Accueil
À propos du projet
Actualités médicales
Pour les auteurs
Livres autorisés sur la médecine
<< Précédente Suivant >>

Hétérochronisme et contradictions du développement humain individuel

Le développement individuel de l'homme, comme tout autre organisme, est l'ontogenèse du programme phylogénétique qui y est établi. La durée normale de la vie humaine et le changement successif des phases du développement individuel sont strictement déterminés par ce programme et les spécificités de l'Homo sapiens. La conception, la naissance, la maturation, la maturité, le vieillissement, la vieillesse sont les principaux points de la formation du corps humain. Dans l'ontogenèse humaine, de nombreuses contradictions surgissent entre l'hérédité et l'environnement, divers régulateurs de la vie, différents systèmes, organes et tissus dans la structure intégrale du corps. L'une des contradictions internes importantes de l'évolution ontogénétique doit être considérée comme le développement inégal de divers systèmes et de leurs régulateurs.

Les sciences naturelles, la psychologie, la médecine et la pédagogie ont accumulé un énorme fonds de connaissances sur la croissance et la différenciation inégales et hétérochrones des tissus, des systèmes osseux et musculaires, des diverses glandes de sécrétion interne, des principaux départements du système nerveux central et des systèmes analytiques des enfants et des adolescents. En détail, les phénomènes d'hétérochronisme de maturation somatique, pubertaire et neuropsychique sont connus. Le moment de chacune de ces formes de maturation diverge de manière très significative et leur variabilité augmente à mesure qu'elle approche de la maturité.

Initialement, on pensait que les irrégularités des changements et l'hétérochronisme des phases de développement étaient des phénomènes spécifiques aux seuls processus de croissance et de maturation. Cependant, l'expérience des études morphophysiologiques, biochimiques et psychophysiologiques des processus de vieillissement a montré que l'hétérochronisme des processus d'involution et le vieillissement inégal des systèmes individuels ne sont pas moins importants pour l'ontogenèse en général que l'hétérochronisme de maturation.

La formation de l'intégrité de l'organisme et sa stabilisation à un certain niveau optimal pour l'espèce en état de maturité, en fonction des effets généraux de la maturation, déterminent elles-mêmes les processus d'involution. On sait que l'un des facteurs importants de longévité est l'hérédité, que l'on retrouve chez plusieurs générations de centenaires, de jumeaux identiques, etc. Cependant, ce facteur n'est pas le seul, et son action est toujours en quelque sorte médiée par les conditions d'existence de l'organisme dans l'environnement, la nature de l'éducation et de l'activité. La plus grande variabilité individuelle sous l'influence de ces facteurs est possédée par les fonctions cérébrales, en particulier les fonctions du cortex cérébral. Parmi ces fonctions, à leur tour, les plus variables sont les fonctions verbales des hémisphères cérébraux, dont l'involution est l'une des plus récentes. Le développement général de la vie est associé à de telles caractéristiques de l’utilisation, de l’accumulation et de la reproduction des ressources du corps, qui déterminent la longévité et l’espérance de vie globale d’une personne. L'inégalité des processus et l'hétérochronisme du changement d'état de l'individu, exprimant les contradictions internes du développement, contiennent diverses possibilités de vie - du vieillissement prématuré à la longévité.

L'étude de ces opportunités est l'une des tâches principales de la gérontologie - la science du vieillissement, de la vieillesse et de la longévité humaine. Cette nouvelle science étudie de manière approfondie la gérontogenèse et révèle les effets du vieillissement de certains organes et fonctions à un âge avancé, et certains non seulement à l'âge adulte, mais aussi chez les jeunes. Il est loin d'être toujours possible d'expliquer un tel hétérochronisme des processus d'involution par des causes génétiques et généralement biologiques. Par conséquent, la gérontologie accorde une grande attention à l'étude du mode de vie et du mode de vie des centenaires, des habitudes morales (attachements et goûts), des relations dans la famille et dans d'autres communautés, de l'expérience de travail, des professions, etc. Tout cela va bien au-delà des limites de l'ontogenèse elle-même comme la mise en œuvre d'un programme phylogénétique dans le développement d'un individu. On peut dire que la gérontologie étudie non seulement l'ontogenèse, mais aussi le chemin de vie d'une personne dont l'empreinte se superpose aux phases ontogénétiques, notamment à la maturité, au vieillissement et à la vieillesse.

Le chemin de vie d'une personne est un processus de formation et de développement d'une personne dans une certaine société, un contemporain d'une certaine époque et un pair d'une certaine génération. Dans le même temps, les phases du chemin de vie sont datées par des événements historiques, un changement dans les modes d'éducation, des changements dans le mode de vie et le système de relations, la somme des valeurs et du programme de vie - les objectifs et le sens de la vie que cette personne possède. Les phases du chemin de vie se superposent aux stades d'âge de l'ontogenèse, et à tel point qu'à l'heure actuelle, certains stades d'âge sont désignés précisément comme des phases du chemin de vie, par exemple, les enfants d'âge préscolaire et scolaire. Dans la pratique, les étapes de l'éducation publique, de l'éducation et de la formation qui constituent la totalité des phases préparatoires du chemin de vie, de la formation de la personnalité, sont devenues les caractéristiques déterminantes des périodes de croissance et de maturation de l'individu.

Dans le processus d'éducation et d'éducation du public, c'est-à-dire dans le processus de formation des personnes d'une génération donnée, les «personnages typiques de l'époque», les propriétés socialement valables du comportement et de l'intelligence, les fondements d'une vision du monde et de la préparation au travail prennent forme. La variabilité individuelle de toutes ces propriétés d'une personne en tant que personne est déterminée par l'interaction des principales composantes du statut (économique, juridique, familial, scolaire, etc.), le changement des rôles et des systèmes de relations dans les collectifs (macro et micro-groupes), dans la formation sociale générale d'une personne. Selon la nature de cette interaction, le développement des propriétés individuelles se produit de manière inégale, à chaque instant - hétérochronique. L'incohérence interne du développement de la personnalité, qui se manifeste par l'inégalité et l'hétérochronisme du changement dans ses fonctions sociales, ses rôles et ses conditions, est un facteur renforçant l'incohérence interne de l'évolution ontogénétique.

L'influence spécifique du développement social de l'individu sur l'intensification des processus verbaux et cognitifs de l'activité cérébrale humaine revêt une importance particulière. Cependant, une telle influence du processus de formation de la personnalité sur l'évolution ontogénétique d'un individu se produit à un certain stade de l'ontogenèse et augmente à mesure qu'une personne accumule une expérience de vie et une activité sociale. Cela est compréhensible, car la formation de la personnalité se produit beaucoup plus tard que l'individu.

Le point de départ de l'ontogenèse est le zygote et l'ensemble du processus d'embryogenèse avec ses deux phases (embryon et fœtus), la transition de la phylogénie à l'ontogenèse est le début de l'individu, dont les caractéristiques peuvent être vues dans le mécanisme d'hérédité et de conservation du code génétique spécifique. Ainsi, l'émergence d'un individu n'est pas un acte instantané de sa création par un couple parental; il a des sources plus profondes de phylogénie et d'hérédité, transmises par un couple parental. De plus, l'individu en formation subit une série de métamorphoses au cours de la période utérine de la vie. Par conséquent, l'individu «commence» bien avant la naissance et le nouveau-né a déjà une certaine histoire de développement.

Il a été établi que dès les premières semaines de la vie, de manière très intensive et avec une vitesse croissante, une masse de compétences sensori-motrices et de mécanismes de comportement, d'orientation dans l'environnement et de communication avec les gens se forment. Cependant, tout cela se produit dans certaines conditions d'éducation, de santé et d'hygiène de la personne née, non seulement de la mère et du père, mais aussi d'autres personnes proches. Un indicateur du progrès social est la transformation de ces préoccupations des affaires privées de la famille aux affaires de la société tout entière.

C'est précisément à cause de cela que la mortalité infantile (la plus courante dans la petite enfance) a diminué dans de nombreux pays et, par conséquent, l'espérance de vie humaine moyenne a augmenté. Les faibles indices de l'espérance de vie moyenne dans les pays sous-développés sont le résultat, tout d'abord, d'une mortalité élevée des enfants à un âge précoce et de l'absence de conditions économiques et éducatives favorables. À partir du moment de la naissance, une personne dépend des conditions sociales d'existence, d'éducation et de récupération, est formée comme une créature animée, dont l'évolution psychologique n'est pas moins, et peut-être plus importante que physique, un indicateur de la normalité du développement ontogénétique et de la préparation aux mécanismes du comportement humain (marche droite, articulation et discours moteur en général, contacts sociaux, activités de fond sous forme de jeu, etc.).

Cependant, ces deux caractéristiques - la conditionnalité sociale du développement et la présence d'un appareil neuropsychique complexe, acquis individuellement - sont encore insuffisantes pour affirmer qu'un nouveau-né ou un nourrisson est une personne, que la formation de la personnalité est le moment de la naissance, de la marche, du babillage, de l'apparition des premières réactions sélectives à une personne etc. Le fait que les propriétés typologiques du système nerveux et du tempérament, ainsi que les inclinations considérées comme la base dite naturelle de la personnalité, ne peuvent pas être considérés comme des preuves plus convaincantes pendant ces périodes. Toutes ces propriétés humaines déterminées génotypiquement existent initialement quelle que soit la personnalité, avec quels ensembles de caractéristiques sociales elles posséderont. On peut considérer comme établi que, sur la base de divers types de système nerveux, le même type de caractère peut se former, tout comme des propriétés caractéristiques contrastées peuvent être trouvées chez les personnes ayant le même type de système nerveux. Ce n'est qu'au cours du développement d'une personne émergente que ces propriétés sont incluses dans la structure générale de la personnalité et médiées par elle.

Aux premières étapes de la formation de la personnalité, les propriétés neurodynamiques affectent le rythme et la direction de la formation des propriétés personnelles d'une personne. Cependant, les propriétés personnelles elles-mêmes sont associées au mode de vie moderne d'une société et d'un peuple donnés, à l'histoire du développement social, en particulier à l'histoire du développement culturel, politique et juridique, qui a déterminé la formation d'un mode de vie moderne.

Une personne née dans un certain endroit d'un pays donné dans une famille occupant une certaine position dans la société, dont les parents ont l'un ou l'autre statut économique, politique et juridique (corrélation des droits et des devoirs), est formée dans ces conditions spécialement définies qui déterminent le moment initial et initial de sa vie le chemin. La formation d'un enfant en tant qu'individu dépend non seulement du statut de la famille, qu'il trouve établie, mais aussi du développement de ses parents à partir du moment où l'enfant naît de nouveaux rôles familiaux pour eux. L'atmosphère spirituelle de la famille - consentement relatif ou tension dans les relations, proximité des parents avec l'enfant, stratégies et tactiques parentales communes - dépend davantage de ces fonctions et rôles sociaux des parents que du statut de la famille et de sa position dans la société.

La formation des traits de personnalité initiaux est associée à la formation d'un ensemble constant de liens sociaux, réglementés par des normes et des règles, au développement de moyens de communication avec leur appareil symbolique (principalement le vocabulaire et la structure grammaticale de la langue), à ​​une activité substantielle avec sa motivation sociale, à la conscience de la famille et à d'autres rôles. De même que l'émergence d'un individu est un processus d'embryogenèse long et polyphasique, la formation d'un individu est un processus long et polyphasique de socialisation précoce d'un individu, qui se produit le plus intensément au cours des deuxième ou troisième années de la vie d'une personne.

À l'avenir, la formation des traits de personnalité procède respectivement de manière inégale et hétérochronique de la séquence d'assimilation des rôles et du changement de position de l'enfant dans la société. Cet hétérochronisme de la formation de la personnalité se superpose à l'hétérochronisme de la maturation de l'individu et renforce l'effet général de la simultanéité des états fondamentaux de l'homme.

Sans aucun doute, les points de référence pour l'ontogenèse et l'histoire de la personnalité sont séparés par plusieurs mois de vie et des facteurs significativement différents.
La «personnalité» est toujours plus jeune que «l'individu» chez la même personne; l'histoire de la personne, ou chemin de vie (biographie), bien que marquée par la date de naissance, commence cependant bien plus tard. Ses principaux jalons précoces sont l'admission d'un enfant à la maternelle et, surtout, à l'école, ce qui conduit à un cercle plus large de liens sociaux et à l'inclusion d'institutions et de communautés modernes dans le système.

La formation d'une personne en tant que personne est associée à un niveau relativement élevé de développement neuropsychique, qui est une condition interne nécessaire à cette formation. Sous l'influence de l'environnement social et de l'éducation, un certain type de réflexion, d'orientation dans l'environnement et de régulation des mouvements chez l'enfant se développe, la conscience se développe, c'est-à-dire la propriété la plus courante de l'homme en tant que sujet de connaissance.

Même avant le mouvement indépendant et la parole active, la structure sensorimotrice nécessaire à l'activité substantielle et les types les plus courants d'actions objectives des mains se forment. Simultanément aux propriétés du sujet de connaissance, les propriétés du sujet d'activité se forment. Les deux types de nouvelles propriétés (directement déterminées par les propriétés du monde objectif, les propriétés objectives et l'activité objective) sont fortement influencées par le complexe de connexions sociales dont l'individu est originaire.

La formation sociale d'une personne ne se limite pas à la formation d'une personnalité - un sujet de comportement social et de communication. La formation sociale d'une personne est à la fois la formation d'une personne en tant que sujet de cognition et d'activité, à partir de jeux et d'enseignements, se terminant par le travail, si l'on suit la classification bien connue des types d'activité humaine. La transition du jeu à l'apprentissage, le changement des différents types d'apprentissage, la préparation au travail dans la société, etc. - ce sont à la fois des étapes de développement des propriétés du sujet de la connaissance et de l'activité, des changements de positions sociales.

Diverses caractéristiques de la personne émergente se manifestent dans l'inadéquation des motifs du comportement social et des intérêts cognitifs, dans l'isolement relatif des valeurs morales, esthétiques et gnostiques, dans les différences entre les tendances de la personnalité et ses potentiels en tant que sujet de connaissance et d'activité.

Une définition objective des critères de maturité humaine n'est pas moins difficile qu'une définition objective du «début» d'un individu, de la personnalité, du sujet et de l'hétérochronisme de tous ces états. Ce n'est pas un hasard si ce sont précisément ces difficultés qui ont conduit dans la littérature psychologique moderne à remplacer le concept de «maturité» par le terme «maturité» (dans la littérature anglo-américaine, la maturité est dénommée «Maturité», l'âge adulte comme «Adulte») afin d'éviter de nombreuses complications, parfois considérées irrésistible.

La maturité (l'âge adulte) d'une personne en tant qu'individu - somatique et sexuel - est déterminée par des critères biologiques. Comparé à d'autres primates, une personne n'a qu'une large gamme de variabilité individuelle des moments d'achèvement de la somatique et de la puberté, le début de la maturité physique. Cependant, si chez tous les animaux, y compris les primates, la maturité physique signifie la maturité de tout l'organisme - ses fonctions vitales et ses mécanismes de comportement, alors chez l'homme, le développement neuropsychique ne rentre pas dans le cadre de la maturité physique. Le développement intellectuel, inextricablement lié à l'éducation, a ses propres critères de maturité mentale, associés à un certain niveau de connaissances inhérent à un système éducatif donné à une époque historique donnée.

La maturité mentale elle-même et les critères de sa détermination sont historiques. Dans une plus grande mesure encore, il s'agit de nombreux phénomènes de maturité civique, avec le début desquels une personne devient une personne pleinement capable juridiquement, un sujet de droits civils (par exemple, électoral), une figure politique, etc. Tous ces phénomènes varient selon la formation socio-économique, la structure de classe de la société, les caractéristiques et traditions nationales, etc. et ne dépendent en aucune façon du développement physique de l'homme. Dans la vie publique, la définition de la maturité du travail, c'est-à-dire la pleine capacité de travail, dont les critères sont largement liés au développement physique et mental.

Par conséquent, le début de la maturité humaine en tant qu'individu (maturité physique), personnalité (civique), sujet de cognition (maturité mentale) et de travail (capacité de travailler) dans le temps ne coïncide pas, et cet hétérochronisme de la maturité est préservé dans toutes les formations.

La diversité des moments caractérisant la fin de la vie humaine est encore plus prononcée. Une telle fin pour un individu est la mort, avec laquelle, bien sûr, toute existence matérielle de tous les autres états de l'homme en tant que personne et sujet d'activité cesse. Однако историческая личность и творческий деятель, оставившие потомкам выдающиеся материальные и духовные ценности, т.е. активные субъекты познания и труда, обретают социальное бессмертие, идеальная форма существования которого оказывается реальной силой общественного развития.

Но нас в большей мере, чем бессмертие, интересует парадокс завершения человеческой жизни. Парадокс этот заключается в том, что во многих случаях те или другие формы человеческого существования прекращаются еще при жизни человека как индивида, т.е. их “умирание” наступает раньше, чем “физическое одряхление” от старости. Такое состояние имеет место тогда, когда человек сам развивается в направлении растущей социальной изоляции, постепенно отказываясь от многих функций и ролей в обществе, используя свое право на социальное обеспечение. Постепенное освобождение от обязанностей и связанных с ними функций приводит к деформации структуры личности.

Научные данные о долгожителях свидетельствуют о том, что одной из их характеристик является живая связь с современностью, а не социальная изоляция, сопротивление внешним и внутренним условиям, благоприятствующим такой изоляции (почти полное отсутствие сверстников в своей среде, резкое понижение зрения и слуха и т.д.). В таких случаях сохранность личности обеспечивается до самой смерти человека, даже если она наступает после ста лет жизни.

По сравнению с долгожителями с сохранившейся личностью некоторые “начинающие” пенсионеры в 60-65 лет кажутся одряхлевшими, страдающими от образовавшихся вакуумов и чувства социальной неполноценности. С этого возраста для них начинается драматический период умирания личности. Явления деперсонализации такого рода приводят к функциональным нервным и сердечно-сосудистым, в общем, к психогенным заболеваниям.

Следует отметить, что подобные явления, которые можно назвать деформацией личности, возникают обычно в связи с прекращением профессиональной деятельности в той или иной области общественной жизни, производства и культуры. Иначе говоря, такая деформация - последствие коренного изменения образа жизни и деятельности, статуса и ролей человека в обществе, главнейшей из которых является участие в трудовой деятельности, созидание материальных и духовных ценностей. Внезапное блокирование всех потенциалов трудоспособности и одаренности человека с прекращением многолетнего труда не может не вызвать глубоких деформаций в структуре личности.

В последние десятилетия человеческой жизни гетерохронность состояний личности и субъекта уменьшается, а их взаимозависимость во времени усиливается. Но тем более возрастает дистанция между ними и временными характеристиками человека как индивида, т.е. возрастом, на поздней стадии онтогенеза. Та или иная степень сохранности, деградации или полного одряхления является функцией не только возраста, но и социально-трудовой активности, т.е. продуктом не только онтогенетической эволюции, но и жизненного пути человека как личности и субъекта деятельности.

Эти формы существования и развития человека, изменяющиеся в разные периоды человеческой жизни, характеризуются специфическими комплексами психофизиологических особенностей. Противоречия между этими формами с их различными психофизиологическими характеристиками не могут отвлекать нас от единства человека во всей множественности его состояний и свойств. Это единство представлено в исторической природе человека, взаимопроникновении социального и биологического, социальной детерминации биофизиологических механизмов развития, слиянии натурального и культурного развития человека в его психической эволюции, в развитии индивидуального сознания. Общим эффектом этой интеграции всех свойств человека как индивида, личности и субъекта деятельности является индивидуальность, с ее целостной организацией и саморегуляцией. Самосознание и “я”, характер и талант человека с их неповторимостью - все это самые поздние продукты его развития.

Образование индивидуальности и обусловленное ею единое направление развития индивида, личности и субъекта в общей структуре человека стабилизируют эту структуру и являются важными факторами высокой жизнеспособности и долголетия.

Фазное протекание целостного жизненного цикла, охватывающего процесс индивидуального развития от рождения до смерти, есть последовательная смена моментов становления, эволюции и инволюции индивида. Эта развертывающаяся цепь изменений является одним из фундаментальных эффектов необратимости времени, действия “стрелы времени”.

Общая продолжительность жизни как первая характеристика возраста дополняется второй его характеристикой - необратимой сменой фаз индивидуального развития, а затем третьей - длительностью каждой отдельной фазы.

Возрастные изменения в динамике жизненного цикла содержат оба параметра времени - длительность бытия и временную последовательность смены фаз. В современной возрастной психологии далеко не всегда учитывается эта взаимосвязь параметров времени. Широко распространенные в ней принципы конструирования возрастных симптомокомплексов, относящихся к отдельному периоду человеческой жизни, представляют собой абстрагирование от целостного хода исторического развития с его “стрелой времени” и своего рода консервацию в статистических показателях динамики возрастных преобразований. Путем известного обособления отдельной фазы жизни от реального хода смены фаз в индивидуальном развитии, теоретически возможно отделить один параметр времени от другого (длительность данного состояния или фазы от временной последовательности фаз жизни).

Однако человек не “монтируется” из отдельных возрастов как своеобразных блоков развития с присущей каждому из них длительностью протекания. Внутри любого предшествующего периода складываются ресурсы и резервы последующего развития, за каждым из отдельных периодов жизни, говоря словами А.А.Ухтомского, скрыта история системы. Благодаря воспитанию и другим целенаправленным формам социального управления индивидуальным развитием обеспечивается перспективная ориентация этого развития на последующие годы, подготовленная, разумеется, филогенетической программой онтогенетической эволюции человека. Все последующие фазы развития преемственно связаны с предшествующими, причем не только со смежными, но и с весьма отдаленными, начиная с раннего детства.

Речь идет, следовательно, о генетических связях в индивидуальном развитии, о противоречивых переходах между фазами этого развития, которые носят то плавный и постепенный, то скачкообразный и конфликтный характер. Подход к индивидуальному развитию как к совокупности генетических связей между разнопорядковыми фазами развития человека является наиболее ценным не только для психологии, но и для естествознания. Этот подход связан с новейшим пониманием организма как целостной, саморегулирующейся системы.
<< Précédente Suivant >>
= Passer au contenu du manuel =

Гетерохронность и противоречия индивидуального развития человека

  1. "Acme" dans le contexte du développement humain individuel
    Plan 1. Individualité dans le système des qualités humaines et de l'acmé. 2. L'individualité intégrale comme résultat et comme condition du développement humain. 3. Le style comme système de mise en correspondance de l'individualité d'une personne avec l'environnement. 4. Typologie des styles. Mots clés: individualité, individualité intégrale, style individuel d'activité, style d'activité professionnelle. -
  2. "Acme" dans le contexte du développement humain individuel
    Plan 1. Individualité dans le système des qualités humaines et de l'acmé. 2. L'individualité intégrale comme résultat et comme condition du développement humain. 3. Le style comme système de mise en correspondance de l'individualité d'une personne avec l'environnement. 4. Typologie des styles. Mots clés: individualité, individualité intégrale, style individuel d'activité, style d'activité professionnelle. -
  3. "Acme" dans le contexte du développement de l'individualité
    Plan 1. Le concept de personnalité. 2. L'essence de la compétence autopsychologique comme moyen de développer une acmé dans le contexte de la personnalité. 3. Composantes acméologiques de l'activité autopsychologique. 4. Typologies de personnalité et de caractère. 5. Types de défenses psychologiques. 6. Typologie des styles de pensée. Mots-clés: individualité, compétence autopsychologique,
  4. "Acme" dans le contexte du développement de l'individualité
    Plan 1. Le concept de personnalité. 2. L'essence de la compétence autopsychologique comme moyen de développer une acmé dans le contexte de la personnalité. 3. Composantes acméologiques de l'activité autopsychologique. 4. Typologies de personnalité et de caractère. 5. Types de défenses psychologiques. 6. Typologie des styles de pensée. Mots-clés: individualité, compétence autopsychologique,
  5. Гетерохронность развития АК
    Гетерохронность развития АК проявляется в наличии индивидуальных вариантов формирования компонентов структуры АК, что определяется возрастными, профессиональными, психофизиологическими факторами. Мы исходили из того, что процесс взросления растущего человека характеризуется гетерохронным развитием гетерогенных по своей природе процессов и взаимодействием всех "ипостасей" человека как
  6. Интегральная индивидуальность как результат и как условие развития человека
    Целостную характеристику индивидуальных свойств человека В.С.Мерлин обозначил понятием индивидуальная интегральность, рассматривая ее как объект междисциплинарного исследования, как объект исследования всех наук о природе и обществе1. Теория индивидуальная интегральность возникла в русле дифференциальной психофизиологии, что и предопределило ее особенности. Согласно теории, индивидуальная
  7. Интегральная индивидуальность как результат и как условие развития человека
    Целостную характеристику индивидуальных свойств человека В.С.Мерлин обозначил понятием индивидуальная интегральность, рассматривая ее как объект междисциплинарного исследования, как объект исследования всех наук о природе и обществе*. Теория индивидуальная интегральность возникла в русле дифференциальной психофизиологии, что и предопределило ее особенности. Согласно теории, индивидуальная
  8. Биологическое и социальное в природе человека – единство и противоречие
    Появление человека явилось логической ступенью эволюции животного мира на Земле. В нем воплотилось все то лучшее, что за время своего развития накопила природа. Вместе с тем человек явился принципиально новым явлением в природе, что сразу же поставило его над всеми остальными представителями животного мира. Суть отличия человека от последних можно свести к следующим положениям. Переход
  9. Обстоятельства, обусловливающие противоречия между эволюционным прошлым человека и нынешним образом жизни.
    Можно выделить следующие обстоятельства, обусловливающие противоречия между эволюционным прошлым человека и нынешним образом жизни: - снижение двигательной активности современного человека ниже уровня, который обеспечивает в эволюции организму выживание; - противоречие между снижающейся двигательной активностью и все возрастающей нагрузкой на мозг человека, с возникающим перенапряжением
  10. Противоречия личностного и профессионального развития
    Принято считать, что внутренние противоречия являются отражением объективных противоречий бытия личности и, в зависимости от соотношения возможностей личности и силы противоречий, выступают либо в качестве движущих сил поступательного развития личности и роста ее как профессионала, либо порождают деструктивные профессиональные деформации и возникновение неврозов. В категориальном аппарате
  11. Противоречия личностного и профессионального развития
    Принято считать, что внутренние противоречия являются отражением объективных противоречий бытия личности и, в зависимости от соотношения возможностей личности и силы противоречий, выступают либо в качестве движущих сил поступательного развития личности и роста ее как профессионала, либо порождают деструктивные профессиональные деформации и возникновение неврозов. В категориальном аппарате
  12. Концепции конвергенции и противоречия двух факторов возрастного развития
    В опытах Э.Торндайка (исследование приобретенных форм поведения), в исследованиях И.П.Павлова (изучение физиологических механизмов научения) подчеркивалась возможность возникновения на инстинктивной основе новых форм поведения. Было показано, что под влиянием среды наследственные формы поведения обрастают приобретенными умениями и навыками. В результате этих исследований появилась уверенность в
  13. Кризис индивидуальной жизни человека
    Смерть с точки зрения психологии – это кризис индивидуальной жизни, последнее критическое событие в жизни человека. Являясь на физиологическом уровне необратимым прекращением всех жизненных функций, имея неминуемую личную значимость для человека, смерть одновременно является и элементом психологической культуры человечества. Ф.Арьес считал, что установки человека в отношении смерти на
  14. INDIVIDUALITÉ DE L'HOMME ET DE SON ACME
    Lorsque nous essayons de comprendre une telle caractéristique de l'acné d'une personne comme son originalité significative, sa gamme de manifestations, sa taille, le moment de sa réalisation, sa durée, et enfin, en tant que caractéristique de l'état d'un acme individuel, personnel et sujet-actif, nous ne pouvons pas nous passer de tracer les connexions de ces caractéristiques avec l'individualité d'une personne, considéré à la fois dans son ensemble et en tenant compte
  15. Индивидуальность в системе качеств человека и акме
    Акмеология – наука, изучающая феноменологию, закономерности и механизмы развития человека на ступени его зрелости, при достижении им наиболее высокого уровня этого развития; наука, изучающая постижение человеком смысла своего существования, достижения личностью профессионализма в деятельности, продуктивного проявления в жизни всех сущностных сил индивида*. Соответственно под акме понимается
  16. Индивидуальность в системе качеств человека и акме
    Акмеология — наука, изучающая феноменологию, закономерности и механизмы развития человека на ступени его зрелости, при достижении им наиболее высокого уровня этого развития; наука, изучающая постижение человеком смысла своего существования, достижения личностью профессионализма в деятельности, продуктивного проявления в жизни всех сущностных сил индивида1. Соответственно под акме понимается
  17. Темперамент и проблемы индивидуальных особенностей человека
    Наблюдая за людьми, мы обращаем внимание на различия в их поведении. Один человек порывист, подвижен, эмоционален; другой – медлителен, невозмутим, спокоен. Причина подобных различий кроется в присущем человеку от рождения темпераменте – совокупности индивидуальных особенностей, характеризующих динамическую и эмоциональную стороны поведения человека, его деятельности и общения. Слово
  18. Индивидуальные особенности человека к закаливанию организма
    При выборе дозировки и форм проведения закаливающих процедур учитываются индивидуальные особенности человека – возраст, состояние здоровья, другие обстоятельства. Закаливающие процедуры, так же как и спортивные тренировки, лучше проводить по назначению врача и под его контролем. Объясняется это тем, что реакция организма на закаливающие процедуры у разных людей неодинакова. Дети, например,
Portail médical "MedguideBook" © 2014-2019
info@medicine-guidebook.com