Патологическая анатомия / Педиатрия / Патологическая физиология / Оториноларингология / Организация системы здравоохранения / Онкология / Неврология и нейрохирургия / Наследственные, генные болезни / Кожные и венерические болезни / История медицины / Инфекционные заболевания / Иммунология и аллергология / Гематология / Валеология / Интенсивная терапия, анестезиология и реанимация, первая помощь / Гигиена и санэпидконтроль / Кардиология / Ветеринария / Вирусология / Внутренние болезни / Акушерство и гинекология Parasitologie médicale / Anatomie pathologique / Pédiatrie / Physiologie pathologique / Oto - rhino - laryngologie / Organisation d'un système de santé / Oncologie / Neurologie et neurochirurgie / Héréditaire, maladies génétiques / Maladies transmises par la peau et les maladies sexuellement transmissibles / Antécédents médicaux / Maladies infectieuses / Immunologie et allergologie / Hématologie / Valeologie / Soins intensifs, anesthésiologie et soins intensifs, premiers soins / Hygiène et contrôle sanitaire et épidémiologique / Cardiologie / Médecine vétérinaire / Virologie / Médecine interne / Obstétrique et gynécologie
Accueil
À propos du projet
Actualités médicales
Pour les auteurs
Livres autorisés sur la médecine
<< Précédente Suivant >>

Section III Assurer le bien-être sanitaire et épidémiologique de la population

Article 18. Bien-être sanitaire et épidémiologique de la population

Le bien-être sanitaire et épidémiologique de la population de l'URSS est assuré par des mesures sanitaires-hygiéniques et anti-épidémiques complètes et un système de surveillance sanitaire par l'État.

La conduite de mesures sanitaires-hygiéniques et sanitaires - anti-épidémiques visant à améliorer l'environnement, à améliorer les conditions de travail, la vie et les loisirs de la population, la prévention et la réduction de la morbidité, est de la responsabilité de tous les organismes publics, entreprises, institutions et organisations, fermes collectives, syndicats et autres organisations publiques .

La violation des règles et normes sanitaires-hygiéniques et sanitaires - anti-épidémiques entraîne une responsabilité disciplinaire, administrative ou pénale conformément à la législation de l'URSS et des républiques fédérées.



Section 19. Organismes procédant à l'inspection sanitaire de l'État

La surveillance sanitaire par l'État des mesures sanitaires - anti-épidémiques, le respect des règles et normes sanitaires-hygiéniques et sanitaires-anti-épidémiques par les organes de l'État, ainsi que toutes les entreprises, institutions et organisations, fonctionnaires et citoyens, est affecté aux organes et institutions du service sanitaire et épidémiologique du ministère de la Santé de l'URSS et ministères de la santé des républiques syndicales.

Les pouvoirs des organes et institutions du service sanitaire-épidémiologique assurant la surveillance sanitaire de l'Etat sont déterminés par la législation de l'URSS.



Article 20. Exigences sanitaires pour la planification et le développement des colonies

La planification et le développement des établissements devraient prévoir la création des conditions les plus favorables à la vie et à la santé de la population.

Les lotissements, les entreprises industrielles et autres installations devraient être situés de manière à exclure les effets néfastes des facteurs néfastes sur la santé et les conditions de vie de la population.

Lors de la conception et de la construction des villes et des établissements de type urbain, les éléments suivants devraient être fournis: approvisionnement en eau, assainissement, trottoir, aménagement paysager, éclairage, nettoyage sanitaire et autres équipements.

Lors de la fourniture de terrains pour la construction, l'approbation des normes de conception, la planification et les projets de développement des établissements, la mise en service de bâtiments résidentiels, de bâtiments à des fins culturelles, d'entreprises et de structures industrielles et autres, une conclusion obligatoire du service sanitaire et épidémiologique est requise.

La procédure de coordination avec les organes du service sanitaire et épidémiologique des projets de construction et de reconstruction des entreprises, des bâtiments et des structures est déterminée par la législation de l'URSS.



Article 21. Mesures de nettoyage et de neutralisation des émissions industrielles et municipales, des déchets et des ordures

Les chefs d'entreprises et d'institutions, de conception, de construction et d'autres organisations, les conseils de gestion collective sont tenus, lors de la conception, de la construction, de la reconstruction et de l'exploitation des entreprises et des installations de services publics, de prévoir et de mettre en œuvre des mesures pour prévenir la pollution de l'air atmosphérique, des plans d'eau, des eaux souterraines et du sol, et sont responsables du non-respect de ceux-ci responsabilités responsabilité établie par la législation de l'URSS et des républiques syndicales.

Il est interdit de mettre en service des entreprises, ateliers, sections, installations et autres installations nouvelles et reconstruites qui n'assurent pas un nettoyage, une neutralisation ou une capture efficaces des émissions nocives, des déchets et des déchets.

Les organes du service sanitaire et épidémiologique ont le droit d'interdire ou de suspendre temporairement l'exploitation des installations existantes qui pourraient nuire à la santé humaine par les émissions, les déchets ou les ordures.



Article 22. Exigences sanitaires pour l'installation des locaux d'habitation

Les exigences sanitaires pour l'installation des locaux d'habitation sont établies par les Conseils des ministres des républiques de l'Union.

Le règlement de locaux qui ne répondent pas aux exigences sanitaires n'est pas autorisé.

Dans les cas et de la manière établis par la législation de l'URSS, les personnes souffrant de formes graves de certaines maladies chroniques bénéficient d'un espace de vie supplémentaire



Article 23. Respect des règles sanitaires pour l'entretien des locaux industriels, résidentiels et autres bâtiments et territoires

Les chefs d'entreprises, d'institutions et d'organisations sont tenus d'assurer l'entretien des locaux de production et autres locaux, lieux de travail, bâtiments et locaux des établissements d'enseignement et autres structures conformément aux normes et règles sanitaires et hygiéniques.

Les entreprises, les institutions et les organisations doivent fournir les conditions nécessaires pour répondre aux besoins sanitaires des travailleurs.

Le respect des règles sanitaires pour l'entretien des bâtiments résidentiels et publics et des territoires dans lesquels ils sont situés est assuré par les entreprises, institutions, organisations, citoyens concernés, dans la juridiction, l'utilisation ou la propriété de ces bâtiments.

La mise en œuvre de mesures générales visant à garantir le respect des règles sanitaires pour l'entretien des bâtiments résidentiels et publics et le bon état sanitaire des colonies est confiée aux comités exécutifs des Conseils locaux des députés du peuple. Le contrôle du respect des règles sanitaires pour l'entretien des rues, des cours et des autres territoires des colonies est assuré par la police et les autorités sanitaires.



Section 24. Prévention et élimination du bruit

Les comités exécutifs des conseils locaux des députés du peuple, d'autres organes de l'État, des entreprises, des institutions et des organisations sont tenus de prendre des mesures pour prévenir, réduire l'intensité et éliminer le bruit dans les bâtiments industriels, résidentiels et publics, dans les cours, les rues et les places des villes et autres établissements.

Le respect des règles de prévention et d'élimination du bruit dans l'environnement domestique est de la responsabilité de tous les citoyens.



L'article 25.
Exigences sanitaires pour l'approvisionnement en eau potable

La qualité de l'eau utilisée pour la consommation domestique et potable doit être conforme aux exigences de la norme de l'État, approuvée de la manière prescrite sur proposition du ministère de la Santé de l'URSS.

Des zones de protection sanitaire sont établies pour les systèmes d'approvisionnement en eau potable et leurs sources avec un régime spécial garantissant une qualité d'eau adéquate.

La procédure de détermination des zones de protection sanitaire des systèmes d'alimentation en eau et de leurs sources d'énergie est établie par la législation de l'URSS et le régime sanitaire de ces zones est établi par la législation de l'URSS et des républiques de l'Union.



Article 26. Harmonisation obligatoire des normes et spécifications avec les autorités sanitaires

Les projets de normes et de spécifications pour les nouveaux types de matières premières, les produits alimentaires, les produits industriels, les nouveaux matériaux de construction, les conteneurs et les matériaux d'emballage, les matériaux polymères et synthétiques et les produits qui en sont fabriqués sont approuvés par accord avec le ministère de la Santé de l'URSS, et dans les cas déterminés par le ministère de la Santé de l'URSS, - comme convenu avec les ministères de la santé des républiques de l'Union. Dans l'ordre indiqué, l'introduction de nouveaux procédés technologiques, types d'équipements, d'instruments et d'outils de travail susceptibles d'avoir un effet néfaste sur la santé est également autorisée.



Article 27. Prescriptions sanitaires applicables à la production, la transformation, le stockage, le transport et la vente de denrées alimentaires

La production, le stockage et le transport de produits alimentaires, les équipements technologiques pour la fabrication et la transformation culinaire ultérieure des produits, la production de récipients, de matériaux d'emballage et d'ustensiles pour les aliments, ainsi que la vente de produits alimentaires sont autorisés sous réserve des normes et règles sanitaires et hygiéniques.

L'utilisation de nouveaux produits chimiques, moyens et méthodes pour la production et la transformation des aliments, ainsi que l'utilisation de stimulants de croissance pour les plantes et les animaux agricoles alimentaires, les produits chimiques de protection des plantes, les polymères et les plastiques et d'autres produits chimiques est autorisée avec l'autorisation du ministère de la Santé de l'URSS.



Article 28. Surveillance sanitaire de la production, de l'utilisation, du stockage et du transport de substances radioactives, toxiques et puissantes

La production, l'utilisation, le stockage, le transport et l'enfouissement des substances radioactives, des sources de rayonnements ionisants, des substances toxiques et puissantes sont effectués sous la surveillance des organes et institutions du service sanitaire et épidémiologique.



Article 29. Examens médicaux obligatoires

Afin de protéger la santé publique, de prévenir les maladies infectieuses et professionnelles, les travailleurs de l'industrie alimentaire, les entreprises publiques de restauration et de commerce, les installations d'approvisionnement en eau, les institutions médicales et préventives et pour enfants, les fermes d'élevage, certaines autres entreprises, institutions et organisations, ainsi que les entreprises, institutions et organisations avec les conditions de travail dangereuses sont des examens préalables à l'emploi obligatoires et des examens médicaux périodiques.

La liste des professions et des industries pour lesquelles les examens médicaux sont obligatoires et la procédure à suivre pour ces examens sont établies par le ministère de la Santé de l'URSS en consultation avec le Conseil central des syndicats de l'Union.



Article 30. Prévention et élimination des maladies infectieuses

Les comités exécutifs des conseils locaux des députés du peuple, les chefs d'entreprise, les institutions, les organisations et les autres fonctionnaires sont tenus de veiller à la mise en œuvre rapide des mesures visant à prévenir la propagation des maladies infectieuses et à les éliminer en cas d'apparition.

En cas de menace d'apparition ou de propagation de maladies infectieuses épidémiques, les Conseils des ministres de l'Union et des Républiques autonomes, les comités exécutifs des Conseils locaux des députés du peuple peuvent introduire des conditions et des modes de travail, d'étude, de déplacement et de transport spéciaux dans l'ordre établi afin de prévenir la propagation et l'éradication de ces maladies. .

Les patients atteints de maladies infectieuses qui présentent un danger pour les autres sont soumis à un traitement hospitalier obligatoire, et ceux qui sont en contact avec des patients infectieux sont soumis à la quarantaine.

Les personnes porteuses de maladies infectieuses peuvent se rétablir. Ces mêmes personnes, si elles peuvent être une source de propagation de maladies infectieuses en raison des particularités de la production dans laquelle elles sont engagées, ou avec le travail effectué, sont temporairement transférées vers un autre emploi, et si le transfert n'est pas possible, elles sont temporairement suspendues de leur travail avec le paiement des prestations d'assurance sociale conformément à avec la législation de l'URSS.

Les listes des maladies infectieuses et des maladies dans lesquelles les individus sont reconnus comme porteurs de bactéries sont déterminées par le ministère de la Santé de l'URSS.

Afin de prévenir les maladies infectieuses, les citoyens reçoivent des vaccinations préventives.

La procédure et le calendrier des vaccinations sont déterminés par le ministère de la Santé de l'URSS.



Article 31. Éducation sanitaire de la population

Les autorités et institutions de santé, ainsi que les organismes et institutions de science, de culture et d'éducation publique avec la participation active des sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge et d'autres organisations publiques, sont invités à assurer la promotion des connaissances scientifiques médicales et hygiéniques parmi la population, l'éducation sanitaire et hygiénique et l'éducation de la population sur les questions de santé. mode de vie, promotion de la santé, en particulier pour les enfants et les adolescents.
<< Précédente Suivant >>
= Passer au contenu du manuel =

Section III Assurer le bien-être sanitaire et épidémiologique de la population

  1. Bien-être sanitaire et épidémiologique de la population
    Le bien-être sanitaire et épidémiologique de la population est assuré par un ensemble de mesures organisationnelles, juridiques et économiques conformément à la loi fédérale sur le bien-être sanitaire et épidémiologique de la population du 30 mars 1999 n ° 52-FZ, qui utilise les concepts suivants: bien-être sanitaire et épidémiologique de la population - état santé publique, environnement humain,
  2. SECTION III Développement du domaine biomédical en médecine
    SECTION III Développement du domaine biomédical dans
  3. Surveillance sanitaire par l'État dans le domaine de la protection sanitaire des sols et du nettoyage des habitations
    La protection sanitaire du sol prévoit: des mesures pour prévenir sa pollution par les déchets solides et liquides ménagers et industriels, les engrais minéraux, les pesticides et autres produits chimiques exogènes; supervision de la structure, de l'entretien et du fonctionnement corrects des installations d'élimination, d'élimination et d'élimination des déchets; contrôles d'utilisation en toute sécurité
  4. Section IV Assistance thérapeutique et prophylactique à la population
    Article 32. Fourniture de soins médicaux et de soins préventifs aux citoyens. Les citoyens de l'URSS bénéficient de soins médicaux spécialisés dans les dispensaires, hôpitaux, dispensaires et autres institutions médicales et prophylactiques, ainsi que de soins médicaux d'urgence et de soins médicaux à domicile. Une assistance médicale aux personnes handicapées de la Grande Guerre patriotique est également fournie
  5. Section B. GARANTIR LA FIABILITÉ DES ÉVÉNEMENTS DE STÉRILISATION
    1. Amélioration de la fiabilité du nettoyage avant stérilisation des instruments médicaux Dispositions générales Le nettoyage avant stérilisation consiste à éliminer non seulement les contaminants visibles mais aussi cachés (sang, mucus, médicaments, désinfectants, détergents) sur les instruments de toute configuration, de toute complexité. La réalisation de cette tâche selon le système «Un outil propre commence dans les structures
  6. Mise à disposition de la population de médecins des spécialités de base
    {foto9} ______________________? Le nombre de médecins du profil thérapeutique comprend: médecins généralistes, pneumologues, cardiologues, rhumatologues, gastro-entérologues, néphrologues, endocrinologues, endocrinologues pédiatriques, allergologues-immunologues, hématologues, nutritionnistes, diabétologues, physiothérapeutes, spécialistes des maladies infectieuses, pathologistes du travail, gériatres, généralistes, médecins et généralistes, médecins; chirurgical
  7. Surveillance sanitaire de l'État et contrôle des laboratoires dans le domaine de l'approvisionnement en eau dans les zones peuplées
    Conformément à la législation actuelle, les autorités exécutives de l'État et les organes d'autonomie locale et régionale sont tenus de fournir des quantités suffisantes d'eau potable bénigne aux résidents des zones peuplées (loi ukrainienne sur la garantie du bien-être sanitaire et épidémique de la population, article 18). Pour résoudre le problème de l’approvisionnement en eau rationnel dans les zones peuplées, il
  8. Mise à disposition de la population de médecins des spécialités de base. Fédération de Russie
    {foto17} ______________________? Le nombre de médecins du profil thérapeutique comprend: médecins généralistes, pneumologues, cardiologues, rhumatologues, gastro-entérologues, néphrologues, endocrinologues, endocrinologues pédiatriques, allergologues-immunologues, hématologues, nutritionnistes, diabétologues, physiothérapeutes, spécialistes des maladies infectieuses, pathologistes du travail, gériatres, généralistes, médecins et généralistes, médecins; chirurgical
  9. Indicateurs de la population du quartier avec médecins, infirmières et lits d'hôpitaux
    Les indicateurs sont calculés par la formule: Un ensemble (médecins, lits, etc.) * 10000 ------------------------------- ------------------------------- Une autre population (population) 113 * 10000 Mise à disposition de médecins --------- ------ = 35,75 31600
  10. Supervision sanitaire par l'État de la planification, du développement et de l'amélioration des zones peuplées
    L'un des principes de base des institutions sanitaires et épidémiologiques est la mise en œuvre d'une supervision sanitaire de la planification et du développement des zones peuplées. Les droits et obligations du service sanitaire et épidémiologique dans le domaine de la surveillance sanitaire sont déterminés par les "Fondements de la législation ukrainienne sur les soins de santé", la loi de l'Ukraine "Pour assurer le bien-être sanitaire et épidémique"
  11. Mise à disposition de la population de lits dans les spécialités de base
    {foto10} ________________________ En Fédération de Russie, le nombre de lits pour les patients thérapeutiques comprend les lits: thérapeutique, cardiologique, gastro-entérologique, allergologique, traitement de réadaptation, endocrinologique, hématologique, néphrologique, rhumatologique, pulmonaire; pour les patients chirurgicaux: chirurgical,
Portail médical "MedguideBook" © 2014-2019
info@medicine-guidebook.com