primaire (auto. Maladie caractérisée par un virus neurotrope) et secondaire. Primaire: 1. Viral: saisonnier (printemps-été transmis par les tiques), viral sans saisonnalité claire causée par un virus inconnu (épidémie). 2. Secondaire microbien:
  14. ENCEPHALITE INFECTIEUSE (ENCEPHALOMYLITE) CHEVAUX
    L'encéphalite infectieuse chez les chevaux (Latin - Encephalitis virali equorum, IEL, IEML) est un groupe de maladies focales naturelles aiguës des animaux à un sabot (tableau 5.15), moins souvent des animaux d'autres espèces et des humains, caractérisé par de la fièvre, une altération des fonctions cérébrales et médullaires, gastro-intestinales un chemin, un ictère et une mortalité élevée (voir. couleur. collage). 5.15. Systématique des formes nosologiques et
  15. Encéphalite primaire
    Primaire
  16. Encéphalite secondaire
    Secondaire
  17. Méningite et encéphalite primaire et secondaire. Manifestations cliniques. Évolution de la maladie. Effets résiduels. Correction médicale et pédagogique
    Méningite - inflammation des membranes de GM et SM. Avec une lésion prédominante du pia mater, ils parlent de leptoméningite, et de la dure-mère - de pachyméningite. Divers micro-organismes pathogènes peuvent être des agents responsables de M.: virus, bactéries, champignons, rickettsies, protozoaires. Aux intoxications, irritation des méninges avec développement de cales individuelles, signes de M., mais sans
  18. INTRODUCTION
    Les maladies infectieuses et inflammatoires du cerveau peuvent se développer principalement dans la substance cérébrale (encéphalite), dans les sinus (thrombose sinusale) et se terminer par une accumulation limitée de pus dans le matériel cérébral (abcès cérébral). Ils sont basés sur la pénétration de divers micro-organismes exogènes et endogènes. Plusieurs centaines d'espèces de microbes, virus et champignons pathogènes et conditionnellement pathogènes sont connus.
  19. Encéphalite rougeoleuse
    L'une des complications les plus graves de la rougeole. De par sa nature, il fait référence à une encéphalite auto-immune infectieuse. Pathomorphologie. Un gonflement fibreux des parois des vaisseaux cérébraux, la formation de foyers périvineux de démyélinisation sont détectés au microscope. Manifestations cliniques. L'encéphalite rougeoleuse se développe fortement, souvent au 3-5ème jour après l'éruption. La température au début de l'encéphalite peut déjà être
  20. Инфекционный энцефалит (менингоэнцефалит, энцефаломиелит)
    L'encéphalite infectieuse dans une clinique fait référence à des processus inflammatoires, souvent toxiques, résultant d'un enfant souffrant de diverses maladies infectieuses. Le processus douloureux dans ces cas capture non seulement diverses zones du cerveau (localisation diffuse), mais aussi la moelle épinière. Отсюда эти заболевания чаще протекают по типу менингоэнцефалитов и
Portail médical "MedguideBook" © 2014-2019
info@medicine-guidebook.com