Патологическая анатомия / Педиатрия / Патологическая физиология / Оториноларингология / Организация системы здравоохранения / Онкология / Неврология и нейрохирургия / Наследственные, генные болезни / Кожные и венерические болезни / История медицины / Инфекционные заболевания / Иммунология и аллергология / Гематология / Валеология / Интенсивная терапия, анестезиология и реанимация, первая помощь / Гигиена и санэпидконтроль / Кардиология / Ветеринария / Вирусология / Внутренние болезни / Акушерство и гинекология Parasitologie médicale / Anatomie pathologique / Pédiatrie / Physiologie pathologique / Oto - rhino - laryngologie / Organisation du système de santé / Oncologie / Neurologie et neurochirurgie / Héréditaires, maladies géniques / Maladies de la peau et sexuellement transmissibles / Antécédents médicaux / Maladies infectieuses / Immunologie et allergologie / Immunologie et allergologie / Hématologie / Valéologie / Soins intensifs anesthésiologie et soins intensifs, premiers soins / Hygiène et contrôle sanitaire et épidémiologique / Cardiologie / Médecine vétérinaire / Virologie / Médecine interne / Obstétrique et gynécologie
Accueil
À propos du projet
Nouvelles médicales
Pour les auteurs
Livres sous licence de médecine
<< Précédent Suivant >>

Polyarthrite rhumatoïde

La polyarthrite rhumatoïde est une maladie chronique à la base de la désorganisation progressive du tissu conjonctif des membranes synoviales et du cartilage des articulations, entraînant leur déformation.

• Plus fréquent chez les femmes âgées de 20 à 50 ans.

• L’auto-immunisation est représentée par la présence d’immunoglobuline sérique du facteur rhumatoïde, souvent des IgM, dirigée contre leurs propres immunoglobulines - IgG.

Morphologie de la polyarthrite rhumatoïde.

1. Synovite.

• La principale manifestation morphologique de la polyarthrite rhumatoïde.

• Se produit dans les petites articulations des mains et des pieds, dans les articulations du genou.

• Caractéristique multiple (polyarthrite) et lésions symétriques aux articulations.

Synovite de stade a.

a. Dans la première étape, une réaction inflammatoire aiguë se produit avec le développement de l'œdème et la formation d'un infiltrat cellulaire, constitué initialement de leucocytes neutrophiles (phagocytes), plus tard de lymphocytes et de plasmocytes.

b. Dans la seconde étape, hypertrophie et hyperplasie des cellules synoviales avec prolifération des villosités, formation de tissu de granulation qui, sous la forme d’une couche-panus, s’infiltre sur le cartilage hyalin et l’os sous-chondral, endommageant les surfaces articulaires.

c.
La troisième étape est caractérisée par l'apparition d'une ankylose fibro-osseuse.

• Les cicatrices, les contractures et les déformations résultent de lésions des ligaments, des tendons et du sac à joint.

• Dans le tissu conjonctif périarticulaire sous la peau, des ganglions rhumatoïdes peuvent former des foyers de nécrose fibrinoïde entourés d'histiocytes, de macrophages et de cellules de résorption géantes. Ces nœuds peuvent avoir la taille d'une noisette.

2. Changements extra-articulaires.

• Polysérosites avec formation d'adhérences dans les cavités pleurales et la cavité péricardique.

• Vascularite, parfois glomérulonéphrite.

• Dans le tissu lymphoïde - hyperplasie et plasmatisation.

• Une complication consiste souvent en une amylose secondaire, associée à une insuffisance rénale chronique - la cause de décès la plus fréquente chez les patients atteints de polyarthrite rhumatoïde.
<< Précédent Suivant >>
= Passer au contenu du manuel =

Polyarthrite rhumatoïde

  1. Polyarthrite rhumatoïde
    Code de protocole: 05-050а Profil: pédiatrique Stade: hôpital But du stade: réduction (arrêt) de l'activité du processus, normalisation de la température corporelle, régression des modifications articulaires inflammatoires entre îles, modifications viscérales, diminution de la raideur matinale, amélioration de l'activité fonctionnelle des articulations. Durée du traitement (jours): 25 codes CIM: M05 Rhumatoïde séropositif
  2. Polyarthrite rhumatoïde juvénile
    La polyarthrite rhumatoïde juvénile est une maladie du groupe des maladies du tissu conjonctif diffus (DBST). Il est basé sur des processus immunopathologiques. Il est caractérisé chez la majorité des patients présentant une évolution acyclique prolongée ou chronique avec des lésions systémiques du tissu conjonctif, principalement du système musculo-squelettique. Les filles tombent malades 1,5 à 2 fois plus souvent que les garçons. Maladie maximale
  3. Polyarthrite rhumatoïde juvénile
    Polyarthrite rhumatoïde juvénile (JRA) - arthrite de cause inconnue, d'une durée supérieure à 6 semaines, se développant chez les enfants âgés de moins de 16 ans, à l'exception d'une autre pathologie des articulations. CIM-10: M08.0 Polyarthrite rhumatoïde juvénile (juvénile) (RF + et RF—); M08.1 Arthrite ankylosante juvénile (juvénile); M08.2 Arthrite juvénile (juvénile) avec manifestations systémiques; M08.3 Jeunesse
  4. Polyarthrite rhumatoïde
    Il s'agit d'une maladie inflammatoire systémique chronique dans laquelle de nombreux tissus et organes peuvent être affectés - peau, vaisseaux sanguins, cœur, poumons, muscles, mais le composant principal de cette maladie est une synovite proliférative non purulente. En cas de progression très fréquente d'une telle synovite, des modifications destructrices du cartilage articulaire et de l'ankylose se développent (manque de mobilité).
  5. Polyarthrite rhumatoïde
    ARTHRITE RHUMATOIDE (PR) - une maladie auto-immune systémique du tissu conjonctif avec une lésion primaire des articulations périphériques sous forme d'arthrite érosive progressive. La prévalence de la polyarthrite rhumatoïde est comprise entre 0,4 et 0,5%. La maladie est plus fréquente dans les pays à climat humide et humide. La PR est susceptible de n’importe quel âge, mais le pic d’incidence est atteint au cours de la cinquième décennie.
  6. Polyarthrite rhumatoïde
    La polyarthrite rhumatoïde est une maladie inflammatoire systémique chronique accompagnée de lésions des articulations, moins souvent des membranes séreuses et des petits vaisseaux. Le risque de maladie est plus élevé chez les porteurs homozygotes de l'antigène HLA-DR4 et des antigènes HLA-DR, la troisième région hypervariable de la chaîne bêta ayant une séquence d'acides aminés spécifique. L'étiologie et la pathogenèse de la polyarthrite rhumatoïde demeurent
  7. ARTHRITE RHUMATOIDE
    - une maladie inflammatoire systémique du tissu conjonctif d'étiologie inconnue avec une pathogenèse auto-immune complexe, caractérisée par une polyarthrite progressive érosive-destructrice. MANIFESTATIONS CLINIQUES FONDAMENTALES Dans le tableau clinique de la polyarthrite rhumatoïde, les lésions articulaires prévalent, caractérisées par: 1) des douleurs articulaires - persistantes, persistantes, aggravées par
  8. Polyarthrite rhumatoïde juvénile
    A. Le tableau clinique. La polyarthrite rhumatoïde juvénile commence avant l’âge de 16 ans. Les symptômes suivants en sont caractéristiques: 1) asymétrie de la lésion; 2) implication précoce de grosses articulations; 3) dommages à une ou plusieurs articulations; 4) le manque de lien entre la présence de manifestations systémiques et la gravité des lésions articulaires; 5) une identification rare du facteur rhumatoïde. En fonction de
  9. Formes spéciales de la polyarthrite rhumatoïde
    Syndrome de Felty. La polyarthrite rhumatoïde en combinaison avec une adénopathie, une splénomégalie, un hypersplénisme (leucopénie, thrombocytopénie, anémie), une tendance aux infections. • Polyarthrite rhumatoïde avec syndrome pseudoseptique. Fièvre de type hectique élevée avec frissons, sueurs abondantes, hépatopathies et splénomégalies, lymphadénopathies, anémie, syndrome hémorragique, éruptions cutanées. L'arthrite avec la défaite
  10. Polyarthrite rhumatoïde
    -sourire général: transpiration, pâleur, perte de poids -sommaire articulaire: arthrite de 3 mois ou plus, épanchement articulaire, contracture articulaire, raideur matinale, lésion symétrique de petites articulations, tendosynovite ou bursite - peau cm: nodules rhumatoïdes éruptions polymorphes - SM cardiaque: péricardite, myocardite, endocardite, dystrophie du myocarde, maladie cardiaque, aortite - SM pulmonaire: pneumite, pleurésie
Portail médical "MedguideBook" © 2014-2019
info@medicine-guidebook.com