Патологическая анатомия / Педиатрия / Патологическая физиология / Оториноларингология / Организация системы здравоохранения / Онкология / Неврология и нейрохирургия / Наследственные, генные болезни / Кожные и венерические болезни / История медицины / Инфекционные заболевания / Иммунология и аллергология / Гематология / Валеология / Интенсивная терапия, анестезиология и реанимация, первая помощь / Гигиена и санэпидконтроль / Кардиология / Ветеринария / Вирусология / Внутренние болезни / Акушерство и гинекология Parasitologie médicale / Anatomie pathologique / Pédiatrie / Physiologie pathologique / Oto - rhino - laryngologie / Organisation d'un système de santé / Oncologie / Neurologie et neurochirurgie / Héréditaire, maladies génétiques / Maladies transmises par la peau et les maladies sexuellement transmissibles / Antécédents médicaux / Maladies infectieuses / Immunologie et allergologie / Hématologie / Valeologie / Soins intensifs, anesthésiologie et soins intensifs, premiers soins / Hygiène et contrôle sanitaire et épidémiologique / Cardiologie / Médecine vétérinaire / Virologie / Médecine interne / Obstétrique et gynécologie
Accueil
À propos du projet
Actualités médicales
Pour les auteurs
Livres autorisés sur la médecine
<< Précédente Suivant >>

Pullorose (typhoïde)

La pullorose (pullorose, typhus avium, typhoïde, diarrhée bacillaire blanche) est une maladie infectieuse aiguë des poulets et des dindonneaux jusqu'à 2 semaines et chez un oiseau adulte. Il se caractérise par des dommages au tractus gastro-intestinal chez les jeunes animaux et chez un oiseau adulte, il est asymptomatique et s'accompagne d'une déformation et d'une dégénérescence des follicules ovariens.

L'étiologie. L'agent causal de la pullorose est des spores et des capsules à Gram négatif immobiles qui ne forment pas de bactéries Sal. pullorum - gallinarum.

L'agent causal est stocké dans la litière pendant plus de 100 jours, dans l'eau pendant plus de 200 jours, dans le sol pendant 14 mois. Le chauffage à 60 ° C neutralise l'agent pathogène en 30 minutes, l'ébullition après 1 minute.

Épizootologie. La pallorose affecte les poulets et les dindonneaux, généralement dans les premiers jours de vie, mais peut également tomber malade à l'âge de 3 à 4 semaines.

La source de l'agent responsable de l'infection sont les poules porteuses. Ils sécrètent le pathogène avec l'œuf et avec des lésions de l'intestin avec des excréments. Une autre source importante d'infection est les poulets qui sont encore infectés dans l'œuf. L'infection survient principalement par voie alimentaire et transovariale, elle peut être aérogène et l'agent pathogène peut également être transmis aux poules par des coqs malades pendant l'accouplement.

L'épizootie typhoïde est généralement observée chez les oiseaux adultes, plus souvent chez les débutants pondant des œufs, mais les oiseaux âgés et jeunes peuvent être malades. La mortalité en cas de pullorose est de 50 à 70%.

Pathogenèse. Le pathogène, une fois dans le corps, est localisé sur la membrane muqueuse des processus aveugles, provoquant des changements inflammatoires et dystrophiques. Par la suite, pénétrant dans le système circulatoire, elle affecte le foie, la rate, provoquant la formation de foyers de nécrose.

Symptômes et évolution. La période d'incubation chez les poulets dure 1 à 6 jours, chez un oiseau adulte 4 à 5 jours. Chez les poulets infectés au cours du développement embryonnaire, des signes de la maladie apparaissent le premier jour de l'éclosion (une diarrhée apparaît). Si les poulets sont infectés dans un incubateur ou un poulailler, ils tombent malades 3 à 5 jours après l'éclosion. Chez les jeunes animaux, le cours aigu, subaigu et chronique de la pullorose est distingué, et chez les oiseaux adultes, chronique et asymptomatique.

Dans le cours aigu, les poulets malades mangent mal de la nourriture, apathique, la tête rentrée, les ailes baissées. La température corporelle monte à 43-440C, une diarrhée abondante apparaît. Les selles sont initialement pâteuses, visqueuses, puis deviennent fluides, mousseuses, crayeuses.
Parfois, les selles sont jaunâtres et même avec une teinte sanglante. Le canon autour du cloaque est contaminé par des matières fécales et colle ensemble, lorsque les matières fécales sèchent, l'ouverture anale se ferme, ce qui rend difficile l'isolement de la litière. Cela provoque une intoxication, plus tard la mort des poulets. Les poulets meurent généralement dans les 2-3 jours.

L'évolution subaiguë et chronique de la maladie est plus souvent observée chez les poulets de 20 jours. Chez les jeunes poulets et les poulets adultes, la maladie survient de façon chronique pendant des mois, voire des années.

Changements pathologiques. Lors de l'ouverture des poulets tombés, on trouve un sac vitellin non résolu, une accumulation de masses fécales dans le caecum et le puisard, des foyers de nécrose dans le foie, le myocarde et les poumons, ainsi qu'une entérite catarrhale. Chez les poulets adultes, une inflammation ovarienne et une déformation des follicules vitellins sont révélées.

Le diagnostic. Pour le diagnostic intravital de la pullorose chronique chez les oiseaux adultes, KKRA et KKRNGA sont utilisés. Le diagnostic est considéré comme établi lorsque l'agent pathogène est isolé du matériel et que son identification est effectuée.

La pullorose doit être différenciée de la salmonellose, de l'escherichiosis, de la pasteurellose, de l'aspergillose, de l'eimeriosis.

Traitement. Pour le traitement, les médicaments antibactériens sont utilisés après une détermination préliminaire de la sensibilité des pathogènes à ceux-ci.

Mesures de prévention et de contrôle. Dans les fermes prospères, au moins 1 fois par mois, une étude bactériologique est réalisée pour la présence du pathogène de la pullose de 30 embryons congelés. Un oiseau reproducteur adulte et tous les jeunes reproducteurs du troupeau reproducteur sont soumis à un examen sérologique dans les termes suivants. Lors de l'isolement d'un oiseau séropositif, il est retiré du troupeau.

Lorsqu'un diagnostic est posé, l'élevage de volailles est déclaré dysfonctionnel et des restrictions sont imposées, suivies de l'interdiction d'exporter des œufs d'oiseaux séropositifs, ainsi que de l'incubation d'œufs de poulets de poulaillers dysfonctionnels.

Si un jeune stock positivement réactif est identifié, l'oiseau entier de la maison dysfonctionnelle est élevé à l'état de viande et remis à l'abattage.

Les restrictions sont supprimées de la ferme après que des mesures organisationnelles, économiques, vétérinaires, sanitaires et anti-épizootiques ont été prises pour éliminer la pullorose, l'absence de signes cliniques et pathologiques chez les oiseaux et les résultats négatifs de l'examen bactériologique (embryons congelés, cadavres).
<< Précédente Suivant >>
= Passer au contenu du manuel =

Pullorose (typhoïde)

  1. Travail de cours. Pullorose chez les poulets et typhoïde chez les poulets., 2008
    Le contenu 1. Introduction. 2. Systématique. 3. Propriétés biologiques Morphologique Culturelle Biochimique Stabilité Toxicité Structure antigénique Pathogénicité. 4. Diagnostics. 5. Prévention et immunité spécifiques. 6. Thérapie spécifique. 7. Conclusion. 8. Liste
  2. PULOROSE
    La pullorose (latin - pullorose; anglais - maladie de Pullorum; fièvre typhoïde, fièvre typhoïde, diarrhée bacillaire blanche, diarrhée blanche) est une maladie des jeunes poulets, qui se manifeste chez les oiseaux adultes par une inflammation ovarienne, une péritonite vitelline ou asymptomatique. Contexte historique, distribution, danger et dommages. La pullorose est l'une des premières maladies connues
  3. Pullorose
    Il s'agit d'une maladie septique infectieuse des poulets dans les premiers jours de vie. Chez les poulets adultes, il se produit comme une infection latente. Ils sont les principaux porteurs de la maladie - les porteurs de bacilles. L'agent causal de la pullorose est un bâton de coli. Dans l'environnement extérieur, il se distingue par les excréments et les œufs. Les bactéries survivent dans le sol jusqu'à un an, dans l'eau - pendant 7 à 8 mois, dans la litière - jusqu'à quatre mois.
  4. Fièvre typhoïde.
    La fièvre typhoïde est une maladie infectieuse intestinale aiguë causée par S.typhi abdominalis. L'agent causal est le principal représentant d'un grand genre (2500 sérotypes) de salmonelles - des microbes gram-négatifs flagellés qui causent une maladie appelée salmonellose. La fièvre typhoïde est la forme la plus dangereuse de salmonellose, elle est donc isolée sous une forme indépendante. Ceci est l'anthroponose, la source est
  5. TYPE DE RETOUR ÉPIDÉMIQUE
    Définition de Peter L. Ferine. La fièvre récurrente épidémique est une infection aiguë caractérisée par des cycles répétés d'augmentation de la température corporelle, qui sont séparés les uns des autres par des intervalles asymptomatiques de récupération apparente. Elle est causée par des spirochètes du genre Borrelia et est représentée par deux variétés épidémiologiques - une maladie transmise par les poux et une maladie transmise
  6. Fièvre typhoïde
    La fièvre typhoïde est une maladie infectieuse aiguë causée par les bacilles typhoïdes. Les caractéristiques sont une lésion prédominante de l'appareil lymphatique de l'intestin grêle, une forte fièvre, une intoxication grave et une bactériémie. Epidémiologie. La plupart des personnes de moins de 20 ans tombent malades. La transmission de l'agent pathogène est effectuée par contact-ménage, eau, nourriture et
  7. TYPE TYPE
    Fièvre typhique? une maladie infectieuse caractérisée par une évolution cyclique, de la fièvre, une intoxication sévère, une éruption cutanée, des lésions des systèmes nerveux vasculaire et central. Actuellement enregistré dans les pays en développement, en Europe - rarement. L'agent responsable est Rickettsia Provacheka - un parasite intracellulaire Gram négatif immobile. Les rickettsies persistent longtemps dans l'environnement
  8. Fièvre typhoïde
    La fièvre typhoïde est une maladie infectieuse aiguë causée par la bactérie Salmonella et caractérisée par des dommages au système lymphatique intestinal. La maladie se traduit par une intoxication sévère, une augmentation du foie et de la rate et une éruption cutanée. Dans l'environnement extérieur, les bactéries typhoïdes paratyphoïdes sont relativement stables. Dans l'eau et le sol, ils peuvent persister de plusieurs jours à plusieurs mois.
  9. TYPE TYPE TICKBAR
    Le typhus à tiques (rickettsiose d'Asie du Nord) est une maladie infectieuse aiguë à évolution bénigne, caractérisée par la présence d'affects primaires, de fièvre et d'éruptions cutanées. Diagnostic clinique La période d'incubation est de 4 à 9 jours. Le début est aigu. Fièvre, maux de tête, insomnie. Réaction inflammatoire au site d'une morsure de tique et d'une lymphadénite régionale. Polymorphe
  10. Typhus épidémique (thyphus exanthematicus).
    Elle se réfère à la rickettsiose anthropique, se transmet par les poux, se caractérise par une thrombovasculite généralisée des petits vaisseaux et se manifeste par une intoxication sévère, une méningoencéphalite, une hépatosplénomégalie et une éruption cutanée polymorphe roséole-pétéchiale (exanthème). La maladie est plus souvent observée entre 20 et 40 ans. Il y a une certaine prédominance d'hommes par rapport aux femmes.
  11. TYPE ABDOMINAL ET PARTYTHIFES
    La fièvre typhoïde et la fièvre paratyphoïde sont appelées maladies paratyphoïdes typhoïdes. Les maladies typhoparathyphoïdes sont des maladies bactériennes, généralement de nature anthropique, causées par des bactéries du genre Salmonella avec un mécanisme de transmission fécale-orale, avec une cyclicité prononcée, de la fièvre, une bactériémie, des symptômes d'intoxication générale et des dommages spécifiques à l'appareil lymphatique de l'intestin grêle.
  12. TYPE ABDOMINAL ET PARTYTHIFES
    La fièvre typhoïde et la fièvre paratyphoïde sont des maladies infectieuses aiguës caractérisées par une bactériémie, de la fièvre, une intoxication, des dommages à l'appareil lymphatique de l'intestin grêle, des éruptions cutanées ressemblant à des roses et une hypertrophie du foie et de la rate. Diagnostic clinique La période d'incubation est de 1 à 3 semaines (en moyenne 2 semaines). Le début est souvent progressif. Faiblesse, fatigue, adynamie.
  13. typhus: pathogenèse, caractéristiques cliniques, diagnostic de laboratoire
    Le typhus épidémique (typhus moche, typhus militaire) est une maladie infectieuse aiguë caractérisée par une évolution cyclique, de la fièvre, un exanthème rose-pétéchial, des dommages nerveux et cardiovasculaires, et la possibilité de stocker la rickettsie dans le corps de la convalescence pendant de nombreuses années. Étiologie: R. prowazekii (présent dans tous les pays du monde) R. canada (uniquement en Amérique du Nord) - Gr-organismes.
  14. Fièvre typhoïde.
    L'agent responsable est Salmonella typhi. Le chemin de transmission est feck-op. La source de l'infection est un patient, porteur de bactéries. Pathogenèse. Dans l'intestin grêle, la salmonelle infecte les plaques de Peyer et les follicules solitaires, distingue 4 stades, dont chacun dure environ une semaine: 1) gonflement cérébral du tissu lymphatique, 2) nécrotisation du tissu lymphatique, 3) rejet des ulcères nécrotiques, 4) stade des ulcères propres, 5) convalescence . Ulcères
Portail médical "MedguideBook" © 2014-2019
info@medicine-guidebook.com