Accueil
À propos du projet
Nouvelles de la médecine
Aux auteurs
Livres sous licence de médecine
<< à venir Suivant >>

Acides aminés

Dans ces cas, les préparations de glutamine sont utilisées avec succès dans de nombreuses cliniques européennes. La glutamine est généralement prescrite en complément du traitement des patients souffrant de stress ou de blessure (post-opératoire, brûlures). Des études montrent que cette utilisation de la glutamine aide à réduire la perte musculaire chez l'homme, car elle a un puissant effet anti-catabolique.
Même dans un état normal, le corps humain utilise une quantité énorme de glutamine pendant la journée. Il faut en particulier beaucoup de glutamine pour maintenir le bon fonctionnement du système immunitaire, des reins, du pancréas, de la vésicule biliaire et du foie. La glutamine joue également un rôle important dans le transport de l'azote. Elle élimine l'ammoniac de certaines parties du corps (cerveau et poumons) et le transporte vers d'autres sources (reins et intestins). De plus, la glutamine est utilisée comme matière première pour un puissant antioxydant naturel - le glutathion (synthétisé à partir de glutamine, de cystéine et de glycine).
En plus de tout ce qui précède, la glutamine fait partie des rares acides aminés qui entraînent une production supplémentaire d'hormone de croissance (hormone somatotrope, somatotropine).
Bien que cette question concerne déjà le domaine de l'endocrinologie, je me permettrai de décrire brièvement les particularités de l'action de cette hormone, car elle joue un rôle exceptionnel dans le métabolisme.
L’effet stimulant de l’hormone de croissance n’est pas direct, mais il est associé à son effet sur la formation de somatomédines dans le foie. La somatomédine C est la principale des somatomédines, qui, dans toutes les cellules du corps, augmente le taux de synthèse des protéines, ce qui, à son tour, stimule la division cellulaire et, par conséquent, la croissance de la masse musculaire.
L’hypoglycémie de famine, certains types de stress et le travail physique intense sont des facteurs qui influent sur la sécrétion de l’hormone de croissance. HGH est principalement libéré dans un rêve, la première libération survient après quarante minutes, puis toutes les 2-3 heures pendant que vous dormez. Par conséquent, la première chose qui peut augmenter le niveau d'hormone de croissance est une bonne éruption cutanée. Vous pouvez également stimuler la libération de l'hormone de croissance en prenant des acides aminés individuels.
Les substances les plus importantes qui libèrent l’hormone de croissance sont également les acides aminés ornithine, arginine, tryptophane, glycine et tyrosine, qui agissent en synergie (c’est-à-dire beaucoup plus efficacement) avec les vitamines B6 et niacinamide, le zinc, le calcium, le magnésium, le potassium et la vitamine C. »Libération nocturne d'hormone de croissance. Les niveaux d'hormone de croissance naturelle diminuent avec l'âge. À environ 50 ans, la production d'hormone de croissance cesse presque complètement, mais en ajoutant au régime alimentaire des acides aminés et des vitamines qui stimulent sa libération, vous pouvez obtenir la même production que celle chez les jeunes.
L'ornithine et l'arginine, deux des nombreux acides aminés impliqués dans la libération de l'hormone de croissance humaine, sont aujourd'hui l'un des suppléments d'acides aminés les plus populaires, principalement parce qu'ils vous aident à perdre du poids et à améliorer la forme de votre corps pendant que vous dormez (c'est-à-dire lorsque cette hormone est libérée). croissance). Alors que certaines hormones encouragent le corps à accumuler des graisses, l'hormone de croissance agit en tant que mobilisateur de graisse, aidant non seulement à rester en forme, mais également à être plus énergique. Pendant la journée, nous puisons dans les hydrates de carbone et la nuit dans les dépôts de graisse. Pendant la journée, quand une personne mange, le pancréas produit de l'insuline, qui aide à brûler les glucides et à économiser les graisses. Et la nuit, l'hypophyse produit la soi-disant hormone de croissance, qui assure la combustion des graisses. Notre corps consomme très peu de graisse. Après un dîner tardif, une grande quantité d'insuline est produite, ce qui informe la glande pituitaire que de la nourriture est entrée dans le corps et qu'il n'est pas nécessaire de dépenser de précieuses réserves de graisse la nuit. En conséquence, l'hypophyse ne produit pas assez d'hormone de croissance. Et le problème n’est pas seulement que la nuit nous ne perdions pas de poids, comme le voulait la nature. L’hormone de croissance a de nombreuses autres fonctions: presque toutes les cellules de notre corps possèdent des récepteurs et si l’hormone de croissance n’est pas produite la nuit, tous les organes et systèmes en souffrent. Et surtout, avec cela, le corps vieillit rapidement. Après 35 ans, la production de cette hormone diminue progressivement, et le dîner tardif la réduit davantage, ce qui accélère fortement le processus de vieillissement naturel. L'ornithine stimule la sécrétion d'insuline et l'aide à manifester une action anabolique (renforcement musculaire), ce qui explique pourquoi l'utilisation de l'ornithine a augmenté chez les bodybuilders. Recevoir une quantité supplémentaire d'ornithine contribue à augmenter le niveau d'arginine dans le corps (l'arginine étant formée à partir d'ornithine et l'ornithine à partir d'arginine résultant de leur interconversion). En raison du fait que l'ornithine et l'arginine sont si étroitement liées, elles ont des caractéristiques similaires et doivent être prises avec certaines précautions. Pour que l'ornithine manifeste pleinement ses propriétés, elle doit également être prise à jeun, avec de l'eau potable ou du jus de fruit, mais pas avec un liquide contenant des protéines.
Les exercices de force recommandés à partir du milieu de la deuxième étape de la technique peuvent augmenter le niveau d'hormone de croissance, mais ils seront discutés plus tard.
Quant à la glutamine elle-même, dans des conditions nutritionnelles normales, une quantité assez importante de celle-ci est concentrée dans les tissus musculaires. Les muscles sont en réalité les sites de stockage de cet acide aminé et environ 60% des acides aminés libres contenus dans les cellules musculaires sont synthétisés à partir de la glutamine.
Si les intestins, le système immunitaire et d'autres organes ne peuvent pas obtenir suffisamment de cet acide aminé dans les aliments, ils commencent à «piller» les réserves de glutamine dans le tissu musculaire et un état de catabolisme ou de dégradation des protéines musculaires se développe.
Puisque mon objectif est de protéger les patients de cette maladie, la glutamine semble constituer un complément intéressant à toute restriction de l'apport en protéines dans les aliments.
Certains médecins prescrivent de la glutamine en grande quantité, dans l'espoir qu'il parvienne, en même temps, aux muscles squelettiques. Cependant, des études montrent que 50 à 85% d'une dose orale importante de glutamine ne pénètrent tout simplement pas dans la circulation sanguine, se décomposant sous l'action des enzymes gastro-intestinales. Et bien qu’il n’y ait aucune preuve d’une surdose de glutamine, je suis toujours convaincu qu’une forte augmentation de la teneur d’un acide aminé dans le sérum est extrêmement indésirable. Cela peut entraîner sa désamination rapide et, par conséquent, un empoisonnement du corps.
Je pense que c’est assez de donner deux ou trois grammes de glutamine deux fois par jour. De plus, seuls ces deux grammes de glutamine, pris par voie orale, entraînent en fait une augmentation de quatre fois le niveau d'hormone de croissance (somatotrophine) et arrêtent immédiatement le catabolisme du tissu musculaire.
Cependant, pour normaliser l’état des tissus musculaires qui ont déjà subi une destruction partielle à la suite d’une privation prolongée de protéines, je recommanderais de prendre quatre doses égales de glutamine par jour pendant un certain temps. De plus, il est nécessaire que l’une de ces doses représente la fin de l’activité physique et que l’autre ait été prise au coucher.
Le chercheur Anthony Almada écrit dans son travail qu’à un moment donné (immédiatement après un exercice aérobique ou juste avant de se coucher), nous pouvons répondre aux besoins du corps en grandes quantités de glutamine avec un dosage minimum précis afin de préserver la structure musculaire et d’empêcher leur destruction.
Séparément, il convient de souligner encore une fois que, lors du calcul de l’effet d’un acide aminé donné, son interaction avec d’autres acides aminés présents dans le sérum sanguin devrait revêtir une importance primordiale. Par exemple, la glycine en association avec la glutamine améliore considérablement son effet, et l'alanine peut maintenir le niveau de glutamine dans les muscles, se transformant en sang en glucose. Ceci est particulièrement important pour limiter le nombre de calories consommées, lors de la prescription d'un régime «strict» ou de l'augmentation des intervalles entre les repas. L'arginine a un fort effet détoxifiant et, avec l'excès d'acides aminés dans le sang, participe à la conversion des sels d'ammonium en urée.
Ornithine:
• réduit la quantité de graisse dans le corps;
• participe au métabolisme du tissu musculaire;
• renforce le système immunitaire;
• contribue au fonctionnement et à la régénération du tissu hépatique;
• participe à la formation d'urée, à la détoxification de l'ammoniac;
• réduit la tendance au dépôt de graisse dans le corps;
• favorise la récupération de la fatigue musculaire;
• favorise l'échange d'énergie dans les muscles.
Proline:
• le matériau de construction de protéines le plus important de la cellule humaine.
Tyrosine:
• participe à la formation de noradrénaline, déprimant l'appétit;
• stimule la libération de l'hormone de croissance qui, en présence de vitamine B6, augmente la masse musculaire et réduit le niveau de graisse dans le corps.
Phénylalanine:
• déprime l'appétit;
• stimule la glande thyroïde à produire des hormones thyroïdiennes.
Histidine:
• participe à la synthèse des protéines;
• est le précurseur de la glutamine.
Taurine:
• favorise l'utilisation des graisses dans le cycle énergétique.
En outre, les acides aminés comprennent des substances de type vitamines - la carnitine et l’acide para-aminobenzoïque.
L-carnitine (vitamine Bt).
Voici ses principales caractéristiques fonctionnelles et biologiques:
• le processus de synthèse est activé en présence de vitamines C, B6 et de fer dans le régime alimentaire;
• il contribue à l'oxydation des acides gras dans les mitochondries;
• transporte les acides gras à longue chaîne vers les mitochondries;
• régule la concentration d'ammoniac dans le sang;
• ses effets bénéfiques apparaissent lorsqu'il est pris avant l'exercice;
• augmente la puissance aérobie maximale et a un effet glycogène doux;
• a un effet anti-cétogène sur un régime hypocalorique;
• aide à se débarrasser de l'excès de graisse sous-cutanée;
Il convient de souligner que l’assimilation de tous les acides aminés est principalement caractérisée par un taux élevé de sucre et d’insuline dans le sang. L'insuline stimule la synthèse des protéines, qui se traduit par une diminution du taux sanguin d'acides aminés possédant des chaînes latérales (isoleucine, valine), en raison de leur transport à travers la membrane cellulaire dans le tissu musculaire. On a constaté que l’insuline augmentait l’accumulation de 8 des 20 acides aminés naturels dans les muscles. L'insuline est la principale hormone anabolique du corps humain, responsable du transport des acides aminés dans les cellules musculaires et de la construction de ces protéines à partir de celles-ci. Bien que certaines découvertes récentes dans le domaine de la biochimie fassent douter de ce rôle prioritaire de l'insuline. Reste à savoir comment combiner au mieux les niveaux élevés d’insuline avec l’apport en acides aminés.
Il me semble qu’il faut veiller à ce que le régime alimentaire en suppléments contienne le nombre nécessaire de facteurs de qualité. Le plus important d'entre eux est peut-être le chrome, sous sa forme optimale pour la maturation - le «picolinate de chrome». Le chrome augmente la sensibilité à l'insuline et, comme l'insuline transporte les acides aminés vers les muscles, il est évident que le patient sera moins capable d'absorber les acides aminés, dépourvus de chrome.
Parmi les autres facteurs Q importants, citons le zinc, qui est un régulateur de l'insuline, les vitamines B6 et B12, qui jouent un rôle important dans le métabolisme des protéines, et la biotine. Une proportion importante de ces facteurs Q proviendra d'un régime rationnellement élaboré. Mais j'estime nécessaire d'assigner en outre des formules correctement sélectionnées de multivitamines avec des complexes minéraux, dont la composition devrait être modifiée en fonction des besoins de l'organisme aux différents stades de la procédure.
En conclusion du sujet des protéines, je voudrais exprimer ma confiance que le laboratoire de biochimie, qui a la capacité technique de déterminer la composition en acides aminés du sérum sanguin, sera prochainement inclus dans l’arsenal de chaque clinique qui applique une approche moderne au problème du traitement de l’obésité, mais également à d’autres questions pratiques. diétologie. Dans ce cas, le consultant en biochimie deviendra un employé indispensable de toute clinique de nutrition clinique.
<< à venir Suivant >>
= Aller au contenu du tutoriel =

Acides aminés

  1. ACIDES AMINÉS
    Une question légitime peut se poser: qu'est-ce que la sécrétine? Sa nature est-elle connue ou s'agit-il simplement d'un nom donné à une substance inconnue? La réponse est: la nature de cette substance est connue, mais pas dans les moindres détails. La sécrétine est une protéine, et les protéines sont constituées de grosses molécules, chacune contenant des centaines, des milliers et parfois des millions d'atomes. Comparez cela à une molécule d’eau (H2O), composée de trois
  2. Absorption d'acide aminé
    La digestion des protéines dans l'estomac se produit lorsque le pepsinogène est converti en pepsine dans le milieu acide (pH optimal 1-3). La pepsine coupe les liaisons entre les acides aminés aromatiques adjacents aux acides aminés carboxyle. La pepsine est inactivée dans un environnement alcalin. Ce stade de digestion des protéines est absent chez les patients après une gastrectomie, ainsi que chez ceux qui prennent des inhibiteurs depuis longtemps.
  3. TROUBLES CONGENITAUX DES ACIDES AMINES
    Leon E. Rosenberg (Leon E. Rosenberg) Tous les polypeptides et protéines sont des polymères de 20 acides aminés différents. Huit d’entre elles, dites indispensables, ne sont pas synthétisées dans le corps humain, elles doivent donc être administrées avec de la nourriture. Le reste est formé de manière endogène. Bien que la plupart des acides aminés présents dans le corps soient liés aux protéines, il reste dans la cellule
  4. Violations du transport transmembranaire d'acides aminés
    Avec une digestion intracavitaire efficace chez l’adulte, seuls les acides aminés sont absorbés (à plus de 98%) à l’aide de transporteurs transmembranaires d’acides aminés (systèmes à permease). Chez les nouveau-nés et les enfants âgés de 2 à 3 mois, en particulier prématurés, avec alimentation artificielle, l'absorption de peptides courts, y compris antigéniques, est possible avec la formation d'un croisement entéral.
  5. DES ACIDES AMINÉS AU KVERCETIN
    Dans la première publication, nous avons parlé en détail de l’oncologue Wolfe Laskin, et nous allons donc expliquer brièvement à ceux à qui elle n’a pas eu recours aux mains, comment un médecin en exercice, à la tête d’un des dispensaires d’oncologie oncologique de Moscou, a eu l’idée de créer un régime thérapeutique pour les patients atteints de cancer. Laskin recherchait un produit végétal riche en acides aminés. Rappelons qu'à cette époque
  6. Maladies du métabolisme des acides aminés
    Phénylcétonurie Maladies héréditaires dans lesquelles le transport des acides aminés à travers la muqueuse intestinale et les tubules rénaux des reins ou leur catabolisme dû à un déficit en enzymes ou en coenzymes est perturbé. Les critères généraux de diagnostic des troubles métaboliques des acides aminés nécessitent un examen de laboratoire supplémentaire: 1) une association d'arriération mentale et de pathologie de la vision (homocystinurie, insuffisance
  7. Ralentissement des acides aminés dans les organes et les tissus
    Les acides aminés absorbés par les intestins pénètrent directement dans la circulation sanguine et partiellement dans le système lymphatique, représentant le «pool métabolique» de diverses substances azotées, qui participent ensuite à tous les types de métabolisme. Normalement, les acides aminés absorbés dans le sang des intestins circulent dans le sang, sont rapidement absorbés par le foie et en partie par d’autres organes (reins, cœur, muscles).
  8. Troubles héréditaires du métabolisme des acides aminés (aminoacidopathie)
    La pertinence de la prise en compte des troubles interstitiels du métabolisme des acides aminés est déterminée par le fait que cette pathologie se reflète d’abord sur la fonction du système nerveux et qu’elle est l’une des principales causes de la démence. La connaissance de cette pathologie est nécessaire dans la pratique des néonatologistes et des laboratoires de génétique pour la prévention et la correction précoce de l’oligophrénie. Oligophrénie phénylpyruvique (synonyme -
  9. Pathologie du métabolisme des protéines interstitielles (perturbation du métabolisme des acides aminés)
    Les principales voies du métabolisme interstitiel des protéines sont les réactions de transamination, de désamination, d'amidation, de décarboxylation, de peremetilirovaniya, de re-sulfuration. La réaction de transamination occupe la place centrale dans le métabolisme des protéines interstitielles en tant que principale source de formation de nouveaux acides aminés. Une transamination peut survenir à la suite d’une carence en vitamine Wb dans le corps.
  10. Interruption du métabolisme des protéines
    La pathologie de ce stade du métabolisme des protéines se manifeste par une violation du métabolisme interstitiel (intermédiaire) des acides aminés. La concentration normale en acides aminés libres dans le plasma est de 4 à 8 mg / l. L'acceptation d'acides aminés avec des aliments ou leur administration par voie intraveineuse ont peu d'effet sur cet indicateur. Les principaux organes qui utilisent les acides aminés sont le foie et les reins. Le cerveau absorbe les acides aminés de manière sélective, préférant
  11. Code génétique. Propriétés du code génétique
    Le code génétique est un système unifié d’enregistrement d’informations héréditaires dans des molécules d’acide nucléique sous forme de séquence de nucléotides. Le code génétique est basé sur l'utilisation d'un alphabet composé uniquement de quatre lettres A, T, C, G correspondant à des nucléotides d'ADN. Comme les protéines contiennent 20 acides aminés différents, chacun ne peut pas être codé par un ou deux nucléotides (sera
  12. La valeur des protéines dans la vie humaine
    Les propriétés d'une protéine dépendent de sa composition et de l'emplacement des acides aminés dans la molécule. De plus, l'ordre des acides aminés dans la molécule de protéine joue un rôle très important dans la performance de leurs fonctions. Acides aminés synthétisés dans notre corps, appelés interchangeables. Certains acides aminés dans le corps humain ne sont pas formés - c'est un acide aminé essentiel. Protéines contenant l’ensemble des acides aminés essentiels,
  13. Violations de la composition qualitative des protéines alimentaires
    Sur les plus de 80 acides aminés naturels, seuls 22 se trouvent dans les protéines alimentaires. Parmi ceux-ci, 12 peuvent être synthétisés dans le corps, 10 sont indispensables - arginine, valine, histidine, isoleucine, leucine, lysine, méthionine, thréonine, tryptophane, phénylalanine. La carence de l'un d'entre eux ralentit la croissance, provoque un bilan azoté négatif associé à une dégradation accrue des protéines tissulaires pour extraire le déficit.
  14. ÉCHANGE DE PROTÉINES
    On sait que la protéine est constituée d’acides aminés. À leur tour, les acides aminés ne sont pas seulement la source. синтеза новых структурных белков, ферментов, веществ гормональной, белковой, пептидной природы и других, но и источником энергии. Характеристика белков, входящих в состав пищи, зависит как от энергетической ценности, так и от спектра аминокислот. Средний период распада белка неодинаков в
Portail médical "MedguideBook" © 2014-2016
info@medicine-guidebook.com