Патологическая анатомия / Педиатрия / Патологическая физиология / Оториноларингология / Организация системы здравоохранения / Онкология / Неврология и нейрохирургия / Наследственные, генные болезни / Кожные и венерические болезни / История медицины / Инфекционные заболевания / Иммунология и аллергология / Гематология / Валеология / Интенсивная терапия, анестезиология и реанимация, первая помощь / Гигиена и санэпидконтроль / Кардиология / Ветеринария / Вирусология / Внутренние болезни / Акушерство и гинекология Parasitologie médicale / Anatomie pathologique / Pédiatrie / Physiologie pathologique / Oto - rhino - laryngologie / Organisation du système de santé / Oncologie / Neurologie et neurochirurgie / Héréditaire, Maladies de la peau et maladies sexuellement transmissibles / Histoire de la médecine / Maladies infectieuses / Maladies infectieuses / Immunologie et Allergologie / Hématologie / Intuition Anesthésiologie et réanimation, premiers secours / Hygiène et contrôles sanitaires / Cardiologie / Vétérinaire / Virologie / Maladies internes / Obstétrique et gynécologie
Accueil
À propos du projet
Nouvelles de la médecine
Aux auteurs
Livres sous licence de médecine
<< à venir Suivant >>

Anatomie de l'oreille moyenne

L'oreille moyenne (auris media) se compose de plusieurs cavités aériennes interconnectées: la cavité tympanique (cavum tympani), le tube auditif (tuba auditiva), l'entrée de la cavité (aditus ad antrum), la caverne (antrum) et les cellules pneumatiques associées du processus mastoïde (Cellulae mastoidea). À travers le tube auditif, l'oreille moyenne communique avec le nasopharynx; dans des conditions normales, c'est le seul message de toutes les cavités de l'oreille moyenne avec l'environnement extérieur.

Fig. 4.4.

Cavité de tambour

(schéma).

1 - canal semi-circulaire horizontal; 2 - le canal du nerf facial; 3 - le toit du tympan; 4 - fenêtre du vestibule; 5 - canal musculaire; 6 - trou tympanique du tube auditif; Canal 7 - carotidien; 8 - promontorium; 9 - nerf de tambour; 10 - fosse jugulaire; 11 - fenêtre de la cochlée; 12 cordes de tambour; 13 - processus pyramidal; 14 - entrée de la grotte.

Barbarna N p I l avec environ t (Fig. 4.4). La cavité du tambour peut être comparée à un cube de forme irrégulière pouvant atteindre 1 cm3. Il distingue six murs: supérieur, inférieur, avant, arrière, extérieur et intérieur.

Dans les boucles d'oreilles I ou sur le toit de la cavité tympanique (tegmen tympani) est représentée par une plaque d'os de 1 à 6 mm d'épaisseur. Il sépare la cavité tympanique de la fosse crânienne moyenne. Dans le toit, il y a de petites ouvertures à travers lesquelles passent les vaisseaux, transportant le sang de la dure-mère vers la membrane muqueuse de l'oreille moyenne. Parfois dans la paroi supérieure de la déformation; dans ces cas, la membrane muqueuse de la cavité tympanique est directement adjacente à la dure-mère.

Chez les nourrissons et les enfants des premières années de vie, un espace non peint (fissura petrosquamosa) se situe à la frontière entre la pyramide et les écailles de l'os temporal, provoquant leurs symptômes cérébraux dans une inflammation aiguë de l'oreille moyenne. Par la suite, une suture est formée à cet endroit (sutura petrosquamosa) et la communication avec la cavité crânienne est éliminée à cet endroit.

N et moi (je reste I) avec tehnka, ou le fond de la cavité tympanique (paries jugularis), est limitrophe de la fosse jugulaire (fossa jugularis) située en dessous, dans laquelle se trouve la veine jugulaire (bulbus venae jugularis). Plus la fosse est grande dans le tympan, plus la paroi osseuse est fine. La paroi inférieure peut être très fine ou présenter des éjections, à travers lesquelles le bulbe de la veine se gonfle parfois dans la cavité tympanique. Cela conduit à la possibilité de blesser le bulbe de la veine jugulaire, accompagné de saignements abondants, lors d'une paracentèse ou d'un grattage imprudent des granulations du fond de la cavité tympanique.

Dans le cas d'un tube ou d'une carotide (paries tubaria, s.caroticus), la cavité tympanique est formée par une fine plaque osseuse à l'extérieur de laquelle se trouve l'artère carotide interne. Dans la paroi frontale, il y a deux ouvertures dont la partie supérieure, étroite, mène au canal du muscle qui étend le tympan (semicanalis m.tensoris tympani) et au bas, large, à la bouche tympanique du tube auditif (ostium tympanicum tybae auditivae). De plus, la paroi frontale est pénétrée par des minces canalicules (canaliculi caroticotympanici), à travers lesquels des vaisseaux et des nerfs passent dans la cavité tympanique, parfois dans des cas de déshydratation.

Za dia i (io s cc e c dia dia) c ta n a et la cavité tympanique (paries mastoideus) se confond avec le processus mastoïdien. Dans la partie supérieure de ce mur, il y a un large passage (aditus adantrum) qui indique un alvéole (grenier) avec une cellule permanente du processus mastoïdien - une grotte (antrum mastoideum). Au-dessous de ce parcours se trouve la saillie osseuse - le processus pyramidal, à partir duquel commence le muscle stapedius (m.stapedius). Sur la surface externe du processus pyramidal, il y a une ouverture de tambour (apertura tympanica canaliculi chordae) à travers laquelle la corde de tambour (chorda tympani) s'étend du nerf facial à la cavité du tambour. Dans l'épaisseur de la partie inférieure de la paroi postérieure se trouve le genou descendant du canal nerveux facial.

Le ligament nasal (sans fin) avec la cavité tympanique (paries membranaceus) est formé par le tympan et en partie dans la région du grenier par la plaque osseuse, qui s'étend de la partie supérieure de l'os. parois du conduit auditif externe.

V n u t r e n i (l a b et r et n t n i, med et al n i, pro ra m o t et e l n i am ) La cavité tympanique (paries labyrinthique) est la paroi externe du labyrinthe et la sépare de la cavité de l'oreille moyenne. Dans la partie médiane de ce mur, il y a une élévation de forme ovale - un promontoire (promontorium), formé par la projection de la boucle principale de la cochlée.

À l'arrière et au sommet de la cape se trouve une niche de la fenêtre du vestibule (fenêtre ovale selon l'ancienne nomenclature; fenestra vestibuli), fermée par la base de l'étrier (base stapedis). Ce dernier est fixé aux bords de la fenêtre au moyen d’un ligament annulaire (lig. Annulare). Dans la direction opposée au cap, il y a une autre niche, au fond de laquelle se trouve une fenêtre cochléaire (fenêtre ronde suivant l'ancienne nomenclature; fenestra cochleae), menant à la cochlée et fermée par le tympan secondaire (membrana ympany secundaria), composée de trois couches: muqueux, tissu conjonctif moyen et interne - endothélial.

Au-dessus de la fenêtre du vestibule, le long du mur intérieur de la cavité tympanique, le genou horizontal du canal nerveux facial passe dans la direction allant de l’avant vers l’arrière, ce qui atteint la saillie du canal semi-circulaire horizontal sur la paroi interne de l’antre, la descente verticale - le genou descendant - et allant jusqu’à la base du crâne spinal ( stylomastoideum). Le nerf facial est situé dans le canal osseux (canalis Fallopii). Un segment horizontal du canal nerveux facial au-dessus du vestibule fait saillie dans la cavité tympanique sous la forme d'une crête osseuse (prominentia canalis facialis). Ici, le mur est très fin et souvent dévié, ce qui contribue à la propagation de l'inflammation de l'oreille moyenne au nerf et à l'apparition d'une paralysie du nerf facial. Un oto-rhino-laryngologiste est parfois confronté à diverses options et anomalies de la localisation du nerf facial, à la fois dans ses régions tympanique et mastoïde.

Au niveau central de la cavité tympanique, la corde tympanique (chorda tympani) s'écarte du nerf facial. Il passe entre le malleus et l'incus à travers toute la cavité tympanique près du tympan et sort par la fente pierreuse-tympanique (glazeru) (fissura petrotympanica, s.Glaseri), donnant les fibres gustatives à la langue sur le côté, les fibres sécrétoires à la glande salivaire et les fibres au plexus vasculaire nerveux.

La cavité du tambour est divisée de façon conditionnelle en trois sections ou étages: la partie supérieure correspond au grenier ou à l'épitympanum situé au-dessus du bord supérieur de la partie tendue du tympan et la hauteur du grenier varie de 3 à 6 mm. L'articulation du malleus avec l'incus qui le divise divise le grenier en deux parties: l'extérieur et l'intérieur. La partie inférieure de la partie extérieure du grenier est appelée "l'évidement supérieur du tympan" ou "l'espace prussien", le grenier postérieur passe dans l'antre; moyen - le plus grand en taille (mésotympan), correspond à l'emplacement de la partie étirée du tympan; le plus bas (hypotympan) est une dépression inférieure au niveau d'attachement du tympan (Fig. 4.5, a, b).

Fig. 4.5

La structure de la cavité tympanique

.

a - coupe sagittale: 1 - ligament supérieur de l'incus; 2 - jambe courte de l'enclume; 3 - cave; 4 - ligament postérieur de l'incus; 5 - longue jambe de l'enclume; 6 - pli postérieur du marteau; 7 - poche arrière de la membrane; 8 - processus lenticulaire de l'incus; 9 - poignée de marteau; 10 - le canal nerveux facial; Chaîne de 11 barbes; 12 - nerf facial; 13 - anneau de tambour; 14 - partie tendue du tympan; 15 - tube auditif; Pli avant pour marteau 16, poche pour membrane 17 avant; 18 -; 19 - tête de marteau; 20 - ligament supérieur du malleus; 21 - joint d'enclume et d'articulation.

La membrane muqueuse de la cavité tympanique est une continuation de la membrane muqueuse du nasopharynx (par le tube auditif); il recouvre les parois de la cavité tympanique, les osselets auditifs et leurs ligaments, formant une série de plis et de poches. Collant étroitement aux parois osseuses, la membrane muqueuse est pour eux à la fois un périoste (mucopériosté). Il est recouvert principalement d'épithélium plat, à l'exception de la bouche du tube auditif,

Fig. 4.5 Suite

b -

incision frontale

: 22 - canal semi-circulaire antérieur; 23 - canal semi-circulaire postérieur; 24 - canal semi-circulaire latéral; 25 - tendon stapédien tendon; 26 - VIII nerf crânien (pré-porte-cochléaire); 27 - sonde dans la fenêtre cochlée; 28 - escargot; 29 - muscle sollicitant le tympan; 30 - canal endormi; 31 - étrier; 32 - l'apophyse antérieure du malleus; 33 - la poche supérieure du tympan (espace de Prussac); 34 - ligament latéral du malleus.

où il y a un épithélium cylindrique cilié. À certains endroits de la membrane muqueuse, il y a des glandes.

S l u x o v to e k environ s t o h k i -