Патологическая анатомия / Педиатрия / Патологическая физиология / Оториноларингология / Организация системы здравоохранения / Онкология / Неврология и нейрохирургия / Наследственные, генные болезни / Кожные и венерические болезни / История медицины / Инфекционные заболевания / Иммунология и аллергология / Гематология / Валеология / Интенсивная терапия, анестезиология и реанимация, первая помощь / Гигиена и санэпидконтроль / Кардиология / Ветеринария / Вирусология / Внутренние болезни / Акушерство и гинекология Parasitologie médicale / Anatomie pathologique / Pédiatrie / Physiologie pathologique / Oto - rhino - laryngologie / Organisation d'un système de santé / Oncologie / Neurologie et neurochirurgie / Héréditaire, maladies génétiques / Maladies transmises par la peau et les maladies sexuellement transmissibles / Antécédents médicaux / Maladies infectieuses / Immunologie et allergologie / Hématologie / Valeologie / Soins intensifs, anesthésiologie et soins intensifs, premiers soins / Hygiène et contrôle sanitaire et épidémiologique / Cardiologie / Médecine vétérinaire / Virologie / Médecine interne / Obstétrique et gynécologie
Accueil
À propos du projet
Actualités médicales
Pour les auteurs
Livres autorisés sur la médecine
<< Précédente Suivant >>

Règles pour la préparation des sujets, les conditions de prise et de stockage et la livraison du matériel pour la recherche dans le camp


Analyse d'urine
Principes généraux du prélèvement d'urine
Pour une analyse générale, l'urine est collectée le matin à jeun immédiatement après le sommeil dans un plat sec et propre. Avant de collecter l'urine, une toilette approfondie des organes génitaux externes est effectuée. Les patients alités sont lavés avec une faible solution de permanganate de potassium, puis essuyés avec un coton-tige stérile sec des parties génitales à l'anus. Si possible, l'urine doit être collectée immédiatement dans les boîtes dans lesquelles elle est livrée au laboratoire.
L'urine collectée est livrée au laboratoire le plus rapidement possible!
Collecte quotidienne d'urine
Les patients recueillent l'urine pendant 24 heures au régime de consommation habituel (1,5 à 2 litres par jour). Le matin à 6-8 heures, le patient libère la vessie (cette portion d'urine est versée), puis pendant la journée, toute l'urine est collectée dans un récipient propre avec un couvercle. La dernière portion est prise exactement au même moment que la collecte a commencé la veille. Si toute l'urine n'est pas envoyée au laboratoire, la quantité d'urine est mesurée avec un cylindre gradué, une partie est versée dans un récipient propre et le volume d'urine quotidien doit être indiqué.
L'urine est conservée au réfrigérateur pendant la collecte. Des conservateurs sont ajoutés à la première portion d'urine collectée par jour:
1) thymol: plusieurs cristaux de thymol pour 100 ml d'urine;
2) formol: environ 3-4 gouttes pour 100 ml d'urine;
3) chloroforme: 2-3 ml d'eau chloroforme (5 ml de chloroforme pour 1 litre d'eau) pour 100 ml d'urine;
4) acide borique: 3-4 granules pour 100 ml d'urine;
5) acide acétique glacial: 5 ml pour la quantité totale d'urine quotidienne.
N'utilisez pas d'urine pendant les menstruations.
Tests d'urine selon la méthode Nechiporenko
Pour étudier l'urine selon la méthode Nechiporenko, une portion moyenne d'urine du matin est collectée et immédiatement livrée au laboratoire afin d'éviter la destruction des éléments cellulaires.
Test selon Zimnitsky
8 portions d'urine sont prélevées par jour: à 6 heures du matin, le patient vide la vessie (cette portion est versée). Ensuite, à partir de 9 h, exactement toutes les 3 heures, 8 portions d'urine sont collectées dans des banques distinctes (jusqu'à 6 h le lendemain). Chaque boîte est marquée avec le temps de collecte d'urine. Toutes les portions d'urine sont livrées au CDL. Il est souhaitable que la quantité de liquide bu par le patient ce jour-là dépasse 1-1,5 litres.
Excréments
Les matières fécales pour la recherche doivent être collectées dans un plat propre, sec et à col large, de préférence en verre. Les impuretés dans les selles urinaires, les excrétions des organes génitaux et les médicaments doivent être évités.
Les excréments sont livrés au laboratoire le matin; il est conseillé de ne pas dépasser 12 heures entre la défécation et l'examen (si conservé au froid). Vous ne pouvez pas envoyer d'excréments pour des recherches après des lavements, ainsi que pour un examen radiographique de l'estomac et des intestins.
Dans l'étude des matières fécales, dont le but principal est de déterminer la capacité fonctionnelle du tube digestif, c'est-à-dire le degré d'assimilation des nutriments, il est nécessaire de suivre un régime spécial pendant 4-5 jours, contenant une quantité spécifiée de divers produits alimentaires. Vous pouvez utiliser 2 régimes - Schmidt et Pevzner; Le régime de Schmidt est doux, le régime Pevzner représente la charge nutritionnelle maximale pour une personne en bonne santé.
Régime de Schmidt: régime quotidien (divisé en 5 repas) - 1-1,5 litre de lait, 2-3 œufs à la coque, pain blanc et beurre, 125 g de viande, 200 g de purée de pommes de terre, flocons d'avoine. Calories totales - 2250 calories.
Régime de Pevzner: régime quotidien: 200 g de pain blanc et 200 g de pain brun, 250 g de viande frite, 100 g de beurre, 40 g de sucre, pommes de terre frites, carottes, salades, choucroute, sarrasin et bouillie de riz, compote de fruits, fruits frais. Calories totales - 3250 calories.
Lors du choix d'un régime, il est nécessaire de prendre en compte l'état du système digestif, ainsi que la nature habituelle de la nutrition. Un régime d'essai est administré pendant 4-5 jours, un examen coprologique est effectué trois fois: les 3ème, 4ème, 5ème jours (sous réserve d'une selle quotidienne indépendante).
S'il est impossible d'utiliser ces régimes, il suffit d'utiliser des aliments mélangés ordinaires contenant les nutriments nécessaires en quantité modérée mais suffisante.
Lors de l'examen des selles afin de détecter des saignements cachés 3 jours avant l'analyse, la viande, le poisson, les légumes verts, les tomates ainsi que les médicaments contenant des métaux (fer, cuivre) doivent être exclus du régime.
Collection de matériel pour la recherche sur le plus simple
Les selles sur giardia sont examinées trois fois avec un intervalle de 5 jours.
Si les selles se forment, avant de procéder à la collecte pour l'étude, vous devez prendre un laxatif salin pendant 3 à 5 jours: 5% de sulfate de magnésium (préparé à partir d'une solution à 20% dans une dilution de 1: 4) pour 1 cuillère à café. 3 fois par jour après les repas pour les enfants de moins de 5 ans, 1 dess. l 3 fois par jour - jusqu'à 8 ans, 1 cuillère à soupe. l 3 fois par jour - plus de 8 ans.
Les excréments sont collectés dans des plats propres et toujours secs, car les désinfectants, un mélange d'eau ordinaire ou d'urine sont préjudiciables aux protozoaires.
Vous ne pouvez pas effectuer d'étude après des lavements à l'huile, en prenant du baryum ou du bismuth.
Il est nécessaire de livrer les excréments sous forme chaude pendant 30 minutes après une selle ou sous forme congelée pendant la journée.
Collection de matériel pour la recherche sur les œufs d'helminthes
Les excréments pour le test des œufs d'helminthes sont prélevés à différents endroits en une seule portion (quantité totale - 10-15 g) dans un plat en verre sec de moins d'un jour. Le grattage des plis périanaux se fait à l'aide d'une spatule en bois humidifiée avec une solution à 50% de glycérol ou une solution à 1% de soude.
Produire soigneusement un léger grattage sur toute la circonférence de l'anus depuis la surface des plis périanaux, le grattage est effectué le matin avant la défécation, chez la femme - et avant la miction. Le matériau résultant est retiré de la spatule par le bord de la lamelle et placé dans une goutte de 50% de glycérol sur une lame de verre.
Si le grattage est effectué en laboratoire et que le matériel résultant doit être livré au CDL après un certain intervalle de temps, les vésicules de pénicilline peuvent être utilisées pour faciliter le transport: après le grattage, placez la spatule dans le flacon de pénicilline avec 2-3 gouttes de glycérol à 50% et placez le flacon dans la boîte. .
Examen du liquide céphalorachidien
Le liquide céphalorachidien est obtenu par ponction lombaire, réalisée par un clinicien. La ponction lombaire est réalisée entre les apophyses épineuses de III et IV ou IV et V des vertèbres lombaires. Pour effectuer une ponction, le patient est allongé sur le côté, tandis que les jambes doivent être pliées aux genoux, tirées vers l'estomac, pour assurer une position pliée de la colonne vertébrale. Pour trouver le site de ponction, tracez une ligne (avec un tampon imbibé d'iode) reliant les points les plus élevés des crêtes iliaques (ligne Jacobi). Cette ligne traverse généralement l'apophyse épineuse de la quatrième vertèbre lombaire. La peau est parfaitement désinfectée, une aiguille avec une mandrine est insérée. Lorsque l'aiguille atteint l'espace sous-arachnoïdien (la distance entre la surface de la peau et le canal est de 6 à 7 cm), la mandrine est retirée et le liquide résultant est collecté. La quantité de liquide extraite sans nuire au patient est de 8 à 10 ml. Le site de ponction est fermé avec du matériel stérile, le patient est laissé en position couchée sans oreiller pendant une journée. L'alcool doit être livré au laboratoire immédiatement après la perforation dans des tubes stériles fermés avec des bouchons de coton stériles. Pour éviter la formation d'un caillot de fibrine, 1 goutte d'EDTA est ajoutée aux tubes.
Une ponction répétée est recommandée pour le patient au plus tôt dans la semaine.
Examen du contenu duodénal
L'infirmière prend le contenu duodénal par sondage duodénal.
Le moment de la prise est de 8 à 9 heures le matin.
Préparation du patient: tous les médicaments contenant des enzymes pancréatiques sont annulés au moins un jour avant l'étude (de préférence - 3 jours). Le sondage est effectué à jeun après un jeûne de 14 heures; autorisé à boire de l'eau (plusieurs gorgées), mais au plus tard 2 heures avant l'étude.
La sonde est insérée en position assise du patient. Dans ce cas, le patient doit respirer calmement et faire des mouvements de déglutition actifs. Habituellement, après 5 à 10 minutes, la première marque apparaît dans les dents, c'est-à-dire que l'olive atteint l'estomac; le patient est couché sur le côté droit et un rouleau est placé sous le côté droit; le patient continue d'avaler lentement la sonde jusqu'au deuxième repère. La sonde progresse davantage à travers le pylore en raison du péristaltisme de l'estomac, cette période dure généralement 1,5 heure. L'extrémité libre de la sonde est abaissée dans l'un des tubes situés dans une crémaillère sur un banc sous la tête du patient. Pendant que l'olive est dans l'estomac, le contenu gastrique - un fluide de réaction acide trouble - s'écoule de la sonde. Avec le passage de l'olive dans le duodénum, ​​la bile jaune transparente d'une réaction alcaline commence à couler dans le tube à essai. La bile est collectée en petites portions individuelles dans une rangée de tubes (la bile est collectée dans chaque tube pendant environ 5 minutes). Vous pouvez vérifier la position correcte de la sonde par une panne d'air: un peu d'air est injecté dans la sonde avec une seringue: lorsque la sonde est dans l'estomac, le patient sent de l'air et gronde, si la sonde est dans le duodénum, ​​il n'y a pas de sensations. La bile est répartie goutte à goutte, de manière inégale, les premières portions sont généralement de consistance jaune d'or, transparente et légèrement visqueuse. Cette bile provient du canal biliaire et est désignée comme une portion de "A". 10 à 20 minutes après le début de la sécrétion biliaire, un irritant est introduit qui provoque la contraction de la vésicule biliaire. Certains irritants sont injectés par le biais d'une sonde, par exemple, une solution à 30-50% de sulfate de magnésium, ou d'huile d'olive, ou des jaunes d'oeufs, une solution à 10% de sorbitol. D'autres irritants sont administrés par voie parentérale: le meilleur irritant pour la vésicule biliaire est la cholécystokinine, qui est administrée par voie intraveineuse à une dose de 75 unités (1 ampoule).
Après 15-20 minutes, l'allocation de la bile "kystique" de couleur olive foncé (portion "B") est généralement de 30 à 60 ml. Si, après l'introduction du stimulus, la contraction de la vésicule biliaire ne s'est pas produite, le même stimulus est réintroduit. La durée de l'attribution des portions «B» est de 10 à 15 minutes. Après avoir vidé la vésicule biliaire, une bile hépatique plus légère et plus transparente est libérée - une partie de "C". Après avoir reçu 2-3 tubes de cette portion, la sonde est retirée, après avoir traversé 20-30 ml d'eau ou de solution de glucose pour éliminer la bile.
Toutes les portions de bile reçues sont livrées au CDL le plus rapidement possible. L'analyse de la bile doit être effectuée immédiatement après sa réception, car les cellules peuvent être détruites par des enzymes.
Lors du sondage duodénal pour les enfants, la sonde est introduite à une distance plus courte que les adultes. Cette distance dépend de l'âge: pour les nouveau-nés - jusqu'à 25 cm, pour les enfants de moins de 6 mois - jusqu'à 30 cm, 1 an - jusqu'à 35 cm, 2-6 ans - 40-50 cm, 6-14 ans - 45-55 cm.
Examen des expectorations
Habituellement, une partie des expectorations du matin est collectée avant les repas (à 8-9 heures du matin), obtenue par la toux. Évitez l'ingestion de salive et de sécrétions nasopharyngées ou des sinus. Les expectorations sont collectées dans un flacon à col large propre et sec.
Auparavant, le patient devait se rincer la bouche et la gorge avec de l'eau bouillie et se brosser les dents. Si les expectorations ne se séparent pas spontanément, vous pouvez appliquer l'inhalation d'un mélange de solutions de chlorure de sodium (15%) et de propylène glycol (20%), préchauffé à 37 ° C. Après une inhalation de 20 minutes, le patient crache généralement des expectorations.
Il est conseillé de livrer au laboratoire et d'examiner les expectorations fraîchement libérées dès que possible, bien que pour certaines études (par exemple, le dépistage de mycobacterium tuberculosis), le retard ne fasse pas beaucoup de mal.

Si un examen immédiat n'est pas possible, les expectorations doivent être conservées dans un endroit frais, de préférence au réfrigérateur. Il n'est pas pratique de collecter les expectorations pendant une longue période (plus d'une journée), car une station debout prolongée conduit à la multiplication des bactéries et à l'autolyse des éléments d'expectoration.
Examen gastrique
L'infirmière prend le contenu gastrique à 8h-9h.
La veille et le jour du sondage, le patient ne doit pas fumer. Tous les médicaments sont annulés 24 heures avant le sondage. Le sondage est effectué à jeun après un jeûne de 14 heures. Avant le sondage, les prothèses amovibles doivent être retirées.
Il existe deux méthodes de détection: simultanée et fractionnée.
Le sondage instantané est effectué à l'aide d'une sonde épaisse (tube en caoutchouc de 80 cm de long, avec un jeu interne de 8 mm, avec deux trous à l'extrémité arrondie). Actuellement, cette méthode n'est presque jamais utilisée. Le sondage avec une sonde épaisse peut être utilisé comme procédure médicale pour un lavage gastrique. À des fins de diagnostic, la sonde gastrique est sondée par la méthode fractionnée à l'aide d'une sonde mince, qui est un tube en caoutchouc mince de 110 à 150 cm de long, avec un diamètre de lumière de 2-3 mm, avec une extrémité gastrique arrondie (sans olive) avec deux trous. La sonde a 2 marques: à une distance de 50 et 70 cm de l'extrémité. L'introduction d'une sonde fine est réalisée avec la participation active du patient. La sonde est généralement insérée en position assise du patient, l'extrémité de la sonde est placée profondément dans le pharynx à la racine de la langue, tandis que le patient doit respirer profondément et avaler lentement. Le patient ne doit pas rejeter sa tête en arrière, mais essayer de l'incliner vers l'avant. Chez les personnes ayant un réflexe nauséeux accru, la sonde peut être insérée par le nez ou après anesthésie de la racine de la langue et de la gorge avec une solution de novocaïne.
L'introduction de la sonde sur la première marque indique la fin de celle-ci dans la zone du bas de l'estomac, et l'avancement vers la deuxième marque indique la présence dans la région pylorique de l'estomac. Vous pouvez surveiller la position de la sonde par radiographie. Pour un calcul approximatif, vous pouvez utiliser la recommandation: insérer la sonde à une profondeur égale à la croissance du patient en centimètres moins 100.
Une seringue est placée à l'extrémité externe de la sonde, à travers laquelle tout le contenu de l'estomac est aspiré (servant à jeun). Il faut s'efforcer pour que le temps entre le début de l'introduction de la sonde et l'extraction de la portion «à jeun» ne dépasse pas 5 minutes. Ensuite, le contenu de l'estomac est aspiré pendant 1 heure toutes les 15 minutes (secret basal). L'aspiration est effectuée pendant 5 minutes à 10 minutes d'intervalle. Ensuite, un stimulateur de sécrétion gastrique est utilisé et le suc gastrique est collecté, ce qui se démarque dans le contexte de la stimulation active. Les irritants entéraux et parentéraux sont utilisés comme stimulants.
Parmi les irritants entériques, le plus physiologique est le jus de chou ou un bouillon à 7% de chou sec.
Après aspiration d'une portion d'estomac vide et de quatre portions de 15 minutes de sécrétion basale, 200 ml d'une décoction de chou, chauffée à 37 ° C, sont introduits dans l'estomac à travers une sonde à l'aide d'un entonnoir, après 10 minutes 10 ml du contenu sont retirés (portion de contrôle) et après 15 minutes tout le contenu l'estomac (le reste du petit déjeuner test), puis un suc gastrique propre est aspiré toutes les 15 minutes pendant 1 heure.
L'histamine est utilisée comme stimuli parentéral. Après aspiration, une portion à jeun et quatre portions basales collectées sur 1 heure à 15 minutes d'intervalle, le patient reçoit une injection sous-cutanée d'histamine à une dose: pour le phosphate d'histamine, 0,01 mg / kg de poids corporel, pour le dichlorhydrate d'histamine, 0,008 mg / kg de poids corporel corps. Ensuite, pendant 1 heure, continuez d'aspirer le contenu de l'estomac toutes les 15 minutes (4 portions).
Toutes les portions du contenu gastrique (9 portions: 1 - à jeun, 4 basales et 4 - après stimulation) sont livrées au laboratoire immédiatement après le sondage, il est conseillé de les examiner immédiatement.
En cas de contre-indications, les sondes sans sonde sont utilisées sans étude de sonde - détermination de l'acidité du suc gastrique à l'aide de la préparation Acidotest. Pour cette étude, l'urine est collectée à 8h-9h, à jeun, au moins 8 heures après le dernier repas. La veille et le jour de l'étude, la consommation d'alcool, de médicaments et d'aliments qui tachent l'urine est interdite.
Le patient vide la vessie, puis prend 2 comprimés de caféine, après 1 h vide la vessie. Cette portion d'urine est collectée et sert de contrôle. Immédiatement après cela, le patient avale 3 comprimés jaunes, sans les mâcher et les boire avec une petite quantité d'eau. Après 1,5 heure, la vessie est à nouveau vidée dans un bol séparé. Les deux portions sont livrées au laboratoire.
Études sur les fluides d'exsudation
Le liquide exsudatif (exsudats et transsudats) est obtenu par ponction des cavités séreuses (pleurales, abdominales, péricardiques, etc.).
La ponction est réalisée par un médecin. Le liquide résultant est recueilli dans un récipient propre et sec et la totalité du liquide obtenu est envoyée au laboratoire immédiatement après la ponction. Pour éviter la coagulation et la perte d'éléments cellulaires (avec un caillot), du citrate de sodium (1 g pour 1 litre de liquide) est ajouté au liquide, en mélangeant soigneusement avec une tige de verre.
Test de sécrétion de prostate
Le secret de la prostate est obtenu après un massage énergique de la prostate par un médecin pendant 3-4 minutes. Le secret est recueilli dans un tube à essai propre et sec. Si aucun écoulement n'a été obtenu à la suite du massage, après le massage, la première partie de l'urine est collectée et les structures caractérisant l'état de la prostate y sont étudiées.
Test de liquide séminal
Obtenir l'éjaculat se produit à l'aide d'un appareil vibrant dans une pièce spéciale. Le résultat optimal est l'étude du secret obtenu après 3-4 jours d'abstinence sexuelle. Le matériel est recueilli dans un récipient gradué en verre propre, examiné soit immédiatement après réception, soit livré au laboratoire au réfrigérateur le plus tôt possible (dans un délai d'une heure) après l'éjaculation.
Il est inacceptable de collecter et de livrer l'éjaculat au laboratoire dans un préservatif, car dans ce cas, il y a une destruction rapide du sperme.
Etude de biomatériaux pour la chlamydia urogénitale et la mycoplasmose
Перед взятием материала из уретры рекомендуется задержка мочеиспускания до 1,5-2 ч и более; при наличии обильных гнойных выделений соскоб надо брать либо сразу, либо через 15-20 мин после мочеиспускания. При отсутствии выделений следует провести массаж уретры с помощью одноразового зонда для взятия материала.
В уретру мужчин зонд вводят на глубину 3-4 см (область ладьевидной ямки), в уретру женщин - на 1-1,5 см (после предварительного ее массажа о лонное сочленение) - и делают несколько вращательных движений его кончиком. У детей зонд в уретру не вводят, материал берут с ее наружного отверстия.
При взятии материала у женщин из цервикального канала предварительно удаляют слизистую пробку стерильным ватным тампоном и обрабатывают шейку матки стерильным физраствором. Зонд вводят в канал шейки матки на глубину 0,5-1,5 см. При наличии эрозий шейки матки их обрабатывают стерильным физраствором и материал берут зондом с границы здоровой и измененной ткани. При извлечении зонда необходимо полностью исключить его касание стенок влагалища. После этого материал помещают на предметное стекло в виде мазка-отпечатка, многократно касаясь его поверхности кончиком зонда с биоматериалом.
Исследование биоматериала на урогенитальный трихомониаз
Материалом для исследования служит отделяемое из уретры, цервикального канала, влагалища, секрет предстательной железы и выделения из других возможных очагов заболевания.
Материал для исследований у женщин следует брать перед менструацией или через 1-2 дня после ее окончания.
Перед исследованием пациент не должен мочиться в течение 3-4 ч. Женщины, кроме того, в день явки на обследование не должны спринцеваться и проводить туалет половых путей. Перед обследованием следует воздерживаться от половых сношений. За 5-7 дней до обследования необходимо прекратить прием медикаментов и лечебные процедуры, проводимые при лечении урогенитальных заболеваний, так как они могут воздействовать на влагалищные трихомонады, деформируя и обездвиживая их. Нецелесообразно брать на исследование свободно стекающую каплю уретральных выделений, так как трихомонады в ней деформированы. При наличии обильных выделений проводят туалет уретры стерильным теплым физраствором.
У мужчин в уретру вводят стерильный зонд на 4-5 см и осторожно, легким поскабливанием со слизистой уретры берут ее отделяемое для исследования.
У женщин при отсутствии явлений острого уретрита и обильных выделений перед взятием материала из уретры проводят ее массаж в течение 0,5-1 мин о лонное сочленение. Соскоб берут со слизистой уретры и с заднего свода влагалища. Перед взятием материала из канала шейки матки влагалищная ее часть обтирается стерильным тампоном, смоченным физраствором, убирается слизистая пробка. Стерильный зонд вводят в цервикальный канал осторожно на глубину не более 1-1,5 см.
При хроническом и вялотекущем мочеполовом трихомониазе лабораторные исследования целесообразно проводить после провокации. Рекомендуется применять один из следующих методов провокации:
1) биологическая: однократно вводят внутримышечно гоновакцину в количестве 500 млн микробных тел взрослым и 100-200 млн микробных тел детям старше 3 лет. Детям до 3 лет гоновакцину не вводят;
2) термическая: женщинам проводят диатермию в течение 3 дней по 30, 40, 50 мин или индуктотермию в течение 3 дней по 10, 15, 20 мин. Через один час после каждого прогревания производят взятие отделяемого из уретры, цервикального канала и прямой кишки;
3) механическая: мужчинам проводят массаж уретры на буже в течение 10 мин, а женщинам накладывают металлический колпачок на шейку матки на 4 ч, после чего проводят взятие материала и исследуют его;
4) алиментарная: за 24 ч до лабораторных исследований употребляют соленую, острую пишу, а также алкоголь.
Провокации не проводят женщинам во время менструации. Взятие материала производят как после провокации, так и через 24-48-72 ч.
Материал для исследования берут специальными одноразовыми зондами, либо стерильной ложкой Фолькмана, либо ушным зондом с затупленным концом.
Исследование отделяемого из урогенитального тракта на гонорею
Материалом для исследования служит у мужчин отделяемое уретры и прямой кишки, у женщин - отделяемое уретры, шейки матки, прямой кишки. У детей исследуют содержимое влагалища и прямой кишки. Взятие материала должен производить лечащий врач. Отделяемое уретры у мужчин захватывают краем предметного стекла и равномерно размазывают на двух предметных стеклах либо берут стерильной петлей или специальным зондом из глубины уретры, предварительно очистив ее отверстие тампоном, смоченным стерильным физраствором.
У женщин материал для исследования из уретры, бартолиниевых желез и парауретральных ходов после обтирания их ватным тампоном, смоченным физраствором, берут влагалищным пинцетом или специальным зондом. Из прямой кишки материал берут тупой ложечкой.
При хронической и торпидной гонорее перед исследованием для повышения вероятности выявления возбудителя проводят провокацию одним из способов, приведенных выше (как при диагностике трихомониаза).
Нельзя брать материал ватным тампоном. Нельзя брать материал во время менструации.
<< Précédente Suivant >>
= Passer au contenu du manuel =

Règles pour la préparation des sujets, les conditions de prise et de stockage et la livraison du matériel pour la recherche dans le camp

  1. PRISE, CONDITIONS DE STOCKAGE ET LIVRAISON DU MATÉRIEL POUR LES ÉTUDES DE LABORATOIRE
    Livraison du matériel clinique et biochimique au laboratoire de diagnostic clinique En effectuant des études de laboratoire, les travailleurs de laboratoire s'efforcent de reproduire le plus précisément possible les procédures analytiques pour obtenir un résultat d'analyse fiable, mais cela est connu de la pratique de tout laboratoire: les résultats des tests de laboratoire ne sont pas toujours corrects. Parmi les nombreux facteurs
  2. Livraison de matériel au laboratoire de diagnostic clinique pour des études immunologiques et microbiologiques
    Règles pour la préparation des sujets, la prise et le stockage et la livraison de matériel pour la recherche en CDL Études immunologiques Pour étudier le système immunitaire de l'organisme, le sang veineux (plasma, sérum, globules: globules rouges, globules blancs, lymphocytes), le sang capillaire et les fluides biologiques sont utilisés: urine , salive, bile, lait, etc. Sang veineux
  3. Règles de collecte de matériel pour la recherche
    Pour la recherche, des selles fraîchement excrétées sont envoyées selon la quantité obtenue pour une selle. Le matériau ne doit pas contenir d'impuretés (urine, excrétion des organes génitaux, etc.). Les excréments sont collectés dans un plat en verre à col large propre avec un couvercle et immédiatement livrés au laboratoire. Dans les cas où une analyse chimique quantitative est requise (détermination de la quantité de graisse, d'ammoniac, etc.), cal
  4. Правила исследования биопсийного, операционного и цитологического материала
    В последние годы возросла роль морфологических исследований в комплексе обследования и лечения больных. Усложняются задачи, которые ставятся клиницистом перед патологоанатомом в ходе лечения больного, оправданности объема хирургического вмешательства, его успешности, рациональной терапии и прогнозирования. Врач-патологоанатом должен знать требования, предъявляемые к разделу работы по исследованию
  5. Caractéristiques de l'examen vétérinaire et sanitaire des viandes et produits carnés sur les marchés alimentaires (documentation, règles de livraison, séquence d'inspection et méthodes de recherche).
    L'examen vétérinaire des carcasses et des organes internes est effectué par un vétérinaire. La viande et les produits carnés inspectés et marqués en dehors du marché et livrés à la vente sur le marché sont également soumis à un examen vétérinaire obligatoire dans les laboratoires. L'expertise vétérinaire et sanitaire sur les marchés concerne: - les viandes de toutes sortes d'animaux abattus et de gibier à plumes, utilisées pour l'alimentation de la zone, qui
  6. Matériel de support pour les calculs
    4.1. Détermination de la durée de l'équipement technologique (h / an). T = N • p • t • Ki (4.1) où: N - le nombre de jours ouvrables dans une année; p - le nombre de quarts dans la journée de travail; t est le nombre d'heures de travail par quart de travail; Ki - utilisation d'équipements technologiques. Le taux d'utilisation des équipements technologiques (chargement des machines par le temps) selon G.F. Kozoris,
  7. RÈGLES GÉNÉRALES POUR LA RÉALISATION DE LA RECHERCHE PATHOLOGIQUE
    Les sections suivantes du manuel sont consacrées aux exigences de la profession de pathologiste - la capacité de produire des études pathologiques sur des cadavres (adultes, enfants, nouveau-nés). La procédure généralement acceptée pour l'examen post mortem du corps d'un patient décédé comprend les étapes successives suivantes: 1) étude de toutes les informations médicales disponibles sur le défunt et élaboration d'un plan
  8. Prendre du matériel pour la recherche en laboratoire
    Après l'autopsie des animaux pour confirmer le diagnostic préliminaire de la maladie, des études bactériologiques, virologiques, histologiques, chimiques et autres sont effectuées en laboratoire. Pour cela, à l'autopsie, un matériel pathologique approprié est sélectionné, qui est envoyé aux laboratoires vétérinaires. Pour l'examen bactériologique, le matériel pathologique est prélevé autant que possible.
  9. Collecte de matériel microbiologique
    Dans les cas où l'on soupçonne que la mort est due à une maladie infectieuse, il est nécessaire de prendre du matériel pour la recherche microbiologique. La séquence d'ouverture des cavités et des organes du cadavre dans de tels cas varie quelque peu: la section commence par les zones du corps où le matériau doit être prélevé pour éviter la contamination du champ de la section et retirer le matériau dans le plus stérile
  10. Prendre du matériel pour la recherche
    Pour l'examen microscopique Coupez soigneusement les tranches avec précaution avec un couteau bien aiguisé ou un rasoir (pas des ciseaux), sans les pétrir ni les serrer avec vos mains ou une pince à épiler. Sans les laver à l'eau, les plonger dans un bocal à col large avec un liquide fixant (solution de formol à 10% ou autre liquide, selon le but). Coupez les morceaux de sorte que les changements pathologiques y soient visibles, et
  11. Examen histologique
    Dans de nombreux cas, les changements d'organes, la détection - avec un examen macroscopique, sont si insignifiants qu'ils ne permettent pas au médecin de tirer des conclusions sur la nature du processus pathologique et la cause du décès. À cet égard, il est nécessaire de procéder à un examen microscopique des organes internes, en particulier des poumons. Le matériel d'examen histologique est placé dans un bocal en verre avec
  12. Prendre du matériel pour la recherche toxicologique chimique
    Les règles pour le prélèvement de parties et d'organes du cadavre de fœtus et de nouveau-nés pour l'étude chimique médico-légale sont les mêmes que ET POUR L'EXTRACTION des cadavres d'adultes. Arrêtons-nous sur les plus importants. 1. Dans les cas où l'on soupçonne que la cause du décès était un empoisonnement, la technique de la section doit être modifiée afin que l'expert ait la possibilité de prélever des parties et des organes au début de l'autopsie.
  13. УСЛОВИЯ ПРОВЕДЕНИЯ ИССЛЕДОВАНИЯ
    Для корректной оценки ВСР требуется тщательное соблюдение следующих условий: • обследование должно проводиться не ранее, чем через 1,5-2 часа после приёма пищи; • la pièce dans laquelle l'examen est effectué doit être assombrie; • la température ambiante doit être comprise entre 18 et 24 ° C; • во время обследования необходимо устранить факторы, приводящие к эмоциональному возбуждению, в
  14. Instructions pour prendre le matériel d'essai pour la recherche microbiologique
    Sang Le sang d'un patient est prélevé par une infirmière et un assistant de laboratoire dans la salle de traitement ou dans le service, selon l'état du patient. Il est recommandé de prélever du sang pour l'ensemencement dans la mesure du possible avant le début de l'antibiothérapie ou 12 à 24 heures après la dernière injection du médicament au patient. Le semis est effectué lors d'une montée en température. Il est recommandé de prendre du sang 2 à 4 fois par jour, avec une septicémie aiguë - 2-3
  15. Prendre du matériel pour des recherches histologiques, cytologiques et autres
    Les études histologiques, cytologiques et autres sont une étape diagnostique importante dans l'étude d'un cadavre, en particulier en présence de maladies infectieuses. À partir d'organes pathologiquement modifiés (tubercules, ganglions, ulcères, abcès, cicatrices, etc.), des morceaux de tissu sont excisés (en faisant des empreintes sur des lames de verre si nécessaire), capturant des zones voisines, inchangées ou normales. Pièces non
  16. PROCÉDURE D'OUVERTURE ET PRISE DE MATÉRIEL POUR LA RECHERCHE
    PROCÉDURE D'OUVERTURE ET PRISE DE MATÉRIEL POUR
Portail médical "MedguideBook" © 2014-2019
info@medicine-guidebook.com