Патологическая анатомия / Педиатрия / Патологическая физиология / Оториноларингология / Организация системы здравоохранения / Онкология / Неврология и нейрохирургия / Наследственные, генные болезни / Кожные и венерические болезни / История медицины / Инфекционные заболевания / Иммунология и аллергология / Гематология / Валеология / Интенсивная терапия, анестезиология и реанимация, первая помощь / Гигиена и санэпидконтроль / Кардиология / Ветеринария / Вирусология / Внутренние болезни / Акушерство и гинекология Parasitologie médicale / Anatomie pathologique / Pédiatrie / Physiologie pathologique / Oto - rhino - laryngologie / Organisation d'un système de santé / Oncologie / Neurologie et neurochirurgie / Héréditaire, maladies génétiques / Maladies transmises par la peau et les maladies sexuellement transmissibles / Antécédents médicaux / Maladies infectieuses / Immunologie et allergologie / Hématologie / Valeologie / Soins intensifs, anesthésiologie et soins intensifs, premiers soins / Hygiène et contrôle sanitaire et épidémiologique / Cardiologie / Médecine vétérinaire / Virologie / Médecine interne / Obstétrique et gynécologie
Accueil
À propos du projet
Actualités médicales
Pour les auteurs
Livres autorisés sur la médecine
<< Précédente Suivant >>

Question 28 Le processus épidémique

- Une chaîne de conditions infectieuses continues, consécutives, du portage asymptomatique aux maladies manifestes causées par un pathogène circulant dans le collectif. Le processus épidémique se manifeste sous la forme de foyers épidémiques, avec un ou plusieurs cas de maladie ou de portage.

Le processus épidémique est déterminé par la continuité de l'interaction de ses trois éléments constitutifs (liens), à savoir:

1. La source des agents pathogènes infectieux;

2. le mécanisme de transmission des agents pathogènes;

3. La sensibilité de la population.

La désactivation de l'un de ces liens élimine rigoureusement le processus épidémique dans son ensemble. C'est l'un des facteurs de transmission de l'infection formulé par L. V. Gromashevsky. Le processus épidémique se déroule en continu dans le temps et l'espace. Dans le même temps, des facteurs biologiques (l'interaction de parasites et de populations hôtes génotypiquement et phénotypiquement hétérogènes) constituent les causes du développement du processus épidémique, tandis que des facteurs sociaux et naturels régissent les conditions de développement du processus épidémique. Le processus épidémique n'existe qu'avec la présence simultanée de causes et de conditions.

Le facteur biologique est le système parasite hôte-parasite, dans lequel les deux parties en interaction présentent certaines propriétés (le parasite est le parasitisme et la pathogénicité, l'hôte est la sensibilité).

Les facteurs sociaux sont un ensemble de conditions sociales qui contribuent (ou entravent) la manifestation du processus épidémique. Les facteurs sociaux comprennent: le développement social;

activité sociale de la population; amélioration sanitaire des établissements.

Facteurs naturels - combinaison de conditions naturelles qui contribuent ou entravent la manifestation du processus épidémique. Les facteurs naturels comprennent: les éléments biotiques;

éléments abiotiques.

Les éléments biotiques sont des composants de la faune. Un exemple de l'influence régulatrice des éléments biotiques dans les zoonoses est un changement de l'intensité du cours du processus épidémique avec un changement du nombre de rongeurs (intensité du processus épisodique) avec des infections focales naturelles. Dans les zoonoses transmissibles, le nombre et la migration des vecteurs arthropodes ont un effet régulateur sur l'intensité du processus épidémique.

Les éléments abiotiques sont le climat et les conditions géographiques et géographiques. Par exemple, plus l’équateur est proche, plus la diversité des formes nosologiques de maladies infectieuses est élevée.

Le mécanisme de développement du processus épidémique

Conformément à la première loi de L.V. Gromashevsky, le processus épidémique se développe selon la triade:

source d'agent pathogène;

mécanisme de transmission du pathogène;

organisme sensible.

La source de l'agent pathogène est un organisme infecté (infecté) d'une personne, d'un animal ou d'une plante, à partir duquel une infection de personnes sensibles peut se produire.

Le mécanisme de transmission de l'agent causal de l'infection est un moyen de déplacer un parasite d'un organisme malade vers un organisme sain, en assurant son existence en tant qu'espèce biologique.

Mécanisme de transmission

Tégument externe (peau, certaines muqueuses ouvertes - conjonctive, organes génitaux externes) Contact (contact direct et indirect)

Airways Aerosol

Voie gastro-intestinale Féco-orale

Système circulatoire (sang, endothélium des vaisseaux sanguins) Transmissible (vecteur) - en raison des ectoparasites-arthropodes

Un chemin de transmission est un ensemble et une séquence spécifiques de facteurs de transmission par lesquels un mécanisme de transmission est mis en œuvre.

Le mécanisme de transmission des agents pathogènes en aérosol comprend des voies de transmission:

aéroporté (infection à méningocoque, infections virales respiratoires aiguës; durée de vie - minutes)

poussières en suspension dans l'air (scarlatine, tuberculose; durée de vie - jour, semaine, mois)

Le mécanisme de transmission fécale-orale du pathogène comprend les voies de transmission:

eau (facteur de transmission - eau)

nourriture (facteur de transmission - nourriture)

contact-ménage (facteur de transmission - articles ménagers)

Le mécanisme de transmission du pathogène comprend les voies de transmission:

naturel (contamination - l'agent pathogène est excrété avec les excréments du support; inoculation - l'agent pathogène est introduit avec de la salive)

artificielle (associée à des manipulations médicales: injection, associée à une intervention chirurgicale, associée à une manipulation diagnostique, transfusion, transplantation)

Le facteur de transmission est un objet environnemental par lequel l'agent pathogène passe d'un organisme malade à un organisme sain.
Les facteurs de transmission comprennent: l'air, l'eau, la nourriture, le sol, les articles ménagers, les porteurs (arthropodes).

Les facteurs de transmission sont divisés en:

initiale

intermédiaire

fin.

De plus, les facteurs de transmission peuvent être divisés en principaux et supplémentaires.

Phases de mouvement du parasite:

écoulement d'un organisme infecté,

rester dans l'environnement

incorporation dans un organisme sensible.

Susceptibilité - la capacité de l'hôte à souffrir de maladies causées par des agents pathogènes, qui se manifestent par des réactions protectrices spécifiques (immunité) et non spécifiques (résistance) pathologiques et réactives.

La sensibilité est divisée en:

espèces;

individuel (génotypique et phénotypique).

Manifestations du processus épidémique

Le processus épidémique se manifeste par une infection de l'hôte par un pathogène suivie d'une maladie de l'hôte ou du portage latent du parasite par l'hôte, et au niveau de la population-espèce - incidence sporadique, présence d'un foyer naturel ou épidémique (épizootique, épiphytotique) d'infection, épidémie, épidémie (épizootique, épiphytotisme) ou pandémique ( , panfithotia).
<< Précédente Suivant >>
= Passer au contenu du manuel =

Question 28 Le processus épidémique

  1. Notions de base sur le processus épidémique
    Le processus épidémique est l'apparition et la propagation d'infections au sein de la population. Pour l'émergence et l'évolution continue du processus épidémique, l'interaction de trois facteurs est nécessaire: la source des agents responsables de l'infection, le mécanisme de transmission de l'infection et la population sensible. La fermeture de l'un de ces liens interrompt le processus épidémique. La base biologique de l'épidémie
  2. Caractéristiques du processus épidémique
    Une caractéristique importante des helminthiases tissulaires est l'absence de leur contagiosité, car une personne ne participe pas à la circulation naturelle des parasites et devient une impasse biologique de l'invasion. Les helminthes qui ne parasitent le corps humain qu'au stade larvaire ne se transforment pas en individus sexuellement matures et ne peuvent naturellement pas se démarquer du corps humain. Ils ne sont pas détectés à l'aide
  3. L'influence de divers facteurs sur le développement du processus épidémique
    Le processus épidémique des infections respiratoires est constamment influencé par divers facteurs sociaux, naturels et biologiques de la vie humaine. Ainsi, dans les écoles et les établissements préscolaires dotés d'installations de ventilation et de chauffage bien établies, l'incidence des infections respiratoires aiguës (ceteris paribus) est toujours plus faible que chez les enfants vivant dans des pièces similaires avec
  4. Question 27 Processus infectieux
    - un processus complexe à plusieurs composants de l'interaction dynamique d'agents pathogènes infectieux avec un macro-organisme, caractérisé par le développement d'un complexe de réactions pathologiques typiques, de changements fonctionnels systémiques, de troubles du statut hormonal, de mécanismes de défense immunologique spécifiques et de facteurs de résistance non spécifiques. Le processus infectieux constitue la base
  5. Questions qui se posent - à la première étape du processus d'allaitement
    Nous vous posons quelques questions que vous pourriez avoir lorsque vous et votre bébé entrez en contact pendant l'allaitement. LE LAIT VIENT Quand dois-je obtenir du lait? Vous avez commencé à produire du lait pendant la grossesse et vous avez peut-être même peu d'expérience dans les fuites de lait prénatal dans les derniers mois avant l'accouchement.
  6. Questions pour identifier le niveau initial de connaissances sur le thème "Processus infirmier dans les maladies de la peau, du nombril, de la septicémie".
    1) Quelles caractéristiques anatomiques et physiologiques de la peau contribuent aux maladies chez les nouveau-nés? 2) Quelles conditions physiologiques transitoires de la peau connaissez-vous? 3) Quels éléments de l'éruption connaissez-vous? 4) Qu'est-ce que la pyodermite? 5) Quels facteurs peuvent contribuer à l'apparition de maladies purulentes-septiques? 6) Qu'est-ce qui est aseptique et antiseptique? Donnez des exemples d'antiseptiques. 7) Comment
  7. Réponses aux questions pour identifier le niveau initial de connaissances sur le thème "Processus infirmier dans les maladies de la peau, du nombril, de la septicémie".
    1) Une mince couche cornée, un épithélium rapidement desquamant, une richesse en vaisseaux sanguins, une vulnérabilité extrême, une pénétration rapide des microbes, une fonction protectrice réduite de la peau. 2) Peeling physiologique, érythème toxique, catarrhe ou érythème physiologique, ictère physiologique. 3) Tache, papule, vésicule, pustule. 4) Inflammation pustuleuse de la peau. 5) Maladies infectieuses de la mère,
  8. Oreillons
    Objectif de la formation: utiliser des algorithmes de diagnostic, pouvoir établir un diagnostic d'oreillons, déterminer la forme clinique de la maladie, les complications et prescrire un traitement adéquat. Mission d'étude indépendante du sujet. En utilisant un manuel et du matériel de cours pour acquérir les connaissances de base nécessaires, apprenez les sections suivantes pour la formation pratique: 1.
  9. COUPLE ÉPIDÉMIQUE
    C. George Ray (C. George Ray) Définition. Les oreillons (oreillons) sont une maladie aiguë très contagieuse d'étiologie virale, caractérisée par une augmentation des glandes salivaires parotides et parfois une implication dans le processus des glandes sexuelles. méninges, pancréas et autres organes. L'étiologie. L'agent causal des oreillons appartient à la famille
  10. Oreillons
    Oreillons (oreillons) - se réfère à des maladies virales contagieuses aiguës, caractérisées par de la fièvre, une intoxication générale, une augmentation et une douleur des glandes salivaires, principalement des parotides. L'étiologie. L'agent causal du virus de l'infection des oreillons est instable, est inactivé par chauffage (à une température de 70 ° C pendant 10 min), rayonnement ultraviolet, exposition à des solutions de formol
  11. Encéphalite léthargique épidémique Economo
    L'encéphalite léthargique épidémique d'Economo (synonyme: encéphalite épidémique de type A, maladie du "sommeil") a été enregistrée pour la première fois en 1915 par les troupes près de Verdun et décrite en 1917 par le neuropathologiste autrichien K. Economo. La maladie au cours de ces années a pris la forme d'épidémies qui ont balayé de nombreux pays du monde. Au cours des années suivantes, la maladie s'est manifestée sporadiquement. Maladie actuelle dans un
  12. Oreillons
    Les oreillons (oreillons) sont une infection virale infantile caractérisée par une inflammation aiguë des glandes salivaires. L'agent causal des oreillons appartient aux virus contenant de l'ARN, le genre Paramyxovirus. L'infection se produit par des gouttelettes en suspension dans l'air. La sensibilité à cette maladie est d'environ 50 à 60% (c'est-à-dire que 50 à 60% de ceux qui étaient en contact et qui ne sont pas tombés malades ou qui n'ont pas été vaccinés sont tombés malades). Oreillons
  13. TYPE DE RETOUR ÉPIDÉMIQUE
    Définition de Peter L. Ferine. La fièvre récurrente épidémique est une infection aiguë caractérisée par des cycles répétés d'augmentation de la température corporelle, qui sont séparés les uns des autres par des intervalles asymptomatiques de récupération apparente. Elle est causée par des spirochètes du genre Borrelia et est représentée par deux variétés épidémiologiques - une maladie transmise par les poux et une maladie transmise
  14. Diarrhée épidémique du porcelet
    La diarrhée épidémique des porcelets (maladie des femmes et de l'émaciation chez les porcelets) est une maladie infectieuse aiguë, principalement des porcelets âgés de plus de 4 à 5 semaines, qui se manifeste par une diarrhée aqueuse. L'étiologie. L'agent causal de la maladie est un virus contenant de l'ARN dont la morphologie est typique de la famille des Coronaviridae. Données épizootologiques. La source de l'agent causal de la maladie sont les animaux malades,
  15. Encéphalite épidémique
    (Maladie d'Economo, maladie du sommeil, encéphalite léthargique, inflammation primaire non purulente du cerveau). L'agent causal de cette maladie est un virus filtré, qui n'a pas encore été isolé. L'encéphalite épidémique a été décrite pour la première fois par Economo en 1917 lors d'une épidémie en Autriche, en URSS - A. I. Geymanovich (Kharkov) et Y. M. Raimistom (Odessa) lors d'une épidémie en 1 et 19
  16. Oreillons.
    Les oreillons (oreillons) sont une maladie infectieuse aiguë avec une lésion primaire des glandes salivaires. L'agent responsable est le virus à ARN Pneumophilis parotidis du genre paramyxovirus. L'infection survient chez un patient présentant des formes manifestes ou, plus souvent, effacées et asymptomatiques de la maladie. La voie d'infection est aéroportée. Transmission du virus par le biais de jouets et d'articles ménagers infectés
  17. Méningite épidémique cérébrospinale
    Étiologie et pathogenèse La maladie est causée par le méningocoque Frankel-Vekselbaum. Il s'agit d'un diplocoque à Gram négatif, situé le plus souvent au niveau intracellulaire. 4 souches de l'agent pathogène ont été isolées: A, B, C, D. La maladie est transmise par des gouttelettes en suspension dans l'air et par contact à travers des objets qui étaient à l'usage du patient. La porte d'entrée est la membrane muqueuse du pharynx et du nasopharynx. Tomber malade
  18. Typhus épidémique (thyphus exanthematicus).
    Il appartient aux rickettsioses anthropiques, se transmet par les poux, se caractérise par une thrombovasculite généralisée des petits vaisseaux et se manifeste par une intoxication sévère, une méningoencéphalite, une hépatosplénomégalie et une éruption cutanée polymorphe roséole-pétéchiale (exanthème). La maladie est plus souvent observée entre 20 et 40 ans. Il y a une certaine prédominance d'hommes par rapport aux femmes.
  19. Section III Assurer le bien-être sanitaire et épidémiologique de la population
    Article 18. Bien-être sanitaire et épidémique de la population. Le bien-être sanitaire et épidémique de la population de l'URSS est assuré par des mesures sanitaires-hygiéniques et sanitaires-épidémiologiques complètes et un système de contrôle sanitaire par l'État. Conduite sanitaire-hygiénique et sanitaire - mesures anti-épidémiques visant à améliorer l'environnement
Portail médical "MedguideBook" © 2014-2019
info@medicine-guidebook.com