Патологическая анатомия / Педиатрия / Патологическая физиология / Оториноларингология / Организация системы здравоохранения / Онкология / Неврология и нейрохирургия / Наследственные, генные болезни / Кожные и венерические болезни / История медицины / Инфекционные заболевания / Иммунология и аллергология / Гематология / Валеология / Интенсивная терапия, анестезиология и реанимация, первая помощь / Гигиена и санэпидконтроль / Кардиология / Ветеринария / Вирусология / Внутренние болезни / Акушерство и гинекология Parasitologie médicale / Anatomie pathologique / Pédiatrie / Physiologie pathologique / Oto - rhino - laryngologie / Organisation d'un système de soins de santé / Oncologie / Neurologie et neurochirurgie / Héréditaires, maladies géniques / Maladies de la peau et sexuellement transmissibles / Antécédents médicaux / Maladies infectieuses / Immunologie et allergologie / Immunologie et allergologie / Hématologie / Valéologie / Soins intensifs anesthésiologie et soins intensifs, premiers soins / Hygiène et contrôle sanitaire et épidémiologique / Cardiologie / Médecine vétérinaire / Virologie / Médecine interne / Obstétrique et gynécologie
Accueil
À propos du projet
Nouvelles médicales
Pour les auteurs
Livres sous licence de médecine
<< Précédent Suivant >>

PLANTES CAUSANT AVALEMENT DES DOMMAGES AU TRACTUS GASTRO-INTESTINAL ET AGISSANT SIMULTANÉMENT SUR LE SYSTÈME NERVEUX CENTRAL ET LES REINS (PLANTES CONTENANT DU SAPONIN-GLYCIDE)

Les glycosides de saponine sont hémolytiques et irritants pour le tractus gastro-intestinal.

De par leur nature chimique, les saponines sont des dérivés des triterpènes, mais on y trouve également des composés stéroïdiens. Ils sont contenus dans des plantes à partir de quantités insignifiantes allant jusqu'à 30 à 50% (A. D. Turov et al., 1965).

Les plantes contenant des saponines sont largement répandues dans le monde végétal. Les saponines les plus riches sont des représentants des familles des clous de girofle, des haricots, des primevères, des renoncules, des lilas, des rosacées, des solanacées et des coutra. Actuellement, les plantes contenant des saponines sont environ mille. Les plus grands indices hémolytiques ont été trouvés dans un certain nombre de plantes: Kaluzhanka, membraneuse, Voronet à fruits rouges, Gaze épineuse, Clématite à six pétales, Coquelicot, Coquelicot du Kamtchatka, Patrinia scabioliformes, Patrine des rochers, Smolevka coréen, Cultivé en couleurs, Elecampane en japonais, Crab-crustacé , cyanose d’azur, balançoire paniculata, dioscorée à plusieurs feuilles, dioscorée du Caucase.

En plus des saponines hémolytiques de plantes individuelles, elles ont un effet prononcé diurétique (type paniculeux), cholérétique et lactogène, et perturbent les processus d'excitation et d'inhibition du système nerveux central (cyanose, azaline) et effet antibactérien (A.K. Golosnitsky, 1979).

Avran officinalis - Gratiola officinalis. Plante herbacée à croissance faible, atteignant 35 cm de hauteur, dont le rhizome est ramifié et rampant. La tige est dressée. Les fleurs à l'aisselle des feuilles sont simples, pédicelles longs, jaunâtres. Il fleurit pendant l'été.

On le trouve dans les prairies humides, le long des rivières des rivières et des lacs, dans les marécages, dans les endroits ombragés du centre et du sud de la Russie, en Sibérie occidentale, dans le Caucase.

Le graine de glycoside est un début toxique, qui a un effet irritant prononcé.

Avran est dangereux principalement pour les chevaux et le bétail. Le séchage n'élimine pas les propriétés toxiques de la plante.

Aronnik tacheté - Arum maculatum L. (Fig. 20). Plante vivace à tubercule basal et tige de 30 à 60 cm de hauteur, de forme ovoïde ou cylindrique. Les fleurs sont petites, violettes.

On le trouve dans la partie européenne de la Russie. Il pousse dans les forêts ombragées et humides, parmi les arbustes, près des lacs.

La substance toxique de la plante est les glycosides peu étudiés contenant de la sa-ponsine. Une fois séché, il perd ses propriétés toxiques. Dans le foin n'est pas dangereux.

Calla palustris - Calla paluctris L. Plante des marais vivaces atteignant 50 cm de hauteur, à rhizome épais et rampant. Les fleurs sont petites.

Il pousse dans la partie européenne de la Russie, en Sibérie occidentale et orientale le long des rives des marais, dans les prés marécageux, le long des rivières et des lacs.

Toutes les parties de la plante, et particulièrement le rhizome, contiennent un glycoside vif et au goût brûlant, contenant de la saponine. Les baies les plus toxiques. Lors du séchage et de l'ensilage, les propriétés toxiques de la plante disparaissent.

Intoxication possible du bétail, en particulier des animaux affamés.

Swing paniculata - Gypsophilla paniculata. Plante vivace atteignant 1 m de haut, la tige est nue, fortement ramifiée. Les fleurs sont petites, forment une panicule étalée.

Il pousse dans la partie européenne de la Russie, dans l'Oural et en Sibérie occidentale dans les steppes, principalement dans des prairies sablonneuses et sèches, et parfois dans les champs.

Le principe actif de la plante n'a pas été étudié. On sait que le kichim contient des saponines, en particulier dans les racines crues - de b à 20%, des alcaloïdes ont été trouvés dans les fleurs.

On décrit une intoxication de masse par du foin avec un petit mélange de kachima.

Coque (oeillet de champ) - Agrostemma githago L. (tableau III c). Plante herbacée annuelle de 30 à 60 cm de hauteur, dont la tige est ramifiée, complètement recouverte de poils. Les fleurs sont grandes, rouge violacé.

Il pousse dans toute l'Europe, en Russie. Il fleurit en été. Herbe bien connue dans les cultures de printemps et moins communément de céréales d'hiver.

Cockle contient de la saponine gittagine et de l'acide agrostomique, en particulier dans les graines - jusqu'à 6%.

Les plus toxiques sont les graines de coques pour chevaux, bétail, cochons et oiseaux, en particulier pour les jeunes animaux. L'empoisonnement survient lorsque des déchets de céréales et des aliments en poudre mélangés à des graines de coques sont utilisés pour nourrir les animaux.

Selon Kornevich, 5 g de graines de coques sont mortelles pour les veaux, 2 pour les porcs, 2,5 g par oiseau par kg de poids corporel. Sous forme broyée, une dose 2 fois plus faible est mortelle.

Saponaria officinalis - Saponaria offi-cinalis L. Vivace herbacée atteignant 90 cm de haut, dont la tige est droite, simple ou légèrement ramifiée. Les fleurs parfumées, roses ou blanches sont rassemblées en grappes au sommet des branches. Il fleurit en juin et août.

Il pousse dans les prairies verdoyantes, le long des forêts et entre les arbustes, dans les vallées des grands fleuves des forêts et des steppes boisées de Russie, du Caucase, de Sibérie occidentale et moins souvent dans le nord du Kazakhstan et en Asie centrale.

La substance active est la saponine triterpénique, dont la teneur dans les racines et le rhizome atteint 20%. La flavone glycoside saponarine, acide ascorbique ont été trouvés dans les feuilles.

Couleur à temps plein - Anagallis arvensis L. Plante herbacée annuelle atteignant 30 cm de haut, dont la tige est ramifiée, tétraédrique. Les fleurs sont rougeâtres ou rouge brique, petites.

Il pousse dans la partie européenne de la Russie, dans le Caucase, en Crimée, le long des vallées, à la périphérie des marais, dans les champs et dans les endroits envahis par les mauvaises herbes.

Ingrédients actifs - glycamine glycidique et substances analogues à la sa-synine.

Primevère de printemps (primevère) - Primula veris L. Plante herbacée vivace de 15 à 30 cm de hauteur. Tige sans feuilles. Les fleurs sont jaune d'or, recueillies dans un parapluie.

Il pousse dans la partie européenne de la Russie dans les zones forestières et forestières-steppiques.

La plante contient des saponines, des huiles essentielles, des glycosides, de l’acide ascorbique et d’autres substances.

Nodicea norique - Scrophularia nodosa L. (Fig. 21). Plante vivace atteignant 125 cm de haut avec une racine tubéreuse caractéristique. La tige est tétraédrique. Les fleurs sont brun-vert, rassemblées dans une panicule lâche oblongue.

Largement distribué dans la partie européenne de la Russie, en Sibérie occidentale et dans le Caucase. Il pousse dans les forêts, parmi les arbustes, dans les prairies et les endroits humides.

Sauvagine - Scrophularia aguatica L. Plante vivace atteignant 120 cm de haut, dont la tige est tétraédrique. Les fleurs sont brun rouge verdâtre. Diffère de noueux dans une tige ailée plus haute.

Largement distribué dans la partie européenne de la Russie, en Sibérie et dans le Caucase. Il pousse dans les forêts, sur les prairies humides, le long des berges des rivières.

Les noriches contiennent des saponines, qui ont un effet irritant hémolytique et local prononcé.

Une intoxication norique a été rapportée chez des ovins et des bovins.

Euphorbia (Molokanka) - Euphobia L. (tableau IV a). Plantes vivaces ou annuelles. Fleurs anodines, recueillies dans de petites inflorescences. La famille des euphorbes est nombreuse. Leurs diverses espèces sont combinées par la présence de sucs toxiques caustiques, provenant abondamment des incisions de plantes. Le jardin euphorbe le plus toxique, tournesol, cyprès, épicé et vigne.

Il pousse dans la partie européenne de la Russie dans les endroits envahis par les mauvaises herbes, le long des routes, dans les potagers, sur les jachères, comme les mauvaises herbes dans les champs et les pâturages.

Le principe actif de l'asclépiade - la neuphorbine - est un anhydride de l'acide euphorbinique, présent dans la sève de lait des plantes. Le séchage réduit partiellement la toxicité de l'asclépiade.

L'intoxication par l'asclépiade a été observée chez les bovins (M.S. Zhuravlev, 1934), les porcs (I. Trokhin, 1941), les chevaux, les moutons et les chèvres. L'asclépiade donne au lait une teinte rose.

Clinique L'empoisonnement des animaux par l'asclépiade est le plus souvent observé dans les pâturages lorsqu'il mange des plantes vertes. Les premiers signes d'empoisonnement apparaissent le soir ou le lendemain. Ils se caractérisent par des lésions de tout le tractus gastro-intestinal et se traduisent par une salivation, une anxiété, un refus de manger, une augmentation du péristaltisme, accompagnée de diarrhée.

Il y a du sang dans les selles. Chez les animaux en lactation, le rendement en lait diminue ou la production de lait cesse. La mort est possible le premier jour de l'intoxication.

Traitement. Recommandé administration précoce de laxatifs de sel, protection de la membrane muqueuse enflammée du tractus gastro-intestinal en donnant des agents muqueux et enveloppants. Prescrire une grande quantité de lait, une infusion de camomille, des agents antimicrobiens anti-diarrhéiques et astringents.

Changements pathologiques. À l'autopsie, on constate une inflammation de la muqueuse intestinale (enflée, hyperémique, avec une hémorragie). Les hémorragies se trouvent dans l'estomac (abomasum, mesh, cicatrice). Le foie est élargi, flasque, sur une section de couleur argileuse. La vésicule biliaire est pleine, élargie. Les bourgeons sont flasques, dans une section d'argile.

La prévention Vérifiez les pâturages avant de faire paître les animaux. Les mauvaises herbes à lait ne devraient pas dépasser 1-3%, plus de 10% sont dangereuses. Détruire les mauvaises herbes.

Scilla - Mercurialis sp. Plantes dioïques de la famille des euphorbiacées. Fleurs sans pétales, indéfinissables. Il existe deux types de plantes: les pousses pérennes, poussant dans le sud du pays principalement dans les forêts de feuillus, parmi les arbustes; gommage d'un an, commun dans la partie européenne de la Russie sur les lieux et les champs de mauvaises herbes.

Substances toxiques d'origine végétale - méthylamine (merculianine), triméthylamine, substances contenant de la saponine, huile essentielle et substance amère.

L'empoisonnement est observé chez tous les animaux domestiques lors de la consommation d'herbe verte et de foin contenant des escargots. La tenue des étals des animaux les protège complètement des empoisonnements causés par la forêt.

Mary - Chenopodium L. Plantes annuelles et vivaces de la famille des coqs, d'une hauteur de 25 à 100 cm.

Il pousse dans les bandes occidentales et moyennes de la partie européenne de la Russie, en Sibérie occidentale, dans le Caucase, dans les endroits envahis par les mauvaises herbes, dans les jardins et les forêts.

Il y a en forme d'ambroside, encens, hybride, odorant et gentil Henry.

Certains types de mari sont toxiques.
La gaze hybride est donc toxique pour les porcs. L’encens et l’huile de marie hybride sont toxiques pour un certain nombre d’animaux.

Les autres plantes toxiques pour les animaux appartiennent à ce groupe: hochets, ecchymoses, pas à pas, tapus, dyskoriae, demoiselle à mille têtes, smolevka, feuilles de chardon, bâclées, lierre, stalnik, câpres, laxative, laxative, feuilles de mélèze, etc.

Toxicodynamique. Les plantes contenant de la saponine ont un effet irritant et hémolytique local. Ils provoquent des modifications inflammatoires de la membrane muqueuse du tractus gastro-intestinal et, après absorption, une hémolyse des cellules sanguines. La coque et le porte-savon les plus toxiques.

Les substances actives (gitagine et acide agrostémique) de la coque ont un fort effet hémolytique. Selon A.P. Onegov (1 ^ 33), en cas d'intoxication par une coque, le nombre de globules rouges et de leucocytes diminue à 3/3. L'empoisonnement des animaux par les plantes de ce groupe n'est pas si courant. Cependant, ils sont répandus dans toute la Russie. L'encrassement des pâturages et des champs de foin est important, ce qui détermine l'importance toxicologique de ces plantes.

Clinique Les signes d'intoxication animale par des plantes contenant des glycosides de saponine sont en grande partie identiques. Tout d'abord, il existe des phénomènes au niveau des organes du tractus gastro-intestinal: chez le porc, refus de se nourrir, salivation, vomissements; les chevaux ont des coliques, de la diarrhée; chez d'autres animaux - hypotension et atonie de la cicatrice, manque de chewing-gum. Après absorption des substances actives, faiblesse générale, dépression, affaiblissement de l'activité cardiaque, signes d'action sur les reins - mictions fréquentes, urines rougeâtres - hématurie. Le souffle est superficiel et rapide. Par la suite, des crampes désordonnées générales ou des contractions convulsives des muscles de groupes individuels.

L'empoisonnement des veaux ayant reçu du lait de vaches pâturées dans des pâturages encrassés est possible. L'animal ment et meurt dans les 2-3 jours.

Traitement. L'estomac (pancréas) doit être libéré du contenu en le lavant avec une solution de bicarbonate de sodium à 2%, une suspension de charbon actif ou de poly-sorb est injectée à l'intérieur, puis des laxatifs salés sont prescrits. Puis donnez des substances muqueuses et enveloppantes, du lait. Pour stimuler l'activité cardiaque et la respiration, une solution de glucose à 10% est administrée par voie intraveineuse, par voie sous-cutanée, une solution de caféine-benzoate de sodium, des glycosides cardiaques, à des doses thérapeutiques.

Changements pathologiques. À l'autopsie, une inflammation de la membrane muqueuse du tube digestif et des troubles hémodynamiques au niveau des organes parenchymateux sont constatés. Sous l'épicarde et l'hémorragie de l'endocarde. Les poumons sont gonflés et remplis de sang. La membrane muqueuse du pancréas est épaissie, avec des hémorragies étendues; le petit et le gros intestins sont enflammés par hémorragie, avec de multiples hémorragies. Foie avec signes de dégénérescence protéique et lipidique. Les reins sont hypertrophiés, sous la capsule de l'hémorragie. L'urine est une membrane muqueuse rougeâtre de la vessie avec de multiples hémorragies. Le sang est mal coagulé.

Chez les oiseaux intoxiqués par les coques, des infiltrats hémorragiques se trouvent dans les tissus sous-cutanés, la membrane muqueuse de l'œsophage est gonflée, accompagnée d'hémorragies, et les muscles de l'estomac et des intestins sont enflés, avec de multiples hémorragies. Foie flasque, couleur argile.

Vetsanekspertiza. Après des études de laboratoire et bactériologiques, la viande d’animaux tués de force est utilisée pour trier les produits cuits. Les organes internes sont utilisés conformément aux règles vétérinaires et sanitaires.

Usine de production d'huile de ricin - Ricinus communis L. (tableau IV b). Plante annuelle largement cultivée de 1,5 à 2 m de haut appartenant à la famille des euphorbiacées. La tige est ramifiée, creuse à l'intérieur. Les fleurs sont sphériques-ovales. Il est cultivé dans les territoires de Krasnodar et Stavropol et dans d’autres lieux à vocation technique - pour obtenir de l’huile de ricin.

La toxine albumine ricine est présente dans les carapaces de ricin et l'alcaloïde de ricinine dans toutes les parties de la plante.

Toxicodynamique. La toxicité de la ricine est due à son effet sur la coagulabilité de la fibrine. Avec l'administration sous-cutanée, son effet est renforcé; tandis que l'inflammation se produit au site d'injection avec la formation d'un abcès. Après absorption, la ricine provoque un essoufflement, des convulsions, une paralysie du système nerveux central, une gastro-entérite, accompagnée d'une diarrhée avec adjonction de sang.

La ricine est un poison vasculaire. Sous son influence, les vaisseaux deviennent perméables. L'ingestion fréquente de ricine dans le corps incite les animaux à s'y habituer et ils peuvent le transférer en quantités beaucoup plus élevées que l'original. La ricine a des propriétés cumulatives. L'empoisonnement nécessite de petites quantités de semences: 30 à 50 g suffisent pour les chevaux, 350 à 450 pour les bovins, 20 pour les veaux, 30 pour les ovins et 60 g pour les porcs. Le pourcentage de graines peut entraîner l’empoisonnement des animaux, en particulier des chevaux.

L'intoxication par la ricine est observée chez tous les animaux domestiques: chevaux, moutons, bovins, porcs, chiens et oies. Dans ce dernier cas, les graines de ricin ont un effet laxatif. Les intoxications par les bovins se produisent le plus souvent lors de la consommation de graines de plantes dans les courants et pendant la période de culture.

De très nombreux cas d'intoxication ont été détectés, principalement des moutons, des bovins et des chevaux, entraînant la mort de la consommation non seulement de graines, mais également de la masse verte de la plante.

Clinique Les intoxications par les graines de ricin se produisent le plus souvent de manière aiguë; un cours chronique est rare.

D'après les observations de M. Polyansky (1927), les premiers signes d'intoxication apparaissent chez les chevaux 4 à 6 heures après avoir consommé du fourrage grainé bouché par des graines de ricin, et le complexe de symptômes en pleine masse se développe en 10 à 20 heures. remplacé par l’anxiété, le désir d’avancer, les convulsions. À la suite d'une contraction convulsive des muscles du diaphragme, l'animal développe un hoquet particulier. La démarche devient fragile, les matières fécales mélangées avec du sang et une grande quantité de mucus. La température corporelle augmente. La respiration est plus silencieuse, l'activité cardiaque est affaiblie, la tachycardie. La quantité d'urine est réduite.

Une gastro-entérite, une faiblesse, des crampes et éventuellement une gi () NEC ANIMAL se développent.

Chez les bovins, la clinique commence par la diarrhée. Mélange fécal de sang, odeur fétide. La séparation du lait et du chewing-gum cesse, la température corporelle augmente. Les avortements sont possibles. L'issue de l'intoxication est plus favorable que celle des chevaux.

Chez les porcs et les petits bovins, la clinique d’empoisonnement ne diffère pas de la procédure d’empoisonnement chez les bovins.

Traitement. Le traitement symptomatique est principalement utilisé: lavage gastrique, nomination de substances enveloppantes et muqueuses, stimulants et agents toniques.

Changements pathologiques. Une autopsie révèle une inflammation hémorragique de la membrane muqueuse du tractus gastro-intestinal (hyperémie, hémorragies multiples), des modifications dégénératives des organes parenchymateux et du cœur.

Vetsanekspertiza. La viande d'animaux forcés tués est inoffensive et peut être expédiée pour transformation industrielle. Les organes internes sont éliminés.

Robinia, acacia blanc (pseudoacacia) - Robinia pseudacalia L. Un arbre de 30 à 50 m de haut de la famille des légumineuses. Les feuilles sont pennées, longues. Les fleurs sont blanches ou roses, parfumées. Les graines sont oblongues-ovales, brunes.

En tant qu'arbre décoratif, le robinier est élevé dans le sud de la partie européenne de la Russie, dans le Caucase, en Extrême-Orient et en Asie centrale. Токсикологическое значение имеет робиния кийская (R. viscosa venten) —дерево высотой до 4 м, разводимое в парках и садах с декоративной целью.

Оба вида акации содержат ядовитое вещество токсоальбумин робин. Преимущественно оно находится в коре деревьев. Кроме того, акация содержит алкалоид, а цветки — эфирное масло.

Токсикодинамика. Как и другие растительные токсоальбумины, робин обладает иммуногенными свойствами, а при местном применении сильно раздражает ткани. После всасывания он возбуждает, а затем парализует центральную нервную систему и вызывает агглютинацию эритроцитов.

Особенно чувствительны к робину лошади, более устойчивы жвачные. Животные травятся при обгладывании коры акации, реже — при объедании ветвей. Это происходит, когда к дереву привязывают голодную лошадь.

Clinique Отмечают сильные боли в области живота (колики), возбуждение, общую дрожь, судороги. Дыхание толчкообразное, сердечная деятельность ослаблена, пульс учащен, слизистые оболочки желтушны. Возбуждение сменяется угнетением, смерть наступает в течение 24 ч.

Лечение. Необходимо удалить или обезвредить яд. Для этого проводят промывание желудка, внутрь назначают адсорбирующие препараты. Лечение симптоматическое.

Патологоанатомические изменения. На вскрытии находят воспалительные изменения слизистой оболочки всего пищеварительного тракта и многочисленные кровоизлияния во многих органах и кишечнике, дегеративные изменения в печени, почках, сердце.

Профилактика. Следует устранить причины, способствующие отравлению.

К этой группе растений, содержащих сапонин-гликозиды, можно отнести погремок, вьюнок полевой, очиток едкий, переступень, подмаренник и др. Сапонин-гликозиды и подобные по действию вещества находятся также в грыжнике гладком, истоде, фиалке, звездчатке злачной и др.
<< Précédent Suivant >>
= Passer au contenu du manuel =

РАСТЕНИЯ, ВЫЗЫВАЮЩИЕ ПРЕИМУЩЕСТВЕННО ПОРАЖЕНИЕ ЖЕЛУДОЧНО-КИШЕЧНОГО ТРАКТА И ОДНОВРЕМЕННО ДЕЙСТВУЮЩИЕ НА ЦЕНТРАЛЬНУЮ НЕРВНУЮ СИСТЕМУ И ПОЧКИ (РАСТЕНИЯ, СОДЕРЖАЩИЕ САПОНИН-ГЛИКОЗИДЫ)

  1. РАСТЕНИЯ, ВЫЗЫВАЮЩИЕ ПРЕИМУЩЕСТВЕННО ПОРАЖЕНИЕ ОРГАНОВ ДЫХАНИЯ И ПИЩЕВАРИТЕЛЬНОГО ТРАКТА (РАСТЕНИЯ, СОДЕРЖАЩИЕ ТИОГЛИКОЗИДЫ)
    Гликозидами называются эфироподобные органические соединения, легко распадающиеся на углеводную часть (гликон) и одно или несколько других веществ, которые называются агли-конами, или генинами (несахаристая часть). После всасывания в желудочно-кишечном тракте они также распадаются на гликон и агликон. Гликозиды нестойки и быстро распадаются при выделении их из растений, а также в процессе
  2. РАСТЕНИЯ, ПРЕИМУЩЕСТВЕННО ДЕЙСТВУЮЩИЕ НА ЦЕНТРАЛЬНУЮ НЕРВНУЮ СИСТЕМУ
    РАСТЕНИЯ, ПРЕИМУЩЕСТВЕННО ДЕЙСТВУЮЩИЕ НА ЦЕНТРАЛЬНУЮ НЕРВНУЮ
  3. РАСТЕНИЯ, ВЫЗЫВАЮЩИЕ ПРЕИМУЩЕСТВЕННОПОРАЖЕНИЕ СЕРДЦА (РАСТЕНИЯ, СОДЕРЖАЩИЕ СЕРДЕЧНЫЕ ГЛИКОЗИДЫ)
    Сердечные гликозиды содержатся в различных видах наперстянки, в горицвете, ландыше, обвойнике, желтушнике, харге и других растениях. Гликозиды всех перечисленных растений имеют общее химическое строение и оказывают в основном одинаковое фармакологическое, а в больших дозах и токсическое действие на сердце. На перстянка — Digitalis L. Род Digitalis включает 34 вида растений, 7 из них
  4. Отравление растениями, содержащими сапонин-гликозиды и лактон-протоанемонин
    Растений, которые накапливают сапонин-гликозиды и лактон-протоанемонин огромное количество. Основные из них: лютик ядовитый, лютик едкий, лютик жгучий, лютик-чистяк, ветреница дубравная или тенистая, ветреница лютиковая, прострел, прострел раскрытый (сон-трава), прострел луговой (ветреница луговая), калужница болотная, ломонос, ломонос прямой, очный цвет и др. Ядовитые начала. Вышеуказанные
  5. РАСТЕНИЯ, ВЫЗЫВАЮЩИЕ ПРЕИМУЩЕСТВЕННО ПОРАЖЕНИЕ ПЕЧЕНИ
    Люпин — Lupinus L. Однолетнее растение высотой до 1,5 м. Стебель облиственный. Цветы довольно крупные, собранные кистями. Семена различной окраски. В России растет большое количество люпинов. Среди них люпин узколистный, желтый (рис. 17), многолистный, белый. Культивируется в европейской части России. Токсичность люпинов связана с наличием в них алкалоидов люпинина, спартеина, люпинидина
  6. . РАСТЕНИЯ, ВЫЗЫВАЮЩИЕ СИМПТОМЫ НАРУШЕНИЯ СОЛЕВОГО ОБМЕНА. РАСТЕНИЯ,СОДЕРЖАЩИЕ ОРГАНИЧЕСКИЕ КИСЛОТЫ И ИХ СОЛИ
    Щавель малый (щавелек, овечий щавель) — Rumex acetosella L. (рис. 30). Низкорослое растение высотой 10—20 см. Имеет несколько ветвящихся стеблей. Цветы мелкие, зеленовато-красноватые. Растет повсеместно как многолетний сорняк, засоряющий поля, луга, степи, встречается среди кустарников. Щавель большой — Rumex acetosa L. Растение высотой 30— 60 см. На конце прямого бороздчатого стебля
  7. . PLANTES EXCITANT LE SYSTEME NERVEUX CENTRAL
    Black Belena - Hyoscuamus niger L. (tableau I a). Appartient à la famille des solanacées. Plante biannuelle de 30 à 100 cm de hauteur, dégageant une odeur désagréable. La racine est ramifiée, tige. La tige est dressée et densément recouverte de poils collants et mous. Les feuilles sont grandes, alternes. Les fleurs sont de taille moyenne, jaune sale, avec des nervures violet foncé plus ou moins visibles. Floraison en juin - juillet, graines
  8. PLANTES FORGANT LE SYSTEME NERVEUX CENTRAL
    Auto-pavot (pavot, pavot sauvage) - Papaver rhoeac L. (Fig. 2). Plante herbacée annuelle de 25 à 60 cm de hauteur, dont la tige est dressée et presque non ramifiée. Feuilles deux ou trois fois piquées, disséquées, couvertes de poils durs et saillants. Les fleurs sont grandes, rouge vif. Le fruit est une capsule obovale avec de petites graines à l'intérieur. Pousse dans les régions méridionales de la Russie, dans le Caucase,
  9. Отравление растениями, содержащими сердечные гликозиды
    К растениям, содержащим сердечные гликозиды, относятся различные виды наперстянок: наперстянка крупноцветная, наперстянка красная (пурпуровая). В различных частях растения все наперстянки содержат гликозиды дигитоксин и гиталин, которые обладают специфическим кардиотоническим действием и высокой степенью кумуляции. Ландыш майский. Все части растения содержат различные гликозиды:
  10. РАСТЕНИЯ, ДЕЙСТВУЮЩИЕ НА ЦЕНТРАЛЬНУЮ НЕРВНУЮ И ДРУГИЕ СИСТЕМЫ
    Безвременник осенний — Colchicum autumnale L. (рис. 4). Многолетнее луковичное растение. Луковицы крупные, покрытые бурыми влагалищами, из которых осенью вырастает цветочный стебель высотой до 15 см. Цветки крупные розовые или фиолетово-розовые. Цветет в августе—сентябре без образования листьев. Растет на западе и юго-западе европейской части России на низинных сырых лугах. В России растет
  11. Отравление растениями, содержащими гликозиды
    Отравление растениями, содержащими
  12. РАСТЕНИЯ, МАЛО ИЗУЧЕННЫЕ В ТОКСИКОЛОГИЧЕСКОМ ОТНОШЕНИИ. РАСТЕНИЯ, СОДЕРЖАЩИЕ ЭФИРНЫЕ МАСЛА
    Растений, содержащих эфирные масла и обладающих специфическим, часто приятным запахом, довольно много. С токсикологической точки зрения многие из них мало изучены. Будра плющевидная — Glechoma hederacea L. Многолетнее растение длиной 70 см. Стебель ползучий. Цветки синевато-лиловые. Плод — орешек. Растет в лесной и лесостепной зонах европейской части России, на Кавказе, в Западной и
  13. Желудочно-кишечный тракт, почки и печень.
    Изменения желудочно-кишечного тракта в процессе беременности связаны главным образом с анатомическим его смещением увеличивающейся маткой. Ось желудка меняет свое положение от вертикального к горизонтальному, что ведет к нарастанию внутрижелудочного давления и изменению угла соединения желудка с пищеводом. Это в свою очередь приводит к относительной недостаточности пищеводного сфинктера. Если у
  14. Инфекции, поражающие преимущественно желудочно-кишечный тракт
    В этом разделе рассмотрены лишь те инфекции, которые являются основной причиной диареи. {foto70} Вирусные энтерит и диарея. Острую самокупирующуюся инфекционную диарею (понос) — главную причину детской смертности — чаще всего вызывают кишечные вирусы (ротавирусы); возбудители, подобные вирусам Норвока; коронавирусы; адено- и астровирусы. У младенцев инфекционная диарея может сопровождаться
  15. Семиотика поражений органов желудочно-кишечного тракта. Основные синдромы.
    Семиотика поражений органов желудочно-кишечного тракта. Основные
Portail médical "MedguideBook" © 2014-2019
info@medicine-guidebook.com