Accueil
À propos du projet
Actualités médicales
Pour les auteurs
Livres autorisés sur la médecine
<< Précédente Suivant >>

Modèles typologiques d'accentuation des caractères et de psychopathie

Une autre base pour la typologisation des caractères est la différence dans le type et la force de l'accentuation, la psychopathie.

Cette direction est importante précisément parce qu'elle permet d'identifier plus efficacement et de manière plus fiable les personnes qui, en raison de la nature de leur caractère, ont besoin d'une aide qui ne correspond pas à la «norme» de l'environnement ou de la situation sociale, ce qui montre clairement une mauvaise adaptation aux activités.

P. B. Gannushkin a écrit que «quand ils parlent d'une« personne normale », ils ... oublient que la combinaison de deux termes tels que« personne »ou« individualité », d'une part, et« norme »ou« moyenne » »- d'autre part - c'est une combinaison de deux termes essentiellement en désaccord. La même chose s'applique à l'expression "caractère normal" ... parce que, si nous avions ... une personne avec un psychisme idéalement normal, on pourrait difficilement dire qu'il avait tel ou tel "caractère". Une telle personne serait "sans spin" dans le sens où elle agirait toujours sans parti pris et les impulsions internes de son activité seraient constamment régulées par des agents externes ... "3

P. B. Gannushkin croyait que la doctrine des types de caractères se situe à la frontière entre la psychologie et la psychiatrie, l'étude du comportement des patients ne doit pas se limiter uniquement à la clinique des manifestations, mais aussi, si possible, tout au long du chemin de vie, alors seulement il est possible de séparer le temps et le hasard du moment sa transition de constante et persistante. Il croyait qu'il y avait deux façons d'étudier la psychopathie - l'une de la maladie à la santé, l'autre à l'opposé: de la santé à la maladie, le chemin ayant comme point de départ le cadre de vie habituel, qui étudie la personnalité dans sa relation avec l'environnement. Sur ce chemin, beaucoup de temps est consacré aux questions d'éducation à la vie quotidienne, au métier, à la situation. Souvent difficiles à distinguer des psychoses inexprimées, elles se fondent en revanche imperceptiblement avec la soi-disant norme, car entre les traits psychopathiques et leurs «simples défauts humains» correspondants, la différence n'est que quantitative, non qualitative.

Une autre direction dans cette approche de la caractérisation typologique est le développement de traits de personnalité accentués. Le modèle typologique de A.E. Lichko est basé sur la prémisse suivante: les psychopathies, en tant qu'anomalies de caractère, ont trois critères - la totalité, la stabilité relative des traits de caractère pathologiques et la mauvaise adaptation sociale. Des écarts qui ne répondent qu'à un ou deux critères, la version extrême de la norme, qui ne se manifeste pas partout et toujours, mais seulement dans certaines conditions - en fait il y a une accentuation du caractère. Ils apparaissent dans de telles situations lorsque des exigences accrues sont placées sur le locus minoris resistentiae - «lieu de moindre résistance» dans le caractère de ce type. Si le traumatisme, même grave, n'est pas adressé au lieu de moindre résistance, si la situation ne présente pas d'exigences spécifiques à cet égard, alors l'affaire se limite généralement à une réaction personnelle adéquate. C'est la différence la plus importante entre l'accentuation et la psychopathie. Cette approche s'appuie sur les fondements méthodologiques développés par C. Leongard, dont un modèle typologique est devenu la base d'un examen psychologique des jeunes militaires dans le cadre de ce travail.

K.Leongard, avec sa typologie des personnages, a développé un certain nombre de principes théoriques pour comprendre et interpréter le caractère, l'interaction d'une personne avec le monde qui l'entoure.

Tout d'abord, il note que les gens diffèrent les uns des autres et d'un certain «niveau moyen» et ont des traits psychologiques qui leur confèrent des caractéristiques individuelles de personnalité et de comportement. Ces caractéristiques déterminent: la capacité d'atteindre n'importe quel résultat (la capacité d'atteindre l'objectif); prédéterminer le choix de la méthode de réalisation (style individuel); déterminer l'orientation des intérêts et des inclinations (motivation). Il attribue caractère et tempérament aux traits qui déterminent le style de comportement individuel d'une personne, la nécessité de prendre en compte ce qui dans la pratique quotidienne des troupes est évidente, en particulier au stade de l'adaptation primaire des jeunes militaires.

Le personnage selon K. Leongard est «... un ensemble très nombreux de traits de personnalité stables qui déterminent la sphère d'orientation des intérêts et des inclinations, la sphère associative - intellectuelle, les sentiments et la volonté par rapport aux personnes, les activités dans les spécificités des différences individuelles et l'expérience acquise» 1.

Le tempérament est défini comme une manifestation de traits individuels innés (génétiquement hérités) et détermine la dynamique - vitesse, les paramètres énergétiques du comportement.

Ainsi, à partir de la définition, nous pouvons conclure que K.Leongard distingue deux caractéristiques essentielles dans la définition du tempérament et du caractère: l'activité et la réactivité dans la typologie des différences individuelles liées à l'âge, au sexe, au statut social et au rôle, à l'activité professionnelle et cognitive, l'expérience, qui se manifeste ensuite dans la division des accentuations des techniques de diagnostic en l'un et l'autre des traits de personnalité. Par conséquent, le tempérament est une caractéristique dynamique généralisée de la réactivité d'une personne dans son comportement conscient et inconscient, et le caractère est une caractéristique de l'activité, en tant que désir de changer de manière constructive une situation, de la dépasser ou de cette composante d'un individu qui est susceptible de changer sous l'influence de l'influence psychothérapeutique.

Il est à noter que K.Leongard souligne l'importance de l'environnement extérieur sur la personnalité: «... Il est tout à fait possible que l'hérédité et les impressions d'enfance aient laissé une empreinte définitive sur les caractéristiques de la manifestation de ces traits chez un adulte. Cependant, une chose est incontestable: à la fois les inclinations et l'orientation des intérêts, et la nature d'une personne dans son ensemble viennent de l'extérieur ... dépend en grande partie de la société dans laquelle elle vit ... De même, l'orientation innée des intérêts et des inclinations n'interfère en aucune façon avec l'éducation ( souligné par l'auteur). »1

Parlant de la palette des différences d'une personne par rapport à l'autre, l'auteur de la typologie souligne qu'il existe un certain nombre de caractéristiques qui déterminent la nature d'une personne, qui, bien que nombreuses, mais néanmoins leur nombre ne peut pas être considéré comme illimité. Certes, K. Leongard pense que la liste pourrait être prolongée, mais il écrit: «Et pourtant, je suis convaincu qu'il existe des caractéristiques fondamentales de la personnalité et du caractère humains, existent objectivement et que, pour cette raison, la science devrait s'efforcer de les mettre en évidence et de les décrire . Naturellement, cela est associé à de grandes difficultés, car il ne s'agit pas d'adapter le matériau diffus à un schéma plus ou moins acceptable, mais de révéler les caractéristiques objectivement existantes qui sous-tendent le concept de «personnalité», «personnage», malgré la présence de leurs nombreuses intersections. »1

Néanmoins, dans ses œuvres, il distingue les traits de caractère suivants:

Une combinaison différente de ces caractéristiques détermine l'individualité du comportement et l'accentuation du comportement.

L'accentuation du caractère est «... implique généralement généralement une augmentation du degré d'un certain trait ... ce sont essentiellement les mêmes traits individuels, mais avec une tendance à passer à un état pathologique.» 2

On distingue les types d'accentuation des caractères suivants: type démonstratif, type pédant, type coincé et excitable, ainsi qu'une combinaison de différents types. De plus, K. Leongard considère six types d'accentuation du tempérament: hyperthymique, dysthymique, affectivement labile, affectivement exalté, anxieux, émotionnel. Les propriétés du caractère déterminent la direction des intérêts d'une personne et la forme de ses réactions, tandis que le tempo et la profondeur des réactions émotionnelles dépendent du tempérament. Néanmoins, K.Leongard ne trace pas de ligne claire entre le caractère et le tempérament. (Annexe 11)

Parlant des différences entre les personnes, K. Leongard trace une ligne claire entre la variation individuelle du «comportement d'écran» et l'accentuation. Il souligne que des fluctuations dans la manifestation de tous les traits de caractère sont constamment observées, mais cela ne peut pas être appelé un comportement accentué. Avec une interprétation différente, on peut conclure que seule la personne moyenne doit être considérée comme normale, et tout écart par rapport à un tel milieu (norme moyenne) doit être reconnu comme une pathologie. Cela oblige à repousser au-delà de la normalité la catégorie des personnes qui seraient «une personnalité forte avec un caractère solide et déterminé», soulignant qu'elles ont un état d'esprit mental original prononcé. S'il ne manifeste pas de propriétés qui donnent une image de la pathologie dans les activités quotidiennes - il s'agit d'une personne «normale» moyenne.
Dans les personnalités accentuées, lorsque les facteurs environnementaux les influencent et les superposent à un caractère déjà très prononcé de certains traits, une déviation de comportement se produit, et ces personnalités contiennent potentiellement à la fois des opportunités de réalisations socialement positives et une charge socialement négative. » Certaines personnalités accentuées apparaissent sous un jour négatif, car les circonstances de la vie ne les ont pas favorisées, mais il est tout à fait possible que sous l'influence d'autres circonstances, elles deviendraient des personnes exceptionnelles.

Distinguer la pathologie de l'accentuation de la personnalité «... uniquement par rapport aux personnes qui s'écartent de la norme, et lorsque les circonstances externes qui entravent le cours normal de la vie sont exclues. Cependant, divers cas limites doivent être pris en considération. »2

Une attitude particulière de K.Leongard par rapport au rapport extraversion - introversion dans le cadre d'âge et l'identité de genre.

«L'enfant est extraverti: il est tourné vers les processus qui affectent ses sentiments, et y réagit avec un comportement approprié, avec peu de réflexion. Un adulte, par rapport à un enfant, est introverti: il est beaucoup moins occupé par l'environnement, le monde extérieur, ses réactions sont beaucoup moins directes, il a tendance à réfléchir au préalable à l'acte. »Dans l'enfance, selon K. Leonhard, l'extraversion chez les deux sexes a la même forme d'expression . À l'adolescence, le virage vers l'introversion chez les garçons est beaucoup plus marqué que chez les filles. Par conséquent, une femme est toujours plus liée aux événements objectifs de la vie, plus dépendante d'eux et, dans la plupart des cas, a un esprit plus pratique, cependant, prendre une décision irréfléchie inspirée par le moment et agir sans peser les conséquences est toujours un réel danger pour elle. Un homme comprend mieux la relation entre les phénomènes et les vraies raisons, pas toujours évidentes, il est plus enclin aux généralisations, sa pensée travaille plus efficacement dans la direction correspondante. Le danger pour un homme réside dans le fait qu'il tombe dans le raisonnement théorique et rate les opportunités qui nécessitent une action immédiate. En raison de cette différence, les extravertis et les introvertis accentués chez les hommes et les femmes ne peuvent pas être considérés de la même manière. Quelle est la norme pour une femme, l'extraversion pour un homme et vice versa, ce qui doit être considéré comme normal chez l'homme, doit être considéré comme une introversion chez la femme.1

Leonard introduit dans ses œuvres un concept caractérisant l'interaction et le comportement non accentués, explorant les problèmes de contacts de personnes avec des accentuations différentes et le niveau d'extraversion - introversion. Il dit que «... certaines personnes ont un don spécial pour agir sur les autres avec une manière expressive et jetable de communication, pour comprendre avec sensibilité les nuances les plus subtiles des sentiments et des humeurs des autres. Mais il y a des gens qui sont privés d'un tel cadeau, d'une telle sensibilité. La capacité à établir des contacts et la fonction affaiblie d'établissement des contacts sont souvent considérées comme quelque chose identique à l'extraversion et à l'introversion, respectivement, ce n'est pas vrai ... »2

Une remarque intéressante de l'auteur de la typologie est qu'il est possible de parler d'accentuation, définie non seulement par l'environnement extérieur comme l'impact de certaines conditions de comportement de la personnalité, l'activité de la vie, l'interaction humaine, mais aussi des accentuations déterminées par des caractéristiques nationales (démographiques), qui se manifestent le plus clairement chez les enfants et les enfants. l'adolescence.

Ainsi, le mécanisme du comportement de la personnalité selon Leonhard peut être représenté comme suit. Tout acte dans lequel certains traits de caractère se manifestent avec divers degrés de gravité est semi-déterministe, c'est-à-dire qu'il a de nombreuses causes externes et internes. De plus, les causes externes (stimuli situationnels externes et conditions de comportement) n'agissent pas automatiquement sur une personne, mais par ses capacités individuelles de percevoir et de comprendre (catégoriser) la situation. Si une personne n'est pas disposée à considérer la situation objectivement comme alarmante, elle ne montrera pas de réaction d'alarme. Les facteurs de comportement internes se révèlent également à plusieurs niveaux. Si la situation n'est pas très clairement placée dans une certaine catégorie, si elle est perçue de manière ambiguë (comme une situation d'incertitude), alors la personne suivra très probablement son tempérament et ses traits de caractère «moyens»: par exemple, un ambitieux, avec un sens du devoir développé, une personne explorera activement la situation, obtiendra les disparus les informations provenant de l'extérieur, et faibles, incertaines - seront prudentes et éviteront toutes ses incertitudes effrayantes. Si la situation est catégorisée par la personne plus clairement, "affecte" les traits de caractère dominants à un degré suffisamment fort, alors il actualisera leur signification et agira avec une stratégie de comportement "habituelle" pour ce trait. Les traits «compensateurs» seront supprimés. L'accentuation du caractère se manifestera et, dans le cas d'une continuation prolongée de l'influence des facteurs de la situation, peut se développer en une pathologie. Mais une situation peut survenir lorsque les circonstances contribuent à la catégorisation d'une situation dans laquelle les traits dominants sont «localisés» par la nécessité d'élaborer une stratégie comportementale avec la mise en œuvre de traits «compensateurs», créant des conditions pour un comportement confortable. Les personnalités accentuées montrent alors des capacités extraordinaires et obtiennent des résultats élevés.

Des études menées par K.Leongard montrent que les traits de caractère qui lui sont attribués se développent et changent de manière flexible chez une personne tout au long de la vie, plus ils sont au stade de leur formation primaire chez l'enfant, et, par conséquent, il y a la possibilité de renforcer les traits de caractère souhaitables et de lisser trop pointu ( accentué) diable.

Dans le développement des accentuations, K. Leongard estime, dans une large mesure, une rupture partielle de l'adaptation sociale, qui bloque exactement cette forme de comportement, vers laquelle l'accentuation est exprimée, accompagnée d'une diminution de la criticité du comportement et de l'estime de soi, une «agression» dans diverses manifestations à la critique de l'extérieur, qui donne lieu à certaines conditions préalables à une croissance semblable à une avalanche dans la manifestation de traits accentués. La criticité des accentuants peut être définie «... comme un mécanisme personnel de régulation sémantique intégrative de l'activité individuelle, qui vous permet de la planifier et de la déployer dans une situation spécifique, en tenant compte du rapport du personnel et du social dans le comportement réel du sujet.» 1 Dans ces circonstances, la signification personnelle ne coïncide jamais directement avec leur objectif. valeur. Cette inadéquation dans certaines conditions peut conduire au fait que le sujet cesse d'évaluer ses actions en termes de normes socialement développées, ne corrèle pas les motifs subjectifs émergents réels avec les formations motivationnelles supra-situationnelles, les valeurs. Ensuite, le comportement humain peut devenir non critique, inadapté à la situation actuelle, à ses connexions et relations objectives.

Ainsi, dans sa typologie du caractère, Leonhard révèle des traits de la personnalité humaine, dont diverses combinaisons déterminent l'accentuation du caractère, engendrent les concepts d'accentuation du caractère et du tempérament, distinguent accentuation et pathologie, déterminent les facteurs de développement et l'accentuation de l'accentuation (environnement, circonstances, sexe, âge).

Après avoir examiné les principales approches de la typologie des caractères, il semble possible de tirer quelques conclusions:

• la multivariance des traits de personnalité individuels nécessite une typologie des traits similaires en psychologie moderne, y compris et le caractère, les approches de base de la classification reposent sur l'une ou l'autre théorie de la personnalité et peuvent être utilisées pour identifier les principales approches (modèles typologiques de caractères sociaux, modèles de caractères individuels, types de modèles psychanalytiques, modèles typologiques de déviations (psychopathies) et d'accentuations);

• практически все подходы подразумевают относительное постоянство характера при возможности его изменения под воздействием внешней среды и социального окружения;

• важной проблемой в типологиях являются понятия “норма” и “патология” характера, которые решаются в рамках соответствующей теории личности;

• одной из типологий характера является подход К.Леонгарда, который вводит наряду с другими психологами понятие акцентуации характера, как крайней формы проявления нормы;

• типологии в рамках теорий личности позволяют обозначить подходы и принципы работы психолога по изменению некоторых черт характера, что актуально в ВС РФ в сложных современных условиях жизнедеятельности войск.
<< Précédente Suivant >>
= Passer au contenu du manuel =

Типологические модели акцентуаций характера и психопатий

  1. Типологические модели характеров в современной психологии. Подходы к определению акцентуаций
    Первая по времени попытка классификации характеров принадлежит Платону (4 в. до н.э.), который создал типологию характеров, основанную на этических принципах (человека - труженика, человека - воина и мудреца - философа).После Платона в древнегреческой литературе проблемой характеров занимался ученик Аристотеля Теофраст. Его классификация типов, распространенных тогда в афинском обществе, многие
  2. Акцентуации характера. Классификации по Леонгарду, Личко. Типологическая характеристика. Медико-педагогическая коррекция
    Акцентуации характера — это крайние варианты нормы, при которых отдельные черты характера чрезмерно усилены, вследствие чего обнаруживается избирательная уязвимость в отношении определенного рода психогенных воздействий при хорошей и даже повышенной устойчивости к другим... В зависимости от степени выраженности нами было выделено две степени акцентуации характера: явная и скрытая (Лично,
  3. Типологические модели социальных характеров
    Пожалуй впервые понятие “социального характера” было сформулировано А.Ф.Лазурским. Он писал: ”Идеальной классификацией должна считаться такая, которая в каждом из своих типов давала бы не только субъективные особенности данного человека, но также его мировоззрение и социальную физиологию, поскольку, конечно, они стоят в связи с его характером: другими словами, классификация личности должна быть
  4. Typologie du caractère et accentuations en psychologie moderne. Un type d'accentuation de caractère coincé et les caractéristiques de sa manifestation chez le personnel militaire
    Typologie du caractère et accentuations en psychologie moderne. Un type d'accentuation de caractère coincé et les caractéristiques de sa manifestation dans
  5. Психоаналитические типологические модели
    Параллельно с многочисленными попытками создания типологии характеров, выстроенных на различных принципах, шло формирование понятия и типологии характеров в психоаналитическом направлении. Впервые психоаналитическая концепция характера сформулирована З.Фрейдом в 1908 году в статье ”Характер и анальная эротика”. Он утверждал, что постоянно встречающееся сочетание трех особенностей характера:
  6. Акцентуации характера и нарушения поведения подростка
    Как отмечалось в начале главы, трудности, которые испытывают подростки, обусловлены, в том числе, и его характерологическими особенностями. Речь идет о так называемых акцентуациях характера, проявляющихся в подростковом возрасте и влияющих на поведение подростков. Ранее, в связи с анализом развития самосознания личности подростка, в том числе и такой его составляющей, как система отношений к
  7. Характер и типы его акцентуации
    Характер - это совокупность устойчивых черт личности, определяющих отношение человека к людям, к выполняемой работе. Характер проявляется в деятельности и общении и включает в себя то, что придает поведению человека специфический, характерный для него оттенок. Главные проблемы характерологии - установление типов характера с целью прогнозировать поведение человека в различных ситуациях.
  8. Акцентуация характера
    Врачи и психологи госпиталя отмечали наличие у раненых на начальном этапе лечения некоторых акцентуаций характера: повышенной ситуационной тревожности, настороженности и подозрительности, сниженной способности контролировать свои эмоции и необходимости в групповой поддержке. Наблюдаемое явление можно охарактеризовать как ответную реакцию личности на экстремальную ситуацию ранения, что
  9. Анализ влияния акцентуации характера на профессиональный рост личности
    Для анализа влияния акцентуации характера на профессиональный рост личности нами была рассмотрена биография русского писателя Николая Васильевича Гоголя (1809 - 1852). Родился Н. В. Гоголь в местечке Великие Сорочинцы Миргородского уезда Полтавской губернии в семье помещика. Мать проявляла большую заботу о религиозном воспитании сына, на которого, однако, влияла не столько обрядовая
  10. Психическое здоровье человека. Акцентуаций характера
    Психическое здоровье, по определению Всемирной организации здравоохранения, – это состояние, способствующее наиболее полному физическому, умственному и эмоциональному развитию человека. Психическое здоровье – это состояние равновесия между человеком и внешним миром, адекватность его реакций на социальную среду, а также на физические, биологические и психические воздействия, соответствие
  11. Un type d'accentuation de caractère coincé et les caractéristiques de sa manifestation chez les jeunes militaires
    Ainsi, nous considérerons les divers traits de caractère qui forment une personne en tant que personne dans les cas où ils représentent un écart par rapport à un certain standard et sont définis comme une accentuation coincée et des caractéristiques de sa manifestation chez le personnel militaire. Ceci est d'autant plus pertinent au regard de la situation difficile qui prévaut avec la santé mentale des recrues. Donc, pour 1000 rédigés, il y a 47 personnes avec
  12. Le concept de psychopathie, leurs types, causes, signes, prévention
    La psychopathie (Greek.psyche - souffrance de l'âme et du pathos) est une violation limite du développement de la personnalité, caractérisée par une disharmonie dans les sphères émotionnelle et volitive. Il s'agit d'un développement de caractère incorrect, douloureux, d'une anomalie de caractère dont souffrent à la fois la personne et la société («laideur de caractère»). La psychopathie n'est pas une maladie mentale, mais ce n'est ni une variante de la norme, ni la santé. Psychopathie
  13. Motivation et types de personnages
    Le lien entre la motivation et le type de personnage se révèle dans la plus grande mesure dans l'approche typologique de P. B. Gannushkina. Il a identifié les types de psychopathies et a introduit les concepts de base qui sont devenus le fondement de l'étude des types d'accentuation du caractère (K. Leonhard, A.E. Lichko, etc.). Liés au «peuple moyen» (E. Kretschmer), ces types agissent comme des tendances de caractère, largement utilisées pour la caractérisation typologique
  14. Индивидуально-типологические и характерологические маркеры формирования компьютерной игровой зависимости у подростков 14–16 лет
    На современном этапе развития общества значимым вопросом является сохранение и укрепление физического и психического здоровья подрастающего поколения. Ситуация политической и экономической нестабильности в стране провоцирует появление различного рода девиаций и форм аддиктивного поведения. Наряду с алкоголизмом, курением, наркоманией, ставшими традиционными формами зависимого поведения, в один
  15. Личностный опросник "НПН-А" (нервно-психическая неустойчивость - акцентуации)
    Опросник разработан К.Н.Поляковым, А.Н.Глушко и предназначен для выявления нервно-психической неустойчивости и некоторых акцентуаций характера. Опросник содержит 276 высказываний и имеет следующие шкалы: - достоверности, - нервно-психической неустойчивости, - истерии, - психастении, - психопатии, - паранойи, - шизофрении. Инструкция обследуемым.
  16. Личностный опросник «НПН-А-02» (нервно-психическая неустойчивость - акцентуации)
    Опросник разработан К.Н.Поляковым, А.Н.Глушко и предназначен для выявления нервно-психической неустойчивости и некоторых акцентуаций характера. Опросник содержит 276 высказываний и имеет следующие шкалы: достоверности, нервно-психической неустойчивости, истерии, психастении, психопатии, паранойи, шизофрении. Инструкция обследуемым «Сейчас Вам будет предложено
  17. Экзаменационная работа. Основы акмеологии - Акме. Акцентуации. Акмеограмма, 2010
    Работа включает решение трех задач: 1) Выделение акме в профессиональной деятельности личности (на примере профессионального пути А. Эйнштейна); 2) Анализ влияния акцентуации характера на профессиональный рост личности (на примере Н. В. Гоголя); 3) Акмеограмма (специальность -
  18. Diplôme. Психологическая помощь молодым военнослужащим с застревающей характерологической акцентуацией методом групповой клиентоцентрированной психотерапии, 2010
    Объектом исследования являются молодые военнослужащие с застревающей характерологической акцентуацией. Предмет исследования - психологическая помощь молодым военнослужащим с застревающей характерологической акцентуацией методом групповой клиентоцентрированной психотерапии. Цель данной работы - определить основные психологические особенности молодых воинов с застревающей характерологической
Portail médical "MedguideBook" © 2014-2019
info@medicine-guidebook.com