Accueil
À propos du projet
Nouvelles de la médecine
Aux auteurs
Livres sous licence de médecine
<< à venir Suivant >>

Aliments pour la pancréatite chronique


La pancréatite chronique survient le plus souvent après une infection aiguë, mais elle peut aussi être primaire, par exemple chez les patients atteints de cirrhose du foie, d'hépatite chronique, de maladies duodénales, en présence de calculs dans les voies biliaires, parfois d'athérosclérose et de malnutrition chez les alcooliques, de maladies allergiques, etc.
La principale chose dans le traitement de la pancréatite chronique est un aliment santé bien construit et organisé. Quelles sont ses caractéristiques?

Dans la période d'amélioration, le processus se calme, le contenu calorique des aliments doit correspondre à l'intensité du travail. La nourriture est prise 5 à 6 fois, distribuant de manière uniforme le régime quotidien. Dans le même temps, utilisez des produits à effet laxatif.
La teneur en protéines de l'alimentation est d'une grande importance. Il devrait être élevé, car il améliore les processus de réduction dans le pancréas. Dans le régime alimentaire devrait être 120-130 g de protéines, avec 60-70% de la protéine devrait être d'origine animale, le reste - végétal.
APPROVISIONNEMENT EN RÉGIME PANCRÉATITISE CHRONIQUE
La diète contre la pancréatite chronique devrait inclure des aliments riches en protéines: bœuf, veau, lapins, poulet,
dinde, porc maigre. Vous ne pouvez pas manger d'agneau, de porc gras, d'oie, de canard, de gibier. Lorsque vous ressentez de la douleur, des nausées ou une gêne abdominale, vous devez cuire la viande hachée, bouillante dans de l'eau ou à la vapeur. Les produits ne peuvent pas être cuits au four, à l'étouffée ou à la friture. Lorsque vous améliorez votre bien-être (disparition de la douleur, inconfort de l'estomac), vous pouvez utiliser de la viande maigre et non maigre avec un morceau, mais uniquement bouillie ou cuite à la vapeur.
Vous pouvez manger du poisson maigre en morceaux ou en morceaux, mais également bouilli ou cuit à la vapeur. La viande maigre et le poisson maigre ont la capacité d'empêcher la dégénérescence graisseuse du foie, ce qui est très important dans la pancréatite chronique.
Le fromage cottage a la même capacité. Il doit être non acide, frais. Il est nécessaire de le préparer soit par précipitation de protéines de lait avec des sels de calcium ou de vinaigre de table, soit à partir de lait et de kéfir. Il est préférable de ne pas utiliser de caillebotte. Le fromage cottage préparé à la maison peut être utilisé sous sa forme naturelle, avec du lait et du sucre en purée, ainsi que sous forme de pudding à la vapeur.

Le lait avec chronique est généralement mal toléré, il est donc préférable de l'utiliser dans la préparation de céréales, soupes, gelées, gelées. Si le lait est bien toléré, il doit être consommé dans un quart ou une demi-tasse de petites gorgées chaudes. En cas de gonflement de l'intestin ou de diarrhée, le lait provenant de l'alimentation doit être exclu. Les boissons au lait aigre ne peuvent être utilisées que fraîches. Le fromage au stade aigu est contre-indiqué. Si vous vous sentez bien, vous pouvez manger du fromage faible en gras et non épicé. Les oeufs entiers sont interdits. Cependant, des omelettes protéiques à la vapeur, des repas à base de protéines fouettées, ainsi que des œufs en tant qu’additifs aux plats peuvent être inclus dans l’alimentation quotidienne.
Parmi les protéines végétales du menu, on peut citer le riz, le pain blanc d'hier, ses craquelins, la semoule, le gruau, le sarrasin, les petites pâtes, les nouilles, les nouilles. Ils peuvent être cuits sous forme de soufflé, bouillie, puddings vapeur. Les haricots sont interdits.
La quantité de graisse est limitée à 70 g, dont 80% de graisses animales qu'il est recommandé de prendre uniquement avec d'autres produits et plats. L'huile doit être ajoutée aux plats cuisinés et aux plats d'accompagnement. L'huile végétale ne peut être utilisée qu'avec une bonne endurance. Vous ne pouvez pas manger d'huile de cuisson, de margarine, d'agneau, de bœuf, de graisse de porc. Il est préférable d’ajouter de l’huile au plat avant de servir.
La quantité de glucides doit être réduite à 350 g, principalement à cause des glucides facilement digestibles (sucre, miel, confiture, sirops).
À partir de produits glucidiques autorisés, craquelins, céréales, semoule, flocons d'avoine, sarrasin, orge, riz, vermicelles, cornes.
Parmi ceux-ci, vous pouvez faire du mucus, de la soupe en purée, de la soupe à la crème, du porridge, du soufflé, du pudding à la vapeur. Les pommes de terre, carottes, betteraves, citrouilles, courgettes, courges sont autorisées. Les légumes doivent être cuits à la vapeur ou dans l'eau. Peut faire du pudding à la vapeur de légumes. Les légumes bouillis doivent être frottés ou hachés et ajoutés au bouillon de céréales.
Parmi les fruits du régime, vous pouvez utiliser des pommes mûres non acides cuites au four ou râpées et en préparer une compote. Des compotes de fruits secs sont recommandées. Les baies acides et les fruits acides ne doivent pas être consommés. Vous pouvez utiliser des jus non acides.
Parmi les sauces, la sauce béchamel à base de farine et de lait est autorisée, ne faites pas dorer la farine. Sel - 8-10 g.
Il est interdit de manger beaucoup de nourriture, une des caractéristiques de la nutrition dans la pancréatite chronique est donc de réduire la quantité quotidienne de nourriture. Dans la pancréatite chronique, le volume quotidien de nourriture devrait être de 2 à 2,5 kg. Ce volume comprend le fluide. La nourriture doit être prise souvent et par petites portions.
PRODUITS RECOMMANDÉS POUR LA PANCRÉATITISE CHRONIQUE
Recommandé:
pain blanc séché ou hier, craquelins blancs;
soupes de légumes, diverses céréales, pâtes, végétarien;
viandes maigres (boeuf, veau, lapin, poulet, dinde, purée de pommes de terre, soufflés, boulettes de viande, morceaux de viande tendres), cuites à l'eau ou à la vapeur;
variétés de poissons faibles en gras (morue, perche, brochet, safran, carpe, daurade) bouillies ou cuites à la vapeur, en morceaux et sous forme hachée;
lait - par portabilité, il est préférable d'ajouter à la vaisselle; du fromage cottage fraîchement préparé, à faible teneur en gras et non acide, ainsi que des plats cuisinés à la vapeur; boissons lactées fermentées non acides (kéfir, lait aigre, ryazhenka), fromage non à pâte forte, russe, ouglitch, yaroslavl;
oeufs sous forme d'omelettes de protéines;
diverses céréales, en particulier la farine d'avoine et le sarrasin, sous forme de puddings, de céréales, de soufflés; nouilles et vermicelles bouillis;
râpé divers légumes cuits à l'eau ou à la vapeur; pommes douces et fruits secs, en purée, cuits au four, sous forme de jus, compotes, gelée, mousse;
vinaigrettes aux produits laitiers, aux fruits et aux baies; thé, thé au lait, bouillon de dogrose, jus non acides;
le beurre est ajouté au plat fini.
Exclus:
seigle et pain frais, pâte feuilletée et pâte feuilletée, soupes avec bouillons de viande, de poisson, de poulet et de champignons, soupe aux choux, bortsch, soupe de betterave rouge, okrochka, viandes grasses, poisson, volaille, viande fumée, cornichons, marinades, foie gras, cornichons, marinades, foie , crèmes grasses, crème sure, fromage épicé, œufs, légumineuses, millet, chou blanc, radis, radis, oignon, ail, oseille, épinards, snacks froids, miel, confiture, crème glacée, sauces dans bouillon de viande et de poisson, épices, café noir , cacao, boissons gazeuses et froides, jus de raisin.
La nutrition médicale devrait contenir 120-130 g de protéines, 70-80 g de matières grasses, 350 g de glucides. L'apport calorique est de 2700 à 2800 kcal. Sel de table 8-10 g, 1,5 l de liquide libre. Poids de la ration 2,5 kg.
La nourriture est cuite à l'eau bouillante ou cuite à la vapeur, sous une forme minable et écrasée. Manger 4-5 fois par jour.
Dans la pancréatite chronique, le bien-être dépend directement de la persévérance et de la patience avec les restrictions alimentaires. Une bonne nutrition augmente considérablement l'efficacité du traitement en général.
EXEMPLE DE MENU POUR PANCREATITISE CHRONIQUE
Premier petit déjeuner: viande bouillie à la purée de pommes de terre, thé au lait.
Deuxième petit-déjeuner: fromage cottage faible en gras, pomme au four.
Déjeuner: soupe hercule muqueuse (une demi-portion), soufflé à la vapeur avec nouilles, gelée de fruits.
Déjeuner: vapeur d'omelette aux protéines, bouillon de hanches.
Dîner: soufflé au fromage cuit, thé au lait.
Le jour: pain blanc d'hier 250 g, sucre 30 g, beurre, 15 g.
<< à venir Suivant >>
= Aller au contenu du tutoriel =

Aliments pour la pancréatite chronique

  1. Aliments pour la pancréatite aiguë
    Le pancréas joue un rôle important dans la vie humaine. Il produit et sécrète dans la lumière du duodénum un suc actif dont les substances décomposent les éléments constitutifs des aliments - protéines, lipides, glucides - en composés simples, qui sont ensuite absorbés par la muqueuse intestinale, pénètrent dans le sang, sont capturés par les cellules des organes participant au métabolisme cellulaire
  2. Nutrition pour les maladies du pancréas (pancréatite)
    NUTRITION DANS LES MALADIES DU PANCRÉAS
  3. PANCRÉATITE CHRONIQUE
    La pancréatite chronique est une maladie inflammatoire chronique progressive du pancréas, se manifestant par un processus inflammatoire-dégénératif chronique du tissu glandulaire, qui se traduit par le développement d'une sclérose organique avec la perte de ses fonctions exo et endocriniennes. ETIOLOGIE ET ​​PATHOGENESE La pancréatite chronique est une maladie poliomyélitique. Pancréatite aiguë peut
  4. Pancréatite chronique
    Clinique La pancréatite chronique est une inflammation chronique du tissu pancréatique, entraînant une fibrose, une perte de tissu exocrine et, par conséquent, un dysfonctionnement glandulaire. La classification marseino-romaine de la pancréatite chronique comprend trois types:
  5. 70. PANCREATITE CHRONIQUE
    la base de la maladie est le développement du processus inflammatoire-sclérotique, entraînant une diminution progressive des fonctions de la sécrétion externe et interne; La compaction du parenchyme pancréatique (induration) est due à la prolifération du tissu conjonctif, à l'apparition de cicatrices fibreuses, de pseudokystes et de calcifications. Classification • Pancréatite chronique calcifiée • Obstructive chronique
  6. Alimentation en insuffisance rénale chronique
    L'insuffisance rénale chronique peut être causée par diverses maladies rénales persistantes qui altèrent leur fonctionnement. Si le travail des reins est affaibli, ceux-ci sont mal éliminés du corps par le métabolisme des protéines. Ces substances s'accumulent dans le sang et ont un effet toxique sur le corps. Pour réduire leur concentration dans le sang, il est nécessaire de brusquement
  7. Pancréatite chronique chez les enfants
    Code de protocole: 07-075v Profil: pédiatrique Stade: patient hospitalisé Objectif du stade: 1. réalisation de la rémission clinique et en laboratoire; 2. soulagement de la douleur, des syndromes dyspeptiques et diarrhéiques; 3. normalisation du niveau des enzymes sanguines et urinaires. Durée du traitement (jours): 14 Codes CIM: K86.0 Pancréatite chronique d'origine alcoolique K86.1 Autres pancréatites chroniques K86.2 Kyste du pancréas
  8. Nourriture pour colite chronique avec constipation
    Étant donné que la colite chronique - inflammation de la membrane muqueuse du côlon - survient en cas de constipation ou de diarrhée récurrentes, le choix de la nourriture est nécessaire dans certains cas, les produits qui agissent de manière laxiste et, dans d'autres, retardent la vidange intestinale. Pour ceux qui ont la constipation, se développent à la suite d'une gastrite, d'une colite ou d'une cholécystite, le principal moyen de les traiter
  9. Pancréatite chronique (chiffres C 86.0; C 86.1)
    La définition La pancréatite chronique est une lésion du pancréas dont les signes morphologiques caractéristiques sont des récidives d'inflammation avec lésion du tissu glandulaire, dont l'issue se traduit par une atrophie des éléments glandulaires et leur remplacement par du tissu conjonctif. équivalents cliniques - le développement de la défaillance d'organe exocrine et intrasécrétoire. Des statistiques Fréquence des aigus
  10. Pancréatite chronique
    PANCRÉATITE CHRONIQUE (PC) - une maladie inflammatoire-dystrophique du tissu glandulaire du pancréas dont la perméabilité des conduits est altérée. la dernière étape est la sclérose du parenchyme de l'organe avec la perte de ses fonctions exocrines et endocrines. La PC est une maladie progressive du pancréas. Au stade initial de la maladie, les phénomènes d’œdème prévalent,
  11. Pancréatite chronique
    La pancréatite chronique est une maladie inflammatoire progressive caractérisée par un durcissement croissant (remplacement du tissu glandulaire par un tissu conjonctif) et une destruction progressive, segmentaire ou diffuse de tissu exocrin. Classification. 1. Par origine: primaire et secondaire. 2. Selon le formulaire: 1) récurrent; 2) avec une douleur persistante; 3) latent. 3. par
  12. Nourriture pour la colite chronique, accompagnée de diarrhée
    La nourriture pour cette maladie est conçue pour plusieurs jours et est stricte et restrictive. Le but principal de la nutrition est de ménager les intestins autant que possible. À cette fin, les aliments sont parfaitement hachés, cuits à la vapeur ou bouillis. Soupes recommandées sur bouillon de viande écrémé et bouillon de riz ou de semoule. Du deuxième plat recommandé boeuf maigre, veau haché, poulets,
  13. 5.6 PANCRÉATITE CHRONIQUE (PC)
    Objectifs du traitement dans la période d'exacerbation prononcée de la PC: 1. Soulagement de la douleur 2. Suppression de la sécrétion pancréatique 3. Suppression des enzymes pancréatiques 4. Traitement anti-inflammatoire 5. Réduction de l'hypertension dans le canal pancréatique 6. Lutte contre l'intoxication, la déshydratation, les troubles électrolytiques, l'insuffisance vasculaire
  14. Troubles alimentaires chroniques
    Les troubles alimentaires chroniques (dystrophie) se caractérisent par une absorption réduite des éléments nutritifs par les tissus corporels, qui s'accompagne d'une violation du développement harmonieux correct de l'enfant. Ces maladies se développent principalement chez les jeunes enfants. En 1981, G.A. Zaytseva et L.A. Stroganova ont proposé une classification des troubles chroniques de l'alimentation, qui spécifie
Portail médical "MedguideBook" © 2014-2016
info@medicine-guidebook.com