Accueil
À propos du projet
Nouvelles de la médecine
Aux auteurs
Livres sous licence de médecine
<< à venir Suivant >>

Nourriture pour gastrite à faible acidité (gastrite hypoacide)


Avec une diminution de l’acidité, c’est-à-dire avec une sécrétion insuffisante du suc gastrique, la nutrition thérapeutique a les objectifs suivants:
1. épargner l'organe malade;
2. Stimuler la production active de suc gastrique.
En relation avec une diminution de la quantité d'acide chlorhydrique dans l'estomac, il convient d'augmenter la capacité excrétrice de l'organe malade de la nourriture cuite afin d'améliorer la digestion des protéines.

La nourriture qui a l’action sokogonnym est d’une grande importance. Les plats Sokogonnymi comprennent un bouillon de viande fort concentré, préparé de préférence à partir de bœuf d'âge moyen, de bouillon de légumes fort, de bouillon de poisson, de jus de fruits et de légumes, de bouillon de champignons, ainsi que de viande préparée avec la conservation de tous les jus qu'elle contient: galettes de viande et de poisson sans croûte , œufs, produits laitiers, hareng haché, purée de pommes de terre aux fruits, aux fruits et aux baies, thé, café naturel, en général tous les plats qui, avec un type et une odeur, peuvent agir de manière enthousiasmante sur les fonctions excrétrices de l'estomac.
La viande fumée, le caviar et les eaux minérales ont un effet apaisant. L'eau doit être bue dans de petites portions sous une forme chauffée le matin à jeun et une demi-heure avant le déjeuner, un verre. Le cours de traitement avec de l'eau minérale pendant 15-20 jours. L'eau minérale peut être remplacée par divers bouillons de viande et de légumes concentrés. Il est très important que les plats cuisinés aient une apparence attrayante.
En outre, offrant des plats sokogonnye, vous devez vous rappeler que la nourriture doit être préparée de manière à ne pas irriter l'estomac du patient et à ne pas s'y attarder trop longtemps. Il doit être doux, donc les produits avant la cuisson doivent être écrasés. Le mode d'alimentation est fractionnaire. Il ne faut pas oublier qu'en raison du manque d'acide chlorhydrique, qui crée des conditions défavorables au développement de microbes, la résistance de l'estomac aux infections est réduite. Par conséquent, il est important de respecter scrupuleusement les règles d'hygiène lors de la cuisson et du service des aliments.
Tous les plats dans lesquels les aliments sont préparés et servis doivent être arrosés d’eau bouillante avant d’être consommés. Tous les fruits et légumes doivent être lavés avant et après le nettoyage. Les légumes et les fruits crus, à partir desquels ils prépareront le jus, doivent également verser de l'eau bouillante. Le lait aigre devrait être fabriqué à partir de lait bouilli. Les aliments doivent être bien mastiqués, ce qui améliore également les fonctions excrétoires de l'estomac.
La liste des produits autorisés pour la préparation d’aliments présentant une gastrite à faible acidité
Pain ou pain blanc rassis, craquelins;
vermicelles, petits grains, autres céréales, uniquement broyés, plats à la farine blanche;
lait entier, kéfir, yaourt, yaourt, koumiss, caillé frais, fromage blanc;
œufs durs, œufs dans le «sac», œufs au plat, omelette cuite à la vapeur, jaune brut;
viandes et poissons maigres, broyés ou sous forme de boulettes de viande;
jambon maigre, saucisse de surlonge, saucisse maigre, hareng trempé, poisson fumé maigre, pommes de terre à l'eau, pommes de terre au four;
légumes bouillis, râpés (épinards, chou-fleur, potiron, asperges, carottes, betteraves);
jus de fruits, fruits crus et cuits;
beurre frais, huiles végétales raffinées (tournesol, soja, maïs, olive);
acide citrique, cannelle, citron, sel.
Toutes sortes de pain frais, pain de seigle, haricots, pois;
macaronis épais;
fromages fermentés, durs et cuits au four, œufs durs, œufs brouillés au plat;
différents types de viande et de poisson gras - porc, agneau, oie, canard, gibier, saumon, anguille, poisson et viande en conserve;
pommes de terre frites, frites;
chou, radis, chou-rave, rutabaga, navet;
fruits crus;
poivre, moutarde, vinaigre.
Dans les aliments préparés, il ne devrait pas y avoir beaucoup de graisse, ce qui empêche la production de jus. Il est particulièrement important que les aliments ne soient pas saturés de graisse. Pour ce faire, à la fois la soupe et les légumes ou les sauces, vous devez ajouter du beurre frais. Peut-être l'utilisation de viande cuite au four sans ajouter de la graisse ou bouillie. Une attention particulière devrait être accordée à la méthode de cuisson des plats de viande. Deux méthodes de cuisson de la viande sont recommandées: hachée et une pièce entière. Afin de préserver ses valeurs nutritionnelles et son jus de viande, il convient de le mettre en décoction de légumes bouillante et très concentrée; parfois, vous pouvez ajouter des champignons pour une odeur agréable.

La cuisson de la viande frite sans ajouter de graisse doit être commencée avec des escalopes hachées cuites au four sans graisse sur une poêle chaude et sèche. Peu à peu, vous pourrez passer à des steaks bien battus et à de la viande entière rôtie. Pour le cuire, vous devez envelopper la viande dans du papier sulfurisé et, lors de la friture, verser de temps en temps dans un bouillon de légumes ou un bouillon maigre.
Seuls les types de viande maigres sont autorisés, tels que le poulet, le veau, le bœuf maigre, ainsi que le poisson maigre - brochet, perche, morue, gardon.
Les soupes doivent être préparées pour les bouillons viande / légumes forts, souvent avec l'ajout de champignons ou de décoctions de champignons et de légumes. Il peut s'agir de bouillons, de bortsch, de soupes aux céréales et aux légumes.
Les soupes de céréales et de légumes ne peuvent être préparées qu'en purée. Les soupes ne doivent pas être grasses. Pour le bouillon de viande, seules les parties maigres de la viande sont recommandées, et pour les soupes sur les bouillons de légumes, vous pouvez ajouter un morceau de beurre à la table avant de servir. Les types de légumes suivants sont autorisés: carottes, épinards, chou-fleur, pommes de terre, céleri. Ils doivent être lavés, nettoyés, plongés dans de l'eau bouillante salée, cuits et passés au tamis. Avant de servir, ajoutez un peu de beurre sur la table.
Très important dans le régime alimentaire de cette maladie est la variété des aliments et la forme de leur présentation. Une table colorée, de beaux plats, une odeur agréable stimulent l’appétit et, par conséquent, la sécrétion, même avant de manger. Les repas doivent être réguliers, à intervalles rapprochés: il faut éviter les repas lourds. La température de la nourriture servie ne devrait pas être trop élevée, mais la nourriture ne devrait pas être froide.

La consommation de grandes quantités de liquide n'est pas recommandée, car cela réduirait la concentration déjà insignifiante du suc gastrique. Dans les cas graves, la nourriture doit être limitée, excluant tout sauf les décoctions. Au fur et à mesure que l'état du patient s'améliore et que le médecin le permet, il est progressivement nécessaire de passer de la décoction au bouillon, du porridge au bouillon, puis aux œufs à la coque et à la viande en purée, puis à une alimentation normale, avec une acidité insuffisante.
La diarrhée est un symptôme courant qui accompagne le manque d'acidité de l'estomac. Pour les prévenir, le lait, qui n'est pas bien toléré, est exclu du régime, tandis que le lait en poudre, le yogourt, le kéfir, le fromage cottage ou le fromage blanc sont mieux absorbés.
EXEMPLE DE MENU POUR UNE SEMAINE
Lundi
Premier petit-déjeuner: galettes de viande à la vapeur, purée de pommes de terre, bouillie de riz sucrée frottée sur du lait, thé avec du sucre et du citron.
Deuxième petit déjeuner: fromage cottage râpé avec du lait et du sucre.
Déjeuner: soupe à la viande en purée dans un bouillon de viande, soufflé à la vapeur, compote de pommes.
Déjeuner: thé avec des biscuits.
Dîner: pudding au sarrasin avec fromage cottage râpé, thé au sucre.
Pour la nuit: gelée.
MARDI
Premier petit déjeuner: soufflé au fromage cottage, bouillie de semoule de lait, thé au sucre (avec une bonne tolérance - thé au lait).

Le deuxième petit déjeuner: pomme au four.
Déjeuner: bouillon de boulettes de viande, soufflé de poisson en poisson, purée de pommes de terre, gelée de jus de fruits.
L'heure du thé: bouillon Dogrose avec du sucre, des craquelins.
Dîner: galettes de viande à la vapeur, bouillie de riz, thé au sucre et au citron.
Pour la nuit: gelée.
Le mercredi
Premier petit déjeuner: soufflé à la vapeur de sandre et beurre, porridge
lait de sarrasin moulu, thé au sucre et au citron.
Deuxième petit-déjeuner: purée de pomme avec protéines fouettées.
Déjeuner: soupe de riz, bien bouillie dans du bouillon de viande, casserole de pommes de terre avec purée de viande bouillie, compote essuyée de fruits secs.
L'heure du thé: thé avec du sucre, des guimauves.
Dîner: côtelettes de viande à la crème sure, pommes mûres râpées, thé au sucre, pain blanc rassis et beurre.
Pour la nuit: gelée.
JEUDI
Premier petit-déjeuner: œufs à la coque - 2 morceaux, porridge au lait d'avoine râpé "Hercules", thé au lait.

Deuxième petit déjeuner: fromage cottage râpé avec du lait et du sucre.
Déjeuner: bouillon de vermicelle, côtelettes de veau, frit sans graisse, épinards, purée de pommes de terre, mousse de pomme.
L'heure du thé: bouillon Dogrose avec du sucre, des craquelins.
Dîner: petit pain fourré à l'omelette à la vapeur, au chou-fleur cuit, à la crème sure, au thé avec du sucre.
Pour la nuit: gelée.
VENDREDI
Premier petit déjeuner: fromage caillé fait maison avec du sucre, thé avec du sucre et pain rassis avec du beurre.
Le deuxième petit déjeuner: pomme au four.
Déjeuner: soupe à la viande en purée dans un bouillon de viande, bœuf Stroganoff, vermicelle cuit, gelée de fruits.
Déjeuner: jus de fruits à moitié dilué avec de l’eau bouillie, croûtons.
Dîner: côtelettes de ragoût de poisson, purée de pommes de terre, thé avec
le sucre.
Pour la nuit: gelée.
Samedi

Premier petit déjeuner: pudding au fromage cottage, porridge en purée de sarrasin, thé au lait.


Le deuxième petit déjeuner: pomme au four ou tomates mûres.
Déjeuner: soupe de nouilles faite maison dans du bouillon de poulet, poulet bouilli, bouillie de riz au riz sucré, compote de fruits secs frottés.
Déjeuner: jus de fruit, dilué avec de l'eau à moitié bouillie, gaufres.
Souper: poisson en gelée, jus de différents légumes, pain rassis, beurre, thé.
Pour la nuit: kéfir (avec une bonne portabilité).
Dimanche
Premier petit déjeuner: pâté de hareng, purée de pommes de terre, café au lait.
Deuxième petit déjeuner: baies mûres ou un verre de jus de carotte, biscotte.
Déjeuner: soupe de légumes finement hachés préfabriqués dans un bouillon de viande ou de légumes, ragoût de viande et de légumes, compote de pommes.
Heure du thé: thé avec du sucre, gâteau au fromage avec du fromage cottage.
Dîner: boulettes de viande à la vapeur, pudding à la semoule avec jus sucré, thé au sucre.
Pour la nuit: gelée ou kéfir.

<< à venir Suivant >>
= Aller au contenu du tutoriel =

Nourriture pour gastrite à faible acidité (gastrite hypoacide)

  1. Nourriture pour gastrite à haute acidité
    La gastrite avec une acidité accrue s'accompagne d'une sécrétion accrue de suc gastrique, qui contient beaucoup d'acide chlorhydrique et d'enzymes. Chez une personne en bonne santé, environ 1,5 litre de suc gastrique est sécrété par jour dans l'estomac, et cette forme de la maladie est 2 à 3 fois supérieure. Dans le traitement de cette maladie, une nutrition adéquate est d’une importance primordiale. Son respect attentif conformément à
  2. Nutrition dans le diabète sucré avec des maladies du tractus gastro-intestinal (gastrite, ulcère peptique ou ulcère duodénal)
    Dans le régime alimentaire du diabète sucré avec des maladies du tractus gastro-intestinal, il est nécessaire de respecter toutes les exigences qui s'appliquent au régime alimentaire du diabète. Cependant, il est nécessaire de ménager la muqueuse gastrique. Afin d'éviter les irritations mécaniques, chimiques et thermiques, tous les plats sont cuits à la vapeur, bouillis et défraîchis. Fractions alimentaires - 5-6 fois par jour. Recommandé
  3. 66. GASTRITE CHRONIQUE
    La douleur dans la région épigastrique est légère, mal localisée et n’affecte pas l’état général des patients. • Dyspepsie de l’estomac: distension de la région épigastrique liée à la prise de nourriture; éructations, nausées, vomissements, troubles de l'appétit • Dyspepsie intestinale: distension abdominale, grondement, flatulence, instabilité dans les selles Syndrome végétatif Asteno: faiblesse, fatigue, irritabilité et
  4. Question 20 GASTRIT
    - inflammation de la muqueuse gastrique. Il existe des gastrites aiguës et chroniques. La gastrite aiguë est une inflammation polyétiologique de la muqueuse gastrique provoquée par un certain nombre de stimuli, à la fois de l'extérieur et de l'intérieur. Étiologie et pathogenèse: parmi les facteurs exogènes sont attribués: les erreurs nutritionnelles nutritionnelles (qualité et quantité des aliments consommés, aliments particulièrement abondants la nuit, consommation
  5. Gastrite.
    Gastrite - inflammation de la muqueuse gastrique. Par la nature du flux est divisé en aiguë et chronique. La gastrite aiguë est une maladie à court terme qui, selon la gravité de l'évolution, est le plus souvent asymptomatique, moins souvent accompagnée de douleurs épigastriques, de nausées, de vomissements et parfois de divers signes de saignements gastriques. Les causes de la gastrite aiguë sont variées:
  6. Gastrite chronique
    La GASTRITE CHRONIQUE (CG) est une maladie de l'estomac caractérisée par un processus inflammatoire chronique de la membrane muqueuse, qui se traduit par une diminution du nombre de cellules glandulaires, une altération de la régénération physiologique, une dysplasie muqueuse (une atrophie et une métaplasie intestinale se développent). fonction endocrinienne gastrique.
  7. Gastrite chronique (codes C 29.3 - 6)
    La définition La gastrite chronique est un concept clinico-morphologique caractérisé par une régénération physiologique altérée de l'épithélium avec pour résultat une atrophie, une altération de la fonction de sécrétion gastrique, une activité motrice et une partie de la fonction endcrétrice. Des statistiques La gastrite chronique est la maladie du système digestif la plus répandue, touchant environ 50% de la population adulte. En structure
  8. Gastrite
    La gastrite est une inflammation de la membrane muqueuse de l'estomac. Voir également l'article ESTOMAC (PROBLÈMES), en ajoutant qu'une personne souffrant de gastrite est en train de subir ou a subi une sorte de forte colère. Voir également l'explication p.
  9. GASTRITE CHRONIQUE
    La maladie la plus commune des maladies internes. La gastrite chronique est un concept clinique et anatomique. 1. Les modifications morphologiques de la membrane muqueuse ne sont pas spécifiques, le processus inflammatoire est focal ou diffus. 2. Restructuration structurelle de la muqueuse avec régénération et atrophie altérées. 3. manifestations cliniques non spécifiques. 4. Violations de la sécrétion, moteur, partiellement endocrinien
  10. Inflammation de l'estomac (gastrite)
    Il existe des gastrites aiguës et chroniques. La gastrite survient le plus souvent chez les enfants âgés de 5 à 6 ans, de 9 à 12 ans, pendant les périodes de développement les plus intensifs de tous les organes et systèmes. L'incidence des filles et des garçons est la même, mais la puberté est plus fréquente chez les filles. La gastrite aiguë est une inflammation aiguë de la muqueuse gastrique, provoquée par l'action à court terme de stimuli forts.
  11. Gastrite chronique
    La gastrite chronique est une maladie à long terme caractérisée par une inflammation chronique de la muqueuse gastrique et le développement progressif de plusieurs de ses changements morphologiques (augmentation de son infiltration en cellules rondes, altération de la régénération des glandes épithéliales avec atrophie progressive des cellules épithéliales). Juge maintenant le vrai
  12. Gastrite
    sm douloureux: localisation de la douleur dans l'épigastre, hypochondre gauche: déclenchée par un effort mental, physique, des erreurs nutritionnelles, survenant après 15-20 minutes. après avoir mangé - sm diskinétique: douleur, brûlures d'estomac, éructations, vomissements, diarrhée, constipation - dyspepsie: anorexie, nausée, vomissements, diarrhée - asthénie: faiblesse, fatigue, mal de tête, troubles du sommeil, végétatif
  13. Gastrite chronique
    - inflammation chronique de la muqueuse gastrique (diffuse ou focale), accompagnée d'une régénération physiologique altérée de l'épithélium, de son atrophie, de son insuffisance fonctionnelle de l'estomac, de troubles de la sécrétion, de la motricité et de fonctions endoores de l'estomac. Principales manifestations cliniques de la gastrite chronique Apparition locale de douleur (sourde, sans irradiation) et
  14. Gastrite aiguë
    La gastrite aiguë est un processus inflammatoire aigu de la muqueuse gastrique en réponse à ses dommages. La gastrite aiguë survient à tout âge et, en règle générale, on peut déterminer son lien avec un certain facteur étiologique. Chez les enfants plus âgés est relativement rare. Une caractéristique de cette forme nosologique est la combinaison de la sensibilité de la muqueuse gastrique et de
  15. Gastrite chronique et gastroduodénite
    Gastrite chronique (CG) - inflammation chronique récurrente focalisée ou diffuse de la muqueuse (sous-muqueuse) de l'estomac avec altération des processus de régénération physiologique, avec tendance à la progression, au développement d'une atrophie, d'une insuffisance de sécrétion, de troubles digestifs sous-jacents et du métabolisme. Gastroduodenitis chronique (CGD) - inflammation chronique avec structurelle
Portail médical "MedguideBook" © 2014-2016
info@medicine-guidebook.com