Accueil
À propos du projet
Nouvelles de la médecine
Aux auteurs
Livres sous licence de médecine
<< à venir Suivant >>

Méthodes de diagnostic des relations interpersonnelles T. Liri

La technique a été créée par T. Liri, G. Leforge et R. Sazekom en 1954 et vise à étudier les idées du sujet sur lui-même et le «moi» idéal, ainsi que sur les relations en petits groupes. À l'aide de cette technique, le type d'attitude dominant vis-à-vis des personnes dans l'auto-évaluation et l'évaluation mutuelle est révélé. Dans l’étude des relations interpersonnelles, on distingue le plus souvent deux facteurs: la domination - la soumission et la convivialité - l’agressivité. Ces facteurs déterminent l'impression globale d'une personne dans les processus de perception interpersonnelle. Ils sont nommés par M. Argyle parmi les principaux composants de l'analyse du style de comportement interpersonnel. Ils peuvent être corrélés au contenu avec deux des trois axes principaux du différentiel sémantique de C. Osgood: évaluation et force. Dans une étude à long terme menée par des psychologues américains sous la direction de B. Beylz, le comportement d'un membre du groupe est évalué par deux variables, dont l'analyse est réalisée dans un espace tridimensionnel formé par trois axes: domination - soumission, convivialité - agression, émotivité - analytique

Pour présenter les orientations sociales de base, T. Leary a développé un schéma conditionnel sous la forme d'un cercle divisé en secteurs. Dans ce cercle, quatre orientations selon les axes horizontal et vertical sont indiquées: domination - soumission, convivialité - agressivité. À leur tour, ces secteurs sont divisés en huit, respectivement, plus de relations privées. Pour une description plus subtile, le cercle est divisé en 16 secteurs, mais on utilise plus souvent des octants, qui sont nettement orientés par rapport aux deux axes principaux.

Le schéma de T. Leary est basé sur l'hypothèse selon laquelle plus la relation entre les résultats du test est proche du centre du cercle, plus la relation entre ces deux variables est forte. La somme des points de chaque orientation est traduite en un index où les axes vertical (dominance - soumission) et horizontal (convivialité - agressivité) dominent. La distance entre les indicateurs obtenus et le centre du cercle indique l’adaptabilité ou les extrêmes du comportement interpersonnel.

Le questionnaire contient 128 jugements de valeur, dont chacun des 16 types de relations est constitué de 16 points disposés en intensité croissante. La technique est structurée de manière à ce que les jugements visant à clarifier tout type de relation ne soient pas rangés, mais de manière particulière: ils sont regroupés en 4 et répétés à travers un nombre égal de définitions. Pendant le traitement, le nombre de relations de chaque type est calculé.

T. Liri a suggéré d’utiliser la méthodologie pour évaluer le comportement observé des personnes, c.-à-d. comportement dans l'évaluation des autres ("de côté"), pour l'auto-évaluation, l'évaluation des proches, pour décrire le "je" idéal. Conformément à ces niveaux de diagnostic, l'instruction pour la réponse est modifiée.

Différents domaines de diagnostic permettent de déterminer le type de personnalité et de comparer des données sur des aspects individuels. Par exemple, “je”, “vrai”, “mes partenaires”, etc.

La technique peut être présentée au répondant sous forme de liste (par ordre alphabétique ou aléatoire) ou sur des fiches séparées. Il est invité à indiquer les déclarations qui correspondent à son image de soi, à une autre personne ou à son idéal.

La note maximale est de 16 points, mais elle est divisée en quatre degrés de relation:



En conséquence, les scores sont calculés pour chaque octant à l’aide d’une «clé» spéciale du questionnaire. Les points résultants sont transférés au discogramme, tandis que la distance du centre du cercle correspond au nombre de points de cet octant (de 0 à 16). Les extrémités des vecteurs sont connectées et forment un profil personnel.

Selon les formules spéciales, les indicateurs sont déterminés par les principaux facteurs: domination et convivialité.

Dominance = (I - V) + 0,7 x (VIII + II - VI).

Amabilité = (VII - III) + 0,7 x (VIII - II - IV + VI).

Une analyse qualitative des données obtenues est réalisée en comparant des discogrammes qui démontrent la différence entre les idées de différentes personnes. S.V. Maximov sont des index

précision de la réflexion, différenciation de la perception, degré de bien-être de la position d’une personne dans un groupe, degré de conscience de l’opinion d’un groupe de personnes, importance du groupe pour une personne.

La technique méthodique permet d'étudier le problème de la compatibilité psychologique et est souvent utilisée dans la pratique du conseil familial, de la psychothérapie de groupe et de la formation socio-psychologique.



Types d'attitudes envers les autres

I. autoritaire

13-16 - caractère dictatorial, dominateur, despotique, type de personnalité forte, qui mène à tous les types d'activités de groupe. Il enseigne à tout le monde, enseigne, cherche à tout compter sur son opinion, ne sait pas accepter les conseils des autres. Environnant noté ce pouvoir, mais le reconnaît.

9-12 - un leader dominant, énergique, compétent, faisant autorité, qui réussit dans les affaires, aime donner des conseils, exige le respect.

0-8 - une personne confiante, mais pas nécessairement un leader, têtue et persistante.

Ii. Égoïste

13-16 - cherche à être au-dessus de tout, mais en même temps en dehors de tout, narcissique, calculateur, indépendant, égoïste. Déplaçant les difficultés sur les autres, il les réfère lui-même quelque peu aliéné, vantard, satisfait de soi, arrogant.

0-12 ans - traits égoïstes, orientation personnelle, tendance à la rivalité.

Iii. Agressif

13-16 - dur et hostile envers les autres, tranchant, dur, l'agressivité peut atteindre un comportement asocial.

9-12 - exigeant, direct, franc, strict et perspicace dans l'évaluation des autres, implacable, enclin à blâmer les autres, moqueur, ironique, irritable.

0-8 - obstiné, persistant, persistant et énergique.

Iv. Méfiant

13-16 - aliéné par rapport au monde hostile et pervers, méfiant, susceptible, susceptible de douter de tout, vindicatif, se plaignant constamment de tout, insatisfait de tout (type de personnage schizoïde).

9-12 - critique, non communicatif, éprouvant des difficultés dans les contacts interpersonnels en raison du manque de confiance en soi, de la suspicion et de la peur d’une mauvaise attitude, replié sur lui-même, sceptique, déçu des gens, secret, montrant sa négativité dans une agression verbale.

0-8 - critique par rapport à tous les phénomènes sociaux et aux personnes environnantes.

V. Sujet

13-16 - soumis, enclin à l'abaissement de soi, volontaire, enclin à céder à tout le monde et à tout, se met toujours au dernier rang et se condamne, s'auto-attribue à la culpabilité, à la passivité, cherche à trouver du soutien en quelqu'un de plus fort.

9-12 - timide, doux, facilement embarrassé, enclin à obéir au plus fort sans tenir compte de la situation.

0-8 - modeste, timide, obéissant, émotionnellement modéré, capable d'obéir, n'ayant pas sa propre opinion, remplissant ses fonctions avec obéissance et honnêteté.

Vi. Personne à charge

13-16 - très incertain de lui-même, a des peurs obsessionnelles, des peurs, il est inquiet pour n'importe quelle raison, il dépend donc des autres, des opinions des autres.

9-12 —Maintenant, craintif, impuissant, incapable de faire preuve de résistance, croit sincèrement que les autres ont toujours raison.

0-8 - conforme, doux, en attente d’aide et de conseil, confiant, enclin à l’admiration des autres, poli.

VII. Sympa

9-16 ans - amical et serviable avec tout le monde, axé sur l'acceptation et l'approbation sociale, s'efforce de répondre aux demandes de tous, "être bon pour tout le monde, indépendamment de la situation, s'efforce d'atteindre les objectifs des microgroupes, a mis au point des mécanismes de répression et de répression, labile émotionnellement ).

0-8 - coopératif, coopératif, flexible et conciliant dans la résolution des problèmes et dans les situations de conflit, tend à être en harmonie avec les opinions des autres, consciemment conforme, respecte les conventions, règles et principes de "bonne forme" dans ses relations avec les gens, enthousiaste au sens des initiatives atteindre les objectifs du groupe, chercher à aider, se sentir au centre de l’attention, gagner la reconnaissance et l’amour, la convivialité, fait preuve de chaleur et de convivialité dans les relations.

Viii. Altruiste

9-16 - hyper-responsable, sacrifie toujours ses propres intérêts, cherche à aider et sympathise avec tout le monde, obsédé par son aide et trop actif envers les autres, accepte la responsabilité des autres (il ne peut exister qu'un "masque" externe qui cache le type de personnalité opposé ).

0-8 - responsable vis-à-vis des personnes, délicate, douce, gentille, l'attitude émotionnelle envers les personnes se manifeste dans la compassion, la sympathie, les soins, la caresse, sait comment remonter le moral et calmer les autres, désintéressé et sympathique.

Questionnaire text

Mettez un signe “+” contre les définitions qui correspondent à votre image de soi (s'il n'y a pas de confiance totale, ne mettez pas un signe “+”).

1
D'autres pensent à lui favorablement.

2. impressionne les autres

I. 3. Capable de disposer, de commander

4. Capable d'insister sur son

5. Possède l'estime de soi

6. indépendant

Ii. 7. Capable de prendre soin de lui-même

8. Peut montrer l'indifférence

9. Capable d'être dur

10. strict mais juste

Iii. 11. peut être sincère

12. Critique aux autres

13. aime pleurer

14. souvent triste

Iv. 15. Capable de montrer de la méfiance

16. Souvent déçu

17. Capable d'être autocritique

18. Capable d'admettre avoir tort

V. 19. soumet volontiers

20. conforme

21. noble

22. Admirant et imitatif

Vi. 23. respectueux

24. approbation du demandeur

25. capable de coopérer

26. S'efforce de s'entendre avec les autres

VII. 27. sympa, sympa

28. Attentif et affectueux.

29. délicat

30. approuver

Viii. 31. Répondre aux appels à l'aide

32. désintéressé

33. Peut susciter l'admiration

34. Respecté par les autres

I. 35. a du talent pour le leadership 36. aime la responsabilité

37. confiant

38. Confiant et énergique

Ii. 39. pratique et pratique.

40. Aime la compétition.

41. strict et cool si nécessaire

42. implacable mais impartial

Iii. 43. irritable

44. Ouvert et droit.

45. Ne tolère pas d'être commandé.

46. ​​sceptique

Iv. 47. Il est difficile d’impressionner

48. Touchy, scrupuleux

49. facile confus

50. Pas sûr de moi

V. 51. Conforme

52. modeste

53. fait souvent appel à l'aide des autres.

54. Respecte les autorités

Vi. 55. accepte volontiers des conseils

56. Confiant et désireux de plaire aux autres.

57. toujours courtois

58. Valorise les opinions des autres

VII. 59. sociable et habitable

60. généreux

61. Confiance aimable et inspirante

62. doux et bon cœur

Viii. 63. Aime prendre soin des autres.

64. égoïste, généreux

65. aime donner des conseils.

66. donne l'impression d'une signification

I. 67. faisant autorité et impératif

68. dominateur

69. vantard

70. Hautain et satisfait

Ii. 71. ne pense qu'à lui-même

72. sournois et calculant

73. Intolérant aux erreurs des autres.

74. Intéressé

Iii. 75. Frank

76. Souvent hostile

77. Amer

78. plaignant

Iv. 79. jaloux

80. se souvient longtemps des insultes

81. Sujet à l'auto-flagellation

82. timide

V. 83. Non-initiative

84. doux

85. Personne à charge

86. aime obéir.

Vi. 87. Fournit aux autres de prendre des décisions.

88. Facilement piégé.

89. Facilement influencé par des amis.

90. Prêt à faire confiance à n'importe qui

VII. 91. Bénévole pour tous sans discrimination.

92. Tout le monde sympathise

93. pardonne tout

94. Accablé de sympathie excessive.

Viii. 95. Généreux et tolérant des défauts.

96. Vise à fréquenter

97. Vise le succès

98. En attente d'admiration de tous.

I. 99. Jette les autres

100. Despotic

101. Snob (juge les personnes par rang et qualités personnelles)

102. vanité

Ii. 103. égoïste

104. froid, rassis

105. Stinging, moqueur

106. malicieux, cruel

Iii. 107. souvent en colère

108. Insensible, indifférent

109. vindicatif

110. transpercé par l'esprit de controverse

Iv. 111. têtu

112. Incroyable et méfiant

113. Timide

114. Bashful

V. 115. Se distingue par une préparation excessive.

116. corps souple

117. Presque jamais objecte à personne.

118. discret

Vi. 119. Aime être pris en charge.

120. trop crédule

121. S'efforce de gagner la faveur de tous.

122. d'accord avec tout le monde

VII. 123. Toujours amical

124. aime tout le monde

125. Trop indulgent pour les autres

126. Essayer de réconforter tout le monde

Viii. 127. Prendre soin des autres au détriment de soi-même 128. Gâte les gens avec une gentillesse excessive

Test de la relation conjugale

1. Avez-vous le sentiment qu’une clarification sérieuse des relations est nécessaire:

a) oui - 1 point;

b) non, il n'y a pas un tel besoin - 0;

c) une telle confrontation est inutile - 2.

2. Lorsque vous souhaitez poser une question délicate, pouvez-vous le faire directement, en anglais simple?

a) oui - 0 point;

b) oui, mais il me faudra un environnement favorable pour cela - 1;

c) cela est hors de question - 2.

3. Pensez-vous que votre partenaire ne dit rien sur le fait que ce soit le sien?

a) oui - 1 point;

b) je n'ai aucune idée - 2;

c) Je suis au courant de tous ses problèmes - 0.

4. Pouvez-vous parler avec votre partenaire de choses sérieuses à tout moment?

a) oui - 1 point;

b) pas toujours, il faut attendre le bon moment - 1;

c) dans la plupart des cas, ce n’est pas le cas, car il n’a pas le temps - 2.

5. Lorsque vous vous parlez, assurez-vous que votre libellé est exact?

a) oui, je réfléchis, pèse mes mots - 1;

b) non, nous disons directement ce que nous pensons - 2;

c) J'exprime mon opinion, mais j'écoute aussi celle de quelqu'un d'autre - 0.

6. Lorsque vous partagez vos problèmes avec un partenaire, avez-vous le sentiment de le charger?

a) oui, cela arrive souvent - 2 points;

b) il ne comprend tout simplement pas mes problèmes - 1;

c) il participe toujours - 0.

7. Est-ce que l'un de vous prend une décision importante le concernant sans consulter les autres?

a) ça arrive et ainsi - 2 points;

b) nous en discutons ensemble, mais chacun a le dernier mot - 1;

c) nous résolvons et discutons de tout ensemble - 0.

8. As-tu pensé à ce que tu préfères - partager plus souvent avec des amis qu'avec ton partenaire de vie?

a) parfois cela arrive - 1 point;

b) non, je discute de problèmes avec mon conjoint - 0;

c) les amis me comprennent mieux - 2.

9. Est-ce qu'il arrive que lorsqu'un partenaire vous parle, pensez-vous à autre chose?

a) ça arrive aussi - 2 points;

b) non, j'écoute attentivement - 0;

c) si je sens que je suis dispersé (sur), alors je m'efforce de concentrer mon attention - 1.

10. Dans une conversation, essayez-vous de vous exprimer d'abord?

a) certainement - 2 points;

b) Je donne généralement à mon partenaire la possibilité de dire ce qui le préoccupe - 0;

c) Je pense que nous devrions tous les deux partager nos problèmes - 1.

Et maintenant, les deux conjoints doivent calculer et rassembler les points qu'ils ont accumulés.

Alors ...

De 0 à 10 points: votre famille a décidé de parler de leurs problèmes. Chacun de vous partage le fait que son partenaire et son partenaire écoutent attentivement. Vous n'avez pas besoin de partager avec quelqu'un d'autre: amis, parents, car à la maison, vous comprenez mieux.

De 11 à 29 ans: vous ne pouvez pas dire que dans votre famille, ils partagent complètement leurs problèmes les uns avec les autres. Mais il y a un certain nombre de choses dont vous avez besoin et dont vous pourriez parler. Mais cela n'arrive pas. Il y a des questions dont vous ne parlez pas et les deux hésitent à en discuter. Et cela mène à l'aliénation, parce que

chacun ressent le besoin d'avoir à côté de lui une personne qui le comprend. Et ils cherchent une telle personne ...
<< à venir Suivant >>
= Aller au contenu du tutoriel =

Méthodes de diagnostic des relations interpersonnelles T. Liri

  1. Méthodes d'étude des relations intra-groupe et interpersonnelles dans une équipe militaire
    À l'aide des méthodes de test présentées dans cette application, vous pouvez révéler divers aspects des relations interpersonnelles - comportement social, caractéristiques individuelles des membres du groupe, compatibilité des partenaires, climat psychologique au sein d'une équipe. 1. Méthode d’identification de la structure sociométrique du groupe Description conceptuelle des caractéristiques. Structure sociométrique
  2. Diagnostic de propriétés individuelles affectant les relations interpersonnelles
    1. La méthode de détermination des idées sur vous-même (méthode de «Q-sorting») Un ensemble de cartes contenant des déclarations ou des noms de traits de personnalité est proposé au sujet. Ils doivent être divisés en groupes du plus caractéristique au moins caractéristique pour lui. Les tâches peuvent être préparées conformément aux circuits de diagnostic. L’avantage de la technique est que lorsqu’on travaille avec
  3. ÉTUDE DES RELATIONS INTERPERSONNELLES DANS LA COLLECTIVE ET LE DIAGNOSTIC DU COMPORTEMENT INCERTAIN DES AGENTS MILITAIRES
    Le diagnostic des comportements non statutaires a pour but de prévenir, restreindre, prévenir les insultes morales et physiques à l'identité d'un militaire, dans le but de créer un climat moral sain au sein des équipes militaires. L'une des principales idées fausses pour juger une personne est que nous appelons, nous définissons une personne intelligente, stupide, gentille, diabolique, forte, faible, et une personne est tout.
  4. Conflits interpersonnels
    On sait que les relations et les relations dans les groupes et les groupes dépendent non seulement des personnes qui en font partie, mais aussi des conditions socio-psychologiques dans lesquelles elles se forment. Mais la tendance générale est que plus le groupe se rapproche de l'équipe, plus il crée les conditions favorables pour la manifestation des meilleurs côtés de l'individu et l'inhibition de ce que
  5. Personnalité et relations interpersonnelles
    Pour une raison quelconque, des personnes rassemblées pour une raison quelconque, après s'être concentrées dans un seul espace, du seul fait de cette circonstance, les circonstances ne peuvent agir indépendamment les unes des autres. Они вынуждены в своих решениях и поступках принимать во внимание не только сам факт присутствия и активности других, но и использовать новые возможности, которые являются результатом возникшей социальной ситуации. Как
  6. МЕЖЛИЧНОСТНЫЕ ОТНОШЕНИЯ В СРЕДЕ ВОЕННОСЛУЖАЩИХ
    МЕЖЛИЧНОСТНЫЕ ОТНОШЕНИЯ В СРЕДЕ
  7. Гендерная манипуляция в сфере межличностных отношений
    Гендерная манипуляция в сфере межличностных
  8. Travail de cours. Влияние юридического основания службы на межличностные отношения военнослужащих, 2010
    Дисциплина - Конфликтология Содержание. Introduction Воинский коллектив. Межличностные отношения в среде военнослужащих. Взаимоотношения как социально-психологическое явление. Взаимоотношения в воинском коллективе. Методы изучения взаимоотношений в воинском коллективе. Эмпирическое исследование. Результаты параметрической социометрии. Результаты анкетирования. Заключение. Список
  9. Méthodes de résolution des conflits dans les relations entre supérieurs et subordonnés, moyens de les surmonter
    La méthode de résolution des conflits dans les relations des chefs et des subordonnés, leurs manières
  10. Этап 2. Исследование (диагностика) отношения к своей внешности
    Основная цель данного этапа: получить материал для обсуждения вопросов о причинах и последствиях для личности неудовлетворенности внешностью и помочь студентам определить индивидуальную степень удовлетворенности собственными физическими характеристиками. 1. Каждому студенту выдается бланк «Удовлетворенность собственной внешностью» (приложение 1), на котором предлагается ответить на два
  11. Визуализационные методики в диагностике ОКС
    Ультразвуковое исследование сердца (эхокардиография - ЭхоКГ) играет важную роль в клинической практике у пациентов с ОКС. К несомненным достоинствам методики относятся неинвазивность и безопасность для больного, а так же возможность повторных динамических исследовании. Важнейшей диагностической характеристикой ИМ являются нарушения локальной сократимости левого желудочка, их выраженность и
  12. Методика диагностики ригидности
    Психическая ригидность представляет собой сложное многомерное свойство личности (или состояние), сочетающее в себе содержательную и формально-динамическую стороны. Пропорции между ними определяются уровнем подструктуры в общей организации личности — доля содержательной увеличивается от психодинамической к психосоциальной; для формально-динамической характерна обратная тенденция. Психическую
  13. Межличностное влечение
    Говоря об установках, мы проводили различие между их когнитивной и аффективной составляющими — между мыслью и чувством. Не существует, однако, другой сферы человеческого поведения, в которой когниции и аффект были бы так сложно переплетены, как в межличностном влечении — симпатии, любви и сексуальном желании. Исследования в этой области часто подтверждали то, что известно всем, но они также
  14. Закономерности и содержание межличностного взаимодействия
    Следует отметить, что закономерности межличностного взаимодействия с 60-х годов ХХ века находятся в центре внимания многих отечественных и зарубежных психологов. Результаты их исследований легли в основу ряда соответствующих научных теорий. Проблема закономерностей и содержания межличностного взаимодействия в отечественной психологии (Андреева Г.М., Донцов А.И., Петровский Л.А. и др.)
  15. Преимущества интеллект-карт для анализа и решения межличностных проблем
    1. Метод гарантирует открытость со стороны участников. 2. Обеспечивают каждому участнику всесторонний взгляд на позицию партнера. 3. Способствуют честному обмену мнениями между партнерами. 4. Проблема оказывается помещенной в более широкий контекст, что способствует более глубокому осознанию вызвавших ее причин и ее скорейшему разрешению. 5. Являются «историей болезни и выздоровления»
  16. Стадии анализа и решения межличностных проблем
    Для успешного анализа межличностных проблем важно, чтобы оба лица, участвующие в нем, целиком понимали теорию и технику применения интеллект-карт. Считая это условие выполненным, перейдем к рассмотрению трех основных стадий изучаемого процесса. 1. Подготовка к работе Как и в самоанализе, перед началом работы следует позаботиться о том, чтобы вы имели под рукой все необходимые материалы, и
  17. Виды межличностного взаимодействия
    Ритуальное взаимодействие - один из наиболее распространенных видов, который строится по определенным правилам, символически выражая реальные социальные отношения и статус человека в конкретной социальной группе. В этом случае оно выступает как специальный вид взаимодействия, созданный людьми для удовлетворения потребности в признании. В нем обнаруживаются ценности группы, а люди выражают
  18. Занятие 10. Влияние гендерных стереотипов на межличностное общение
    Время проведения – 1 час 30 минут (при работе с группой, не имеющей опыта участия в тренингах, лучше увеличить время до 4 академических часов, удлинив фазу «разогрева» и проведения упражнения на осознание влияния гендерных стереотипов на межличностную коммуникацию). Цель: изучение влияния гендерных стереотипов на межличностное общение. Оснащение: 5 листов писчей бумаги формата А4, ножницы,
  19. Акмеологический и аксиологический подходы к проблеме толерантности в межличностном общении
    Акмеология изучает прежде всего те условия и факторы, которые обеспечивают высший уровень достижений человека в какой-либо области профессиональной деятельности как личности и как зрелого субъекта этой деятельности (Б.Г. Ананьев, А.А. Бодалев, А.А. Деркач, И.А. Рыбников и др.). Поэтому в рамках акмеологии толерантность в межличностном общении понимается нами как неотъемлемая характеристика
  20. Анализ и решение межличностных проблем с помощью интеллект-карт
    Тесные межличностные отношения нередко приходят к печальному концу потому, что ни один человек не в состоянии целиком понять или принять точку зрения другого. Если при этом велик эмоциональный накал и отсутствует искреннее общение, оба лица оказываются в плену негативной ассоциативной спирали, принимающей все более деструктивный характер. Например, если лицо А считает, что его обидело лицо Б,
Portail médical "MedguideBook" © 2014-2016
info@medicine-guidebook.com